Rechercher

Willy Verbruggen (Londerzeel, BE) vainqueur du 1er National Barcelone 12.281 vieux + ‘L'aile d'or' au Bruges Barcelonaclub!

Willy Verbruggen a mis environ quinze minutes pour constater son vainqueur national de Barcelone dans la pénombre, constatation qui lui a permis de remporter la palme nationale sur cette édition 2011 de Barcelone !

Gagner Barcelone… c'est en quelque sorte un syndrôme annuel pour les nombreux fanatiques de l'épreuve catalane. Tout le monde savait que l'édition 2011 de Barcelone allait connaître un déroulement facile avec des pigeons 'boostés' par un vent de sud-est dés leur entrée en France, vent qui tourna plus tard sur la route au sud-ouest! Après avoir pris connaissance de l'arrivée de 2 pigeons dés le vendredi soir sur des courts points en France, imaginez bien que de nombreux participants de ce Barcelone n'ont pas fermé l'oeil dans la nuit de vendredi à samedi. Car chacun d'entre eux savait que des pigeons pourraient arriver dés les premières heures de l'aube! La majorité des participants s'était donc levée de bonne heure, en espérant que la réussite viendrait frapper à leur porte pour ce Barcelone! Guy Hoppenbrouwers d'Essen n'a vraisemblablement pas mis son réveil suffisament tôt puisqu'à 5h33, son système de constatation électronique constata un pigeon de Barcelone… Guy ne l'a contrôlé qu'à 5h57’30”… ce qui eu de fâcheuses conséquences sur son classement final. Car, à cause de sa négligence, Guy n'a pas uniquement perdu la victoire nationale de Barcelone… mais aussi ‘L'aile d'Or'! Il finit finalement à la 3e place Nationale, juste après Luc Herbots de Zepperen qui se classait 2e.

S' il y a bien une personne qui s'était levée tôt, c'est Willy Verbruggen de Londerzeel. Lorsqu'il alla au jardin vers 4h45 afin d'ouvrir ses pigeonniers, ses trappes et de brancher son système electronique, il vit un pigeon sur la trappe. Laissons Willy nous raconter son histoire:

Non… nous dit Willy en riant… cela m'était déjà arrivé deux fois auparavant, mais à chaque fois c'était un ramier ou une tourterelle que siégeait là. Mais au fur et à mesure que je me suis approché, j'ai pu remarquer que c'était un pigeon, et plus je me rapprochais, plus je pouvais distinguer ses ‘plumes blanches'… cela pouvait être un de Barcelone, concours sur lequel j'avais engagé 2 ‘plumes blanches'. Je suis rapidement entré au pigeonnier, j'ai délicatement ouvert l'entrée, et le pigeon est directement rentré… mon 1er marqué! Bon dieu… rien n'était prêt… j'ai d'abord dû allumer mon système de constatation, mais lorsque j'ai tenu mon pigeon à portée de l'antenne, rien ne marchait. J'ai donc été directement dans un autre pigeonnier en tenant mon pigeon au dessus de l'antenne, et à ce moment là c'était dans la poche. Je l'ai directement contrôlé, et puis il y avait la deuxième bague contrôle pour annoncer le pigeon, mais je n'ai pas su la distinguer dans la pénombre… lorsque je me suis rendu compte que la 2e bague contrôle se trouvait à la même patte que la première. Oui, j'ai été quelque peu 'distrait', ‘troublé’ par tout ceci! J'ai directement annoncé mon pigeon au local… et heureusement, ils étaient déjà débouts!

Moins de 2 heures plus tard, j'étais annoncé 1er National Barcelone face à 12.281 pigeons… Et comme c'était son premier marqué, Willy Verbruggen remporte également ‘L'aile d'Or’ du Bruges Barcelonaclub! Sur Barcelone, il remporte un super résultat… mais malheureusement pour lui, il n'a pas pu en profiter. Je n'ai plus vu aucun pigeon rentrer de Barcelone, ajouta Willy… j'ai reçu énormément de coup de téléphone… il y avait beaucoup de monde dans et autour des pigeonniers. Savez-vous que je ne sais même pas à quelle heure les pigeons de Brive ont été lâchés? C'était vraiment le carnage ici… Certains supporters m'avertissaient quand un pigeon rentrait de Barcelone. 

