Zoeken

"L'histoire de la reine Marijke Vink" (PB) - Première partie

Cela faisait un petit temps que je ne m’étais pas octroyé une petite visite. Cette fois, j’ai été spécialement contacté par Pipa pour aller rendre une visite à Marijke Vink à Hoeksch – Waard, situé dans le sud des Pays-Bas, plus précisément à Mookhoek.

Avant que vous ne lisiez entièrement ce reportage, je voudrais faire une petite précision qui est, je pense, assez importante. Nous le savons tous, nous en sommes venus à la conclusion qu’il est impossible pour le simple amateur de rivaliser avec les ‘professionnels’. Ici, le reportage que vous vous apprêtez à lire vous prouvera le contraire. Parce que pour devenir champion deux années consécutives en grand demi-fond au niveau provincial avec seulement une poignée de pigeons, et ce en affrontant des colombophiles faisant partie de la crème de la crème, oui, il est possible pour un petit amateur, à condition qu’il possède suffisamment de classe dans son pigeonnier, de rivaliser avec les meilleurs. J’espère que vous apprécierez cet article !!

Juste Marijke
« Tu sais, je ne veux que des pigeons d’origine Janssens. Je pense qu’il y a d’autres pigeons aussi bons, mais certainement pas meilleurs », c’est ce que Jos ‘De klak’ dit un jour à Victor Vansalen. La personne à qui nous avons rendu visite aujourd’hui, Marijke Vink, a souvent dû penser à cette phrase à la fin de la saison et elle en est venue à la conclusion « qu’il y a probablement d’autres pigeons aussi bons, mais pas meilleurs ». L’année 1989 nous appris la différence. Les pigeons Koopman !!

Ce qui s’est passé les années suivantes
Ce qui a suivi en 1989 en dit assez à propos de la classe exceptionnelle de ces pigeons. Entretemps, nous sommes maintenant 20ans plus tard et les bons résultats sont toujours au rendez-vous. La classe absolue est nécessaire si vous voulez réaliser des résultats extraordinaires et certainement encore plus lorsqu’ils sont réalisés chaque année dans une colonie qui ne compte que 22 (et pas un de plus) jeunes pour l’année 2010 et qui ont pour mission de faire briller le nom Marijke Vink. Bien entendu, Marijke Vink est toujours à la recherche du petit plus qui permettra de renforcer sa colonie mais c’est aussi important de ne pas introduire n’importe quoi.

Il y a eu des années fantastiques
En un court laps de temps, on a rendu visite aux Koopman et un nouveau départ fût pris en 1989. Après ce nouveau départ pris avec les pigeons Koopman, on parla plus souvent d’une carrière colombophile qui s’imposait tant pour Marijke que pour Henk. Marijke était au commencement de la construction d’une base de classe mondiale pour ainsi dire, et ce en quelques années avec le noble sang des Koopman.
Avec plusieurs victoires incroyables, Marijke eut la possibilité de se faire connaître par un public plus large. « En voyant la façon à laquelle cette colombophile a réussi à atteindre le top en seulement quelques années, on peut aisément lui coller à la peau la citation ‘elle est venue, elle a vu, elle a vaincu’ » publia un jour le ‘Vredesduif’. « Une femme a mis plus de 300 amateurs échec et mat » cita un jour le ‘Nederlands Postduiven Orgaan’. « Un arc de triomphe, c’est ce que mérite la femme colombophile N°1 des Pays-Bas », conclua un jour ‘De duif’.

Le début de 20années extraordinaires dans notre sport
Après leur première visite, ils dirent au père et au fils Koopman ‘Nous allons recommencer à nouveau, êtes-vous d’accord pour nous donner un coup de main ?’ voila comment tout a commencé. En 1989, 22 veufs hors des veufs furent donc achetés chez C & G Koopman. Peu après, 20 jeunes devaient former la base d’un nouveau début qui n’eut aucun égal aux Pays-Bas. Marijke ne s’attarda pas longtemps et les 20 jeunes de Koopman furent donc enlogés à la recherche des premiers succès…. Qu’ils trouvèrent rapidement !

St. Quentin    7.133 p. 8, 14, 38, 47, 54 etc.
Etampes        3.332 p. 8, 23, 38 etc.
Chantilly      4.197 p. 3, 8, 9, 36, 40, 50 etc.

