Rechercher

Grégory Demaret (Herquegies, BE), star montante du grand fond en Belgique!

Le quarantenaire vient en effet de remporter deux nouveaux classements RFCB en 2019: 4e Champion National Grand Fond RFCB & 8e As Pigeon National Grand Fond RFCB, classement qui fait suite à de précédents classements RFCB au cours des années précédentes.

Nous vous l'avions présenté sur PIPA juste après la saison 2015 puisque ce jeune colombophile venait de se classer au championnat national de grand fond après seulement trois ans de pratique à son domicile. Gregory se classait alors 13e champion national grand fond RFCB et 11eme as pigeon national grand fond RFCB avec le '392/12' (BE12-9056392) qui n'est autre qu'un propre frère du '658' qui se classe 8e as pigeon national grand fond RFCB cette année…

L’homme et les pigeons…

Gregory est aujourd’hui âgé de 40 ans. Marié et heureux père de trois jeunes enfants, il travaille comme conducteur de trains. Il fait un maximum d’heures en dehors de la saison de jeu pour pouvoir prendre des congés durant les mois de juin et juillet. Ancien athlète, avec un record personnel sur le 10.000 m qui se situe à 31 minutes, Gregory a voulu utiliser cette expérience pour l’appliquer dans la gestion de sa colonie. D'emblée, il se fixe une ligne de conduite lorsqu’il installe des pigeonniers à Herquegies, une section de la commune hennuyère de Frasnes-lez-Anvaing, située à une vingtaine de kilomètre de la frontière française. Gregory dispose déjà d’une certaine expérience puisqu'il est issu d’une famille colombophile, il a donc toujours baigné dans le milieu. D'ailleurs, son père et son grand-père jouent toujours au sein du local de Ghislenghien.

Le critère primordial qui va caractériser la gestion de la colonie Demaret est sans aucun doute la sévérité. Au-delà de 600 km, les pigeons n’ont pas le droit de rater leur prix. Et cela commence déjà à l’âge d’un an avec l’exception qu’ils reçoivent une chance supplémentaire en cas d’échec sur deux concours à 600 km. Ils doivent se rattraper sur Narbonne, sans quoi Gregory est impitoyable. Les yearlings sont joués au célibat. Ils ne voient jamais une femelle et ils ne sont motivés que par l’amour de leur casier ou de leur planchette. Les meilleurs seront engagés à deux ans sur Pau et St-Vincent. Et on peut dire que ces dernières années le succès est au rendez-vous. Les pigeons sont engagés sur un concours par pigeonnier. Gregory avoue sa préférence pour les concours se situant à l’ouest de la France, St-Vincent étant son étape phare. C’est là qu’il va engager ce qu’il a de mieux… Mais comme vous le lirez ci-dessous, cela ne l’empêche pas de réussir aussi sur les autres concours du calendrier international.

Pour faire de bons résultats, il faut arriver au pic de forme au bon moment et tâcher de le garder. Ainsi, en début de saison, lorsque les pigeons ne volent qu’une fois par jour, soit avant Limoges, les pigeons vont être nourris avec un mélange léger composé de 50% Vandenabeele et de 50% Energy, tous deux de la firme Beyers. Par ailleurs, les veufs partent sans motivation. Ils verront leur femelle pour la première fois à partir de ce concours partant du Limousin. A partir de là, le régime va changer : on va passer à deux volées par jour et augmenter la richesse de la nourriture en ne donnant plus qu’exclusivement le mélange Energy. Les pigeons seront ainsi parés à affronter les conditions les plus difficiles dans les meilleures conditions.

D’un point de vue sanitaire, on fait évidemment les vaccins obligatoires en début de saison en même temps que les poquettes. Par contre, on tiendra compte de l’avis du vétérinaire spécialisé pour vacciner contre la paratyphose. Rien n’est mis en œuvre lorsque ce n'est pas nécessaire. Il n’y a aucune cure à l’aveugle dans les pigeonniers de Gregory, mis à part les gouttes jaunes qui sont données chaque semaine, le mardi. Les maladies fréquentes telles la trichomoniase, la coccidiose, ne sont traitées qu’après examen des pigeons. Après la saison, les veufs n’élèvent pas: ils sont accouplés après Perpignan puis séparés à l’approche de l’hiver. Ils n’élèvent d’ailleurs jamais. Avant saison ils sont remis en ménage pour une couvée de quelques jours et les œufs des meilleurs sont passés à des éleveurs.

