Rechercher

Carlos & Xavier Vandemeulebroeck (St Léger, BE) remportent le 2e national Narbonne 7.027 pigeons dans la catégorie yearlings!

2011 aura donc apporté un nouveau 'carton plein' sur un concours national pour cette colonie père et fils de la région du Tournaisi. Une prestation dans la lignée de ce qui avait été tracé ces dernières années !

Cette année, le concours national de Narbonne fut très, très difficile pour les 22.685 pigeons lâchés à 7 heures par beau temps. Dés le début, le vent de secteur nord était de la partie, ce qui laissait augurer peu d'arrivées le jour même avec l'espoir de briller pour les courts points. Si les vieux furent plus ou moins 200 à regagner leurs pénates le jour même de lâcher, il n'en fut pas de même pour les yearlings, moins routiniers, et qui ne pouvaient donc pas revendiquer la même expérience que les vieux. Ils furent un peu plus d'une cinquantaine sur les 9.966 (à l'international) a parvenir à rallier Narbonne jusqu'à leur colombier. Ce fut d'ailleurs l'un d'entre eux, le mâle écaillé du tandem De Rijck-Duym de Ninove, qui fut le plus rapide du contingent total (1.033 m/min) devançant 'Monar', le supercrack d'Etienne Meirlaen de Deurle qui s'adjugea la victoire internationale chez les vieux, de 4 mètres/minutes (1.029 m/min). Sur le plan national, l'écart est encore plus impressionnant puisque le vainqueur international yearling devance de plus ou moins 30 minutes son plus proche poursuivant, la femelle de Carlos et de Xavier constatée à 21h12'12 pour 841 kilomètres, bon pour la vitesse de 986,98 m/min. Cette avance témoigne bien entendu de la difficulté de ce concours. A la troisième place, on retrouve Ollevier B&L de Warneton à la vitesse de 985,34 pour une distance de 846 kilomètres. Vu la proximité géographique de ces deux communes et le peu d'écart entre ces deux pigeons, on peut penser qu'ils auront fait une partie de la route du retour ensemble ! 

Xavier & Carlos.

Comment fonctionnent-ils?
Carlos est colombophile depuis plusieurs années déjà. C'était un grand amateur du jeu à pigeonneaux. Sa plus grande satisfaction ? C'est sans doute d'avoir attiré son fils Xavier dans notre monde. Ce dernier s'intéresse aux pigeons depuis le début des années 2000. Il fut d'une aide appréciable pour Sébastien Casaert lorsque ce dernier résidait et jouait toujours du côté de St Léger. Vers 2005, Xavier décida de s'impliquer un peu plus dans la colonie paternelle. Carlos ne disposait en effet plus de beaucoup de temps. Il cultive plusieurs parcelles de terrains et il exerce même un deuxième job à mi-temps lorsqu'il en a le temps. Inutile de vous indiquer qu'il ne disposait plus du temps nécessaire pour s'occuper correctement d'une colonie. Xavier entre alors en jeu et émet directement le souhait de se 'spécialiser' vers les longs cours. La colonie est actuellement majoritairement basée sur les Casaert-Sénéchal de Russeignies & les Van Neste de Feluy (oncle de Carlos). Des échanges avec Sébastien sont souvent réalisés si bien qu'ils possèdent maintenant toute une série de pigeons apparentés de très près à 'Palme d'Or', 1er Interprovincial Vierzon '11 et 1er As pigeon National Grand Demi-Fond RFCB mais aussi des neveux & nièces du fameux 'Eagle Eye' de Limbourg. Inutile de vous dire qu'avec un tel matériel, 'the futur looks bright' du côté de St Léger! Rajoutez à cela le fameux 'Poséidon' qui, malgrè de nombreux appels du pied, n'a pas quitté ses terres et vous réaliserez que tous les ingrédients sont réunis pour faire un véritable feu d'artifice.

Niveau soin, l'entièreté de la colonie est confiée aux mains de Xavier (24ans), étudiant en 4e année d'ingénieur civil à Tournai. Entre l'école et les pigeons, ses journées sont bien remplies ! Surtout qu'ils sont à la tête d'une colonie relativement importante composée de 40 veufs et d'une dizaine de femelles jouées soit au veuvage, soit sur position. Les reproducteurs sont accouplés le 25 novembre en même temps qu'un premier pigeonnier de veufs de sorte à repasser les oeufs sous ces derniers. Quelques jours plus tard, les éleveurs sont accouplés à d'autres femelles en même temps qu'un deuxième pigeonnier de veufs. De cette façon, Carlos & Xavier disposent rapidement de trois tournées venant de leur équipe d'éleveurs. Et comme ils sont toujours en phase de test, 'on élève beaucoup pour jouer beaucoup'. Cela permet de savoir ce qu'ils ont dans le ventre et de ne pas s'éterniser avec des 'poids morts'. S' il est toujours pratiqué, le jeu des pigeonneaux a été quelque peu délaissé ces derniers temps. Le premier tour participe bien aux 4 nationaux pour pigeonneaux mais sans grande motivation. Fini le temps où ils étaient lâchés en semaine en guise de préparation. Désormais, les concours de fond sont les objectifs premiers de cette colonie. 