Willy a constaté son vainqueur national à exactement 5h02’05” pour une distance de 1081,077 Km, ce qui lui donna une vitesse moyenne de1393,14 m/min… c'est à dire le pigeon le plus rapide de notre pays qui se classa à la 16e au niveau international (26.044 p.), où les hollandais se sont d'ailleurs taillés la plus grosse part du gâteau. Willy a constaté ses 10 engagés comme suit:

5h02 – 7h04 – 8h32 – 8h56 – 8h58 – 9h20 – 10h47 – 13h12 – 13h14… bon pour 9 prix au local de ses 10 engagés (dont 5 deux ans qui participaient à leur premier Barcelone), avec: 

Barcelone     225 vieux: 1-2-8-11-12-25-41-63-64 (9/10)
National   12.281 vieux: 1-71… etc. (prognostic national ‘top 100’) 

Vu les résultats engrangsés au cours des dernières années, ce succès sur Barcelone, est tout sauf une coincidence. Revenons aux résultats de 2009 et 2010: 


’10 Barcelona 186 vieux:   14-17-23-48-58-60 (6/7) ’10 Soustons  106 yl: 1-3-5-6-7-9-10-12-13-28 (10/14) ’09 Barcelona 209 vieux:   6-10-16-19-35-44-55 (7/8) ’09 Soustons  194 yl: 5-14-31-33-44 (5/8)

(Le ‘Julius Barcelona’ remporta le 33e prix en 2009!) 

Cinq deux ans qui avaient réussi le test de Soustons 2010 haut la main viennent de se distinguer sur leur premier Barcelone (respectivement 3e-5e-6e-7e & 8e pigeon constatés)! Le futur s'annonce bien!

Willy dispose de 45 veufs au total (dont 21 yearlings), qu'il joue sur les concours internationaux. Sa colonie compte16 couples de reproducteurs et chaque année, il achète environ 100 bagues. Sa colonie est basée à presque 100% sur les  F.Desbuquois de Kapelle o/d Bos. Lorsqu'il prit sa retraite, Willy a fait bâtir une veranda qui fut installée par la famille Desbuquois. Et lorsque la veranda fut finie, ils ont tout naturellement parlé des pigeons. A l'époque,  Willy participait surtout aux concours de demi-fond. C'est comme cela qu'ils sont devenus amis et Willy a logiquement obtenu des pigeons des Desbuquois, qu'il aidait parfois en soignant les pigeons lorsque ces derniers partaient en vacances. C'est comme cela qu'il s'est dirigé vers les concours de grand fond... avec un franc succès! Cette victoire nationale sur Barcelone peut donc être considérée comme le couronnement de plusieurs bonnes saisons consécutives, comme cela est prouvé dans les résultats mentionnés ci-dessus! 

Le vainqueur national est un pigeon 100% Desbuquois   (voir pedigree).

Père: 'Père Julius Barcelona’ B01-2010282 (direct Desbuquois)

Fils du ‘Witpen Dolle 720/89’ d'Eric Limbourg x ‘Soeur Mika 079/00’ (également soeur d'‘Aruna’). Il n'est pas que le père du 1er Nat Barcelone 2011, c'est aussi le grand-père de ‘Channel N°5’ qui vola 1er Barcelone 481 p. ’09, 8e Nat Barcelone 13.503 p. et 18° Intnat Barcelone 27.669 p.!

Mère: ‘Mère Julius Barcelona’ BB03-2015347 (directe Desbuquois)

Provient de la lignée du 'Engelsman', un crack supérieur sur Barcelone, x ‘Tiger’ Eric Limbourg (lignée ‘Black Opium’).

