Premier stud:‘Premier dans tous les domaines’

Tout est dit et l’avenir semble prometteur pour les colonies ‘Premier’ basée en Grande Bretagne et en Belgique ! Nous suivrons en tout cas leurs futurs résultats avec un grand intérêt.

Patrington Haven Leisure Park est un endroit qui peut être qualifié de paradis. C’est un havre de paix et de sérénité situé près du pittoresque village de Patrington, à un jet de pierre du repère préféré des ornithologues du coin, ‘Spurn Head’. Ce complexe offre une grande variété d’activités relaxantes telles que : l’équitation, la remise en forme, la natation, la pêche ainsi que de nombreuses autres manières d’apprécier à sa juste valeur un petit break nécessaire dans un quotidien bien souvent trop stressant. Et, lorsqu’un colombophile émis le souhait de construire un pigeonnier sur ce site grand de 40hectares, il ne se doutait pas qu’il allait raviver la passion du propriétaire de ce parc pour notre sport, passion qui l’obnubilait depuis sa plus tendre enfance.

Graham Sparkes s’enthousiasma directement à cette idée et se dit alors ‘pourquoi pas’ si bien que tout se mis alors rapidement en mouvement. Quiconque connait Graham sait déjà que tout ce qu’il entreprend,  il le fait correctement. C’est d’ailleurs comme cela qu’il a réussi dans le monde des affaires. C’est ainsi qu’en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, un magnifique complexe consacré aux pigeons voyageurs vit le jour.

Ils se mirent alors à la recherche des courants sanguins les plus recherchés pour peupler les installations sans compter leur argent et, Graham le dit d’ailleurs lui-même ‘’Aucune considération n’a été donnée au prix tant que nous obtenions le nec plus ultra’’. Cette constatation a toujours été de mise depuis le premier jour. Avec cet état d’esprit, de nombreuses lignées réputées ont été ciblées et divers jeunes venant directement des meilleurs reproducteurs ont été achetés. La plupart de ces coûteuses acquisitions ont été déterminantes pour l’expansion du ‘Premier loft’. Quant à celles qui n’ont pas pu démontrer leurs qualités, elles font maintenant partie de l’histoire ancienne.

 A ce sujet, il convient de préciser que le ‘Premier Stud’ est avant tout un pigeonnier destiné à participer aux concours. Le fait que certains jeunes issus des meilleurs reproducteurs soient vendus est d’une importance secondaire puisque l’objectif principal de la colonie est de ‘vaincre’, que ce soit tant du côté de Patrington que du pigeonnier ‘satellite’ érigé à Anvers en Belgique, berceau par excellence du sport colombophile. Le fait que le ‘Premier’ se soit délocalisé à l’Union d’Anvers, une des ententes les plus compétitives au monde, sous le nom Sittner-Premier est une preuve que le ‘Stud’ ne craint personne et qu’ils souhaitent avant tout tester leurs pigeons contre les meilleurs. Les succès immédiats prouvent que les reproducteurs du ‘Premier Stud’ ne peuvent pas seulement rivaliser avec leurs opposants mais aussi de bien souvent les battre. Lors du tout premier concours de l’Union d’Anvers en 2010, la colonie, sous la houlette d’un des meilleurs colombophiles anglais, Brian Bolton, le ‘Premier Stud’ remporta les 1ere,2e, 3e et 4e places sur Melun pour une distance de 240 miles face à 4.302 pigeons. Ce concours ne fut pas l’unique succès remporté durant la saison puisque 2010 s’est avéré être un excellent cru pour leur première année passée en Belgique.

Ces résultats viennent compléter ceux remportés à la maison. Parlons tout d’abord de Graham Sparkes qui a constitué un tandem en compagnie de Les Bennett, un de ses anciens employés qui prit sa retraite pour des problèmes de santé. Leur colonie, basée à 100%  sur les pigeons vivants au ‘Premier Stud’, a remporté en 2009 pas moins de 15 x le 1er prix avec notamment  1er, 2e, 3e et 6e au groupement dans 2.961 pigeons. La semaine suivante : 1er, 2e, 3e, 4e, 5e, 6e, 7e & 8e au groupement dans 3.751 pigeons et le ‘hatrick’ fut ensuite réalisé avec le 1er et le 2e au groupement dans 2.004 pigeons. En toute honnêteté, est-ce vraiment une surprise de voir de pareils résultats lorsque l’on connaît la qualité qui peuple les installations du ‘Premier Stud’ ?

En 2010, la colonie anglaise du ‘Premier Stud’, qui apparaît sur les résultats sous le propre nom de Graham, remporta une magnifique série de performances avec sa jeune génération. Sur Billericay, la colonie remporta les 1er, 2e, 3e, 4e, 5e, etc et ce face à 2.901 pigeons. S’en suivi les 1er, 2e, 4e, 5e, 8e, 13e dans 2.791 pigeons. Ils brillèrent encore sur le concours de Huntingdon avec à nouveau les 1ere, 2e, 3e, 4e et 5e places dans un contingent total de 2.791 pigeons. Le concours suivant était au départ de Billericay où ils remportèrent les 1ere, 2e, 3e et 4e  places dans 1.719 pigeons. Il est nécessaire de préciser que ces résultats ne sont pas ceux du local d’enlogement mais bien du groupement lui-même !

