Rechercher

Festival sur Pau pour Michel Dubois (Mainil-Dohem, FR) avec la victoire nationale française à la clef!

C'est une figure bien connue de la scène colombophile internationale qui vient de remporter la victoire nationale française sur le traditionnel concours d'ouverture du calendrier international, Pau.


Michel Dubois (à droite) & son ami Christian.

Michel Dubois a de nouveau fait parler la poudre sur le premier concours international de la saison organisé au départ de Pau. Avec 16 pigeons engagés sur le concours, Michel réussi la prouesse de constater 9 (!!) pigeons durant le premier jour de vol et remportera probablement 100% de prix avec un superbe 16/16. Le ciel de Maisnil-Dohem fut le théâtre d'un véritable spectacle et les supporters présents sur place furent témoins d'une performance extraordinaire avec des arrivées similaires à un concours de vitesse. Jugez plutôt:
21h15, 21h16, 21h39, 21h49, 21h58, 21h58, 21h58, 22h00, 22h35, 06h23, 06h40, 07h29, 07h35, 08h10, 08h36, 08h54... qui dit mieux? Sur la scène internationale, le résultat provisoire est le suivant:

Pau (834 km) - 12.119 pigeons: 6-8-17-27-45-46-48-50-125-638-803-1344-1419-1767-1972-2104

Fait remarquable, c'est pratiquement avec la même équipe qui avait brillé de mille feux sur Agen international en 2018 qu'il vient de marquer les esprits sur Pau puisque les pigeons constatés en tête samedi soir s'étaient déjà distingués l'année dernière. Pour rappel, voici le résultat remporté par Michel Dubois l'année dernière sur Agen, un concours qui s'était déroulé dans des conditions similaires que celles de Pau avec un vent de face et une chaleur suffocante:

Agen (753 km) - 13.325 pigeons: 6-7-11-46-53-74-1223-1484-1615-2278-3114 (11/12)

La conclusion est simple: plusieurs pigeons comptabilisent désormais 2 prix dans le top 100 d'un concours international. C'est d'ailleurs le cas du tout récent vainqueur national.

- 'Le Pau' (FR16-087349)

Le vainqueur national tricolore de Pau édition 2019 est un superbe petit mâle, bien équilibré et bien fourni en muscles qui représente à merveille le type de pigeon cultivé chez Michel Dubois. Il dispose d'une vitalité débordante et d'un superbe oeil qui laisse entrevoir de belles qualités de reproducteur. Mais son avenir s'écrira déjà d'ici 2 petites semaines à peine sur le concours de St-Vincent où il sera enlogé en compagnie du reste de l'équipe. 

1. Pau national      -  3.668 p. '19 (1.068 m/min)
   6. International  - 12.119 p.
9. Agen national     -  2.043 p. '18 (968 m/min)
   11. International - 13.325 p.
...

Père: '299/04' (FR04-375299), un extra voyageur avec plusieurs prix dans les internationaux et e.a. 5e national Marseille et devenu ensuite un super reproducteur. Il est issu de la vieille base Dubois x Didi Devos (via Roger Tantart).
Mère: 'La Peiren' (BE09-3177715), directe Noel Peiren (via son ami Fred Ianni, vainqueur national de Pau 2018), un condencé des vieilles lignées de base chez Peiren.

Cliquez ici pour consulter son pedigree.

Cliquez ici pour consulter le pedigree de 'Victor', 8e international.

Cliquez ici pour consulter le pedigree du 17e international.

Invictus, Arysto et consors...

Michel Dubois s'est fait connaître du gratin colombophile international principalement grâce aux performances remportées par 'Invictus' (1er As Pigeon Européen Grand Fond en 2015) et 'Arysto' (1er As Pigeon Européen Grand Fond en 2018). Tous deux présentent la particularité unique d'être issus de la même mère, la 'Jellema' qui, comme son nom l'indique, provient de chez Jelle Jellema, l'un des meilleurs amateurs de grand fond au monde à l'heure actuelle. Avec un tel matériel au colombier de reproduction, la réussite de Michel ne surprend personne. La performance réalisée sur Pau ce week-end prouve qu'il est au sommet de son art et qu'il est à la tête de l'une des meilleures colonies de grand fond européenne à l'heure actuelle. Ce statut, nul doute qu'il aura à coeur d'y faire honneur au cours des prochaines semaines de jeu.

En conclusion

Les pigeons qui forment l'équipe de jeu actuelle semblent être en état de grâce et la grande condition est au rendez-vous. Pour le week-end qui arrive et le concours d'Agen au programme, concours qu'il avait déjà marqué de son emprunte l'année dernière, une quarantaine de pigeons sont de la partie et les conditions annoncées correspondent parfaitement au type de temps qu'affectionnent les pigeons de la colonie. Dès lors, nous ne serons pas surpris de le retrouver à nouveau en tête sur cette étape. Mais nous avons également noté dans notre agenda le concours de St-Vincent qui se déroulera le 12 juillet prochain et sur lequel l'équipe de Pau sera de nouveau enlogée et notre petit doigt nous dit qu'un nouvel 'Arysto' se trouve peut-être dans cette génération. L'avenir nous le dira... Afin de conclure, Michel tenait également à remercier son ami Christian qui l'aide dans la gestion quotidienne de la colonie.