Le palmarès du tout nouveau vainqueur national de Barcelone comporte les prix suivants: 

-‘Julius’ Barcelone B08-2142510

’11 Barcelone  Nat 12.281 p. 1
            Intnat 26.044 p. 16
’10 Perpignan  Nat  6.257 p. 352
            Intnat 15.756 p. 519
’10 Tarbes     Nat  4.576 p. 519
            Intnat 15.053 p. 1040
’09 Tulle      Nat  7.467 p. 63
’09 Soustons   Nat  9.442 p. 1431


 

Le système de la simplicité
Concernant les soins apportés à la colonie, Willy garde les choses simples. Vu ses 75 printemps, le poids des années commence à se faire sentir lorsqu’il s’agit de s’occuper d’une telle colonie, c’est pourquoi il faut faire des choix… et apparemment il a fait le bon. Les jeunes du premier tour sont bien entraînés et ils participent généralement à Vierzon début août, jusqu’à ce que la mue commence. Le deuxième tour ne participe que quelques fois à des Noyon, tandis que le troisième tour est très bien entraîné. Willy élève généralement ses meilleurs pigeons hors du troisième tour… mais vous devez faire preuve de patience dés le début, expliqua Willy… ils doivent s’adapter à la ‘routine’! Willy teste ses yearlings sur Soustons, mais ceux du troisième tour participent généralement à Limoges des yearlings et/ou Libourne. Cette année, le calendrier a bien changé ce qui fait que certains sont partis à Libourne et d’autres sur Bordeaux. Certains participeront encore au Narbonne des yearlings comme examen final (mais toujours en fonction de l’avancement de la mue), les yearlings du troisième tour ont été enlogés ce mercredi sur Limoges. L’important, ce n’est pas qu’ils remportent un prix mais bien l’état de fraîcheur dans lequel il se trouve lorsqu’ils rentreront ! Le pigeon qui remportera un prix sur Limoges mais qui rentrera dans un état déplorable ne sera d’aucune utilité sur Barcelone… tandis qu’un pigeon qui manque son prix mais qui rentre frais comme une rose disposera de beaucoup plus de crédit, ajouta Willy! En gros, l’important pour les yearlings, c’est qu’ils acquièrent le plus possible d’expérience, et qu’on jauge un peu leur capacité à voler sur de longues distances! Une fois qu’ils auront deux ans, ils prendront part aux concours internationaux! 

Avant la saison, les pigeons n’élèvent pas. Ce n’est que fin mars début avril que les pigeons sont accouplés pour la première fois. Une fois que les premiers couples arrivent à sept jours de couvage, tout est retiré (même les couples dont la femelle a pondu plus tard) et les pigeons sont mis au veuvage. Avant Limoges, ils ne voient pas leur femelle avant de partir. Ce n’est qu’après avoir franchi la barre des 600 Km (comprenez: Limoges) que Willy leur présentera leur partenaire. L’équipe de Barcelone a été préparée de différentes manières. Ils ont tous participé à Quiévrain-Noyon et Angerville… certains ont participés à Vierzon et à Limoges, avant d’être engagés sur Barcelone. Ceux-là ont donc bénéficié de 5 semaines de repos (sans aucune étape entre), sans même voir leur femelle, expliqua Willy. D’autres ont volé Bourges et Montélimar, tandis qu’un troisième groupe à prit part aux nationaux de Châteauroux et de La Châtre! Normalement, les pigeons qui sont engagés sur Barcelone reçoivent leur femelle dés le matin de l’enlogement… Cette fois-ci par contre, les femelles n’ont été présentées que dans l’après-midi et, un peu plus tard, de la paille a été mise au pigeonnier pour qu’ils se construisent un nid! Est-ce que cela leur a donné une motivation supplémentaire qui leur a permis de réaliser un tel résultat sur Barcelone?

