Rechercher

Luc De Roeck (Manage, BE) dit adieu au sport colombophile !

La boucle est bouclée: voilà en quelque sorte comment on pourrait résumer la situation de Luc sur le plan colombophile. Serein, ce champion exceptionnel s'apprête à voir l'ensemble de son cheptel dispersé aux quatre coins du monde.

Nous sommes déjà revenus en long et en large sur le développement général de cette colonie, notamment au travers des nombreux reportages que nous lui avons consacré depuis sa première victoire nationale remportée en 2005. Tout le monde est d'accord sur une chose en ce qui la concerne: elle doit ses succès à une souche de pigeons cultivée de main de maître depuis maintenant plusieurs décennies. Le noyau de la colonie De Roeck repose principalement sur deux courants sanguins. Nous voulons évidemment parler du couple de base formé par 'Le Daems' x 'La Vaneeno' qui constitue le premier pilier, le second étant tout ce qui s'apparente à la lignée du 'Rocky' (que l'on pourrait d'ailleurs rebaptiser 'Olympic Rocky' suite à sa participation aux Olympiades de Porto en 2005). Dans ce tout dernier reportage consacré à la colonie De Roeck, nous aimerions vous présenter les meilleurs sujets issus de ces deux lignées bien distinctes ainsi que ceux issus de leurs croisements.

Et c'est tout naturellement avec les descendants du couple de base 'Le Daems' x 'La Vaneenoo' que nous débuterons. Comme son nom le sous-entend, ce couple est formé par un mâle issu de la colonie Daems de Bevel et une femelle de chez Julien Vaneenoo de Wingene. Les premiers cracks nés de cette union ont vu le jour en 2001 avec notamment une paire d'as devenus célèbres: le 'Montélimar' et 'l'As du Rhône'. Le premier remporta la victoire nationale de Montélimar face à 8.538 pigeons en 2004, le second remporta quant à lui le titre de 1er As Pigeon de la Route du Rhône l'année suivante. De quoi annoncer la couleur. Car au cours des années suivantes, Luc n'a cessé de découvrir de nouveaux cracks, pratiquement tous issus de cette lignée en croisement avec celle du 'Rocky'.

- 'Olympic Rocky' (BE01-9006056)

Au cours de son illustre carrière, ce super voyageur se constitua un palmarès hors du commun, avant d'embrasser avec succès la carrière de reproducteur (voir plus bas). Ses principaux résultats:

Pigeon Olympique Cat Marathon Porto ‘05
1.  Aurillac nat zone   3.663 p.
10. Brive nat zone      3.228 p.
24. Montélimar nat zone 5.730 p.
34. Orange nat zone     3.350 p.
39. Argenton national   9.302 p.

Voilà pour ce qui est de l'introduction (en grande ligne) des deux principaux courants sanguins. Il est maintenant temps de passer aux choses sérieuses.
Impossible de ne pas commencer en vous parlant du meilleur pigeon de la colonie, qui est d'ailleurs l'un des meilleurs pigeons européens de sa génération:

- 'Super Ace 815' (BE09-9040815)

Cet immense crack est en réalité un produit consanguin sur le couple de base puisque son père est un propre frère du 'Montélimar' et de 'l'As du Rhône' (voir plus haut), tandis que sa mère est une propre soeur de 'L'Orange' (voir plus bas), elle-même petite-fille du couple de base via sa mère.
Cliquez ici pour consulter son pedigree.

Ce pigeon est probablement l'un des meilleurs à avoir jamais volé en Belgique. Il démontra déjà toute l'étendue de sa classe dès 2010 en remportant e.a. le 2e national zone Châteauroux, bon pour le 15e national face à 22.718 pigeons. En 2012, il enchaîna sur 3 tops 10 national zone mais c'est en 2014 qu'il arriva à l'apothéose de sa carrière en devenant le meilleur pigeon de Belgique sur 4 concours de fond (PIPA Rankings) et en se classant 3e As Pigeon National Fond RFCB. Après cette année magique, il fut sagement décidé de le placer à la reproduction. Luc ne le savait pas encore mais avec son '815', il tenait un reproducteur exceptionnel en devenir. Très peu de jeunes furent élevés durant sa carrière sportive (le système De Roeck autorise l'élevage d'une tournée avant saison) mais le 'Super Ace 815' est déjà à la tête d'une lignée qui compte des vainqueurs jusqu'en deuxième génération, cela alors qu'il ne fut placé à la reproduction qu'à la fin de la saison 2014. Il compte également une référence non négligeable puisque la victoire nationale remportée cette année sur le premier Limoges est l'oeuvre de son fils:

- 'Le Limoges' (BE12-106278)

Tardif de 2013 (bagué avec une vieille bague), ce pigeon se classait déjà 20e national Brive l'année dernière face à 8.674 pigeons. Cette année, il défraya la chronique avec sa victoire sur Limoges I, après quoi sa carrière fut logiquement stoppée.

