Le titre d'As Pigeon National Fond Yearlings RFCB pour la colonie Barbaix-Detraux (Gerin, BE) !

Rentrer ses prix pour le championnat national pour la première fois et remporter directement la timbale: le tandem Barbaix-Detraux entre par la grande porte dans la cours des grands!


La famille Barbaix-Detraux et l'As National, juste après son triomphe!

Organisé pour la deuxième année consécutive, le championnat des as pigeons nationaux de fond dans la catégorie yearling bénéficie d'un énorme engouement. Tout d'abord parce que ces nouvelles étapes développées spécialement pour la catégorie yearling connaissent un énorme succès avec plusieurs dizaines de miliers de pigeons par concours. Ensuite, parce que le championnat as pigeon à proprement dit se joue aux deux meilleurs résultats sur les 7 étapes du programme. Il ne faut donc remporter 'que' deux tops performances et le tour est joué. Cependant, vu les coefficients minimes cette année, on comprend très vite que la concurrence est rude tout au long de la campagne. Cette année, une fois n'est pas coutume, il fallait se tourner vers les provinces de Namur et de Liège pour désigner le vainqueur. Les vents d'ouest récurrents de la saison 2015 y furent pour beaucoup et cela permet à tous le monde d'obtenir sa part du gâteau. Au final, c'est un nom relativement inconnu sur le plan national qui montera sur la plus haute marche du podium lors des journées nationales: le tandem formé par Marc Detraux et son épouse Roxanne Barbaix avec un super coefficient de 0,3458% réalisé par leur 'Bluesky'. La deuxième place revient à Jacqueline Dodeigne de Harzé en province de Liège avec 0,4232% tandis que le Hainaut obtient la troisième place grâce au super tandem Canion-Sobkowiak de Wasmes avec 0,4780%, pas forcément bien placé géographiquement parlant avec les vents d'ouest qui ponctuèrent les principales étapes du mois de juillet.

Historique de la colonie

Marc Detraux (45 ans et ouvrier dans le bâtiment) est entré en contact avec les pigeons grâce à son père qui était colombophile. Toutefois, celui-ci jouait plus pour le plaisir que par esprit de compétition. C'est en 2001 qu'il se lance dans l'aventure en installant des pigeonniers dans le jardin d'une maison qu'il louait à l'époque, à Dinant, et il peut compter sur l'aide de son épouse, Roxanne. Cependant, le désir de fonder une famille l'emporte et les pigeons sont mis entre parenthèse. Entretemps, la famille s'aggrandit (Marc & Roxanne sont parents de trois fils) et le couple déménage à l'adresse actuelle, à Gerin. En 2008, l'envie est trop forte et les pigeons refont surface dans la vie de Marc qui décide de reprendre des pigeons. Il construit des installations de ses mains et recommence à jouer. Il décide de se spécialiser dans le jeu pour pigeonneaux qui requiert moins de temps et d'implication. Pour peupler ses installations, il se rend à plusieurs ventes publiques et réussit notamment fort bien avec des pigeons acquis à la vente Bergen-Ancia et à celle de Franky Appelmans. Mais c'est en achetant des bons lors de ventes de société qu'il va connaître le succès. Deux noms reviennent souvent dans sa tête: celui d'Albert Derwa et celui du tandem Deno-Herbots. Il décide donc de se procurer plusieurs bons de ces colonies et le succès est immédiat, tant et si bien qu'aujourd'hui, la majorité de ses pigeons sont issus d'un croisement Derwa X Deno-Herbots. C'est d'ailleurs le cas de l'as national!
A noter qu'après s'être consacré entièrement aux épreuves pour pigeonneaux, Marc Detraux a décidé de faire marche arrière en 2015. Les nombreuses pertes, l'adéno et la situation géographique pour le moins défavorable ne permettaient pas de s'y distinguer. Cette année, c'était donc la première fois depuis plusieurs années que des pigeons (douze yearlings en l'occurence) étaient à nouveau joués au veuvage. Une décision qu'il ne regrette pour rien au monde!

Méthode

Profitant des congés du bâtiment, toute la colonie est accouplée à la Noel, soit 14 couples de reproducteurs et une douzaine de veufs. Les oeufs des reproducteurs sont repassés sous les veufs afin d'obtenir directement deux tournées des reproducteurs. Une fois les jeunes sevrés, les veufs sont séparés et ne sont pas remis en ménage avant le début de la saison. Celle-ci commence généralement en avril et les pigeons sont entraînés progressivement afin de les mettre dans le rythme. A noter que les femelles sont toujours présentes durant l'arrivée des premiers entraînements mais toujours sans contact. De ce fait, les pigeons se familiarisent plus facilement avec le veuvage.
En règle général, rien de spécial n'est fait avant l'enlogement: pas de plateaux, ni de femelles. Les pigeons doivent donc voler et venir sur leur propre qualité. Il est évident que l'as national était logé à la même enseigne.

La saison 2015

Marc Detraux avait pour ambition de réaliser une belle saison cette année, soit se classer en tête chaque semaine. Mais de là à remporter un titre national, il y a une limite qu'il n'aurait jamais franchi. Ce titre dépasse toutes ses espérances et qui constitue évidemment le point fort de sa carrière, lui qui n'avait jamais envoyé ses points pour un quelconque championnat que ce soit! Au final, la saison fut une totale réussite car en plus du titre national, la colonie Barbaix-Detraux a remporté pas moins de 19 premiers prix!

'Bluesky' (BE14-1125414)


L'as national dans toute sa splendeur.

1er As Pigeon National Fond Yearling RFCB '15 (0.3457%)
1er Montélimar CFW - 571 p. (633 km - 1.079 m/min)
   4e National - 1.512 p. (*)
4e Tulle CFW - 2.074 p. (569 km - 1.313 m/min)
   7e National - 8.621 p. (*)
(*) = résultats rentrés pour le titre national

Cliquez ici pour consulter le pedigree de l'as national.


Les installations du champion national.

Remporter un titre d'as pigeon national au nez et à la barbe des colonies championnes... il n'y a que la colombophilie qui permet à de simples amateurs de battre les professionnels! C'est d'ailleurs ce qui rend notre hobby si attrayant. Marc Detraux et Roxanne Barbaix viennent d'en faire l'agréable expérience! Pour conclure ce reportage, Marc Detraux souhaitait remercier son vétérinaire Nicolas Schoonheere pour les conseils reçus tout au long de la saison. Nos félicitations!