Rechercher

CFW: Mâcon - MISE À JOUR: réaction AWC

La communication de la direction de l’AWC a volontairement saboté l’organisation du concours Centre & Est sur Mâcon du 19 mai, en le renseignement comme concours de Fond auprès des responsables du bien-être animal en Wallonie et en annonçant pas le changement de lieu de lâcher.

Ceux-ci ont réagi, ce vendredi 11 mai, par l’intermédiaire, du Dr Aurélie Christiaens, conseillère vétérinaire du Service public de Wallonie en rappelant qu’il a été décidé que toute participation de yearlings à des courses de fond antérieures au 23 juin sera considérée comme contraire aux principes de bien-être animal. Et de plus, conformément à l’AGW du 6 octobre 2016, le ministre qui est en charge du bien-être animal a approuvé les lieux et les périodes propices aux lâchers collectifs en date du 6 avril. Le programme des compétitions ne peut en aucun cas être modifié sans son accord.

Sabotage: Le concours de Mâcon n’est pas une étape de Fond ! Quel est le responsable de la communication de cette fausse information ?

Manque de suivi: Nous avons été informés le 23 avril par la fédération colombophile française qu’il n’était pas possible de lâcher les pigeons à Chalon/s/Saône le 19 mai. Nous avons choisi de déplacer le départ à Mâcon et nous en avons immédiatement informé la RFCB et l’AWC. 18 jours plus tard, le changement de lieu n’a pas été communiqué par l’AWC sous prétexte qu’il s’agit d’un interprovincial qui relève du Comité sportif national.

Nous sommes dans l’impasse, aucun dialogue n’est possible avec l’AWC qui conformément à l’arrêté du Gouvernement wallon du 6 octobre 2016, est la personne représentative des colombophiles wallons, notamment pour les lieux de lâchers collectifs. Les demandes doivent être transmises par cette personne morale légalement désignée.

Conclusion: Elle vient d’un mail envoyé par Damien WINANDY, directeur du Département du Développement: La modification apportée par l’organisateur de la course prévue au départ de Chalon, remplacé par un départ sur Mâcon, a été refusée par l’AWC pour les yearlings, en invoquant des risques pour le bien-être animal.

Scandaleux: car l’AWC se cache derrière une décision du ministère du bien-être animal. Les réactions de deux mandataires indiquent clairement qu’ils n’étaient pas informés et ne partageaient pas cette attitude !

Lamentable: ……

Nous devons remercier le président du comité sportif qui été à l’écoute du problème et a vainement essayé de trouver une solution acceptable.

Bruits de couloir: Et maintenant la communication négative se poursuit et une personne bien intentionnée fait circuler l’info selon laquelle le concours est annulé !

Avec grand regret, nous devons renoncer à la catégorie des yearlings pour le concours de Mâcon. Le concours aura bien lieu et je compte sur vous pour y participer massivement. Il faut se serrer les coudes dans l’adversité !

Cordialement,
Daniel Stoclet

Modifications par rapport à la version originale du programme

1. Il sera établi dans chaque société une liste mentionnant pour chaque panier les numéros des deux plombs utilisés, cette liste doit être remise au transporteur lors du ramassage des pigeons.

2. Le concours de Macon est réservé aux vieux pigeons, les yearlings ne peuvent pas être enlogés. Le doublé Yearlings du Rhône est supprimé.

3. EPR sur les concours nationaux: mise pour frais: 0,15 € au lieu de 0,25 €

4. Ajouter le concours de Bergerac à Herve et supprimer Macon à Comblain.

MISE À JOUR: réaction AWC

Communiqué du Président de l'AWC

Bruxelles 16/05/2018

Vu les attaques à l’égard de l’AWC publiées sur les réseaux sociaux et dans la presse spécialisée, l’AWC se doit de réagir et de donner une information exacte aux colombophiles.
L’AWC a appris, comme le FCW, que le lieu de lâcher de Châlons n’était pas autorisé .

Elle n’est pas intervenue dans la décision de modification du lieu de lâcher malgré que certains de ses membres ont clairement averti l’organisateur FCW sur le fait que choisir une telle étape en début de saison ( 50 kms supplémentaires) n’était pas des plus judicieux.

L’AWC n’a jamais considéré le concours de Macon comme un concours de fond.

Monsieur Stoclet, certainement après une réunion de son comité directeur FCW, a opté pour le lieu de lâcher de Macon.

Etant donné qu’il s’agissait d’un concours interprovincial, il appartenait au Comité Sportif National de prendre position sur la modification de destination.

L’AWC sur base des positions adoptées par certains de ses membres mais également par l’EPR Hainaut-Brabant wallon du 02/05/18 a joué, via son président, son rôle d’interlocuteur privilégié avec la Région Wallonne et lui a signalé que, dans le cadre du bien-être animal, il lui paraissait dangereux , en début de saison, de faire un bond de 50 kms avec des yearlings ( pigeon de 1 an ou moins) non encore aguerris et en manque de condition sportive dans un concours de l’ordre de 500 kms de Bruxelles . Il aurait été préférable, pour le bien de cette catégorie, de reprendre l’étape de Dijon correspondant , dans la distance, à un concours de grand demi-fond tel que Vierzon, Bourges, premières étapes traditionnelles de grand demi-fond.

L’AWC a émis un avis auprès de la RFCB et de la Région Wallonne. Elle ne dispose pas des pouvoirs que certains lui prêtent. Cependant, en donnant cet avis, elle signalait se dégager de toute responsabilité en cas de problème au niveau du concours de Macon Yearlings.

Cet avis que l’on peut considérer comme sage et judicieux est partagé par de nombreux colombophiles, soucieux de la pérennité de leur colonie mais dont les commentaires réfléchis ne se retrouvent malheureusement pas sur les réseaux sociaux ou dans la presse. Ils font partie de la majorité silencieuse et non intéressée.

Jusque ce lundi 14/05/18, Monsieur Stoclet et son comité FCW avaient toujours la possibilité d’opter pour l’étape de Dijon à Vieux et à Yearlings. Vu les conditions météorologiques annoncées pour ce week-end, ce choix aurait certainement été plus approprié.

Nul ne peut prédire l’avenir. L’AWC espère, pour les amateurs wallons qui y participeront , que Monsieur Stoclet et son comité FCW ont eu raison de vouloir maintenir le concours de Macon dans la catégorie vieux.

En conclusion, il est difficile de publier des informations tant que celles-ci ne sont pas officielles et que les décisions devant être prises par les organes compétents sont en attente. Il est inutile d’alimenter les débats avec des informations susceptibles d’être modifiées.

L'AWC ne veut pas alimenter les débats avec de fausses informations ou des informations susceptibles d'êtres modifiées.

L'AWC tenait à ce que tous les malentendus quand à son intervention et son implication dans ce dossier soient levées.

D'autres communiqués, plus joyeux et moins rébarbatifs, paraîtrons dans les prochains jours.

Salutations sportives

Pour l'AWC,

Le Président

Denis Sapin