Zoeken

Gerard & Benoît Aderhold (Forbach, FR) remporte le 1er national Narbonne France face à 2.764 vieux!

Après avoir signalé le premier pigeon en live sur le module d'arrivée de PIPA, le trois ans de la colonie Aderhold père et fils aura finalement été jusqu'au bout et remporte ainsi la victoire nationale France du concours de Narbonne 2014!


Benoît & Gérard Aderhold.

Constaté à 19h19''31 après avoir parcouru 736 kilomètres, le pigeon de la colonie Aderhold réalise la vitesse moyenne de 1.009,65 m/min. Sur le plan national, ils devancent le pigeon de Nicolas Guylain de Blagny (1.009,3 m/min) tandis que l'inévitable Christian Roman de Marquette complète le podium (998,32 m/min). Au doublage international, le vainqueur national français est devancé par deux pigeons belges, celui du vainqueur international d'Albert Jamaigne et le pigeon de huit ans de Raoul Bronckaert. Le pigeon des Aderhold aura donc été le premier pigeon des 20.888 engagés à se faire constater. Au fil du temps, les Aderhold se mettent à croire à l'exploit suprême mais les 'longs points' auront eu raison de la prestation magnifique de leur pigeon, baptisé depuis lors 'Nitro II'. Père et fils peuvent cependant se consoler avec la victoire nationale.

Historique de la colonie

La colonie actuelle a été fondée en 1990. C'est le fils, Benoît, qui stimula son père pour reprendre des pigeons. En effet, ce dernier détenait déjà des pigeons auparavant mais avait dû s'en séparer pour raisons professionnelles. Mais à force d'assister aux arrivées chez un ami colombophile, la flamme se ralluma à nouveau. Père et fils décidèrent donc de jouer en tandem mais en se consacrant cette fois-ci uniquement aux internationaux. En 1998, ils remportaient déjà le 1er national Marseille avec 'Nitro', ancêtre du vainqueur national de cette année. En 2007, ils réalisaient le doublé sur Pau avec le 1er et le 2e national. Sept ans plus tard, ils remettent le couvert avec la victoire nationale de Narbonne. A l'heure actuelle, la colonie est composée d'une centaine de voyageurs joués exclusivement sur les internationaux au veuvage total. Après un élevage hivernal, les couples sont séparés avant la reponte et remis au ménage peu avant le début de la saison... qui ne démarre en fait que début juin avec le concours de Pau.
Explication: 'Nos pigeons ne participent à aucun concours préparatoires au début de la saison. Ils sont par contre entraînés par nos soins jusqu'à plus de 200 kilomètres et ce aux quatre points cardinaux car nous estimons qu'ils doivent être en mesure de retrouver leur chemin dans n'importe quelle condition. Pour nos pigeonneaux, c'est la même chose: ils ne partent pas à la société mais doivent se farcir une dizaine d'entraînements personnels à toutes distances et dans toutes les directions. Nous conservons alors ce qu'il reste pour l'année suivante tout en continuant de sélectionner sur la santé naturelle des pigeons. C'est à l'âge d'un an que la sélection par le panier commence réellement puisque nos yearlings participent à un concours international. A l'âge de deux ans, ils en volent deux au minimum et ainsi de suite.'

Sur le plan médical, le suivi est réduit au plus strict minimum. Les Aderhold préfèrent rester le plus proche de la nature et se limitent aux vaccins obligatoires ainsi qu'à de simples rappels tricho durant la saison. Les pigeons reçoivent beaucoup de produits naturels et notamment de la salade et des choux. Grit, vitaminéral et thé sont également au programme. Côté nourriture, le schéma est on ne peut plus classique: un mélange léger en début de semaine avant de passer à un mélange riche en protéines en fin de préparation. 

Côté origines, les Aderhold n'ont pas lésiné sur les moyens. Outre la lignée de leur 'Nitro' (vainqueur national de Marseille 1998) qui a depuis lors fait florès au sein de la colonie, ils se sont procuré des pigeons chez des colonies qui évoluent dans des conditions similaires aux leurs et qui ont remporté d'excellents résultats sur les internationaux, en majorité des allemands. On retrouve ainsi les Freialdenhoffen (lignée Forest Gump, Marseille Star, Carcassonne), les Kipp, les Lauer, les Seegmuller (lignée Kleine Didi) ou encore les Firmin Schleininger (lignée du Magnette, 1er As Pigeon Européen Grand Fond '98). Bref, que du beau monde!

Narbonne

L'arrivée de leur vainqueur national fut vécue comme un moment d'intense émotion. En effet, aucun pigeon n'avait encore été signalé au moment de l'arrivée du vainqueur national. Père et fils réalisèrent directement que le pigeon allait être très tôt. De fait, il resta longtemps en tête. Malheureusement, après de nombreuses minutes qui parurent une éternité, le pigeon se fit devancer par deux autres pigeons. Après un petit moment de déception légitime, les Aderhold redescendirent sur terre et prirent tout de même la mesure de l'exploit qu'ils venaient de réaliser. Une troisième victoire nationale et un podium international, avouez que ce n'est pas du petit lait!


Le vainqueur dans son casier

cliquez ici pour consulter le pedigree du vainqueur national.

Gérard, sincères félicitations de la part de l'ensemble de l'équipe de PIPA.

Reacties

Félicitations!!!

Sincères félicitations!

Luc et Nada Klaps, Genk

Félicitations