Rechercher

Carlos & Xavier Vandemeulebroeck - St Léger (BE), attendent le futur de pied ferme avec la lignée de ‘Poséidon’.

La colombophilie d’aujourd’hui n’a pas échappé à la tendance actuelle caractérisant notre société : elle est en constante évolution. Il y’a déjà belle lurette que l’amateurisme a progressivement laissé sa place au professionnalisme et à la spécialisation.

L’aspect mercantile s’est également décuplé. Il faut croire que c’est une nécessité pour que notre hobby garde la tête hors de l’eau… A condition que les choses soient bien faites.

Et concernant nos effectifs, les chiffres ne mentent pas : nous sommes de moins en moins nombreux, année après année, même si la tendance devrait se stabiliser d’ici peu.
Amener un jeune à s’intéresser par lui-même à notre sport est extrêmement difficile tant les hobbies différents sont multiples. Les coûts le sont aussi, ne nous voilons pas la face. Bien souvent, on devient colombophile car quelqu’un dans notre famille nous a ‘contaminés’. Il est plus rare qu’un jeune décide de s’y mettre seul, même si  j’ai quand même un très bon exemple en tête avec Frederik Motton, tout récent champion national des moins de 25ans.
Heureusement pour nous, il existe aussi des jeunes qui, après un minimum d’investissement, récoltent la timbale. Je pense qu’ils sont la meilleure promotion possible pour notre sport puisqu’ils démontrent qu’il est possible d’y arriver. Encore faut-il être conscient que tout le monde n’a pas les moyens de réaliser telle ou telle dépense.
En ayant déjà remporté des titres majeurs dans des championnats d’as pigeons réputés et en se classant régulièrement dans le ‘top 100’ national, avec même un ‘top 3’, Xavier Vandemeulebroecke est à la tête d’une colonie qui semble être une des plus belles promesses du sport colombophile en Wallonie… voire même plus ! Il s’est même déjà payé le luxe d’élever un véritable crack autour duquel il est en train de ‘construire’ pour le futur : le ‘Poséidon’, un véritable phénomène que tout colombophile rêve d’élever au moins une fois dans sa carrière. Du haut de ses 21ans, Xavier, lui, l’a déjà fait. Il était temps de faire connaissance avec la colonie qu’il dirige en partenariat avec son père, Carlos.

Introduction
Carlos Vandemeulebroecke possède une ferme à St Léger, petite bourgade de l’entité de Mouscron, à un jet de pierre de la Flandre. Inutile de dire que c’est un amoureux des bêtes depuis qu’il est petit. Il s’est donc ‘tout naturellement’ mis aux pigeons. Xavier l’y a rejoint un peu plus tard, lorsque son âge lui a permis d’apprécier au mieux notre passion. La colombophilie a toujours été pratiquée de façon saine et détendue, sans grande pression. On jouait pour le plaisir même si l’un ou l’autre exploit a été réalisé ici et là, notamment un premier local sur Bordeaux en ’93 au très solide local de Rekkem où bon nombre de pointures vont enloger.
Une rencontre va pourtant venir tout chambouler. Nous sommes au début des années 2000. Une colonie, mondialement connue aujourd’hui, est en train de faire son trou au niveau national. Comble de l’histoire, elle est basée à St Léger !  Le tandem Casaert-Sénéchal était alors à l’époque, la ‘révélation’ du moment. A sa tête, on retrouve Sébastien Casaert. Vu son emploi du temps surchargé, sa femme, Anne, lui donne un coup de main dont il ne saurait se passer. Mais cette dernière travaille également. Il manque donc un vrai relai pour s’occuper de la colonie lorsque personne n’est disponible, surtout en saison. Habitant à quelques centaines de mètres de là, c’est bien entendu le jeune Xavier qui va constituer ce relai. Il gratte, nourrit, entraîne, soigne la colonie et Sébastien le prend alors sous son aile. Avouez que c’est un apprentissage de choix, surtout lorsque l’on sait que ce dernier a toujours été à la pointe du management d’une colonie. Des échanges sont même faits entre les deux colonies : Sébastien obtient le fameux ‘Bip Bip’ (100% Vandemeulebroecke) qui devient en 2006 1er As demi-fond BDS région wallonne, 1er As des As LCB, 1er As demi-fond LCB et enfin 1er As pigeon provincial Grand demi-fond Hainaut. Dans le sens inverse, les Vandemeulebroecke obtiennent ‘Topaze’ dont nous parlerons plus bas.

