Zoeken

Guy Deleu (Neuville-en-Ferrain, FR) remporte le doublé national France sur St Vincent face à 2.837 pigeons

Remporter un doublé national sur une des épreuves internationales les plus difficiles du calendrier, cela n'est pas donné à tout le monde. C'est pourtant ce qui vient d'arriver à Guy Deleu de Neuville-en-Ferrain, une commune du Nord-pas-de-Calais.


Guy Deleu & son épouse en compagnie des deux pigeons de St Vincent.

Constaté à 20h20 après avoir parcouru 855 kilomètres, le vainqueur national français réalise la vitesse moyenne de 1.118,75 m/min. Il remporte ainsi le 1er national France face à 2.837 et se classe par la même occasion 4e international de 11.437 pigeons. Un peu plus de douze minutes plus tard, Guy a le bonheur de constater un de ses compagnon de colombier. Celui-ci remporte donc le 2eme national France et obtient la 8e place au classement international. La colonie Deleu est ainsi la première colonie à classer deux pigeons sur le résultat mais aussi la seule à se classer deux fois dans le top 10 international. Une performance inoubliable pour cet amateur qui décida de se lancer dans les internationaux il y a tout juste quatre an.

Présentation

Neuville-en-Ferrain est une commune située en plein sur la frontière entre la Belgique et la France. De l'autre côté de la frontière, on retrouve des communes belges très réputées sur le plan colombophile grâce aux exploits, passés ou présents, réalisés par leurs administrés. Citons par exemple Rekkem (feu André Lietaer), Lauwe (feu André Vanbruane), Menin (Gilles-Galle) ou encore Wervik (feu Vanhee M&G). C'est donc un terroir riche en vedettes colombophiles puisqu'ils sont plusieurs à y avoir écrit les pages les plus nobles du sport colombophile belge. C'est dans cet environnement qu'évoluent les protégés de Guy Deleu, 55 ans et artisan dans les portails automatiques. Fils de colombophile, sa carrière colombophile débuta il y a environ trente ans. A l'époque, il jouait surtout les concours de vitesse et de demi-fond ainsi que les fédéraux et les CALC. Mais il y a quatre an environ, il a décidé de se lancer à fond dans les internationaux comme bon nombre d'amateurs français. Sa décision a fait suite à sa victoire nationale remportée en 2008 dans le doublage femelle, déjà sur St Vincent. 
Pour participer au calendrier des internationaux, Guy dispose d'une équipe relativement réduite composée de 28 mâles joués au veuvage classique (16 vieux et 12 yearlings). Six couples de reproducteurs sont quant à eux chargés d'élever une soixantaine de jeunes environ. Un planning est réalisé en début de saison pour les vieux et est adapté en cours de saison pour pouvoir participer à l'entiéreté du programme. Côté origines, l'épine dorsale de la colonie repose sur les Eric Devlaminck (Hulste), Serge Dhond't (FR) ou encore Pierre Vérove (FR), vainqueur international de Pau en 2002. A noter que le vainqueur national, un tardif de 2011, est un cadeau reçu de son ami Dominique Cuffay, président de la société locale. 

St Vincent

Après avoir consulté les premières arrivées sur le site du CIF (Club des Internationaux Français), le vainqueur national français avait calculé devoir constater des pigeons avant 21h pour se classer en tête. Il était occupé dans ses pigeonniers et, lorsqu'il en sorti, son pigeon était sur le toit. Ni une, ni deux, il s'empressa de faire rentrer le pigeon afin de l'officialiser rapidement. Guy savait très bien qu'il jouait la tête à partir de ce moment-là. Après avoir retrouvé ses esprits, il s'installa dans son jardin afin de guetter l'arrivée éventuelle d'un deuxième pigeon. Et un peu moins de treize minutes plus tard, c'est ce qui arriva! Quelle performance magique...

Accouplés à la St-Nicolas, les veufs ont pu élever un jeune au moins. Les couples ont ensuite été séparés avant une deuxième ponte. Début avril, ils ont été remis en ménage durant une semaine avant que le veuvage ne commence. Avant St Vincent, les deux pigeons avaient participé à Pau. Le vainqueur national s'y classait déjà 208e international de 8.302 pigeons tandis que le 2eme national avait échoué à la 171e place internationale. Là encore, nos deux compères s'étaient suivis de très près puisqu'ils ont été constatés à moins de 11 minutes d'intervalle! 


Le vainqueur national dans son casier.


Le 2eme national dans son casier.

Guy, félicitations pour cette magnifique performance. En route pour Perpignan!

Reacties

Toutes mes félicitations Monsieur Guy. Superbe, bravo à vous.

Magistrale prestation !

Je vous souhaite une excellente fin de saison colombophile et pourquoi pas de réitérer cette magnifique performance Smile

Piedanna Olivier

Bonjour Guy

Sincères félicitations pour saluer cette performance magistal.

Dominique lejeune Wink