Cela les aura certainement aidés, même si les pigeons devaient être avant tout en condition optimale! Avant Barcelone, Willy rend une visite au vétérinaire pour voir si tout est en ordre. Il ne l’a pas fait cette année… mais il a cependant donné à ses pigeons une cure préventive contre le ‘tricho’ durant trois jours, suivie par une autre cure contre les problèmes de tête, là aussi durant 3 jours (un produit contenant de la doxycycline). Deux jours avant l’enlogement pour l’étape catalane, Willy leur administre aussi un ‘spartrix’. Niveau nourriture, les pigeons reçoivent de la nourriture légère (un mix de Gerry Plus, Mariman winner) au début, suivie par un mélange sport en fin de préparation. Willy utilise différents mélanges… il achète ce qui est disponible chez le marchand sans se limiter à une ou plusieurs marques en particulier! Concernant les suppléments, les ‘huiles’ sur la nourriture sont utilisées volontiers mais, là aussi, provenant toujours de différentes firmes. ‘J’utilise ce qui est disponible, ce n’est pas trop important’, conclu Willy. Il n’y a pas vraiment de règle à ce niveau là, sauf concernant l’utilisation de l’ail dans l’eau de boisson. Bon marché et extrêmement bon pour la santé des pigeons de par ses capacités à ‘nettoyer le sang’ !

D’après Willy Verbruggen, cela ne joue pas un rôle majeur sur des concours tels que Barcelone. C’est surtout la loi du plus fort qui dicte sa loi. Ils savent le faire ou ils ne le savent pas. Ils doivent disposer d’une certaine ‘classe’ et de ‘talent’! Avec des pigeons provenant de feu Fernand Desbuquois, et de ses fils Michel et Didier Desbuquois, Willy Verbruggen dispose de plus de ‘talent’ qu’il n’en faut, des pigeons qui ont prouvé depuis des années qu’ils jouent un rôle majeur dans les ‘marathons’ des cieux, et Barcelone en particulier! Félicitations Willy! A Londerzeel, c’est un rêve qui vient de devenir réalité! 

 

Commentaires

Proficiat Willy, de "kleine" steken weeral de grote de loef af!!

Willy proficiat met je overwinning zeker als kleinere melker is het leuk dat zoiets jou te beurt valt. Maar de kwaliteit van de duiven van Desbuquois zijn werkelijk uitzonderlijk goed doe zo verder man up up up naar de 80!!!!!!!!!!!!

Congratulation on your magnificent win

Proficiat Willy! Smile
Niet alleen een mooie overwinning maar verder nog een formidable uitslag gemaakt op Barcelona.
Geniet er met volle teugen van.....

Steven van Breemen & Hubert Land

Vent en poupe (vent de derrière)

[=#6600cc]Quand le vent est derrière les oiseaux, n’importe quel pigeon peut gagner la course. La course est basée par la vitesse à laquelle les oiseaux sont enregistrés. La course est appelée “soufflé maison”. En Hollande la majorité du temps il y a un vent de sud-ouest arrière et ce vent crée une performance très rapide. Les meilleurs pigeons avec leur origines et les meilleurs préparés ne gagnent pas forcément ces sortes de course. Il y a toujours des vents d’Est et Ouest. Ce vieil adage devrait être suffisent pour expliquer le vent d’est. “Le vent d’est n’est bon ni pour les hommes ni pour les bêtes. De tous les quatre vents, le vent d'Ouest est léger et aide les oiseaux quelque soit la direction dans laquelle ils volent. Les meilleures courses sont celles avec un vent d’ouest. Le pigeon qui gagne dans ces conditions a gagné sa journée. Les vents d’ouest de 50Km/h ou plus rendent la course plus difficile. Beaucoup d’oiseaux se perdent dans ces conditions. Du fait de la force de ces vents les pigeons sont continuellement poussé hors de leur course. Cela nécessite que l’oiseau utilise sans arrêt son système de navigation. Les oiseaux qui ne sont pas équipés d’un système de navigation proprement opérationnel ont un problème dans ces conditions. Beaucoup ne trouveront pas leur chemin vers la maison sous ses vents auxiliaires.