La ‘collaboration’ stoppe ensuite lorsque la famille Casaert déménage à Russeignies, là où la colonie est toujours basée actuellement. Mais Xavier, lui, a des étoiles plein la tête. Cela correspond d’ailleurs à l’époque ou son père délaisse un peu sa colonie vu le peu de temps libre dont il dispose. En effet, depuis lors, il travaille en tant que chauffagiste en plus de ses activités liées à la ferme. Xavier décide alors de reprendre le flambeau. Et il se l’est juré, il fera les choses à fond.

Un investissement important
A l’heure de faire des choix, père et fils ont jugé qu’il était temps de se spécialiser dans un créneau bien particulier. Les concours de fond ont reçu leurs préférences. La majeure partie du temps, ces concours permettent aux pigeons de regagner leur pigeonnier le jour même du lâcher. A l’avant-poste des deux Flandres, la position géographique est idéale pour ce type de concours. A ce titre, la lignée du ‘Poséidon’ devrait jouer un rôle déterminant dans l’extension future de la colonie.
A long terme, le grand fond sera probablement abordé mais pas dans l’immédiat. Actuellement aux études dans le but de devenir ingénieur industriel, Xavier est conscient qu’il est inutile de courir deux lièvres à la fois.
Le jeu avec les pigeonneaux est également pratiqué, les mâles sont bien débloqués et les femelles participent aux nationaux, évidemment après avoir subi une occultation préalable.
Je pense qu’il est inutile d’aborder les soins spécifiques. Entre un accouplement avant la saison, les vaccinations traditionnelles et les cures entre chaque étape, rien de particulier par rapport au management de toute autre colonie n’est fait à St Léger.
Fin 2008, le pigeonnier de veufs existant a subi une cure de rajeunissement. Il a été élargi d’un bon gros mètre afin d’avoir un couloir en façade.
Les femelles de veufs sont logées dans de spacieuses volières qui se trouvent à l’arrière des pigeonniers. L’accès à ces derniers se fait par une trappe découpée au fond d’un casier à l’intérieur de chaque pigeonnier. De ce fait, on gagne de précieuses minutes lorsqu’il s’agit de les présenter aux mâles, que ce soit à l’enlogement ou au retour d’une étape. Comme vous pouvez le voir, tout a été pensé dans le but de se faciliter la vie. Pour une colonie qui compte une cinquantaine de voyageurs (40 veufs plus une équipe de 10 femelles qui constitue la nouveauté 2011), une quinzaine de couples de reproducteurs produisant une cinquantaine de hâtifs en saison, c’était impératif surtout vu l’emploi du temps surchargé tant du père que du fils, qui connait toujours les joies du syllabus en été.
Une galerie de reproducteur, avec box individuels au nombre de 7, a également été construite dans l’ancienne étable. C’est là qu’on y trouve les meilleurs étalons dont le ‘Poséidon’. De ce fait, une grosse dizaine de femelles leur sont présentées annuellement;  ce qui nous donne approximativement 20 jeunes pour chaque étalon. Il faut parfois savoir se donner les moyens de ses ambitions surtout lorsque l’on possède de tels pigeons ! Carlos & Xavier l’ont bien compris.

Base de la colonie
Neveu d’Henry Van Neste (Feluy, Bel), Carlos a pu puiser logiquement dans la source du champion hennuyer, notamment la lignée du ‘Super Narbonne’ (un spécialiste de l’étape du Languedoc-Rouissilon qui y remporta le 4e national 8.204 yearlings en ’99 et le 2e national de 6.423 vieux l’année suivante) avec le ‘127/02’ qui remporte le 62e national Marseille 4.398.
Secundo, comme dit plus haut, les échanges avec la colonie Casaert-Sénéchal ont été légion. C’est ainsi que ‘Farenheit’ et ‘Alix’, parents de ‘Poséidon’ ont été acquis. Quatre pigeons, tous issus de chez Sébastien, forment le socle de la colonie. Outre ‘Farenheit’ et ‘Alix’, deux autres pigeons ont une importance capitale. Il s’agit des deux sœurs de nid des deux pigeons précédemment cités, à savoir ‘Paris’ (sœur de ‘Farenheit’) et ‘Natacha’ (sœur de ’Alix’).
On retrouve aussi des pigeons tels que ‘Kenzo’, un Casaert-Sénéchal (‘Vip’ x ‘Chloé’). ‘Vip’ est un reproducteur exceptionnel chez Sébastien où il est devenu père de, e.a. :
- ‘Vincequi remporta le 4e national Limoges 15.507 yearlings ainsi que le 1er interprovincial La souteraine 5.621 pigeons
- ‘Vera: 3° Interprovincial Châteauroux 3.391 YL et par après, mère du 13° S-National Châteauroux 7.495 YL
Grand-père, e.a., de :
- “Suzy 4° National La Souterraine 18.973 pigeonneaux 2007
- Steffi 7° National Bourges 22.499 YL 2009

