Rechercher

Kuypers Hendry, "1er National Marseille de 4.536 pigeons! (2005)"


Hendry KUYPERS de Maasmechelen

 


L'épreuve internationale au départ de Marseille en France, troisième épreuve nationale sur “La Route du Rhône“ organisée par le “Club de Fond Wallonie”, échappait de justesse à la chaleur torride de l'été qui s'annonçait être accompagné d'orages et de mistrals au-dessus du continent français. Les épreuves des dernières semaines avaient été particulièrement éprouvantes. Des températures tropicales, un vent de tête et, bien sûr, la surenchère d'épreuves au programme, allaient contribuer à diminuer l'effectif des pigeons lâchés de plus de cinq mille voiliers au départ de cette superbe ville côtière de la Mer Méditerranée. Avec exactement 14.041 voiliers pour Marseille, cette épreuve de fond reste pourtant un des rendez-vous les plus importants de l'année. L'Allemagne s'impose avec six pigeons dans le top 10 international avec la première et deuxième place. La Hollande prend la septième et huitième place. Un voilier français s'impose également parmi les dix premiers. En ce qui nous concerne, la Belgique doit se contenter de la dixième place. Le numéro un Belge est Hendry KUYPERS de Maasmechelen dans le Limbourg. Il est un fait que l'épreuve de Marseille est en bonne position pour les limbourgeois ! Il y a quatre ans, le tandem NOUWEN – PAESEN remportait également le 1er prix international sur ce grand classique. Ce prix d'honneur national remporté par Hendry KUYPERS ne tombe pas du ciel. En 2002, son “Perpignan" 5076024/01 dans la catégorie des yearlings manquait à peu de choses près la victoire internationale sur Perpignan. Le lauréat belge Marseille 2005, le "Sander" 5030407/03, est d'ailleurs issu de la soeur du fameux “Perpignan”. Voilà la énième preuve que "bon sang ne peut mentir" et la confirmation que la colonie située à la Creemerweg à Maasmechelen abrite vraiment de bons éléments. Une victoire sur le plan national reste un grand challenge pour tout amateur, mais il faut encore le réaliser ! Hendry avait enlogé neuf pigeons sur l'épreuve de Marseille qui furent tous constatés avant 11 h 00 le jour après le lâcher. Son deuxième arrivé termine sans aucun doute à la 63e place au classement national. Ce qui n'est pas si mal !


Un véritable succès grâce à une race de fond hollandaise
.

Hendry KUYPERS est né en Hollande, mais il a déménagé en Belgique à cause de son activité professionnelle depuis 1998. Aujourd'hui il se sent bien chez lui avec sa famille. Tout jeune, il s'est intéressé au sport colombophile par l'intermédiaire de son père. Après son mariage, en 1989, il a commencé à jouer pour son propre compte avec des pigeons provenant de la colonie paternelle avec la seule différence que ceux-ci devaient se prouver dans le domaine du grand fond. Il est vrai qu'ils leur manquaient un peu de ressort lorsque les conditions de vol devenaient quelque peu pénibles.
En 1993, il décidait d'apporter des pigeons issus des célèbres joueurs de fond hollandais, les frères VAN DOORN. Au fil du temps, la colonie KUYPERS allait se compléter avec ce que la Hollande offre de meilleur en matière de colombophilie. Ainsi, Hendry allait faire l'acquisition de jeunes issus des colonies des cracks du vol avec nuitée : les frères KUYPERS de Neer, Jantje THEELEN, VAN DEN EIJNDE. Ils forment ensemble avec les pigeons VAN DOORN la base de l'actuelle colonie de reproducteurs. Depuis que les pigeons ont déménagé en Belgique en 1998, on peut dire qu'ils ont déjà remporté de superbes résultats à Maasmechelen. De l'année 2000 à ce jour, ils se sont imposés pas moins de 15 fois dans le top 100 national !

Un petit aperçu.
Le 1er Marseille 2005.
Le 2e Perpignan 2002 (2e international yearlings).
Le 20e Pau 2000.
Le 78e Marseille 2000.
Le 33e Barcelone 2001.
Le 51e Pau 2000.
Le 60e Barcelone 2005.
Le 63e Marseille 2005.
Le 64e Bordeaux 2000.
Le 74e Marseille 2003.
Le 78e Montélimar 2005.
Le 93e Perpignan 1999.
Le 93e Barcelone 2004.
Le 96 Brive 2001.
Le 60e Saint-Vincent 2003.


