Rechercher

Shaun McDonough (Walsall, G-B) s'est créé une souche de pigeons basée sur ses nombreux pigeons à premiers prix

Voilà plus de quarante ans que la famille McDonough est active dans le milieu colombophile. Durant tout ce temps, ils ont remporté des centaines de premiers prix sur des distances comprises entre 120 km et 800 km et ont conservé leur philosophie de départ: seuls les meilleurs pigeons se voyaient réserver une place au pigeonnier de reproduction.

Cela a conféré à leurs pigeons des dispositions naturelles à voler dans des conditions difficiles et à remporter des victoires que ce soit au niveau local, provincial et même national.

Les McDonough vivent dans une des régions les plus compétitives du pays et leurs pigeons participent à des concours pouvant réunir jusqu'à 4.500 pigeons en un concours. Ces cinq dernières années, ils ont véritablement bousculé la concurrence:

2015 46 x 1er prix dont 10 x 1er Fédération
2016 47 X 1er prix dont 11 X 1er Fédération et 5 x 1er au National section.
2017 40 x 1er prix dont  8 x 1er Fédération
2018 71 x 1er prix dont 16 x 1er Fédération avec 4 x 1er Section
2019 70 x 1er prix dont 14 x 1er Fédération avec 11 x 1er section 

Au total, on comptabilise pas moins de 274 premiers prix ainsi que de nombreuses 2e-3e-4e-5e-6e places, etc. Cette fantastique colonie a vraiment rendu difficile le travail de la concurrence. De plus, lors de sa toute première saison à jouer au National Flying Club de Grande-Bretagne, ils remportèrent le 2e sur Sigogne (775 km) face à 2.531 pigeons.

“Magic Pie” est un pigeon très spécial pour Shaun car il s'agit d'un ancien voyageur qui vola dans les colombiers de son père et qu'il fut particulièrement difficile à adduire dans ses nouvelles installations. Il a passé pas moins de 8 jours au total à attendre à l'extérieur sur une cheminée avant de finalement se décider à rentrer dans les colombiers de Shaun. Ensuite, lors des trois saisons suivantes, il fut tout simplement le meilleur voyageur de la colonie. “Je n'avais qu'à l'amener au local pour l'enloger” expliqua Shaun “c'était aussi simple que ça parce que de toute façon, c'était toujours mon premier pigeon arrivé”. Lorsqu'il fut décidé de le placer à la reproduction, il a directement commencé à produire des pigeons tout aussi bons que lui. D'ailleurs, lorsque Shaun remporta le Midland National Flying Club sur le concours de Fougères en 2014, ce fut avec une propre fille du “Magic Pie”, tandis que le frère de nid de cette dernière fut constaté quelques secondes à peine après sa soeur. Ensuite, les trois pigeons suivants constatés sur ce concours étaient d'autres descendants de “Magic Pie”.



Magic Pie

Ensuite, il y a également “The Ultimate”, un autre reproducteur important chez Shaun: “Je lui dois beaucoup de mes succès remportés lors de ces 15 dernières années”. Au total, ce pigeon a remporté 4x le 1er prix ainsi qu'un 1er Fédération Swainswick 891 p., un 4e Fédération Newton Abbot 790 p., un 7e Fédération Kingsdown 2,343 p. et enfin un 10e Fédération Wincanton 3,354 p. Mais c'est une fois placé à la reproduction qu'il pris une toute autre dimension puisqu'il est devenu père & grand-père de pas moins de 28 premiers prix dont 7 premiers à la fédération. Durant une année, l'équipe de jeu était composée en partie de 9 frères de ''The Ultimate'' qui, ensemble, comptabilisaient pas moins de 6 victoires à la Fédération. Ils furent ensuite placés au colombier d'élevage pour y être accouplés sur des filles de “Magic Pie”, ce qui permis à la colonie McDonough de rester au top durant de nombreuses années. Bien entendu, d'autres introductions ciblées furent effectuées, tout comme dans n'importe quelle autre colonie. On retrouve ainsi des pigeons comme “Dutch Lambrechts” qui, accouplé sur “Devil Woman”, a produit de nombreux bons pigeons. Citons aussi les pigeons de Van Den Bulck acquis via Micky Collins en 2015.  


Shaun et son père avec 'The Ultimate'

C'est donc avec un énorme pincement au coeur que cette colonie est actuellement mise en vente. Cette décision fait suite à l'emploi du temps de Shaun, extrêmement chargé sur le plan professionnel, qui ne peut malheureusement plus compter sur l'aide de son père qui souffre de problèmes respiratoires. Shaun de poursuivre: “Si quelque chose arrivait à mon père à cause des pigeons, je ne me le pardonnerai jamais. Et vu ma nature de compétiteur et le fait que j'aime participer à tous les concours du calendrier, je ne peux pas me passer de son aide”. Shaun connait ses pigeons sur le bout des doigts et donc leur énorme potentiel. La plupart étant des pigeons avec un lourd palmarès, il est convaincu qu'ils sont tous en mesure de produire de nouveaux cracks.

Pour lui, la décision de mettre toute sa colonie en vente est un véritable déchirement mais c'est aussi une réelle opportunité pour les acheteurs du monde entier. Il s'agit du testament, de l'héritage de la colonie McDonough et Shaun était d'avis qu'il était nécessaire d'offrir la colonie dans son ensemble plutôt que de garder l'une ou l'autre génération. Tout ou rien, cela a toujours été sa devise. “Ils vont vraiment me manquer, c'est le travail de toute une vie qui s'apprête à me quitter et leurs résultats m'ont permis de vivre sa passion à cent à l'heure.” Une opportunité unique à ne pas manquer... il est facile de vous en rendre compte par vous-même car les résultats sont clairs et ont été remportés dans l'une des régions les plus compétitives d'Angleterre, une région connue pour réunir plusieurs miliers de pigeons chaque week-end dans les concours les plus durs du calendrier dont Shaun fut d'ailleurs l'une des plus grandes stars durant de nombreuses années. Là-bas, les pigeons McDonough disposent d'une réputation sans faille.