Ulrich Lemmens (Balen, BE) est bien installé au sein du top belge

Il est jeune, passionné, ambitieux et aime prendre des risques calculés avec son amour du sport colombophile. Il a fait son petit bonhomme de chemin vers le top avec les résultats que l'on connaît. Avec son 'Gust', il dispose d'un reproducteur de talent qui est la pierre angulaire de sa stratégie. Il est l'un des amateurs dont on n'a pas fini d'entendre parler.

Ulrich est un 'self made man'. Il est issu d'une famille de colombophiles - son grand-père était une vedette des étapes de vitesse - mais à Balen, Ulrich pratique le sport colombophile à un plus haut niveau. Assez haut pour faire désormais partie du top où il tentera d'ailleurs de rester. Ils sont nombreux à lui prédire un futur tout tracé. D'ailleurs, rien n'est moins vrai. Ok, il dispose de l'aide de toute sa famille mais quels parents ne décrocherait pas la lune pour ses enfants? Ce qu'il a depuis lors accompli, ses parents n'osaient même pas y rêver. Faire de son hobby son métier, ce n'est pas donné à tout le monde. Et soyons honnêtes: s'ils avaient pu bénéficier dès le départ de tous le savoir dont ils disposent aujourd'hui, la grande majorité des amateurs seraient tous de grands champions. Ils auraient tous été au top dès le départ. Ulrich est quant à lui en bon chemin.


Les superbes installations de Balen

Du statut de jeune pousse à celui de vedette

Tout le monde sait maintenant qu'il a pris des risques en investissant sérieusement afin d'introduire de solides renforts dans ses colombiers de Balen. Mais peu d'entre eux savent qu'il a connu un énorme coup dur suite à une tempête le 29 février 2009. En effet, une tornade a ravagé la commune de Balen ce jour-là et le colombier des reproducteurs, où étaient évidemment logés les meilleurs pigeons de la colonie, fut complètement détruit. Plusieurs pigeons furent récupérés mais la plupart sont restés dans la nature. La figure de proue de la colonie actuelle, le Gust, a heureusement été épargné. Cliquez ici pour consulter le pedigree du Gust BE06-6087309. L'histoire du Gust mérite d'être comptée. Au cours de l'année de sa naissance, le Gust était l'un des favoris d'Ulrich, qui l'affubla d'ailleurs de ce prénom en mémoire de son grand-père Gust Lemmens. Ulrich aimait par-dessus tout son tempérament, son caractère, son physique, etc. Malheureusement, il s'est cassé la patte au cours de son année yearling et ne vola donc pas cette année-là. Ulrich l'appréciait cependant beaucoup trop pour ne pas lui donner une chance. Et au cours de sa première saison au voyage, il remporta le 1er provincial Bourges. Mais Ulrich n'est pas du genre à se laisser influencer si facilement et le Gust ne fut pas placé à la reproduction puisqu'il voyagea encore l'année suivante. Résultat: une victoire zonale sur Limoges. A partir de ce moment-là, Ulrich avait de bonnes raisons de le placer définitivement à la reproduction. Ulrich était désormais dans des conditions suffisamment favorables pour se lancer dans notre sport. Il aborde toutes les facettes du sport colombophile avec énormément de passion, de l'aspect commercial jusqu'au jeu, jusqu'à la sélection, les conseils et le développement de ses idées. Rares sont ceux avec autant d'enthousiasme.


Le Gust, pigeon de base

Un travail limité mais efficace

Le titre de ce paragraphe résume parfaitement la philosophie d'Ulrich. Les gens qui viennent le visiter tenter de savoir ce qu'il fait pour arriver à de tels résultats. Mais vous ne trouverez rien. C'est un jeune qui apprend vite et qui analyse rapidement la situation, rien n'y fait. A Balen, comme partout ailleurs d'ailleurs, il n'existe pas de pilules miracles. Nous allons donc essayer de vous expliquer son système en profondeur.

