Vangenende Danny gagne 1° International Barcelone 23.695 pigeons en pur style de 'science fiction'.


Durant le 1er week-end de juillet a lieu la classique de toutes les classiques, à la même période du programme depuis de longues années, la pièce maîtresse des concours de grand fond… Barcelone !! Décrite par les spécialistes comme 'le tour de France de la colombophilie', pas seulement parce qu'elle a lieu au même moment…mais aussi parce que Barcelone revêt le même qualificatif que le tour, c'est-à-dire être l'étape la plus dure de la saison ! Combien de personnes ont rêvé gagner ce classique et l'ajouter à leur palmarès ?! Un seul colombophile par an peut connaître ce privilège, pour qui les portes de la gloire seront à jamais ouvertes ! Cette année, c'est le belge Danny Vangenende, issu de Smetlede en Flandre Orientale, qui a eu l'honneur de remporter cette prestigieuse victoire. Le vendredi 4juillet à 9h45, les 23695 pigeons du concours ont été libérés par un véritable 'temps de pigeon'. Il y avait un léger vent de sud-est en France et le ciel était dépourvu de nuage, ce qui a permis aux pigeons de voler une grande partie du trajet le premier jour de vol….sinon la totalité !

L'édition 2008 de Barcelone pour Danny n'est vraiment pas pour les cardiaques ! Le vendredi soir, aucun pigeon n'était renseigné aux organisateurs, chose qui ne s'est jamais réellement produite à l'exception de la victoire d'Eugène Pochet de Quaregnon qui avait vu 2 pigeons, frère & sœur, rentrer le même jour du lâcher et ce, il y a plus de 10ans. Quand Danny a fait son tour d'observation vers 23h15, il a remarqué un pigeon sur le toit de la volière opposée au pigeonnier où les pigeons de Barcelone sont logés. Il manquait toujours 2 pigeons de Toury de la semaine précédente et donc il pensait que c'était un retardataire. Cependant, il n'arriva pas à trouver le sommeil…l'idée que ce soit un pigeon de Barcelone ne quitta pas son esprit.

A 2h du matin, il sortit du lit et retourna au jardin…dans le noir, Danny pouvait voir le corps et la tête du pigeon…parce qu'il était toujours au même endroit ! Après quelques heures à essayer de trouver le sommeil, Danny retourna encore une fois au jardin aux environs de 4h45. A la première lueur du jour, il aperçut une bague en caoutchouc blanche et pensa directement à un pigeon de Barcelone…ce qui suit est le scénario idéal d'un thriller ! Imaginez juste si cela vous arrivait..un pigeon de Barcelone à quelques mètres de la trappe mais vous ne pouvez pas l'attraper ! Danny a bien essayé avec une espèce d'épuisette mais cet essai a échoué et le pigeon vola plus haut sur un toit adjacent. Danny a donc essayé de la faire s'envoler, ce qui se produisit, et après quelques tours autour de la maison elle se posa finalement sur la trappe…c'était bel et bien un pigeon de Barcelone ! Dans le feu de l'action, Danny avait oublié d'allumer son appareil électronique…il retourna à la cuisine avec le pigeon en main pour activer l'appareil et fit le chemin inverse pour officialiser le pigeon ce qui a probablement coûté 15minutes à Danny avant qu'elle ne soit constatée à5h02'25 pour une distance de 1076,684km à la vitesse de 1357m/min !
Quand Danny a téléphoné au club de Zottegem pour annoncer son pigeon, personne ne le croyait :' un pigeon de Barcelone ? A cette heure ?'. C'était le premier pigeon signalé à l'international…Une heure plus tard la victoire nationale était confirmée parce que personne d'autre dans la région n'avait signalé un pigeon…mais il devait toujours attendre les arrivées aux Pays-Bas …mais peu à peu il devenait quasiment sûr qu'aucun pigeon ne pouvait battre la femelle de Danny…C'était une victoire internationale ! Jean-Pol Van Kerckvoorde de Lovendegem, même province, était le plus proche avec un pigeon constaté à 5h33, lui réservant une honorable et méritée 2e place. Le bien connu Robert Ben de Calais était bon pour la 3e marche du podium, synonyme de victoire nationale en France. C'était un Barcelone très régulier où la majorité des clubs clôturaient le concours vers 13h30.