Cette volonté de vaincre.
En Hollande, le vainqueur d'une épreuve de grand fond se voit souvent attribuer le nom de ses enfants ou petits-enfants. Hendry a importé cette tradition au-dessus de la frontière. C'est pour cette raison que son crack répond, depuis son exploit, au nom de “Sander". Il a été appelé d'après le prénom du fils de Hendry qui montre d'ailleurs depuis un petit temps de l'intérêt pour les pigeons de son père. Cette volonté de vaincre est une propriété bien présente dans le sang des marathoniens chez KUYPERS. Ce champion même ne déroge pas à cette particularité. Son origine, comme je la précisais plus haut, montre qu'il est issu d'une soeur de nid du “Perpignan". Le “Sander” est essentiellement le résultat d'un croisement réussi réalisé par les frères VAN DOORN dans le début des années quatre-vingt. Un reproducteur des frères KUYPERS de Neer y fut accouplé à une femelle de la race du célèbre Staf DUSARDUIJN. Les descendants de ce "couple de base" forment, encore aujourd'hui, la base de l'actuelle colonie VAN DOORN. Grâce à un couple de base, on peut, avec un peu de chance, faire partie des meilleurs durant quelques années. Le vainqueur de Marseille a été joué en veuvage classique. Il a pu choisir lui-même sa partenaire. Hendry adopte ce système depuis des années dans le but de stimuler le besoin de revenir le plus vite au colombier. Après une petite semaine de couvaison, début février, le vainqueur a eu l'occasion de couver durant environs deux jours au début de la saison. Lors de chaque enlogement sur des épreuves de fond, les veufs peuvent se retrouver durant quelques heures avec leur femelle. Ceci a également été le cas pour le “Sander”. Hendry veille toujours à ce que ces veufs partent pour l'épreuve avec le plus grand calme possible. C'est pour cette raison qu'il est primordial que le mâle et la femelle vivent en harmonie. Hendry accorde encore de l'importance au fait qu'il y ait toujours plus de femelles que de mâles dans le colombier dans le cas où l'une ou l'autre abandonne la partie.


Palmarès du “Sander” B 5030407/03, auteur du 1er national Marseille 2005

Pedigree de "Sander " Cliquez- ici


Le 69e provincial Orange 2005.
Le 275e provincial Béziers 2004.
Le 1.398e national Béziers 2004.
Le 1.536 international Béziers 2004.
Le 1er provincial Marseille 2005.
Le 1er national Marseille 2005.
Le 9e international Marseille 2005

Un petit plus de savoir-faire
.

Hendry KUYPERS ne va pas chercher où il n'y a rien à trouver. Il sait parfaitement lorsqu'il y a quelque chose qui ne tourne pas rond chez ses protégés, mais il n'agit jamais de son propre chef. C'est un travail qu'il préfère laisser à un vétérinaire spécialisé. Voilà plusieurs années qu'il s'adresse à Norbert PEETERS qui suit ses pigeons avec beaucoup de professionnalisme. Les cures en aveugle apportent plus de mal que de bien. Moins il faut ajouter de produit dans l'eau de boisson, mieux c'est. Bien sûr, il utilise durant toute l'année des produits naturels comme la levure de bière, le vinaigre de pomme, des huiles essentielles, etc. Cela ne peut de toute façon pas faire de tort ! Hendry accorde également beaucoup d'importance à l'éducation des futurs voiliers de fond dès qu'ils rentrent dans la catégorie des yearlings. Il n'entraîne pas beaucoup ses jeunes, faute de temps, durant l'année de leur naissance. Ceux qui ne répondent pas aux critères de Hendry passent simplement à la trappe. Les yearlings, par contre, participent pleinement à partir des premières épreuves d'apprentissage en avril et terminent le programme complet même jusqu'à 1.000 kilomètres. Au début que ce Belge-Hollandais venait enloger ses pigeons dans le Limbourg, beaucoup le regardaient incrédules parce qu'il désignait des yearlings pour participer à des épreuves internationales. Aujourd'hui, quelques années plus tard, pratiquement tous les amateurs de fond ont adopté ce système de sélection. Rien que les bons éléments comptent et ceux-ci sont rares. Il s'agit simplement d'une question d'opérer une bonne sélection sans trop avoir de scrupules. Ce n'est qu'à ce prix que l'on peut espérer remporter de brillants résultats. On prétend parfois que les Hollandais ont un petit peu plus de savoir-faire avec les pigeons de fond que les Belges. Et bien, vrai ou faux, il est clair qu'avec Hendry KUYPERS nous sommes confrontés à un sérieux concurrent ! Il est certain qu'il nous réservera encore quelques belles surprises et qu'il faudra en tenir compte. Les résultats de ces dernières années sont une garantie. Un rêve est devenu réalité grâce à cette victoire. Nous lui souhaitons encore beaucoup de succès!