Rechercher

Batenburg-van de Merwe “ Touchdown ! ” au plus haut niveau

Les Pays-Bas sont connus pour leurs sabots, leurs moulins, leurs tulipes et… les Batenburg van de Merwe. La race Batenburg van de Merwe est connue bien au-delà des frontières des Pays-Bas.

Cette colonie est installée le long d’une digue dans le sud de la presqu’île du Hoekse Waard, dans un paysage emprunt de verdure. Un cadre magnifique digne d’une carte postale et qui caractérise bien les Pays-Bas, au même titre que les sabots et les tulipes, véritables symboles nationaux. Les pigeons Batenburg van de Merwe ont évolué pour devenir des oiseaux capables de dominer les autres lors des vols aux longs cours. Des pigeons lâchés dans le sud, très tôt le matin, par de fortes températures et capables de voler toute la journée pour regagner leurs pénates.  Se détacher de l’ensemble du groupe, après plus de mille kilomètres, pour entrer dans le plat pays néerlandais et, finalement, atterrir dans le jardin de Hugo Batenburg et d’Anita van de Merwe.

Batenburg van de Merwe

123 prix dans le top 100 national des concours de grand-fond durant la période 2000-2010

En 2010, 16 prix parmi les cents premiers nationaux. 

Ils ont réalisé le doublé en 2010.  Tant le ‘Marathon National’ que le ‘Super Marathon d’Europe de l’ouest’ ont été remportés l’année dernière. Si nous devions comparer ces vols au x longs cours avec des sports plus conventionnels, alors ce serait un peu comme remporter une finale de ligue des champions et, si le sport colombophile avait été du rugby, alors le tandem Batenburg van de Merwe aurait été le numéro un du rugby mondial en transformant l’essai décisif d’une finale de coupe du monde !! ”

Depuis plus d’une décennie, les Batenburg van de Merwe n’ont jamais connu de creux;il est évident qu’Hugo & Anita sont très fiers de pouvoir disposer d’une telle colonie, de se mesurer à une forte concurrence et de, bien souvent, battre cette dernière.  Qu’ils soient les grands spécialistes des concours de grand fond est incontestable. Et le nombre de prix significatifs est d’ailleurs bien trop élevé pour qu’on puisse tous les mentionner. Rien que les prix remportés dans les 100 premiers nationaux pour la période s’étalant de 1999 à 2010 nécessitent six feuilles A4 avec une police de 12. Par conséquent, nous nous limiterons ici aux prix dans les 100 premiers nationaux gagnés en 2010.

Les meilleurs résultats de la colonie Batenburg-v.d. Merwe en 2010 sur les vols nationaux compris entre des distances de 800 km à 1165 km

 9e     National        Perpignan            5.409 pigeons    2010
11e    National        Cahors              10.325 pigeons    2010
12e    National        Perpignan            5.409 pigeons    2010
14e    National        Cahors              10.325 pigeons    2010
14e    National        Bordeaux             5.660 pigeons    2010
21e    National        Perpignan            5.409 pigeons    2010
23e    National        Pau                  2.657 pigeons    2010
24e    National        Narbonne             3.850 pigeons    2010
30e    National        Tarbes               2.950 pigeons    2010
40e    National        St Vincent           5.336 pigeons    2010
56e    National        Perpignan            5.409 pigeons    2010
66e    National        Cahors               6.397 pigeons    2010
74e    National        St Vincent           5.336 pigeons    2010
79e    National        Bordeaux             5.660 pigeons    2010
83e    National        Perpignan            5.409 pigeons    2010
93e    National        Cahors              10.325 pigeons    2010

Championnats remportés en 2010

 1er Super Marathon Europe de l’ouest
1er Super Marathon Europe de l’ouest aux 10 premiers marqués
1er Europa Marathon
1er Marathon National ZLU
1er Marathon National aux 10 premiers marqués ZLU
1er Coupe des Pyrénées ZLU
1er Super coupe Top pigeons
1er Empereur-Champion ‘Club der Azen’
2e  Coupe d’Europe
2e  Empereur Grand Fond ZLU
2e  Champion International Fond N.P.O. ‘Afdeling 5 Zuid-Holland’
3e  As pigeon International Compétition Grand Fond
 

Qu’est-ce qui fait que cette colonie est au top depuis des années ?

Hugo ne fait rien d’exceptionnel concernant les soins. Les pigeons sont juste soignés comme il faut.  Ils sont joués sur les concours de grand fond avec un nid. Il n’y a pas vraiment de méthode spéciale pour motiver un pigeon sur un nid. Le tandem utilise ce système de jeu indémodable. Qu’est-ce qui rend le tandem Batenburg van de Merwe si irrésistible chaque année ?  Le secret a été divulgué chaque année, si bien qu’il n’y a plus vraiment de secret. C’est la désormais célèbre souche du ‘Witbuik’ que l’on retrouve à la base de tous leurs succès. Ces pigeons ont des caractéristiques spécifiques que la plupart des autres pigeons n’ont pas.

La première caractéristique de cette souche réside dans la transmission des gènes. Aujourd’hui, vingt ans après la naissance de ce fameux “Witbuik”, l’héritage de ce dernier est toujours bien présent. Le talent inhérent à sa souche est transmis de génération en génération. La qualité de cet héritage a été démontrée à maintes reprises au cours des différentes saisons. 

Une autre caractéristique des  pigeons Batenburg est qu’ils disposent d’un bon sens de l’orientation.  A la différence de beaucoup d’autres amateurs, le tandem Batenburg van de Merwe ne subit pas beaucoup de pertes. Le nombre de pigeons perdu est remarquablement faible. Les pigeonneaux ne sont même jamais entraînés. Ils vont directement au panier de la société sans entraînements préalables.