Mais aussi Snymix(fils de ‘Spencer’ x ‘Chanel’). ‘Chanel’ est une propre fille de ‘Nasdaq’, 1er national Souillac 7.154 ’00 et devenu par après une véritable icône à la reproduction, avec notamment deux de ses petits-enfants ayant remporté un 1er national.
‘Spencer’ provient directement du wonder boy de Brussegem, Erik Limbourg. Il est père, e.a., de :
- ‘Stan: 2e semi-national Châteauroux 11.526 pigeons ’06 et père de ‘Slim’, 1er semi-national Châteauroux 7.495 yearlings ’06, plus rapide de 19.021 pigeons.
- ‘Sissi: 1er Bourges 885 p., 1er Pithiviers 295 p., etc
- ‘Seb: 1er Etampes 688 p., 1er Orléans 273 p.
- ‘Steffi : 7e national Bourges 22.499 yearlings ‘09
Grand-père de, e.a., :
- ‘Suzy: 4e national La souteraine 18.973 jeunes ‘07
et enfin arrière grand-père de ‘Stecy’, 8e national Bourges 22.499 ’09.

Farenheit’ x ‘Alix
En plus de ‘Poséidon’, ils sont les parents de ‘Yona’ BE 08-9044280 (qui a remporté le 16e national Bourges 22.499 ’09, le 1er Guéret 273 ’08, le 5e étampes 343 ‘09, le 10e Argenton 601 ‘09, le 15e Vierzon 1.100 ‘09, le 35e Châteauroux 1.562 ‘09 et enfin le 105e zonal Bourges 3.127 ’09), du ‘579/07 (6e Etampes 589 ’09, 12e provincial Cahors 1.145 ’10, 17e provincial Tulle 836 ’09, etc). ‘Alix est aussi la mère du ‘408/08’ qui vole le 5e provincial Châteauroux 805, 9e Nanteuil 374, 10e Melun 556, 12e Toury 327, etc.

Paris
Mère de :
- ‘OdielBE 08-9037418 : 66e national Orange 4.466 ’10, 3e Toury 429 ’08, 5e Châteauroux 581 ’09, 6e Guéret 273 ’08, 11e Argenton 601 ’09.
- ‘101/10’ BE 10-9043101 : 1er St Quentin 157, 7e Soissons 432, 9e Soissons 149, 11e Argenton 521.
- ‘AlaïsBE 07-9012562 : 5e Guéret 297 ‘07
- ‘Topaze BE 06-9097912 : 3e national Bourges 19.024

Natacha
Mère de :
- ‘564/07' BE 07-9012564 : 8e As pigeon Belge LCB, 3e provincial Tulle 839 ’09, 12e provincial Souillac 756 ’09, 24e provincial Cahors 852 ‘09
- ‘277/08 BE 08-9044277 : 4e provincial Brive 1.733 ’10, 5e provincial Cahors 1.145 ’10.
- CronosBE 04-9123898 : 70e national Tarbes 4.660, 84e national Cahors 5.892

Le crack absolu, le fameux « Poséidon » (BE 05-9007620)