C'est l'exemple parfait de la qualité des croisements entre les deux courants sanguins de base chez De Roeck: son père est donc le 'Super Ace 815' tandis que sa mère n'est autre qu'une propre fille de 'Olympic Rocky', lui-même accouplé sur une petite-fille du couple de base!
Cliquez ici pour consulter son pedigree.

- 'L'Orange' (BE06-9045227)

Vainqueur national de l'étape dont il porte le nom, ce super crack se classa 4x dans le top 35 national au cours de sa carrière:

1.  Orange nat   4.466 p. ‘10
24. Orange nat   5.237 p. ‘09
32. Bourges nat 19.084 p. ‘08
35. Bourges nat 16.023 p. ‘07

Père: fils du 'Cahors 608/96' (précédent pigeon de base de la colonie De Roeck).
Mère: fille du couple de base 'Le Daems' x 'La Vaneenoo'.

- 'Le Brive' (BE09-9040751)

Après 'Le Montélimar' et 'L'Orange', 'Le Brive' est le troisième vainqueur national de la colonie De Roeck. En 2011, il remporta le doublage réservé aux deux ans, se classant par la même occasion 2e général du contingent total de 10.089 pigeons.

'Le Brive' est à nouveau exemple parfait de la magie qui opère lorsque les lignées du couple de base et de 'Rocky' sont croisées entres elles. Son père est en effet un petit-fils du couple de base par sa mère. Quant à sa mère, elle est également issue d'un croisement entre les deux lignées puisque son grand-père paternel est un propre fils du 'Montélimar' (propre fils du couple de base) tandis que sa mère est une propre fille de 'Rocky'.
Cliquez ici pour son pedigree.

Le père de ce 'Brive' mérite à lui seul le détour. Ce pigeon né en 2006 et qui porte la bague BE06-9045177 est non seulement père du vainqueur national de Brive mais aussi de deux autres cracks de la colonie ces dernières années, à savoir 'Le Cahors' & 'Le Valence'.

- 'Le Cahors' (BE11-9013121)

Ce super crack a lui aussi terminé sa brillante carrière avec le titre de 5e As Pigeon National Fond RFCB en 2014. Le sang du couple de base coule également dans ses veines via son père, un petit-fils de ce couple légendaire (voir plus haut).
Cliquez ici pour son pedigree.

- 'Le Valence' (BE12-9078414)

Propre frère du 'Cahors', 'Le Valence' s'est également illustré dans plusieurs concours de fond. A nouveau un représentant non négligeable du couple de base!
Cliquez ici pour son pedigree.

Via leur mère (la '228/08'), 'Le Cahors' et 'Le Valence' sont également demi-frères avec 'Le Tulle', un autre pigeon important du colombier de jeu de la colonie De Roeck ces dernières années. Et devinez qui est le père de ce fameux 'Tulle'? Dans le mille: 'L'As du Rhône', un propre fils du couple de base et sacré 1er As Pigeon Route du Rhône en 2005.

- 'Le Tulle' (BE10-9096793)

Cliquez ici pour son pedigree.

Pour finir en beauté ce reportage, nous tenions à vous présenter un dernier pigeon exceptionnel. Il s'agit d'un petit-fils du couple de base qui compte pas moins de deux victoires zonales à son palmarès!

- 'Double Zonal Winner' (BE10-9096771)

Ce dernier crack illustre quant à lui à merveille la capacité des pigeons De Roeck à triompher à toutes distances: il remporte une victoire zonale sur Châteauroux, une autre sur Cahors et remporte un autre prix de tête sur Narbonne. Bref, un pigeon all-round capable de lutter pour la victoire à 400 comme à 800 kilomètres. De plus, il est également père d'un pigeon qui remporte une victoire locale sur Jouy, un concours d'environ 150 kilomètres. De quoi prouver le contraire à ceux qui doutaient encore que les pigeons De Roeck étaient des pigeons all-round.
Cliquez ici pour consulter son pedigree.

Le mot de la fin

D'ici une dizaine de jours, les voiliers de la colonie De Roeck quitteront la Belgique pour être dispersés dans le monde entier. Les futurs acheteurs ne seront pas déçus car la qualité des pigeons est inestimable. Pour Luc, c'est une nouvelle page qui se tourne. Il clôture ainsi une carrière longue de plusieurs dizaines d'années qui l'aura vu pratiquement tout remporter, faisant de lui l'un des amateurs les plus titrés du sport colombophile belge. Maintenant, la boucle est belle et bien bouclée. Bon vent à toi et à toute famille, cher Luc!