Vanoppen-Luyten (Herk-de-Stad, BE) remporte le premier national Issoudun de 5,708 vieux

Le tandem Vanoppen-Luyten a marché du tonnerre cette saison. Cette colonie basée à Herk-de-Stad a placé la barre très haut cette année. Exactement une semaine après leur victoire nationale d'Argenton II catégorie yearlings, ils peuvent à nouveau faire la fête. Cette fois, ils remportent la victoire sur Issoudun.

C'est une femelle d'un an, Danila  BE12-5006272, qui a été la plus rapide dans les vieux pigeons en parcourant les 499km à la vitesse de 1562.70 m/min.

Ce duo réalise une saison hors du commun. C'est un peu comme si la colonie de Patrick Vanoppen et de Carlo Luyten était prédestinée à remporter des premiers prix les uns après les autres. Ils ont en effet remporté une kyrielle de premiers et de prix de tête si bien que Patrick croit qu'ils ne seront jamais en mesure de rééditer une telle saison. 

Quoi qu'on en dise, il s'agit de deux amateurs modestes au vu de leurs résultats au niveau national, zonal et provincial. “On garde les pieds sur terre. On sait bien que tout peux aller très vite et qu'on pourrait se retrouver au 36e dessous.”

Ils ne voulaient plus jouer

Patrick est impatient que la saison se termine. Carlo et lui passent des heures au pigeonnier, du petit matin jusque tard en soirée et ce depuis le mois d'avril. De plus, ils se sont spécialisés dans la photographie des pigeons et cette nouvelle occupation leur prend elle aussi un temps fou. 

Après leur victoire nationale d'Argenton II, ils ont décidé de calmer le jeu. “On veut en arrêter là pour cette saison. Sachez que notre équipe de jeu est en route depuis le mois d'avril, que ce soit pour les concours de vitesse ou de demi-fond.” De plus, ils sont en train d'entraîner leur 3eme tour.

Leur équipe de jeu n'est composée que par des femelles qui sont nourries systématiquement avec les mélanges de la firme Matador, avec le mélange récupération du lundi au mardi. Carlo et Patrick ont inspecté leur colombier mardi soir et ils ont remarqué que les pigeons étaient encore en condition. Ils se sont alors mis à envisager d'enloger les pigeons après avoir jeté un oeil aux conditions météo. “L'un des avantages du jeu avec les femelles, c'est qu'elles rapidement”, expliqua Vanoppen. Ils ont alors décidé d'enloger les femelles à Issoudun.

Avec un couteau à pizza 

Ils ont passé beaucoup de temps au pigeonnier pour que les pigeons mangent autant que possible et beaucoup de cacahuètes et de noix leur ont été administrées après avoir été découpées grâce à un couteau à pizza. Patrick sourit et raconte: “C'était long et ennuyant mais il fallait le faire.” Les noix ont d'abord été préparées au microonde et ce petit repas a été servi plusieurs fois par jour. Les noix étaient mélangées au mélange Matador.

Ils accordent beaucoup d'attention à la nourriture, surtout quand les pigeons sont préparés pour un concours. “Vous devez faire en sorte qu'ils mangent des choses qui soient bonnes et utiles à la fois; il est important qu'ils aient de la nourriture énergétique”

Sur le fil

Il y avait beaucoup de nervosité ambiante samedi dernier. Ils avaient consulté le radar PIPA et, d'après leurs calculs, ils devaient constater aux alentours de 14:25 pour être tôt. Puis, un peu plus tard, deux pigeons sont arrivés à 14:17. Ils ont retenu leur souffle mais, pour eux, c'était clair qu'il ne s'agissait pas de retardataires de Marne. Le second pigeon était un égaré qui accompagnait le vainqueur potentiel. Vanoppen nous a dit en souriant que cet égaré les a vraiment ennuyé jusqu'au bout puisqu'il empêchait leur femelle de rentrer, jusqu'à ce qu'ils se posent finalement à deux.

D'après Briconweb, elle était première. “On a alors dû attendre quelques temps pour voir si un amateur qui volait plus loin que nous n'allait pas nous devancer mais après 45 minutes, nous étions sûrs de notre coup. C'était bon pour une nouvelle victoire nationale; nous sommes seulement en train de réaliser.” Ils classent finalement 21 pigeons de leurs 44 engagés sur le plan provincial tandis qu'ils sont 29 à remporter leur prix au doublage CFW, avec cinq pigeons par dix face à 2,168 pigeons.

Le tandem, le futur de notre sport

C'est surtout Carlo Luyten qui a dû trinquer durant la courte mais intense préparations d'Issoudun, puisque Patrick s'était accordé quelques jours de repos avec son épouse. Ils prennent évidemment grands soins de leurs pigeons mais ils pensent également que la clef de leur succès, c'est de marcher en binôme. Cela leur permet de séparer leurs tâches et donc de passer un peu de temps en famille. “Nous pensons que la RFCB ne devrait pas tirer profit des amateurs jouant en tandem et devrait, au contraire, les stimuler”, déclara Patrick, qui trouve que les cotisations des tandems sont trop élevées.

Soupe pour pigeons

Vous pouvez lire davantage sur le suivi médical de la colonie avant et après la saison en consultant l'article publié suite à la victoire nationale obtenue sur Argenton II. Cependant, Carlo considère que les impressionnants résultats de cette année dépendent de la santé naturelle de leurs pigeons. “Nous avons en effet testés différentes choses et nous avons développé notre propre 'soupe à pigeons'”, expliqua Patrick.

Voici la formule de cette soupe:
Ingrédients: 5 oignons rouges, 2 gousses d'ail, 100 ml de gin, 80 ml d'iode, de l'eau, ROPA-B.

Mixer les oignons rouges et les gousses d'ail, mélanger en y ajoutant 100ml de gin. Puis ajouter 80 ml d'iode et mixer à nouveau le tout. Laissez mascérer durant environ cinq jours tout en mélangeant de temps en temps. Puis ajouter 15ml (cuillère à soupe) et 1.5 ml de ROPA-B (huile d'origan liquide) à un litre d'eau.

L'hiver

Ils pensent que cette soupe à pigeon est bénéfique, raison pour laquelle elle est servie aux pigeons tous les jours. Cependant, Patrick pense qu'un autre facteur contribue également à leurs résultats. Ces dernières années, ils perdaient environ 20% de leur équipe de jeu avant même que la saison n'ai commencé. “Ils ne volaient pas bien car ils ne pouvaient pas voler durant l'hiver.” La raison était simple: des rapaces venaient se servir dans les pigeons afin de trouver leur repas durant l'hiver. De ce fait, les pigeons n'étaient pas en condition au début de la saison et la forme ne commençait à pointer le bout de son nez que vers la fin de la saison. L'année dernière, ils ont quand même décidé de faire voler leurs pigeons quand le temps le permettait. Ils ont à nouveau perdu plusieurs pigeons mais bien moins que lors des saisons précédentes.

Grâce à ces volées en hiver, les pigeons étaient bien mieux en main, ce qui représente un avantage considérable. “Cependant, la chose la plus importante, c'est de maintenir leur condition physique tout au long de la saison. Voilà pourquoi nous avons bien joué dès le début de saison,” nous confia Patrick.

Voici un bref récapitulatif de la saison 2013: 4 victoires provinciales, 2 victoires zonales, 2 victoires nationales et probablement 2 as pigeons nationaux.

Références: Ronny Menten (Rummen), Robert Lech (Pologne), De Vroe-Van Gaver (Moortsele), Stefan Mantels (Lummen), Emil Gijsens (Rummen) et Ludo van Tuyn.