Vous l’avez rêvé, ils l’ont fait. C’est en 2005 que naît donc le ‘Poséidon’. Il est le fruit d’un échange avec la colonie Casaert-Sénéchal puisque ses parents proviennent de cette colonie.
Père : ‘Farenheit’ (BE 03-9147276), pigeon de base et 100% Georges Bolle, Kortemark. Frère de ‘Crazy Fly’, 1er Bourges 1.193 p. Sa sœur de nid, ‘Paris’ (277/03), est la mère du fameux ‘Topaze’ qui vola le 3e national Bourges dans 19.024 vieux en 2008 mais aussi, e.a., de ‘Odiel’, 66e national Orange 4.466 vieux en 2010.
Grand-père : BE 00-9101087. Fils du frère de ‘Général’, 1er national Cahors ’98 chez Bolle. Le ‘087’ est père du 10e national zone Bourges 15.083 p. ‘03
Grand-mère : ‘Anouschka’ BE 99-3286374, directe Georges Bolle. Mère de ‘Hugo’, 1er As des As LCB & 1er As pigeonneaux demi-fond LCB en 2006, et du 12e national Bourges 31.824 p. en 2007.
Mère : ‘Alix’ BE 03-9147260, femelle de base, directe Casaert-Sénéchal. Sœur de ‘Red Hot’, 10e national Argenton 17.129 p. Sa sœur de nid, ‘Natacha’ (261/03) a donné : 70e national Tarbes 4.660 p., 84e national Cahors 5.892 p., 170e national Tulle 5.676 p., etc.
Grand-père : BE 95-9097885, père du 5e national Cahors ’01 et du 17e national Bourges 60.671 jeunes.
Grand-mère : BE 00-9103506, demi-sœur du célèbre ‘Nasdaq’ 1er national Souillac 7.156 p. en 2000 et par après devenu un géniteur exceptionnel.

Palmarès du ‘Poséidon’ :

 1er  Limoges Local          349p ‘06
1er  Brive Local            494p ‘09   
1er  Brive Provincial     1.726p ‘09
3e  Souillac Local          274p ‘09
4e  Cahors Provincial       852p ‘09
5e  Cahors Local            251p ‘09  
6e  Limoges Local           276p ‘09  
9e  Tulle Local             244p ‘09                
10e Souillac Local          224p ‘09                                 
12e Bourges Local           357p ‘08
14e Tulle Provincial        856p ‘09
20e Limoges Provincial    1.118p ‘09
31e Souillac Provincial     756p ‘09 

Au niveau national

 16e  Brive National        17.446 pigeons ‘09
63e  Souillac national zone 3.625 pigeons ‘09
69e  Cahors National        7.347 pigeons ‘09
92e  Limoges National      15.504 pigeons ‘06
234e Bourges National      19.024 pigeons ‘08
410e Tulle National         5.676 pigeons ‘09
666e Souillac National      7.597 pigeons ‘09
745e  Limoges   National    11.869 pigeons ‘09 

Soit en 2009, 5 prix de 5 engagements, 5x par 10, 3x top 100 national !!!
Un pigeon exceptionnel comme vous pouvez le constater. Et, de fait, il s’est permis d’épingler les titres suivants :

 1er As pigeon Fond LCB ‘09
1er As pigeon Fond Hainaut Occidental ‘09
1er As pigeon Fond Derby Hainaut ‘09
1er As pigeon Fond ‘Superduif’ ‘09
2e  As pigeon Fond Master Award, Catégorie III ’09 (Derrière Hebberecht et devant les frères Vandenheede !!!)
4e  As pigeon belge LCB ‘09 

Sa place sur Souillac lui fera rater in extremis un classement au championnat national des As pigeon Fond (où il n’y avait que 8 pigeons classés).
Comme dit plus haut, 8 boxes individuels ont été construits. ‘Poséidon’ y réside en permanence en compagnie de sept autres mâles. Inutile de dire qu’à St Léger, on croise les doigts pour qu’il réponde à 100% aux attentes placées en lui. Pour ce faire, il n’y a été accouplé qu’avec du beau monde. Jugez plutôt : une grosse dizaine de femelles au total dont la majorité issue de chez Casaert-Sénéchal avec toutes les meilleures origines de Russeignies. Egalement une fille du ‘Narbonne 1’ de Joost De Smeyter, une sœur de ‘Mr Bergerac’ de Didier Hoflack qui fut As pigeon national fond & grand fond France en 2006 (et par après acheté en personne par le maître de Dentergem, Gaby Vandenabeele !) et enfin, last but not least, une fille du 1er national de Perpignan d’Eric Limbourg accouplé sur ‘Het Bourgeske’. Que du beau monde comme vous pouvez en juger ! L’avenir est abordé de façon positive à St Léger. No stress…

