Rechercher

Excellents résultats pour la jeune génération chez Gino Clicque (Wevelgem, BE)

Les amateurs flandriens se sont méfiés toute l'année de l'équipe des pigeonneaux de la colonie de Gino Clicque, en grande forme durant ces dernières semaines. La colonie Clicque a en effet frappé fort sur les concours de Pontoise et de La Souterraine.


Gino et son fils Jasper Clicque

Un élevage constant et une sélection stricte

Lorsque vous aimez jouer les jeunes, c'est évidemment la seule manière de se constituer une solide équipe. Mais au plus vous élèverez de pigeons, au plus vous aurez de travail pour les entraîner et les enloger au concours. Cela vous fait inévitablement prendre des risques.
Mais Gino Clicque est le genre d'amateur qui aime prendre des risques. Il aime travailler avec un nombre important de pigeons et il n'a pas peur des pertes. Il a fait en sorte de préparer au mieux son équipe pour le concours national de La Souterraine organisé le 27 août dernier. Le but était non seulement de faire acquérir de l'expérience à ses jeunes mais aussi d'éliminer les sujets les moins performants.

Initialement prévu le 27 août, le concours a cependant été annulé à cause des températures caniculaires et seuls les concours de vitesse ont été autorisés durant ce week-end. Gino n'avait donc qu'une seule option: enloger toute son équipe sur le concours de Pontoise, soit une distance de 207 km pour ses pigeons. 
L'équipe engagée par Gino Clicque était apparemment en grande forme, comme vous pouvez le constater au vu du résultat remporté sur Pontoise. Malgré la distance relativement courte, ses pigeons ont réussi à se classer en tête au concours provincial organisé par la WVOU:

27/8 Pontoise WVOU 10,712 pigeonneaux:
8-16-50-53-74-77-78-83-87-116-163-165-173-174-176-179-180-188-197-198…
Soit 69 pigeons par 10 et pas moins de 102 pigeons classés dans le top 1990 (prix par 5) de 148 engagés.

Un résultat pour le moins impressionnant. L'équipe a fait le plein de confiance sur ce concours et il fallait aller de l'avant pour le prochain national sur La Souterraine qui avait été reporté à la semaine suivante, soit le premier week-end de septembre. Pour la jeune équipe de Gino, c'était le premier concours national de leur carrière. Cela ne les a pas empêché de se classer en tête:

03/9 La Souterraine local 516 pigeonneaux:
2-3-5-7-8-9-11-12-13-14-18-19-20-21-22-25-26-27-28-29-30-32-35-37-38-39-40-41-42-46-47-49… (66/131)
Prov. 3,876 pigeonneaux:
3-5-11-31-52-53-63-64-73-74-92-93-101-102-114-129-140-144-146-148-149-160-197…
L'équipe remporte 39 prix par 10 et un total de 67 prix de 131 engagés.

Un excellent résultat, surtout pour une colonie basée en Flandre Occidentale pour qui les conditions de vol sur ce concours étaient loin d'être favorables.

Des pigeons de qualité à la base

Gino Clicque est passionné par notre sport et il a toujours eu pour ambition de remporter des victoires. Elever beaucoup de pigeons afin d'en sélectionner les meilleurs est une pratique commune en colombophilie. Cependant, être capable de remporter un tel pourcentage de prix avec un si grand groupe de pigeons n'est pas une mince affaire, surtout au vu du nombre de prix de tête remporté sur le plan provincial et même national. Pour cela, votre base doit être d'une très grande qualité et doit vous produire de nombreux champions capables de remporter de telles performances.

C'est grâce à sa base que Gino est arrivé à son niveau actuel. C'est un amateur exceptionnel qui arrive toujours à classer ses premiers marqués en tête. Ainsi, ses deux premiers marqués remportent le 74e et le 83e prix face à 10,712 pigeonneaux sur le concours de Pontoise, tandis que son 1er marqué sur La Souterraine remporte le 31e provincial (7e au local). Plus facile à dire qu'à faire!

A l'heure d'écrire ces lignes, la saison aura été clôturée à la suite du concours national de Châteauroux. Nous sommes curieux de savoir quelles places la colonie occupera dans les nombreux championnats de 2016. La colonie Clicque a déjà remporté 5 victoires provinciales cette année ainsi qu'une double victoire nationale remportée sur Agen dans les yearlings. Peux-t-on rêver de mieux?


Gino élève et joue beaucoup de pigeons afin de dénicher les futurs successeurs de ses précédents champions dont la photo est accrochée au mur.