Contrairement aux idées reçues, et bien qu’il se définisse comme un joueur de fond, Gregory exploite ses pigeons dès la première année. Ils sont obscurcis et les mâles volent Bourges tandis que les femelles vont faire l’ensemble des nationaux. Cette façon de faire avec le tri des yearlings permet à Gregory de ne pas être submergé de pigeons. Il ne doit pas non plus attendre trois ans avant de voir la qualité d’un couple de reproducteurs.

Résultat 2019

Narbonne 3873 vieux National : 10, 113, 231, 278, 296, 316, 374 soit 7/11
Provincial : 1, 12, 29, 36, 39, 42, 50…
Narbonne 3580 yearlings National : 173 et 277 soit 2/2
Provincial : 7 et 19
St-Vincent 2949 vieux National : 18, 85, 106, 242 et 7/8
Provincial : 4, 6, 7, 15, 21, 28, 34…
Pau 2797 vieux National : 21, 41 et 5/13
Provincial: 1, 2, 14, 23, 43, 53, 55, ...
Agen 3935 vieux National : 78, 243, 305, 326, 335 et 8/11
Provincial: 4, 12, 14, 16, 17, 35, 43, 49, ...
Perpignan 3915 vieux National : 233 et 4/5
Provincial: 19, 46, 71, 72, ...

Un couple exceptionnel

Gregory a eu la chance de trouver dès son nouveau départ un couple aux qualités reproductives indéniables. Tout ce qui vient de ces deux pigeons semble déterminé à faire des prix. On trouve ainsi le BE17-1010658 qui se classe 8e As Pigeon National Grand Fond RFCB 2019, le BE12-9056392 11e As Pigeon National Grand Fond RFCB 2015, le 1. National Zone Bourges 19’ chez Claes père et Fils (Taintignies), etc. On trouve ces deux pigeons comme parents ou grands-parents de pas moins de 85 prix au-delà de 600 km chez Gregory dont plusieurs tops 100 nationaux.

Cliquez ici pour consulter son pedigree.

Le mâle est le BE10-9036292 dénommé Le Rouge, il est né d’un croisement entre un mâle de Marcel Vandenabeele le BE09-4222532, petit-fils du 2. Limoges National ‘02, et une femelle directe Houfflijn, la Stella BE04-4167658, une demi-sœur du Red Barcelona, 40. et 45. National Barcelone.

La femelle est la BE10-9107889 la Bleue Didi, fille du DV07883-08-3746 Etienne Devos, petit-fils du célèbre Didi 1er As Pigeon National Grand Fond RFCB ‘97, et de la BE07-2104190, directe Marcel Aelbrecht lignée de Miss Joyce, top reproductrice chez André Verbesselt.

Comme vous pouvez le constater, quand Gregory cherche du renfort, il va essayer d’obtenir ce qu’il y a de plus près du pigeon visé : un fils ou une fille d’un as pigeon, voir d’un vainqueur national. Au fil des années, il s’est ainsi rendu chez Eric Vanacker (champion de France ’19), Joost De Smeyter, Patrick Vandeputte (principalement les Devos), Michel Dhalluin ou encore Marcel Lekeuche…

Un tournant en 2020

La colonie de Grégory Demaret aura l’occasion d’aller encore de l’avant à partir de la saison à venir. Un accord de partenariat a été trouvé avec Thierry Marichal, ancien cycliste professionnel devenu directeur sportif auprès de l’équipe Cofidis. Thierry disposant de peu de temps vu ses occupations sportives, il a décidé de s’allier à Grégory pour faire fructifier de manière optimale son pigeonnier de reproduction, basé quasi exclusivement sur les pigeons du tandem De Smeyter-Restiaen. Les reproducteurs se trouveront chez Thierry et les voyageurs chez Grégory. Nul doute que la réussite sera au rendez-vous. C’est tout le mal que nous souhaitons au nouveau tandem Demaret-Marichal. Bonne saison 2020!