Depuis 2012, un nouveau colombier de jeu est sorti de terre. C'est là que furent placés les pigeonneaux de cette génération, eux qui n'avaient été que brièvement entraînés et joués, l'accent allant être surtout mis sur leur année yearling. Cela n'empêcha pas Ulrich de posséder à la fin de la même année les deux meilleurs pigeonneaux de Belgique de la saison 2012 alors que peu de choses avaient été tentées pour arriver à un tel résultat. Parlons maintenant du schéma nutritionnel: au cours de l'élevage, les pigeons reçoivent le mélange élevage de sa propre composition, élaboré en collaboration avec la firme Van Tilburg. Ils reçoivent ce mélange jusqu'à ce que le duvet tombe. A ce moment, Ulrich ajoute à la nourriture du mélange Pre-flight, le dépuratif de chez Van Tilburg. Il nourrit alors ses pigeons en combinant les deux mélanges pendant deux semaines, notamment afin que le système digestif de ses protégés s'habitue à ce changement de nourriture. Cette transition s'effectue donc en douceur, ce qui réduit considérablement les chances de développer l'adéno. Les pigeons reçoivent le mélange Pre-flight lorsqu'ils participent aux étapes comme Quiévrain et Noyon. Environ trois semaines avant que les premiers concours nationaux n'aient lieu, il donne à ses pigeons le jus de betteraves du vétérinaire Raf Herbots. Ce jus de betterave fourni 16% d'oxygène supplémentaire dans le sang des pigeons, c'est scientifiquement prouvé. Ulrich voit alors la condition de ses pigeons changer du tout au tout. Avant l'enlogement d'un concours national, c'est-à-dire mercredi et jeudi, les pigeons reçoivent le mélange Overload, un mélange riche en protéine de la firme Van Tilburg. Après un concours, les pigeons doivent récupérer rapidement. C'est pourquoi il administre le produit Recovery de Jaap Koehoorn dans l'eau de boisson alors qu'un supplément de protéines est ajouté sur la nourriture. Ils reçoivent ces produits complémentaires pendant un jour ou deux, en fonction de la difficulté de l'épreuve. Au retour, ils reçoivent également sur la nourriture du Probac 1000 de Brockamp mélangé à de l'huile de foie de morue. Parfois, ils reçoivent le produit CMK de Brockamp afin d'afuter la condition.

Vers le milieu de la saison, lorsque les pigeons peuvent bénéficier de plusieurs semaines de repos, le jus de betterave est redonné dans l'eau de boisson. L'apport supplémentaire d'oxygène apporté par ce jus de betterave est salutaire pour les pigeons qui doivent voler la deuxième partie de la saison. Le lendemain des concours, les pigeons sont lâchés à 30 km afin de leur redonner confiance, c'est-à-dire sans leur laisser le temps de tergiverser en cas de mauvaise prestation. Tous les pigeons, tant les mâles que les femelles, doivent voler chaque semaine. Un pigeon en condition doit être capable de se farcir un tel programme, même si celui des femelles est plus conséquent que celui des mâles. L'année dernière, les femelles ont volé Bourges-Limoges-Cahors-Montauban-Souillac et Tulle. S'ils n'en sont pas capables, ils ne restent pas dans l'équipe de jeu. Les résultats remportés au cours de la saison 2013 ont été très bons. Vous pouvez en juger par vous même en consultant les résultats de la saison 2013: cliquez ici pour consulter les résultats de 2013.

Jozefien remporte la palme

Le 1er national de Tulle a été remporté avec 13 minutes d'avance ... Le 2e et le 3e national sur ce même Tulle sont remportés respectivement par Jos Thoné (As) et Erik Limbourg (Brussegem). Pour ce dernier, plus de 80 km séparent les deux colombiers. Il fallait le faire. Jozefien, baptisée comme telle en l'honneur de papa Jozef, avait suffisamment de puissance dans les ailes pour y arriver. Il possède du sang de vainqueur. Il s'agit d'une petite-fille du Gust et les descendants de ce Gust sont capables de voler la tête de 100 à 900 km. Ce pigeon est vraiment la pierre angulaire de la colonie Lemmens. Ces pigeons allient à la fois intelligence et puissance. Une double qualité que l'on retrouve dans peu de colonies. On retrouve ces deux caractéristiques dans bon nombre de vainqueurs nationaux ainsi que dans les différents as pigeons. La lignée du Gust se porte bien et beaucoup d'amateurs ont déjà réussi en croisant leur lignée sur celle du Gust. Mais revenons-en à Jozefien. Il s'agit d'une femelle avec beaucoup de caractère car elle s'était approprié un casier sans avoir même été accouplée. Ulrich avait remarqué cela et ajouta plusieurs femelles dans son colombier afin de la motiver encore un peu plus. Elle fut donc enlogée comme telle, on connaît désormais le résultat. Notre ami pouvait ajouter sa première victoire nationale à son palmarès. Jozefien a vraiment très bien volé tout au long de la saison, Ulrich ne sait donc pas s'il la jouera encore. Il aimerait cependant tenter l'expérience afin de voir de quoi elle serait encore capable. Elle se trouve actuellement au colombier de reproduction où elle est accouplée sur le Gust. Le cocktail risque d'être explosif. En étant accouplée sur son fantastique grand-père, les descendants risquent d'être exceptionnels. Ulrich nous précise directement qu'elle n'est pas à vendre et qu'elle restera à Balen. Cliquez ici pour consulter le pedigree de Jozefien BE12-6036013.


