Rechercher

Articles les plus lus de 2017: des sommes énormes pour des pigeons, des moyennes record, l'impact de reproducteurs hors pair, la RFCB et le doping (1ere partie)

C'est devenu une tradition, PIPA vous présente chaque année un récapitulatif des 10 articles les plus lus (dans toutes les langues confondues) de l'année écoulée. Les rubriques Concours, Clubs & Rankings ne sont pas prises en compte. Voici le classement de la 6e à la 10e place.

10. Deuxième AG Générale de la RFCB 2017 et résultats des élections

La RFCB était-elle à un tournant de son histoire? Dans le milieu colombophile, on en a en tout cas énormément parlé après la saison. Car les nouvelles élections se déroulaient en octobre, les amateurs ayant reçu leur bulletin de vote afin d'élire de nouveaux mandataires provinciaux pour les 6 prochaines années. Rappelons que ces mandats nationaux donneront droits à différents postes, notamment au sein de l'AG de la RFCB ainsi qu'au comité sportif national, ce qui déterminera donc la politique générale de la fédération. Les résultats ont été rendus publics lors de l'AG d'octobre organisée à Halle. Le résultat des élections a été suivi avec un énorme intérêt. Les amateurs belges ont-ils opté pour le changement ou ont-ils au contraire choisi la continuité en faisant confiance à l'équipe de Stefaan Van Bockstaele et de Dirk Schreel? Beaucoup de gens attendaient les résultats avec impatience. Et, comme prévu, quelques surprises sont sorties des résultats. Sur le plan national, le président actuel Van Bockstaele n'a pas été réélu, au contraire de Dirk Schreel (bien qu'il doive maintenant faire face à une sombre histoire de fraude lors des élections). A noter également que tant la Flandre Orientale que le Brabant Flamand disposeront prochainement d'une nouvelle équipe dirigeante.
En plus du résultat des élections, le nouveau calendrier de vol 2018 a été rendu public, ainsi que les améliorations relatives à WPROL, le prix des bagues, la suppression de la bague caoutchouc pour les concours nationaux de grand demi-fond… en bref, pas mal de sujets d'actualité lors de cette AG.

9. Le sport colombophile menacé par la grippe aviaire

Les colombophiles ont retenus leur souffle lorsque les médias ont annoncé de nouveaux cas de grippe aviaire. Comment cela est-ce encore possible? Confinement, interdiction de faire voler les pigeons… les mesures prises ont rappelé aux amateurs de tristes souvenirs. Au printemps 2017, le virus hautement contagieux s'est propagé à grande vitesse en touchant plusieurs espèces d'oiseaux d'Europe de l'ouest. Mais lorsqu'en février plusieurs foyers d'infection ont été découverts en Belgique, l'AFSCA et le ministère compétent ont pris des mesures qui ont malheureusement interdit la pratique du sport colombophile dans certaines régions. Avec de nouveaux confinements au programme, ainsi que l'interdiction de faire voler les pigeons et de participer aux concours dans les régions frappées par le virus. Heureusement, il y a aussi eu de bonnes nouvelles… des développements qui ont été annoncés dans la presse colombophile. Actuellement, la FCI organise une collecte de fonds qui devrait permettre de mener à bien différentes études permettant de prouver que le pigeon voyageur n'est pas menacé par ce virus. Avec cette collecte de fonds, la FCI espère ainsi assurer le futur du sport colombophile. C'est d'une importance capitale pour notre hobby favori et son avenir. Le but est clair: permettre aux amateurs du monde entier de continuer à jouer dans de bonnes conditions.

8. La RFCB et le doping continuent à alimenter les conversations

Au début du mois de janvier 2017, la RFCB a organisé à Halle une conférence de presse au sujet du dopage. Le but était d'apporter un peu plus de clarification au sujet du dopage mais aussi d'aborder les cas positifs décelés en 2016. Il y a un an, ce sujet était brulant. Surtout à cause de l'ignorance des amateurs et du manque de communication (forcé) décrété par la RFCB, cela afin d'éviter toute erreur de procédure. En plus de cela, la gravité de la situation était encore accentuée par tous les bruits de couloirs qui circulaient, même si tout n'était pas conforme à la réalité. Après plusieurs analyses scientifiques menées notamment sur l'influence des graines de pavots et de l'atropine sur les performances des pigeons, des contaminants naturels ont été trouvés dans différents produits commercialisés. Sur avis de la WAC, aucune violation de la législation sur le doping n'a été enregistrée. Finalement, plusieurs amateurs suspendus les années précédentes (suite à l'utilisation de caféine) ont été graciés.

7. Mission réussie pour le bulgare Simon Monev

Notre ami colombophile Simon Monev devait normalement représenter son pays aux Olympiades 2017 de Bruxelles. Cependant, la grippe aviaire aura eu raison de ses ambitions car aucun pigeon en provenance de Bulgarie n'était autorisé à traverser la frontière en raison de l'ampleur de la crise. Notre ami voyait ainsi filer sa chance de briller sur un podium de dimension internationale. Lorsque des amis l'ont convaincu de se lancer en colombophilie il y a 2 ans, il a relevé le défi en voulant directement s'entourer des meilleures lignées disponibles, tout cela afin de devenir le meilleur. Il a réussi à tenir parole. A l'analyse de ce qu'il a déjà remporté, il est pratiquement inconcevable qu'il ait été en mesure de réaliser tout cela. Merveilleux non?

6. Gaby Vandenabeele bat encore les records

Pour PIPA, la nouvelle année commençait avec l'une des ventes les plus prestigieuses de l'année. Et le nom de Gaby Vandenabeele s'est une fois de plus retrouvé sur le devant de la scène. Sa vente organisée en janvier 2017 s'est clôturée avec une moyenne de 18.765 EURO par tête pour un total de 17 jeunes de Gaby Vandenabeele. Le record précédent était de 15.030 EUR/jeune pour 10 sujets, toujours de chez Gaby Vandenabeele. C'était alors sa première vente organisée sur PIPA. A l'époque, la folie autour des pigeons de Gaby Vandenabeele n'était pas encore si forte. Cette 'hype' n'est pas vraiment incompréhensible au vu du nombre d'amateurs ayant réussi au cours de ces 30 dernières années suite à l'introduction des pigeons de ce grand maître. Dans notre classement des plus grandes moyennes de vente de pigeonneaux, on retrouve Gaby aux 1ere et 2e places, ainsi qu'aux 5e et 7e places. Reste maintenant à savoir s'il est possible de faire mieux?