L’année suivante, le colombier Vink remporta 4 victoires dont 1er Pont St Max 1.883 p. et 1er  Peronne face à 5.939 p. Durant l’année 1992, ils remportèrent le  championnat jeunes pigeons et ce, pour tout le sud des Pays-Bas. Ils eurent également le meilleur jeune de la province. Leurs succès continuèrent car en 1993, ils  excellèrent indiscutablement en remportant le 1st Orleans 7.243p. (concours jubilé pour la province C) avec « Oscar ». C’est aussi durant cette année là que le super ‘Broekie’ vit le jour. Ce super crack remporta : 1st Nat. Orleans 17.335 p., 1st Roye 10.286 p. and 3rd Etampes 5.053 p. Sa mere, ‘Sanne’ fut as pigeon au district 3.
Son père provenait d’un frère de la très connue « Beatrixdoffer » et sa mère était une fille de cette « Beatrixdoffer ». Le frère de ce susmentionné « Sanne » est «  Tadas » qui gagna le 1er prix de Châteauroux face à 1.744 p. Tant en 1992, qu’en ’93 et ‘ 94, elle remporta le titre d’as pigeon du district 3 et ce face à plus de 300 membres.

Déménagement
En 1994, ils déménagèrent à Klaaswaal. Les vieux pigeons de cette période furent vendus tandis que les reproducteurs déménagèrent également à Klaaswaal. Et le fait que cette base était une base en or allait être à nouveau rapidement prouvé dans le nouveau pigeonnier. Lors du premier concours à leur nouvelle adresse en 1995, ils remportèrent face à 5.047 pigeons le 2e, 6e, 11e, etc.  et en quelques semaines le 1er face à 5.798p. L’année suivante, nous parlons donc de 1996, e.a. 1er Strombeek 6.017 p., 1er Peronne 7.658 p., 1er St. Ghislain 2.980 p., 1er Etampes 4.886 p. (2e 16.124 p.) 1er Nat. Creil 17.435 p. et à nouveau champion district 3. Des premiers prix furent également remportés en 1997 face à des milliers de pigeons. C’est ainsi que « Zola » remporta en ’97 le 1er de Péronnes face à 7.344p. et que « Selenne » remporta le 1er de Houdeng de 7.642 p. pAu total, Marijke remporta pas moins de 19 premiers prix locaux en 1998.

1999
En 1999, le super championnat pour les jeunes pigeons fût remporté au niveau provincial (Hollande sud) par… oui en effet, Marijke Vink. Ce championnat se déroula sur les concours de Chantilly 320 km., Ablis 420 km., Orleans 470 km. et Bourges 540 km. Marijke le remporta avec les résultats suivants :

Chantilly    6.158 p. 6, 7 etc.
Ablis        3.000 p. 1, 2, 8 etc.
Orleans      6.372 p. 2, 13, 19 etc.
Bourges      7.287 p. 4, 7 etc.  

Quelques mois plus tard, ils déménagèrent à nouveau à Mookhoek/Strijen. Avec seulement 16 pigeons déjà aguéris, ils prirent part aux concours en avril 2000 à leur nouveau domicile. Duffel 3.380 p. 8e, 9e etc., Peronne 5.016 p. 12e etc., Chantilly 4.954 p. 2e etc., Peronne 4.200 p. 1er etc., Deinze 2.005 p. 1er, 10e etc.
Mais les jeunes prestèrent à un niveau incroyable à la nouvelle adresse, Deinze fut le concours qui reflète à merveille ces prestations :
4.302 p. 1, 3, 8, 15, 23, 29, 30, 32, 37, 38 etc.

Le train continua
L’année qui suivit, les résultats suivirent et s’empilèrent les uns sur les autres :

Creil        8.588 p. 1, 3 etc.
Ablis        4.041 p. 1, 2, 4, 5 etc.
Niergries    4.222 p. 1, 3 etc.
Menen        2.424 p. 1, 4 etc.
Morlincourt  1.868 p. 1, 4, 6 etc.

C’est ainsi que le NL 01-1866730 remporta le 2e nat Creil de 23.OOO p. et ceci avec le 1er prix de 8.588 p. Sa mère, une fille du super « Kleine Dirk ». Le 1er as pigeon vitesse 2001 au district 3 vient de « Aladin » qui est donc un fils du « Kleine dirk ». Le dernier concours pour les vieux en 2001 se déroula à Bourges (540  km). Un vent de Nord/Nord Est, très chaud et seulement 6 pigeons dépassèrent les 1100 m/min. Marijke Vink enlogea 20 pigeons et en classa 16 dans les prix. Voici le résultat face à 1.295 p. : 2, 3, 9, 16, 24, 27, 39, 41, 57, 71, 81 etc. Ce fut un concours très dur et Marijke y réussit très bien.