Jozefien, 1er national Tulle et petite-fille du Gust

Notre hôte du jour croit beaucoup dans les qualités de sa propre souche. La preuve en est, le premier pigeon vendu par Ulrich via PIPA, le Frère du Gust BE08-6191551, a été rapatrié dans les installations de Balen. Il a été racheté à Peter Stakenborg qui avait entretemps remporté de superbes résultats avec les descendants de cet excellent reproducteur. Le frère du Gust est ainsi père du 1er as pigeon provincial vitesse vieux RFCB 2013 (7e as pigeon national). Le colombier de reproduction déborde de qualité et Ulrich fera en sorte de garder ses standards aussi élevé que possible.


Le frère du Gust, de retour au colombier

Suivi médical

Le suivi médical est confié au vétérinaire Raf Herbots. Ulrich pratique la tolérance zéro au sujet des cures. Les pigeons sont certes vaccinés mais ne sont jamais traités s'il n'y en a aucune nécessité. Les voyageurs sont chaque année traités contre la paratyphose, les poquettes, l'herpès et la paramyxo. Pour les reproducteurs, seul le vaccin paramyxo est administré. Pour la tricho, rien n'est donné si ce n'est pas nécessaire. Durant la saison, il se rend toutes les deux semaines chez Raf Herbots pour une visite de contrôle. Ulrich le fait surtout pour lui-même car il sait que ses pigeons ne souffrent d'aucune infection si Raf le lui dit. En cas de problème cependant, on sait traiter les pigeons à temps. Il nous avoue d'ailleurs fièrement qu'aucune cure n'a été donnée aux pigeons depuis 2008. S'il apparaissait maintenant que les pigeons soient frappés d'une lourde infection et qu'une cure est indispensable, il n'attendrait pas longtemps avant de traiter ses protégés. Mais cela ne s'est jamais produit jusqu'à présent. Généralement, les pigeons sont toujours bien en main. Si ce n'est pas le cas, il fera en sorte de trouver le juste milieu au niveau de la récupération. 

Projet 2014

A Balen, on n'aime pas se reposer sur ses lauriers. Depuis quelques semaines, les travaux de construction de son nouveau colombier de reproduction ont commencé. Celui-ci devrait être fin prêt pour novembre 2014. Les reproducteurs y seront placés pour l'hiver prochain. ''Qui n'avance pas recule'': cette maxime s'applique parfaitement ici. Les visiteurs qui se rendront à Balen pourront alors être accueillis dans un espace entièrement dédié aux pigeons. Vous pouvez consulter les plans de ces nouvelles installations dans la galerie photo publiée au bas de ce reportage.


Les travaux de fondation du nouveau colombier d'élevage ont déjà débuté

Une bonne répartition des tâches

Ulrich l'admet sans problème, il n'est pas seul à gérer sa colonie. Il demande souvent conseil à gauche et à droite. Il a la chance de pouvoir compter sur le soutien total de son père mais il peut également s'appuyer sur d'autres personnes. Comme nous l'avons expliqué ci-dessus, le suivi médical est confié au vétérinaire Raf Herbots. Durant la saison, il discute plusieurs fois par semaine de tout et n'importe quoi avec Bart Van Oeckel et Bart Geerinckx. Cela va de l'entraînement des pigeons à la nourriture, de savoir à quel(s) concours participer, etc. Il précise également qu'il apprend beaucoup au contact de ses amis colombophiles, comme c'est le cas avec Ivo Renders. En retour, il les aide dans le suivi commercial de leurs pigeons. Ulrich précise qu'il écoute attentivement chaque chose qui lui est dite et qu'il se plaît à adapter ce qu'on lui dit à sa situation. Il n'appliquera pas forcément tout mais chaque idée est analysée par la suite, toujours au calme. Cela fait maintenant plusieurs années qu'il est colombophile et, dès l'âge de 17-18 ans, il a côtoyé de nombreux amateurs âgés de 50, 60 et plus souvent 70 ans. A 27 ans, Ulrich a encore une belle et longue carrière colombophile devant lui. 


La Team Lemmens