Ulrich Lemmens (Balen, BE) encore un peu plus proche du top avec le 1e nat. yearlings 2e nat. vieux Tulle

'I have a dream'... cette phrase résonne dans la tête d'Ulrich Lemmens, 26 ans, depuis sa plus tendre enfance. Il a toujours voulu faire de sa passion son métier et c'est aujourd'hui le cas... Depuis 2009, il est colombophile à temps plein et cette victoire nationale confirme les bonnes dispositions prises en 2012!

Cela fait plusieurs années qu'Ulrich Lemmens avait émis le souhait de faire de sa passion son métier. Etape par étape, il a aujourd'hui franchi plusieurs paliers qui le mènent actuellement vers le niveau international. Aucun défi n'était trop grand pour lui et rien ne pouvait l'empêcher d'atteindre son objectif ultime, raison pour laquelle il réalisa des investissements très ciblés. Il a basé sa colonie sur les descendants de son pigeon de base, 'De Gust', croisés avec des sujets issus de colonies de haut niveau comme celles de Frans Rondags, Dirk Van Dyck, Patrick Sons, Peter Stakenborg, Ronny Faes, Piet Van Meeuwen, PEC (PIPA Elite Center) Bart Geerinckx, Bart & Nance Van Oeckel, Ivo Renders. C'est avec ces 3 derniers qu'Ulrich est le plus proche puisqu'il a des contacts réguliers avec eux durant la semaine. Ils discutent de certaines choses, se donnent des conseils, se soutiennent, etc. Ces dernières années, il s'est procuré des pigeons apparentés à des pigeons Olympiques ou à des as pigeons nationaux. Ces nouvelles introductions commencent seulement à prendre de l'envergure. L'année dernière, la colonie Lemmens abritait sous son toit 2 des meilleurs pigeonneaux de Belgique. Le 'William' fut sacré meilleur jeune pigeon sur 3 concours nationaux alors que le 'Young Freddy' en fit de même mais sur 4 concours cette fois. Le weekend dernier, Ulrich a démontré que sa base reposait sur de solides pigeons. La palme remportée l'année dernière par ses pigeonneaux n'était qu'une mise en bouche. Ce n'était que le début d'une belle carrière de colombophile de dimension internationale. Jozefien, BE12-6036013, devançait non seulement les 6.974 yearlings avec ses 1443 m/min pour une distance de 673 km, mais elle est aussi la plus rapide des 14.307 pigeons engagés sur Tulle!


Ulrich Lemmens profite de la victoire nationale en compagnie de sa copine et de ses parents. Il peut toujours compter sur son père Jef pour soigner les pigeons

Jozefien, BE12-6036013, 1er national Tulle yearlings

Cette très belle femelle écaillée à tête blanche a parcouru beaucoup de kilomètres cette année. Avant sa victoire nationale de Tulle, elle s'était classée à 5 reprises par 10 sur une épreuve nationale de grand demi-fond et, comme pigeonnelle, elle a remporté 2 prix par 10 dans les nationaux. Son coup d'éclat du weekend dernier n'était donc pas un coup de chance. Voici une partie de ses résultats:

2013
Tulle nat.                1/6.974 (plus rapide de 14.307)
Bourges I nat.       1.144/13.588
Châteauroux I nat.     753/19.691
Argenton I nat.      2.007/22.463
Guéret I             1.324/16.988
La Souterraine I zone C 217/2.466

2012
La Souterraine nat.    424/19.155
Argenton zone C         191/6.630

Lorsqu'on examine le pedigree de Jozefien, on remarque tout de suite qu'elle ne provient pas d'inconnus. C'est une petite-fille du pigeon de base de la colonie Lemmens, 'De Gust', un pigeon qui se classa 1er nat. zone C Limoges, 1er prov. Bourges,... et qui est par la suite devenu (grand)père de pigeons comme: Thor (6x1er prix), Unlucky Gust (1er prix 145 km, 78e nat. Brive), Kenji's Best (plus rapide de 5.000 pigeons sur Pithiviers, 18e nat. zone C Guéret 3.084 pigeons), Aukje (6e nat. zone C Guéret), Gitta (78e nat. Bourges), Julia (1er as pigeon Molse Fondclub), Rihanna (2e as pigeon Molse Fondclub), le 392-12 (42e nat. Châteauroux, 244e nat. Argenton, 330e nat. Guéret,...),... Cliquez ici pour le pedigree de Jozefien.