2002
A votre avis ? Marijke continua sur sa lancée… 3e et 8e contre 4.519 p., 1er de 5.199 p., 1er de 4.279 p., 1er de 4.417 p., 1er de 5.927 p., 1er de 3.051 p., 1er de  2.047 pigeons.
En 2002 naquit également la super « Farah Diba ». C’est une fille du super couple “Tips x Ecaillée Kannibaaltje”.
« Tips » est un fils de « Aladin » (hors de « Kleine Dirk » x fille de « Beatrixdoffer ») tandis que sa mère est une soeur de « Kleine Dirk » (Gentil” x “Golden  Lady”).  

Fara Diba”  NL 02-1616137
Ce « phénomène à aile » presta à un niveau incroyable en tant que yearling.

1er Ace pigeon 1-day long distance Prov.5
1er National Ace pigeon W.H.Z.B.
1er National Ace pigeon fond ‘The Best of The Best’
1er West European Counties Cup Long Distance Individual
1er Chateauroux  3.894 p., 2e Tours 11.270 p. et 12e Bourges 9.399 p.

Un fils (NL 03-1116539) de “Farah Diba” engendra le GB-06-L27623 qui est à son tour le père de “Chanel” (NL 07-3762627) qui remporta e.a. 3e N.P.O. Orleans ’08 9.800 p., 5e N.P.O. Orleans ’07 14.014 p., 4e Strombeek ’07 8.40 p.

Nous sommes maintenant à l’aube de l’année 2004
Durant l’année 2004, on découvrit à nouveau un super crack en la personne de « Reza ». Dans la province de Hollande du sud, ce pigeon remporta le 1er Peronne 28.332
p., 1er Chantilly 21.892 p. tandis que, en tant que jeune, il remporta déjà le 1er Peronne face à 10.589 pigeons. « Reza » provient de l’accouplement “Tips” x “Geschelpt Kannibaaltje”. L’année suivante, tout le monde ne parla plus que du super concours organisé à partir de Le Mans. Ce concours connu une promotion incroyable à travers tous les Pays-Bas et ce, avec des prix spéciaux disponibles dans chaque partie du pays. Dans la région de Marijke, le premier prix était une vache. Il y eut 546 pigeons engagés dans sa région et Marijke remporta le 1er et le 3e prix après 8heures de vol. La vache fut remportée par le «Cowboy » (qui remportait à jeune le 8e N.P.O. Chantilly 17.818 pigeons). Son père est un fils de «Aladin».  Par après en 2005 : 1ser de 3.719 p., 1er de 2.473 p. et 4 semaines après Le Mans, le pigeon fut mis à la retraite et le livre se referma.

Tous ces succès durent connaître une fin
Des pigeons tels que “Aladin”, “Tips”, “Reza” “Farah Diba” et bien sûr les pigeons Koopman étaient à la base de ces succès. Mais on doit souligner le fait que c’est un fils de “Kleine Dirk” NL-98-5821416, autrement dit «Aladin», qui fut au-dessus du lot. Tout comme une soeur de, oui encore, à nouveau ce fameux «Kleine Dirk» en la personne de «Last Lady». Mais à la fin de l’automne 2005, il y eut une fin soudaine à toute la violence que Marijke Vink causa en seulement quelques années. Tous les pigeons, excepté 18 tardifs, furent vendus. Tout le travail réalisé durant toutes ces années connut donc une fin.

Reacties

Beste Johan, een waarlijk mirakels mooi stuk over een ongekend kampioene !!. Heb je een tijdje gemist in het NPOrgaan, maar dit maakt het meer dan goed. Hulde voor Marijke Vink, klasse duiven, topliefhebster en super prestaties

Johan,
Ik sluit me helemaal aan bij de vorige ruiter(s)...Wink
Rob

hi please can we have this write up in english please????? number 2 write up is in english not 1

Congratulations !

Since when small fanciers cant play better than "big fanciers" or " big names" that are big just by the number of pigeons they keep or they engaged in races... ?

"Big names" are just often "big business men" with a lot of money and friends to make good publicity on website or papers... but as soon as we look closer to their results we can see that's there is often a lot of noise for nothing... Everybody can put 160 birds ( as I have seen on dutch result sheets ) on a race and expecting make a top price. That is just sh...

Hoppefully there is a lot of "small" but talented fanciers who are the real pearls of our sport.