Rechercher

Articles les plus lus de 2017: des sommes énormes pour des pigeons, des moyennes record, l'impact de reproducteurs hors pair, la RFCB et le doping (2e partie)

C'est devenu une tradition, PIPA vous présente chaque année un récapitulatif des 10 articles les plus lus (dans toutes les langues confondues) de l'année écoulée. Les rubriques Concours, Clubs & Rankings ne sont pas prises en compte. Voici le top 5 de 2017.

5. Night of the Stars-vente à Blackpool (G-B)

La bourse annuelle de Blackpool est en quelque sorte la vitrine du sport colombophile britannique. Durant cette bourse, plusieurs petites ventes sont organisées dont la 'Night of the Stars' qui est la plus importante. On y retrouve des pigeons de plusieurs colonies réputées avec le meilleur du meilleur de Belgique, Pays-Bas, Allemagne et bien sûr Angleterre. La sélection de cette édition 2017 regroupait des pigeons de 19 colonies qui présentaient chacune 2 pigeons de leurs meilleures lignées. La salle était comble dès le début de la vente. Cette vente 'Night of the Stars' aura connu un succès grandiose avec l'établissement de nouveaux.  Durant la soirée, on a en effet battu le record de la plus grande moyenne pour une vente de pigeonneaux organisée en Grande-Bretagne et ce avec 135.000 EUR pour 38 jeunes, soit une moyenne de 3.500 EURO par tête. Du jamais vu sur le sol britannique.

4. Super Prince, le fer de lance de la colonie Gino Clicque

Le Super Prince est devenu célèbre en 2010 suite à ses prestations extraordinaires. Il s'est en effet classé 3x dans le top 6 national, ce qui l'aida énormément à se classer 2e As Pigeon Nat. GDF RFCB. L'année précédente, le Super Prince remportait déjà le 12e Nat Bourges. En plus de son palmarès hors du commun, le Super Prince s'est aussi révélé être un reproducteur de génie. Il est ainsi devenu grand-père du pigeon qui a crevé les écrans en 2017, j'ai nommé le Golden Prince, 1er As Pigeon Nat Fond YL RFCB 2014, et pigeon le plus cher jamais vendu sur internet avec une enchère record de 360.000 EURO venue d'Afrique du Sud. Mais en ce qui concerne le Super Prince, il est également le grand-père de Prince Rudy, vainqueur du 1er Nat Limoges 14,575 YL en 2015… et de Olympic Princess, vainqueur du 1er Nat Bourges 10.173 YL en 2016 et plus rapide de 45.730 pigeons (chez Ronny Menten)… mais aussi de nombreux autres pointeurs dans les concours provinciaux et nationaux. Le Super Prince et ses descendants directs forment encore aujourd'hui la base de la colonie de Gino Clicque.


Jan Hooymans avec son fameux Harry, pilier d'une dynastie de cracks

3. Le Harry de Jan Hooymans, en passe de devenir une légende

C'est le rêve de tout colombophile de posséder un tel crack. Un reproducteur exceptionnel capable de transmettre ses gênes performants à plusieurs générations de cracks. Ces 'merles blancs', on les retrouve souvent à la base de super races, des pigeons que l'on retrouve à la base de colonies dont le niveau des résultats s'améliore d'année en année et qui, tôt ou tard, peuvent mener sur des as pigeons ou des vainqueurs nationaux. Le Kannibaal de Dirk Van Dyck était l'un de ces pigeons, tout comme le Kleinen de Gaby Vandenabeele. Hors de la lignée du Kannibaal, Gerard Koopman a pu élever son célèbre Kleine Dirk. Tandis qu'à Dentergem, certains descendants du Kleinen sont devenus d'illustres pigeons, nous pensons par exemple au Wittenbuik et au Bliksem, des noms devenus célèbres aux quatre coins du monde colombophile. Et c'est justement hors d'un croisement entre la lignée du Kleine Dirk et du Bliksem que Jan Hooymans (Kerkdriel, P-B) a eu la chance d'élever son fantastique Harry. Avec son Harry, Jan Hooymans dispose d'une véritable sommité. Il marche ainsi sur les pas de ses ancêtres et semble lui aussi capable de transmettre ses gênes à ses descendants. Harry a permis à Jan Hooymans de devenir célèbre dans le monde entier. Harry est en quelque sorte devenu une marque de fabrique, un peu comme Messi et Ronaldo dans le monde du football. Tout simplement phénoménal. Ses descendants sont en train d'écrire l'histoire et cette lignée produit de nouveaux cracks chaque année, tant à Kerkdriel qu'à l'étranger. Les connaisseurs ne s'y sont pas trompés.


Kaier, nouveau propriétaire de Nadine, 1. As Pigeon Nat GDF YL RFCB 2017

Willy Daniels a écrit l'histoire en remportant 2 années de suite le 1. As Pigeon Nat GDF YL RFCB avec les soeurs Sara et Nadine

2. La Nadine de Willy Daniels, femelle la plus chère de l'histoire

Au début du mois d'août, un nouveau record a été établi dans le monde colombophile. Au début du mois, la Nadine (qui portait jusqu'alors le nom de Selin) de Willy Daniels remportait son quatrième prix de tête sur la scène nationale, suffisant pour remporter le 1er As Pigeon National GDF Yearlings RFCB 2017 et les acheteurs du monde entier se ruèrent tous sur elle. Ce qui n'est en rien étonnant puisqu'il s'agit d'une propre soeur de Sara, 1er As Pigeon Nat. GDF YL RFCB en 2016. C'est finalement Kaier, l'un des plus grands collectionneurs de pigeons en Chine, qui s'en porta acquéreur avec une enchère finale de 400.000 EUR. Xing Wei - mieux connu en Chine sous le nom de Kaier - avait déjà acheté plusieurs as pigeons nationaux par le passé. Citons entre autres Ike (Chris Hebberecht), Warrior (Team De Jaeger) ou encore Norma (Verreckt-Ariën). Après une lutte acharnée pour l'achat de Nadine, c'est donc Kaier qui a reçu l'opportunité d'agrandir encore un peu plus sa collection.

1. La vente mémorable de Gino Clicque établi un nouveau record

La vente de la colonie Gino Clicque, qui s'est déroulée en mars 2017, restera gravée dans l'histoire de PIPA. Avec un montant total de 2.145.375 EURO, on retrouve désormais Gino Clicque à la 2e place de la prestigieuse liste des ventes les plus chères de l'histoire (juste après celle de Leo Heremans qui détient toujours le record). Les 405 pigeons présents dans la vente ont été vendus à une moyenne de 5.297 euro par tête. Et un nouveau record a également été établi durant la vente. Celui du pigeon le plus cher jamais vendu sur internet. Samuel Mbiza & Mark Kitchenbrand avaient en effet jeté leur dévolu sur le Golden Prince. La lutte fut rude jusqu'au bout mais c'est finalement le tandem sud-africain qui remporta la mise avec une enchère finale à 360.000 EURO. La somme était tellement importante que les médias s'y intéressèrent (TV, radio et journaux). Mais finalement, les records sont faits pour être battus. D'où notre question: qui sera le prochain et surtout, à quel prix?


Gino Clicque et son fils Jasper peu après l'enchère finale du Golden Prince

Jasper et Gino Clicque avec les acheteurs de Golden Prince, Samuel Mbiza et Mark Kitchenbrand