Enfin, une des caractéristiques principales des pigeons Batenburg van de Merwe est qu’ils s’adaptent pratiquement à tous types de temps. Ils ne se contentent pas de pointer par beau temps. Les conditions de vols dantesques leurs conviennent parfaitement.

Une autre approche

Hugo Batenburg a une vision très claire au sujet de la construction de la souche de son “Witbuik” (le ‘’ventre blanc’’). Vu le nom qu’a reçu ce super géniteur, vous devez penser que Hugo accorde beaucoup d’importance à la couleur. Il n’en est rien. Cela n’a d’ailleurs jamais fait partie de sa stratégie. Même si la naissance du ‘Witbuik’ en 1981 peut être une date importante étant donné l’impact que ce pigeon a eu sur la colonie, Hugo n’a jamais cherché à garder cette lignée aussi pure que possible, à devenir en quelque sorte le ‘gardien de la race’. Chaque année, l’élevage est consacré à l’amélioration de la souche existante, en la croisant avec d’autres races. Les croisés “Witbuik” sont accouplés à des voyageurs confirmés et ayant tous eu une carrière excellente. A ce sujet, le tandem s’est procuré différents vainqueurs nationaux, notamment ceux de : St. Vincent 2010 secteur 2, Tarbes 2010 secteur 1 et 2, Narbonne 2009, Bergerac 2008 secteur 1 et 2. Avec ce type de pigeons, croisés sur des “Witbuik”, souvent travaillés en consanguinité, la race Batenburg van de Merwe est en constante évolution.  On n’obtient pas de supers pigeons en fonction de la forme ou du système de jeu appliqué. La base de la qualité commence avec une approche systématique autour de l’élevage. Quand cet équilibre est trouvé, il est alors possible d’élever quelque chose de spécial. Et spéciaux, les pigeons Batenburg van de Merwe le sont! Les voyageurs confirmés déménagent vers l’âge de 4-5ans au pigeonnier d’élevage. Hugo n’élève seulement que de ces cracks en question et, forcément, tout ce qui est vendu n’est issu que de ces mêmes pigeons. Hugo est fier de sa race! Pour l’élevage, il ne veut se renforcer qu’avec de bons pigeons. Lorsque les yearlings rentrent de leur premier lâcher retardé, Hugo attache peu d’importance aux prix qu’ils remportent. Ce qui l’intéresse vraiment, c’est la provenance des pigeons constatés. De quels couples sont-ils issus ?  Il se demande alors quel(s) couple(s) est/sont susceptible(s) d’apporter une valeur ajoutée à la souche Batenburg dans le futur.

Le tandem Batenburg van de Merwe est avant tout un tandem mettant l’accent sur l’élevage. Cela constitue leur force. Ils comparent l’élevage à une sorte d’art et comme ils maitrisent cet art jusqu’au bout des doigts, cela leur permet d’élever de supers voiliers. En voici quelques uns :

 - Sisi hors d’un Petit-fils du Witbuik x fille Godfather : e.a. 6e national Montauban

- Dianne hors d’un Petit-fils du Witbuik x Kweekmoedertje : e.a. 21e  national Perpignan

- Bonte Narbonne hors d’un Petit-fils du Wibuik x Kweekmoedertje : e.a. 24e national Narbonne

- St.Vincent-doffer hors du 500 x fille Witbuik : e.a. 11e national St.Vincent

- Maja hors de l’as 155 apparenté au Witbuik x Marie : e.a. 19e national Perpignan

- Lady Tarbes hors d’un Petit-fils du Witbuik x Kweekmoedertje : e.a. 29e national Tarbes  

Hugo Batenburg est l’un des colombophiles les plus talentueux et les plus influents de l’histoire du sport colombophile. Les frères Jansen étaient célèbres pour leurs pigeons et pour le puits qui se trouvait dans leur cour. Les Batenburg van de Merwe sont eux aussi connus pour leurs pigeons mais aussi pour leur célèbre souche qu’ils s’attèlent à maintenir au plus haut niveau. La stratégie mise en place autour de la reproduction est optimale. Elle est innovatrice et, au vu des résultats, tout ceci marche de façon extrêmement efficace. 

La construction de la race Batenburg van de Merwe peut être expliquée avec une métaphore : c’est comme si un bulbe, de tulipe par exemple, avait été mis en terre. Avec le temps, ce bulbe est forcément amené à se développer pour ensuite devenir une fleur. A l’heure actuelle, année 2011, la race Batenburg van de Merwe est en pleine floraison. Non, les Pays-Bas ne se résument pas qu’aux moulins, aux tulipes et aux sabots.

  

Commentaires

Hugo en Anita Proficiat voor de topprestaties van 2010
en in 2011 een 1 ste nat met de Witbuiksoort

Debusschere Roger

Dag, Batenburg-van de Merwe,

Ik leest veel en hoort veel over Batenburg-van de Merwe ik denkt zelf dat deze duiven Batenburg-van de Merwe de allerbeste duiven zijn van hele wereld!
''Geloof me'' Als deze mensen met de duiven in hun handen neemt van Batenburg-van de Merwe werkelijk om duimen en vingers van af te likken!!!Razz

Mvg Pascal

Wat een geweldige prestatie. En het mooiste is dat we ze dagelijks zien vliegen.
En e;lke dag wordt het formatievliegen beter.
Daar alleen al van kunnen we genieten.
John en Nat

Congratulations from morocco