German Steel, DV0634-11-495, 2e national Tulle vieux

Ulrich est passé à deux doigts de réaliser un doublé fantastique ce weekend. Au classement des vieux, il n'a que 5 m/min de retard sur le vainqueur national d'Ivan Vanvuchelen de Grazen. A Balen, les pigeons savent comment pointer. German Steel, le pigeon qui remporte l'argent chez les vieux, est un direct Rainer Leisegang et il provient d'une origine en or. Son père, Dwight, est un direct Pieter Veenstra, propre frère de Yasmine. Dwight possède pas moins de 4 as pigeons nationaux différents dans son pedigree ainsi qu'un pigeon Olympique. Et avec la présence de Dirky, Kleine Dirk, Golden Lady dans son pedigree, il s'agit d'un produit consanguin sur le Kannibaal de Dirk Van Dyck. La mère de German Steel est une directe J & J Engels, consanguine sur les deux pigeons de base 'Den 178' et 'Den 231'. Cliquez ici pour le pedigree de German Steel. German Steel prouve qu'on remporte plus facilement des prix de tête avec des pigeons ayant du sang noble. En 2013 il remporte entre autre:

Tulle nat.     2/7.333
Cahors nat.   20/8.570
Momignies       12/595
Montauban prov. 57/645

German Steel est le parfait exemple du fait qu'on épargne pas les pigeons chez les Lemmens. Cette année, il a en effet participé à Bourges, Limoges, Cahors, Montauban, Souillac et Tulle. Le nombre important de kilomètres qu'il a avalé en 2013 n'aura apparemment eu aucun impact sur Tulle.

Méthode

Chez Lemmens, les vieux pigeons sont joués au veuvage total. Après le dernier concours national de Guéret l'année dernière, les pigeons vont en volière. A partir de janvier, ils sont lâchés de cette volière pour effectuer leurs premières volées. Ils ne feront leur retour au pigeonnier de voyage que le 1er avril. Ulrich utilise le système qu'il appelle 'complete chaos'. 3 semaines avant Bourges I, les sexes sont remis ensemble et les pigeons peuvent faire ce qu'ils veulent durant 2 jours. Durant la saison, il se peut que des pigeons se perdent au voyage, le partenaire restant cherchant alors à s'accoupler avec un autre. Jozefien n'a jamais été accouplée mais son maître la tenait à l'oeil et il a essayé plusieurs trucs pour la motiver. Jozefien avait un casier dans le compartiment des mâles et elle défendait celui-ci bec et ongles. Pour Tulle, Ulrich a essayé de faire un petit extra et 5 femelles ont été jetées dans ce compartiment. Une de ces femelles s'est directement dirigée dans le casier de Jozefien, qu'Ulrich avait pris soin d'enfermer dans une moitié de casier. Jozefien a été engagée de cette façon, super énervée. Le résultat, on le connaît.

Concernant le suivi sanitaire, rien n'est laissé au hasard. Les pigeons sont suivi de très près par le vétérinaire Raf Herbots qui ne prescrit un traitement que si c'est vraiment nécessaire. Etant donné qu'on attend beaucoup des pigeons, les produits complémentaires utilisés sont nombreux. Avant l'enlogement, les pigeons reçoivent du CMK de Brockamp dans l'eau de boisson tandis qu'on retrouve du Belgasol de chez De Weerd sur la nourriture. Ils reçoivent également les goutes jaunes de Koehoorn dans le bec, ainsi que des goutes dans l'oeil. Pour la récupération, Ulrich utilise le produit Recup de Koehoorn ainsi que les Proteïn Plus de Backs. Après les concours de La Souterraine et de Brive, c'est-à-dire après la première partie de la saison, les pigeons ont reçu une cure de 3 semaines de jus de betterave. Afin de dépurer les pigeons, on leur a servi pendant 3 semaines du mélange Preflight, avant de les nourrir à nouveau à fond 3 jours avant l'enlogement de Tulle, notamment avec le mélange Overload, des mélanges composés par Ronny Van Tilburgh. Normalement, les pigeons devaient reprendre part à la 'marche nationale' avec le concours de Bourges II mais les conditions météo prévues ont poussé Ulrich à passer son tour. Afin de garder le rythme, les pigeons participent à des concours de vitesse en semaine, notamment entre ceux de La Souterraine/Brive et Tulle avec 6 étapes de vitesse au programme. Le mercredi, concours de kermesse avec 145 km au programme et dimanche, une étape de 211 km. 

Avec la première victoire nationale de sa carrière, Ulrich Lemmens vient de vivre le premier gros temps fort de sa carrière. Nous espérons rapidement vous parler d'un de ses prochains exploits!