Rechercher

Appie Dunnink - Staphorst (NL) ne connaît pas la peur. - 2010

Si l’on devait utiliser une métaphore pour caractériser la colonie d’Appie Dunnink, on avancerait sûrement qu’il possède un ‘arbre proverbial’ dans son pigeonnier.

Avec l’aide de sa femme Ellis, il a prit soin de cet ‘arbre’ durant des années et, lors de chaque récolte, il lui fournit ses meilleurs ‘fruits’, souvent des écaillés clairs ou des ardoises.

Ils se distinguent tout simplement des autres : ils sont plus rapides ! Des pigeons d’une classe exceptionnelle, tous issus de ce fameux arbre. Qui ne connaît pas le proverbe ‘vendre le fruit, mais pas l’arbre…’ ? Cependant, cela n’est malheureusement plus possible pour Appie Dunnink. L’année prochaine, l’arbre produira de nouveaux fruits ailleurs… il sera déraciné et planté dans un nouveau sol, toujours inconnu à l’heure actuelle.
Cet ‘arbre’, il s’agit du ‘stone red Walter’. C’est lui qui fut le lien entre les racines et les fruits, un peu comme la sève en quelque sorte.
Il a connu de nombreuses ‘floraisons’ durant de longues années consécutives et a produit les ‘fruits’ suivants :

Le ‘Stone red Walter’ est père des :

 1er  Ablis NPO 552km dans 10725  pigeons
1er  Boxtel          dans 17075  pigeons
1er  Boxtel          dans 13903  pigeons
1er  Boxtel          dans 12855  pigeons
1er  Duffel          dans  3353  pigeons
1er  Heteren         dans  3694  pigeons
3e   Morlincourt     dans  6700  pigeons
4e   Lommel          dans  9101  pigeons
10e  Pommeroeul      dans 15791  pigeons 
etc.

Appie Dunnink, habitant de Staphorst, a construit une souche de pigeons qui se rapportent tous à ce verger. Des pigeons possédant tous la même caractéristique, à savoir être capable de gagner des premiers prix dans des concours de 150 à 550 kilomètres. Si vous gagnez à la loterie, ce sera probablement un coup de chance. Mais si vous possédez un pigeon comme le ‘Red Walter’ à l’intérieur de votre pigeonnier, alors ce sera le jackpot assuré. Ce n’est pas une coïncidence si tant de ses descendants ont prouvé qu’ils pouvaient remporter des premiers prix. Avec un reproducteur de sa trempe, vous en avez la certitude. A partir de ce moment-là, vous contrôlez la loterie.  Quiconque touche un peu aux probabilités peut en déduire que les chances de remporter un premier prix lors d’un concours sont plus élevées avec des jeunes issus du ‘Red Walter’.
Ont également poussé dans le verger Dunnink :

Black Power x la Bleue 566, ou l’autre arbre prolifique. Hors de ce couple ont été produits les :

 1er Morlincourt National face à 7.053 p. avec le 07-1268042
1er As Pigeon jeunes Rayon Zuid afd. 10  avec le 08-2107877 

Appie ne regrette pas la décision qu’il a prise, à savoir vendre ses meilleurs reproducteurs. Tous ont fait leurs preuves ! L’arbre Dunnink sera même un peu plus élagué avec les ventes de :

Le ‘late Slate’, père des

 1er champion pigeonneaux prov. 10 district 8 ’06            06-16586660
1er champion pigeon tour d’automne prov. 10 district 8 ’09  09-1735703
1er Strombeek dans 1.916 pigeons 

Miss Bea, mère des

 1er Arras   dans   2.058 pigeons
3e  Lommel  dans  10.937 pigeons
11e Arras   dans   1.483 pigeons
11e Lommel  dans   2.989 pigeons 

Miss Boxtel, mère des

 2e Duffel     dans 2332 pigeons
2e St-Truiden dans 3062 pigeons
6e Boxtel     dans 3136 pigeons 

Miss Boxtel a remporté le 1er prix de la même étape dans 13.903 pigeons

Miss Ablis, 06-1658553

 1er Ablis NPO  dans 15791 pigeons
10e Pommeroeul dans 15791 pigeons
15e, 18e,24e,63e,etc 

La raison de cette décision est simple mais lourde de conséquence : exerçant la profession de chauffeur poids lourd, Appie est souvent absent de son domicile. Par conséquent, sa femme Ellis doit assurer l’essentiel du boulot, à savoir apporter les soins nécessaires aux pigeons. Appie aime rentrer chez lui après chaque trajet. Un peu comme ses pigeons. Ils regagnent rapidement leurs pénates après avoir été lâchés, ce qui permet à Appie de remporter de nombreux concours. Appie et Ellis sont bien conscients qu’ils vont bientôt dire adieu à d’excellents éleveurs. Se séparer d’eux et recommencer avec assez de leurs descendants, ayant déjà prouvé qu’ils étaient issus d’une excellente souche, voilà ce qu’ils s’apprêtent à faire. Appie a planté suffisamment de jeunes pousses afin de retrouver, un jour, le niveau qui était le sien. Greffé de cette vieille souche, le verger de Staphorst fleurira bientôt à nouveau…