Rechercher

Mr & Mme Philippe Odent (Nielles-Lès-Calais, FR) remportent le 1er, 5e et 75e National Pau

C'est avec classe que Philippe Odent est allé remporter la première étape du calendrier des internationaux le weekend de Pau. En effet en plus de remporter le concours au national, il inscrit également le 5ème et le 75ème prix à son palmarès et classe 3 pigeons de 5 joués.

Philippe Odent habite à Nielles-Lès-Calais, un petit village de moins de 300 habitants, situé dans l'arrondissement de Calais, dans la région Nord-Pas-de-Calais. Philippe et sa compagne habite à cette commune depuis 2004. Depuis 1987 Philippe joue aux pigeons. Il a hérité du virus de son père. C'est d'ailleurs avec 6 couples de reproducteurs de son père qu'il a débuté. Il a toujours eu une préférence pour les joutes des fond, c'est pourquoi il participe aux concours de l'ALC-CALC ainsi qu'aux internationaux depuis 1990. Cela fait 3 ans qu'il joue chaque année le programme complet des internationaux. Son meilleur souvenir de colombophile est sa victoire sur Poitiers Fédéral avec ses pigeonneaux en 1992. Pau 2013 restera bien entendu également gravé dans sa mémoire.

A Nielles-Lès-Calais, Philippe a érigé un colombier comprenant quatre compartiments dont un avec 28 casiers, un autre avec 8 casiers et deux compartiments avec respectivement 24 perchoirs pour les pigeonneaux. Philippe a également un colombier de jardin pour ses 12 couples de reproducteurs. Une partie des installations est orientée vers le sud-est et l'autre vers le nord-est. L'air pénètre dans les installations par les trappes d'accès et en sort par la toiture. Pour assurer un climat sec et aéré, sans courant d'air, Philippe joue sur l'ouverture des fenêtres et d'une porte. Au sol le long des casiers il y a des caillebotis et ailleurs des fientes séchés.

Malgré les 36 casiers de disponible, l'équipe de jeu de Philippe Odent se compose de 30 mâles dont 8 yearlings. A cela s'ajoute une quarantaine de pigeonneaux élevés par les 12 couples de reproducteurs. Les origines cultivées sont les Deguillage André, les Tronquoy Jules, les Duquesnoy Frères et les Verhellen Hilaire. A cela s'ajoute quelques nouvelles introductions encore à l'essais. La dernière introduction qui a donné la plus grosse impulsion à la colonie son les pigeons de son regretté ami belge Verhellen Hilaire. Parmi les 12 couples de reproducteurs il y en a trois qui sont pour Philippe des couples de base. Parmi eux le couple qui a donné naissance au 1er ainsi qu'au 75ème National Pau 2013.

A Nielles-Lés-Calais on pratique le veuvage classique avec les mâles. Les voyageurs n'élèvent pas de jeune avant la saison. Ils sont joués le plus de fois possible dès la première semaine d'avril et participe donc à 8 ou 9 concours avant d'être engagés sur un concours comme Pau. Jusqu'à fin avril les mâles s'entraînent une fois quotidiennement au toit. À partir du mois de mai on passe à deux entraînements quotidiens. L'équipe jouée sur les concours de fond voie le panier tous les quinze jours alors que celle engagée sur les étapes de grand fond a droit à trois semaines de repos entre chaque étape. En général les mâles d'un an sont joués sur cinq concours jusqu'à 500 kilomètres. De temps en temps certains yearlings sont testés sur un concours d'environ 800 kilomètres. Les deux ans sont joués sur cinq concours de fond. Les trois ans sont engagés sur deux à trois concours internationaux.

Les mâles sont nourris au bac avec les mélanges du commerce: dépuratif au retour et sport en fin de semaine. Pendant les deux jours ou Philippe donne le mélange dépuratif il va également ajouter à son mélange de l'huile de foie de morue et de la levure de bière. Au mélange de base on va ajouter du maïs et d'autres artifices en préparation pour une étape de fond. On trouve également au colombier les indispensables minéraux.

Le mâle vainqueur de Pau, 031614/2010, est un mâle léger, bien équilibré et toujours en bonne santé. En 2012, en 2 ans il s'est classé 84/351 sur Treignac (600 km) et 12/116 sur Saint-Vincent (840 km). Cette année il a déjà fait prix à Châteaudun (320 km), Poitiers (492 km) et Blois (370 km) avant de s'imposer sur Pau au national. Son frère de nid 031613/2010 se classe quand à lui 75ème National sur ce même concours. Les deux pigeons ont un super œil, très pigmenté et avec un gros cercle de corrélation. Le père de ces deux pigeons a volé 5/5 en fond à un an, en 2003, avant le déménagement, et descend d'un mâle Deguillage/Tronquoy avec 14 prix en fond/grand fond en 4 ans. La grand mère côté paternel est une directe Verhellen Hilaire, qui est non seulement grand mère du 1er National Pau mais aussi du 1er Fédéral Limoges pour Lecerf José. La mère du 1er et du 75ème National Pau est une femelle de Franck Duquesnoy. Cette dernière provient d'un mâle ayant fait prix à Barcelone et Béziers et étant le 1/2 frère du 1er International Pau de 2004. La grand mère maternelle est "La San Sebastian". Cette dernière a réalisé le 1er International San Sebastian et a également fait prix à Saint-Rambert, Dax, Carcassone, Narbonne et Marseille. Lorsque l'on lit plus loin le pédigrée du vainqueur on se rend compte qu'une grande partie des arrières grands parents ont également été de bons voyageurs. Comme quoi, cette fameuse théorie qui dit que les bons proviennent de bons, se vérifie encore une fois.

Avant de conclure cette article Philippe Odent tient tout particulièrement à remercier sa femme sans qui cet exploit n'aurait pas pu avoir lieu. Depuis 2004 c'est elle qui s'occupe des pigeons du lundi au vendredi, du fait des déplacements professionnels de Philippe. C'est également elle qui plus récemment, du fait de l'absence prolongée de son mari, suite à une opération au cœur, a maintenu le niveau de forme des voyageurs au top. Philippe tient a dédier sa victoire à Hilaire Verhellen, qui a malheureusement quitté ce monde en septembre 2009. Philippe et Hilaire étaient de très bons amis. Il le décrit comme un "grand monsieur" de la colombophilie non seulement par ses exploit mais aussi pour sa personnalité. Rappelons qu'Hilaire Verhellen a remporté une fois la coupe d'Europe, s'y est classé à d'autres reprises et a remporté la victoire internationale de Dax en 2005. De plus il tient à remercier quelques collègues de sa société, qui selon lui se reconnaitrons, qui l'ont épaulé lors de ses problèmes de santé en ce début d'année 2013.

Félicitations à Philippe et à sa femme pour cette belle victoire sur Pau, que leur carrière soit encore longue et pleine de bons moments. Un grand merci à Jean-Paul Imbert qui a été mon intermédiaire dans l'élaboration de cette article.

Commentaires

Bonsoir,
Félicitations à Madame et à Monsieur Odent pour avoir obtenu d'excellents résultats sur cette étape de Pau édition 2013.