Stéphane Rose (Oupeye, BE) gagne le Brive national catégorie yearlings!

Quoi de plus beau pour un colombophile que de remporter une victoire nationale! Pour Stéphane Rose, c'est devenu réalité samedi dernier et pour lui, c'est comme avoir remporté l'euromillions!


La traditionnelle photo avec le vainqueur.

Stéphane Rose, un maçon de profession qui a fêté ses 47 ans le 2 juillet dernier, n'en croyait pas ses yeux lorsqu'il a vu arriver son mâle pâle samedi dernier peu après 17h35. A l'affût dès 16 heures après avoir vu les vitesses des Briare en province de Liège (1.500 m/min) et ne voyant rien venir, Stéphane s'impatienta et, comme il n'a aucune connexion internet au jardin, il décida de téléphonner à son ami Michel Livet afin d'en savoir plus. Ce dernier lui confia qu'il lui était impossible de constater puisqu'un seul pigeon était alors annoncé en Belgique: le vainqueur national vieux de Rémy Vantorre. Après avoir calculé au téléphone, ils comprirent qu'il fallait constater un pigeon aux alentours de 17h35 pour se rapprocher au maximum de Vantorre. Et peu après l'heure fatidique, l'impossible se produisit. Son seul et unique engagé fendit les airs pour se faire officialiser à 17h38''09 après un vol de 689 kilomètres, soit à la vitesse moyenne de 1.317 m/min, coiffant ainsi de plus de 21 m/min le pigeon du malheureux Philippe Dermience (Rochefort - 1.296 m/min), resté longtemps premier et finissant pour la deuxième fois deuxième national dans des circonstances similaires, le podium étant complété par les infatiguables frères Caro (Lambermont - 1.295 m/min), soit un podium 100% wallon!

Présentation

Stéphane Rose est colombophile depuis ses 16 ans. Originaire de Hannut, son grand oncle était le président de la société colombophile de Lens St Rémy. C'est comme ça qu'il s'est retrouvé impliqué dans le monde du sport colombophile, tout comme deux de ses frères qui sont également colombophiles. Il abandonne cependant son hobby vers la vingtaine et s'oriente vers la pêche qu'il fini finalement par délaisser pour revenir à son premier amour, la colombophilie. Après avoir joué à Marneffe pendant plusieurs années, cela fait 6 ans qu'il joue à l'adresse actuelle. Sa colonie repose principalement sur deux courants sanguins: ceux de feu Roger Florizoone (Nieuwpoort) et ceux de son ami Luc De Roeck (Manage). En 2004, il se rend à la vente totale de Florizoone où il fait l'acquisition avec son père d'une dizaine de sujets qu'il paiera le prix fort. Ces derniers forment le socle principal de la colonie et le vainqueur de Brive en est d'ailleurs un descendant. Ensuite, il se rend quelques années plus tard à une vente du grand champion Luc De Roeck où, là aussi, il achète une dizaine de pigeons, en majorité des descendants du couple de base 'Le Daems' x 'La Vaneenoo'. Lors de cette vente, il discute brièvement avec De Roeck qui l'invite ensuite à le visiter plus tard. Depuis lors, les deux hommes sont amis et Stéphane continue de renforcer sa colonie avec des sujets De Roeck qu'il acquiert chaque année par bons ou par achats directs.

La saison 2015

La colonie Rose est actuellement en pleine reconstruction. Premièrement, les anciennes installations ont été détruites pour faire place à de nouveaux bâtiments construits en dur. Une partie de ces derniers sont d'ailleurs toujours en construction. Tout est réalisé par les mains du maître de maison et tout a été pensé de sorte à limiter l'implication en temps et en énergie du patron. Bref, des installations qui seront hyper fonctionnelles. Pour 2015, l'équipe de jeu n'était composée que de 5 veufs (!) desquels il ne restera plus que 3 pigeons pour la fin de la saison, le vainqueur national ayant quitté l'équipe et un autre ayant été éliminé suite à ses mauvais résultats. Dans le futur, la colonie Rose ne visera que les concours de fond et de grand fond. D'ailleurs, notre ami ne constate que très rarement avant Limoges. Seuls les mâles sont joués mais une équipe de femelles devrait être composée pour les années futures.

Le vainqueur (BE14-1118825)

Joué au veuvage, le pâle de la colonie Rose avait participé au concours interprovincial de Nevers la semaine précédent son exploit. Il y remporta le 33e prix face à 508 pigeons. Revenu dans un état de fraîcheur exceptionnel, son propriétaire décida finalement de l'enloger 4 jours plus tard pour le concours de Brive où il remporta la victoire. Une décision que son patron ne regrettera pas!


Le vainqueur photographié peu après sa victoire.

Stéphane Rose vient de vivre l'une des journées les plus folles de sa vie, lui qui n'y croyait pas pour le moins du monde. 'C'est pour ce genre de moment que l'on joue mais ça fait quand même quelque chose quand ça vous arrive. Je n'en dors plus depuis samedi dernier! Pour moi, c'est comme gagner à euromillions! je le souhaite à tous le monde.'
Des mots qui donnent une idée de l'état d'esprit dans lequel se trouve aujourd'hui ce sympathique amateur. Nos félicitations au vainqueur!