Rechercher

Victoire nationale sur Perpignan pour Piet van Nijnatten (Roosendaal, P-B) aux Pays-Bas !

Perpignan sonne le glas la saison des concours internationaux de grand fond. Le vainqueur de ce dernier concours ZLU n'est autre que Piet van Nijnatten de Roosendaal. 'Le Joost' est venu du ciel comme un boulet de canon.

En suivant les premières annonces des pigeons aux Pays-Bas, il était clair que les pigeons faisaient face à de nombreuses pluies lors du chemin de retour comme ce fut tout le temps le cas cet été. Les pigeons présents dans le top 10 viennent d'un peu partout dans le pays ce qui fait de ce concours un des plus équitables de la saison. Plusieurs bonnes constatations sont à relever notamment celle d'Arjan Beens qui vient de remporter le 2e national Perpignan pour une distance de 1,100 kilomètres après avoir remporté le 15e nat. Barcelone il y a un peu moins d'un mois!

Le vainqueur de ce Perpignan vit à Roosendaal à l'ouest de la province du Brabant néerlandais. Piet van Nijnatten joue le grand fond depuis très longtemps maintenant. Il est âgé de 71 ans et est père de 2 enfants qui lui ont donné 4 petits-enfants. Il s'occupe seul de sa colonie. Depuis qu'il est pensionné, il consacre tout son temps à la gestion de sa colonie et il peut même compter sur l'aide de sa femme pour constater les pigeons mais elle ne l'aide en rien dans les soins.

C'est vers l'âge de huit ans qu'il commença à détenir ses premiers volatiles. Ses pigeons étaient alors logés dans des caisses à orange suspendues dans le poulailler. A l'époque, il ne participait pas aux concours mais il changea d'avis vers l'âge de 18ans. Il y mis encore plus d'engouement après son service militaire. Sa colonie était surtout composée d'étrangers. Vivant près d'une ligne à haute tension, il récupéra de nombreux pigeons blessés qu'il se chargea de retaper. Piet a toujours joué le programme local et, petit à petit, il s'est essayé aux concours de fond. A l'heure actuelle, il ne joue plus que ça. Les concours plus courts ne servent qu'à l'entraînement de ses pigeons.

Les pigeons qui forment la base de la colonie actuelle proviennent de deux lignées. La première provient de chez Ko Maas et ces pigeons se comportent très bien jusqu'à 1000 kilomètres. Ils sont donc un peu trop courts pour Barcelone et Perpignan, raison pour laquelle Piet possède une deuxième lignée qui lui permet d'allonger le tir, celle des frères Hagens et de Koos van de Bogaart. Dans les années ’70, ces deux colonies ont remporté les 1er, 5e et 20e places nationales sur Barcelone. Piet possède également un couple de pigeons de chez G. Kouters et fils. Il a également acquis des voiliers chez Cees van Oers. Piet est surtout un adepte des échanges et il n'hésite pas à faire l'un ou l'autre cadeau. Parfois, il doit délier les cordons de sa bourse pour acquérir quelque chose mais ce n'est pas toujours le cas.

Notre ami possède de superbes installations. Un pigeonnier de jardin de 25 mètres de long est orienté vers le sud-ouest. Il ne joue que les mâles au veuvage. Ceux-ci occupent 6 compartiments (5 pour 10 mâles et un pour 6). Un compartiment est uniquement réservé aux pigeons de Barcelone. Les voyageurs sont accouplés début mars mais Piet n'a pas de date exacte. Il préfère juste attendre que l'hiver soit définitivement terminé. Les oeufs des meilleurs couples sont passés aux voyageurs et lorsque les jeunes sont âgés de 14 à 17 jours, les mâles terminent le gavage d'un seul d'entre eux. C'est à partir de ce moment que commence le veuvage. Les pigeons sont alors entraînés et il participe aux Dourdan organisés par le local de Zandvliet (BE). Pour Piet, cela représente un concours de 400 kilomètres. Cependant, il réserve toute son attention aux concours de grand fond.

Il a déjà eu l'occasion de remporter plusieurs accessits sur le plan national: 24e nat. Barcelone 8713 pigeons, 27e Bordeaux 7886 pigeons, 58e nat. Dax zlu, 45e nat. Bordeaux (vieux), 98e nat. Pau, 18e nat. Barcelone 8500 pigeons, 54e nat. Perpignan, 50e nat. Tarbes zlu, 18e nat. St. Vincent 18.000 pigeons.

En 2012, Piet remportait déjà le 32e nat. St. Vincent de 11.895 pigeons avec l'as pigeon au RCC avec le NL10-3022347. Cette saison, ce mâle remportait le 35Bordeaux  4547 p, 68e Cahors 4264 p et le 147e Bordeaux 4479 p. Piet a également remporté les 268e et 982e prix nationaux sur Barcelone et termine en beauté avec le 1er nat. Perpignan. Piet fait également partie des valeurs sûres du RCC (Roosendaalse Concours Combinatie).

Durant la saison, les pigeons reçoivent uniquement les mélanges de la firme van Tilburg. Piet a également composé son propre mélange sport. Il y ajoute une poignée de P40. Après chaque volée, les pigeons reçoivent une cuillère de dessert dans leur mangeoire.

Comme produits complémentaires, les pigeons reçoivent du grit et de la pierre à picorer mais cela s'arrête là. Même chose pour le suivi médical. Il se limite uniquement à la vaccination obligatoire contre la paramixo et est très sévère dans sa sélection. Il n'est pas du genre à utiliser des poudres ou des pilules. Il précise cependant qu'il pratique de la sorte depuis de très longues années et qu'il peut ainsi compter sur la robustesse de ses pigeons mais cela ne l'empêche pas de rester constamment sur le qui-vive. Il utilise beaucoup l'élixir à base de plantes élaboré par Jan Smit. Concernant les pigeonneaux, il est un peu plus tolérant lorsque ceux-ci sont atteints d'une infection comme l'e-coli mais cela s'arrête là.

Le vainqueur de Perpignan 2012 aux Pays-Bas est un mâle pâle de 2007 portant le numéro de bague NL07-3752823. Il répond au nom de “Joost” en l'honneur d'un des petits fils de Piet. Auparavant, 'le 823' (comme on l'appelait à l'époque) avait remporté un super résultat sur Barcelone en 2011 avec le 46e national de 7046 pigeons. Sur Perpignan, il a créé l'exploit. Il remportait déjà le 716e nat. Perpignan l'année dernière. En 2012, “Joost” manqua son prix sur Barcelone mais s'est rattrapé à Perpignan puisqu'il fut constaté à la vitesse de 1,207 m/min, bon pour le 1er national de 5608 pigeons. Sur le plan International, ''Joost'' remporte la 12e place face à 16.921 concurrents.

Son père provient du “Oude Vale”, la sorte de Barcelone de chez Koos van de Boogaart. Sa mère est quant à elle une petite-fille de “Sarina” des frères Hagens. Ces pigeons s'en sortent à merveille sur les concours de grand fond.

Avec sa victoire de Perpignan, le “Joost” marche sur les traces de ses illustres ancêtres et offre à Piet van Nijnatten la plus belle victoire de sa carrière colombophile.

Admin comments: 
Tekst: Arco van Vliet Plaatsing: Jim van Ingen