Pour 2011, une quatrième colonie prendra part à la compétition avec Elliot & Sparkes et nous espérons que cette colonie se mesurera à la concurrence lors des classiques nationales.

Je n’ai pas vraiment envie de faire de cet article une sorte de publicité donc je m’abstiendrai de citer toutes les différentes souches logées à Patrington. Mais je peux tout de même vous donner un avant-goût du calibre des pigeons que nous possédons. Je dois ici mentionner les pigeons de C. & G. Koopman, chez qui la crème de la crème fut acquise, sans que nous ayons regardé à notre portefeuille. C’est ainsi que 6 jeunes du ‘Kleine Dirk’, probablement le pigeon le plus célèbre de Koopman, furent achetés notamment une fille pour le moins spéciale répondant au nom de ’Racilis’, femelle qui fut une superbe voyageuse chez Koopman lui-même puisqu’elle remporta ni plus ni moins qu’un  12e National sur Le Mans. Nous possédons également  3 jeunes directs de la légendaire ‘Golden Lady’.

Nous avons également visité Zandhoven ainsi que le pigeonnier le plus célèbre érigé sur le territoire de cette localité, à savoir celui de Dirk Van Dyck, propriétaire du mondialement célèbre ‘Kannibaal’ qui fut 1er As pigeon National Demi-fond RFCB en 1996 et, aussi imposant son palmarès fut-il, il n’est en rien comparable au talent dont il fit preuve à la reproduction. Un nombre impressionnant de colonies doivent leurs succès à des descendants du ‘Kannibaal’ de Dirk Van Dyck, mais aussi à ceux de son frère, le ‘Bourges’, ou de leur fabuleux père, le ‘Rambo’. ‘Premier stud’ s’est démené pour acquérir des jeunes de ces trois pigeons majestueux, maintenant logés dans les boxs individuels du ‘Premier Stud’ et produisant désormais des vainqueurs en Grande Bretagne avec pas moins de 8 jeunes directs du ‘Kannibaal’ lui-même! Il y a également de nombreuses autres souches de qualité supérieure logées dans les installations de Graham Sparkes, faisant notamment toute partie du meilleur de leur famille d’origine et il est inutile de préciser qu’ils ont hérité des mêmes qualités de transmission des gênes que leurs illustres ancêtres. Si cela n’avait pas été le cas, ils auraient été irrémédiablement éliminés.

Au ‘Premier Stud’ de Patrington, les occupants ne manquent de rien puisqu’ils vivent dans des installations 5 étoiles avec des casiers sur bande automatique pour faciliter le nettoyage ainsi que de larges et spacieux boxes individuels pour garantir à  100% l’origine. Il y a également un staff composé de 5 membres qui s’occupe à plein temps des soins apportés aux pigeons et, comme dans tout le reste, tout ce qui est fait au ‘Premier Stud’ de Patrington l’est fait de manière professionnelle. J’applaudi la politique mise en place là bas et qui consiste à ne pas donner de pedigree pour un pigeon acquis par un autre amateur et destiné à être joué par ce dernier. Les pigeons qui ne remplissent pas leur mission ne sont tout simplement pas vendus. Si un pigeon participe avec brio aux concours, alors il recevra un pedigree détaillé. Cela aide à se rendre compte quels accouplements répondent à l’attente puisque le Premier Lofts ne peut tout simplement pas tester tous les pigeons issus de tous les couples qu’il possède.

Pour entretenir la ‘flamme sacrée’ pour ainsi dire, nous avons engagé le gallois Derek Nicolls qui est un amateur s’étant rendu célèbre tant par les performances de ses voyageurs que par ses succès au ‘Europa One Loft race’. Derek remplira le rôle de directeur des ventes et du marketing. Tant Graham Sparkes, le propriétaire de ‘Premier Stud’, que Derek sont excités à propos des perspectives entrevues pour la nouvelle saison avec leur équipe forte de 18 mâles, joués au veuvage et destinés aux concours de vitesse, et des 27 couples de pigeons au veuvage total  qui vont être joués sur la distance et tout spécialement sur les concours trans-Manche. Derek me dit alors en souriant ‘’Ma femme dit que je suis chanceux d’avoir l’opportunité de m’occuper des pigeons tous les jours et elle a d’ailleurs bien raison !, Graham et moi sommes impatients que la nouvelle saison commence.’’ Tout est dit et l’avenir semble prometteur pour les colonies ‘Premier’ basée en Grande Bretagne et en Belgique ! Nous suivrons en tout cas leurs futurs résultats avec un grand intérêt.