Narbonne, premier 'hit' de la lignée du 'Poséidon'
C'est donc une petite-fille de ce pigeon de classe supérieure qui a réalisé l'exploit le 30 juillet dernier. Espérons qu'elle ne soit que la première d'une longue série de 'cracks nationaux' issus de cette lignée! Cette femelle a bénéficié d'une préparation pour le moins originale mais qui s'est avérée payante. Elle avait en effet été accouplée dans deux pigeonniers différents à deux partenaires dfférents: un mâle et... une femelle! Le jour de l'enlogement, elle a pu voyager d'un pigeonnier à l'autre, voir si l'herbe était plus verte ailleurs et lequel de ses partenaires était le plus 'ardent'. Elle a été baptisée:

'Chelsea' (BE 10-9043147)

1er Narbonne - CFW           1.856 pigeons
1er Narbonne - Provincial      416 pigeons
1er Narbonne - Derby Hainaut   420 pigeons
1er Narbonne - DH Prov         241 pigeons
2e  Narbonne - National      7.027 pigeons
3e  Narbonne - International 9.966 pigeons

2010
St Quentin 13/157
Soissons   65/432
Soissons   44/303
La Ferté    6/252
Vierzon    28/282
Guéret  882/3.413
2011
Nanteuil         74/296
La Ferté         89/311
Toury           123/384
Châteauroux 1.519/5.441
Jarnac    5/83 & 83/356

Pedigree
Père: 'Djokovic' (9061780/09), directement placé à la reproduction et produit consanguin sur le 'Poséidon' puisque fils du super couple 'Poséidon 620/05' x 'Paris 277/03' (soeur de nid de 'Farenheit', père de ... 'Poséidon'. 'Paris' provient directement de la colonie Casaert-Sénéchal et c'est une fille de 'Art x Annouchka'. C'est une reproductrice en or déjà mère des pigeons suivants :
- ‘Odiel’     BE 08-9037418 : 66e national Orange 4.466 ’10, 3e Toury 429 ’08, 5e Châteauroux 581 ’09, 6e Guéret 273 ’08, 11e Argenton 601 ’09.
- ‘101/10’ BE 10-9043101 : 1er St Quentin 157, 7e Soissons 432, 9e Soissons 149, 11e Argenton 521.
- ‘Alaïs’      BE 07-9012562 : 5e Guéret 297 ‘07
- ‘Topaze  BE 06-9097912 : 3e national Bourges 19.024

 Mère: 'Florette' (9037405/08), une excellente voyageuse qui remporta e.a. 1er Toury 102 p. & 1er Dourdan 162 p. Elle était déjà mère du 'Limoges', 1er Limoges 297 p. & 59e nat 14.673 p. mais aussi 1er Angerville 719 pigeons. C'est une pure Van Neste de Feluy puisque son père n'est autre que 'Energie 031/02', un super voyageur avec 4x par 10 national sur Cahors & Irun entre 2004 & 2006. Sa mère est 'Valentine', elle aussi 100% Van Neste et remporta e.a. 4e Argenton 550 p. & 30e Bourges 910 p. Elle est déjà mère du 'Montélimar', 17e Montélimar Nat Zone 1.270 pigeons. Bon sang ne peut mentir !

Un autre excellent pigeon est sans aucun doute le 'Xavi' (BE 08-9037436), un pigeon d'une régularité à toute épreuve qui provient également de la même souche que 'Chelsea' et donc de 'Poséidon'.

Père: 'Bleu 616/05', extra voyageur avec, e.a., 283e national Limoges 15.504 p., 476e national Cahors 7.347 p., 524e national Souillac 7.597 p., 520e national Brive 17.446 p. C'est un fils du couple 'Van Buyten' x 'Falbala', propre soeur de 'Energie', le grand-père maternel de 'Chelsea', et donc 100% Van Neste de Feluy.
Mère: 'L'Ortie 544/07', 1er Toury de 273 p. en '07. Elle n'est autre qu'une fille de 'Topaze', 3e national Bourges 19.024 p. en '08, fils du '871/04' x 'Paris', soeur de nid de 'Farenheit'... père de 'Poséidon'.

Lors du reportage que nous avions consacré à cette colonie en mars 2011, nous écrivions 'Les Vandemeulebroeck attendent le futur de pied ferme avec la lignée du Poséidon'. Nous ne croyons pas si bien dire.... 4 mois plus tard, le rêve devenait réalité et une petite-fille de ce superbe géniteur remportait la timbale. Quelle sera la suite ? Que nous réserve le futur ? L'avenir nous le dira. Mais avec un tel matériel, nul doute que la colonie de St Léger continuera à s'affirmer tout doucement comme une des valeurs sûres de la région lors des étapes de 500 à 800 kilomètres. Et pourquoi ne pas faire trembler les ténors flandriens et avancer d'encore une place au résultat national ? C'est tout le mal que l'on vous souhaite! Nos félicitations.