- ‘Cronos’ (BE 04-9123898)
Un pigeon 50% Casaert-Sénéchal (sa mère est ‘Natacha’ dont il est question plus haut), 50% Van Neste avec le ‘135/98’ (propre frère du ‘Souillac’, une des vieilles bases de la colonie qui remporta le 78e National Souillac 7.154p, 146e National Limoges 24.084p, 18e Interprovincial 2.035 p.) dont il porte la couleur, caractéristique des Van Neste.
La carrière de ‘Cronos’ compte deux faits d’armes : un 84e national Cahors 5.692 ’07 et un 70e National Tarbes 4.660 ’08 (palmarès incomplet).
Il est actuellement à la reproduction.

Un beau souvenir
En 2008, année lors de laquelle le tandem a littéralement explosé, l’année commença sur les chapeaux de roue puisque fin mai, ‘Topaze’ (BE 06-9097912) réalise l’exploit que personne n’attendait en remportant le 3e national Bourges dans 19.024 vieux (avec le 2e zonal et 2e CFW, respectivement dans 5.743 & 5.472 pigeons). Si ce pigeon a depuis longtemps quitté la Belgique, son souvenir n’en est pas moins toujours présent. D’autant plus que sa mère n’est autre que ‘Paris’, la sœur de nid de… ‘Farenheit’, père de ‘Poséidon’ ! ‘Topaze’ est également père de ‘L’ortie’ BE 07-9012544 qui vola le 1er Toury 273 p. Cette dernière est devenue la mère du ‘436/08’ qui remporta le 1er Tulle 242 et 44e national de 7.467 yearlings, le 1er Soissons 546, le 2e Dourdan 257, le 3e provincial Souillac 586 et enfin le 5e provincial Limoges. Vous avez dit ‘bon sang ne saurait mentir’ ?

Conclusion
Le chemin est encore long. Nos deux compères ont le mérite de le savoir. J’en veux pour preuve une saison 2010 en demi-teinte que Xavier a tôt fait d’expliquer par les effectifs, notamment chez les veufs, trop importants sans doute dus à l'‘euphorie’ de 2009 mais aussi et surtout par le manque de temps chronique tant du père que du fils. Faute avouée à moitié pardonnée et le nombre a été sensiblement revu à la baisse pour la nouvelle saison qui approche à grands pas. L’objectif qu’ils se sont fixés, à savoir les concours de 500 à 800 kilomètres, est de taille. N’empêche que… la qualité est omniprésente, le management des plus modernes et l’ambition débordante. Tous ces ingrédients font de cette colonie une des plus prometteuses pour les années à venir. Ils ont déjà démontré au monde colombophile de quoi ils étaient capables. A eux maintenant de rééditer les exploits accomplis ces dernières années. D’avance, je vous souhaite une excellente saison 2011 et qui sait… on se reverra peut-être au cours de celle-ci.

  

Commentaires

Félicitation Xav et bonne saison 2011

Geachte

Ik wou alleen maar eens weten of jullie familie zijn van Honoré en Etienne Vandemeulebroecke uit Welden.
Waren collega's duivenliefhebber van mijn vader.

Dag
Ja, Honoré was de broer van mijn grootvader. en je welk dorp ben je? Je speelt deze duiven?

goede avond

Carlos V.

Dag Carlos,
Ik dacht het van zodra ik de naam van Henri Vanneste zag. Er werd destijds veel over hem gesproken door Etienne (zoon van Honore en Honorea)
Ik ben afkomstig uit Welden en in opvolging van mijn vader speel ik ook met de duiven, nu woonachtig in Eine.
Voornamelijk HF met oude duiven.
Huidige rassen: Verbruggen, Van Cauwenberge(Poot-Uno), Duchene Scheirs, Florizoone, Vandemerwe Piet, en een klein beetje Vandenabeele.Voor de rest uitvloeisel via mijn vader Gilbert , sporen van Theo Gilbert via Michel Nachtergaele uit Zulte.
Recent nog De Vooght en VDWegen,Braakhuis, Aarden.
Niet veel duiven (16 vliegduiven en 16 kweekkoppels)
Een 35tal jonge duiven (worden niet veel gespeeld)
Prettig week-end en steeds welkom
Georget