La Paramyxovirose (ou Maladie de Newcastle)

Apparue simultanément dans toute l'Europe dans les années 1980, elle a alors fait de gros ravages. Ensuite, si elle est restée toujours aussi virulente dans les colonies atteintes, elle ne s'est plus manifestée que dans les régions et dans les colombiers où la couverture vaccinale était insuffisante.

D'où l'utilité encore aujourd'hui de suivre un plan de vaccination strict. Mais une question se pose au jour d'aujourd'hui. Les vaccins mis à notre disposition à l'heure actuelle sont-ils encore efficaces? Certains vétérinaires vous diront qu'ils est préférable de pratiquer une seconde vaccination annuellement. D'autres vous diront le contraire.

Son Origine:
La maladie (Virale) apparaît très brutalement dans une colonie d' une petite bourgade du Nord-Est du Royaume-Uni ,Newcastle (d’où son nom). On constate d'abord la mort de quelques pigeons sans aucun symptôme préalable. Rarement, le premier signe observé est un coryza. Quelques jours plus tard, la diarrhée se déclare. Elle est " inondante " et  de très nombreux pigeons en sont atteints parfois même la totalité des pigeons non vaccinés d'un colombier.


Troubles du système nerveux central
chez des pigeons atteints de Paramyxovirose

Ses Symptômes:
Les signes initiaux de paramyxovirose sont une augmentation de la consommation d'eau combinée à une consommation moindre d'aliments, les pigeons semblent aveugles, sans lésion apparente de l’œil, un amaigrissement et des fientes diarrhéiques causées par une augmentation pathologique de l'excrétion de liquide (= polyurie: de petites flaques contenant des particules flottantes de fientes se forment dans le pigeonnier). Ceci est suivi typiquement d'une paralysie uni- ou bilatérale des pattes, de frayeur, de torsion du cou, de mouvements rotatifs du corps, de culbutes et de marche à l'envers. Tous les jeunes présents dans les nids, quel que soit leur âge, meurent. Le taux de mortalité des pigeons sevrés peut atteindre 50%. Le virus est fortement pathogène pour les pigeons, mais pas pour les autres espèces domestiques d'oiseaux mis à part les poules qui semblent également être sensibles à cette maladie.


Déjections en cas de Paramyxovirose fientes moulées baignant dans du liquide caractéristique de déficience rénale. Dans la Paramyxovirose, les déjections diarrhéiques ne résultent pas d'un dysfonctionnement intestinal, mais rénal.

Fort heureusement les autorités sanitaires européennes ont établi un vaste plan de vaccination qui aujourd'hui a encore toute son importance dans notre sport.
Je rappelle au passage que la vaccination de nos petits protégés  est toujours obligatoire pour participer aux compétitions et il est fortement recommandé aux propriétaires de pigeons en général de vacciner leurs pigeons également.

Malheureusement cette campagne de vaccination n'est pas obligatoire pour les pigeons des petits élevages non répertoriés par nos fédérations et aucune réglementations n'est entrée vigueur à ce jour pour ces petits élevages domestiques. Le coup de la vie actuelle s'étant très fortement dégradé pour les ménages modestes, beaucoup de petits élevages de pigeons et de volailles on refait leur apparition dans tous les pays européens. C'est comme qui dirait un retour aux sources et aux valeurs d'antan , beaucoup d'entre nous se souviendront ! Qui n'a pas le souvenir  d'avoir mangé les pigeons et poulets de grand père et grand-mère?

C'est pourquoi à l'heure actuelle quelques foyers d'infections refont leur apparition en Europe et plus particulièrement dans certains pays et certaines régions. Nous avons actuellement des foyers dans le Nord de la France berceau de la colombophilie Française, en Belgique et au Pays Bas. Il faut donc être très prudent!

La Belgique est le pays le plus réglementé en la matière et toutes vaccinations doit être faites dans les règles chez le vétérinaire, d'autre pays comme le France les amateurs  doivent pratiquer la vaccination eux-mêmes en présence d'un témoin.

Depuis plusieurs années maintenant et à certaine période de l'année les vaccins ne sont plus disponibles et ceux temporairement, pourquoi? Plusieurs réponses à cette question. Certainement que ce plan de vaccination est bien respecté de tous où alors les laboratoires n'arriveraient tout simplement plus à suivre la cadence . Selon les rumeurs certains laboratoires mettraient la pression sur d'autres pour stopper la production de certains afin de pouvoir liquider le stock des autres.

Traitement:
Comme pour les autres maladies virales, il n'y a pas de traitement spécifiquement efficace pour les pigeons affectés. Si une infection est suspectée dans le pigeonnier, une vaccination d'urgence peut être menée sur tous les pigeons qui semblent en bonne santé afin d' éviter que l'infection s'étende à tout le pigeonnier. Les oiseaux visiblement affectés ne sont pas concernés par la vaccination d'urgence. Ils doivent être retirés du pigeonnier, étant donné qu'ils mettent en danger,  le reste du pigeonnier tant que l'immunité par le vaccin n'a pas été acquise.

Le plan de Vaccination idéal:
Tout d'abord vacciner les pigeons en bonne santé est le maître mot . Ne pas vacciner les pigeons cliniquement malades ou faibles ce serait vouer à l'échec. La période idéale de vaccination des pigeonneaux est à l'age de 6 à 8 semaines. Vacciner les pigeons au plateau est très mauvais ! Les parents leur ont fourni tous les anticorps nécessaires. Dans le but d'une immunisation active, le vaccin confère une immunité suffisante 2 à 3 semaines après la vaccination. Cette immunité doit être réactivée et prolongée au moment opportun par un rappel, avant qu'elle ne s'atténue. D'où l'importance de pratiquer une seconde vaccination en cours d'année. Le moyen le plus efficace pour contrôler l'infection paramyxovirus est de réaliser une immunisation en les vaccinant tous les ans,  d'éliminer les sujets les plus faibles, et de pratiquer des mesures d'hygiène strictes.

 

Commentaires

Quel vaccin utiliser?
Comment faire pour vacciner les tardifs?

please translate in english. thanks.

Loading ...

Loading ...


Loading...