1er International Barcelone 2008 "Barcelonaduivin"



Sur les traces de papa Adolf
Danny est un colombophile de 46ans, routier de profession possédant sa propre entreprise. C'est son père Adolf, lui aussi un fanatique de Barcelone, qui lui a transmis le virus colombophile.
Son célèbre 'Briveman' était un des meilleurs voiliers au monde sur Barcelone et sans aucun doute un des meilleurs pigeon de fond ayant volé dans notre pays. Dans la plupart des pigeons de la colonie, (+/- 150, jeunes compris) 90% possèdent encore le sang de ce pigeon dans leurs veines. Cependant, pas dans celles de la femelle victorieuse, dorénavant baptisée la 'femelle de Barcelone' : une femelle écaillée tardive de petit gabarit. Danny a acheté son père lors d'une vente Walpot, ce mâle rouge(Nl 95-1682051) provient du côté du père de chez Piet Lazaroms tandis que sa mère possède le noble sang des Theelen . La mère est une Wijnands de Maastricht que Danny a reçu de son ami Adri-Jan Hoes de Maaseik…elle provient d'un accouplement consanguin 'petit fils' X 'Petite fille' du célèbre reproducteur 'Blauwe Vanoppen' de chez Wijnands.
Cette femelle n'a donc rien à envier à personne et était enlogée à Barcelone pour la 1ere fois à l'âge de 18mois…et ce fut en plein dans le mille ! Elle a été enlogée avec un jeune de 12 jours et, comme vous pouvez le voir sur la photo, sa 1ere plume était +/- repoussée àmoitié.

Parents de la "Barcelonaduivin"

Pedigree : Click here


Pedigree : Click here


Pour Danny, Barcelone est une vraie passion et comme il n'a pas beaucoup de temps libre, tout est fait le plus simplement possible .Par exemple, les pigeons sont joués sur nid. Comme jeunes, ils sont entraînés jusque Noyon.Le premier test sérieux viendra l'année suivante avec le St Vincent des yearlings. Celui qui réussit ce test reçoit une place chez les vieux. Les pigeons sont accouplés aux alentours du 15mars et élèvent un jeune. Après cela, ils sont entraînés jusque 500km mais sans être constatés car ce n'est pas nécessaire pour leur sélection. Après Brive, les pigeons restent ensemble et ont un nid pour être enlogés sur Barcelone avec 14jours de couvage. Alors que la plupart des colombophiles ne jurent que par des petits jeunes pour l'enlogement, Danny a obtenu ses meilleurs résultats avec 14jours de couvage. 'Peut-être serait-il meilleur pour les mâles si ils étaient enlogés avec de plus petits jeunes' dit Danny. Cela signifie que tous les pigeons sont enlogés le même week-end (vieux sur Barcelone, Yearling sur St Vincent).
Les femelles volent Toury & Châteauroux en préparation tandis que les mâles volent Brive. Comme les pigeons ayant un nid ne s'entraînent pas bien à la maison, il les lâche tous les 2jours à la frontière française. 3 à 4 jours avant l'enlogement, les pigeons sont lâchés à Lessines où ils sont lâchés à 21h45, ce qui leur permet de voler le plus longtemps possible dans l'obscurité. Par exemple, la femelle de Barcelone a été constatée à 1h30 après un entraînement sur Lessines. Un exploit qu'elle a également répété sur Barcelone. Danny avait enlogé 22 pigeons (14femelles + 8mâles) et il gagne 8prix au club(par3) et au national probablement 9 ou 10prix. La femelle victorieuse était la 15e marquée, normal quand on sait que c'était son 1er test !
'D'ailleurs' dit Danny 'seulement mon 1er marqué était expérimenté.' Il n'a d'ailleurs pas déçu son maître car il fût 2e constaté à 9h35, synonyme de 13e place au club et certainement dans le top 150 national !
Au club de Zottegem, le résultat est le suivant :
1,13,24,33,43,71,83,84 (22) Inter 23695 : 1
Certainement le plus beau jour de la carrière colombophile des Vangenende !


Le futur
…
Barcelone était un des derniers exploits réalisé à la Kerkhofstraat parce que Danny a eu quelques problèmes de santé récemment. A cause de cela, il sera probablement forcé de remettre sa société. Les plans qui avaient été faits il y a un petit temps vont maintenant être réalisés… Le succès récent sur Barcelone n'y changera rien. Danny et sa femme, Jenny prévoient de déménager dans la maison des beaux-parents à Schellebelle où, entretemps, les jeunes ont été placés. Le jardin est plus petit, ce qui lui vaut moins de travail.
Danny espère profiter de la joie que lui procurent ses pigeons d'une autre manière. Il aimerait aussi prendre part aux joutes de 500 à 600km. Il a trouvé des pigeons adaptés à ces distances chez Ludo Claessens, Gerrit Lahuis & Gerard Koopman. Avec sa race actuelle basée sur la vieille sorte du 'Briveman' croisée sur les Batenburg-Vd Merwe, Theelen, Wynnands & frères Hagens. Il espère continuer sur la même voie sur les étapes de grand-fond, chère à son cœur. Nous voudrions féliciter Danny et Jenny pour ce que nous pouvons appeler leur 'plus belle victoire' jusqu'à maintenant en colombophilie, et nous leur souhaitons tout le meilleur pour leurs nouveaux challenges à Schellebelle.