Ronny & Stijn Decoster (Roksem, BE) réalisent des débuts remarqués dans les concours de fond avec la victoire nationale sur le Limoges des Yearlings!

Jouer pour la première fois dans votre vie un concours national et remporter la victoire avec une vitesse record, cela pourrait encore arriver à certain d'entre vous! Avec un peu de chance, cela encouragera Ronny & Stijn Decoster à aller plus loin?

Ronny et Stijn Decoster de Roksem, une commune située dans l'entité d'Oudenburg en Flandre Occidentale, plus précisément dans le triangle Gistel-Oudenburg-Jabbeke, à un jet de pierre seulement de la côte, viennent à nouveau de prouver combien notre sport peut-être beau. Après un pari entre amis, ils ont engagés 4 yearlings sur un concours national pour la première fois de leur vie, la classique nationale pour yearlings de Limoges ni plus ni moins et ce sans aucune réelle ambition, si ce n'est de tester les horizons et de voir qu'elles étaient les possibilités de leurs pigeons sur de la distance. Appelons cela comme vouloir tester les frontières des possibilités! Et maintenant, 3 jours plus tard, ils se tiennent fièrement sur la plus haute marche du podium avec la première place nationale! A Roksem, personne n'avait jamais osé imaginer quelque chose de comparable!

Malgrès les mauvaises prévisions météo et le temps exécrable auquel on a dû faire face (un avant-goût de l'automne en plein été…), les organisateurs de la Belgische Verstandhouding- Entente Belge ont pu réunir 14.673 yearlings au départ. Mais ils auraient pu être beaucoup plus nombreux vu le nombre d'amateurs qui ont préféré garder quelques pigeons (leurs meilleurs?) au chaud car ils étaient trop soucieux du temps. Une pluie abondante était prévue pour ce samedi même si, au final, cette zone de pluie survola notre pays du mercredi au jeudi précédent le jour du concours. Finalement, le temps connaissait une acalmie en France avec un temps clair tandis que notre pays était couvert de nuages menaçants desquels l'une ou l'autre goutte pouvait tomber à tout moment. La 'douche' n'était programmée qu'à 15-16h vers les côtes, avant de se disperser sur tout le pays, ce qui s'avéra d'ailleurs être juste. Vu que l'Est et le Centre de notre pays pouvaient bénéficier d'un meilleur temps durant plus de temps, et vu que le vent soufflait fortement de secteur sud-ouest, les premiers pigeons étaient attendus dans cette partie du pays... et finalement il n'en fut rien! Les premiers gros nuages sont apparus relativement tôt à l'ouest. Vers 9h - 9h30, les premières pluies sont apparues dans la région de Poitiers et Tours- Le Mans. Les pigeons de l'ouest ont dû affronter plus de nuages et de zones de pluie, mais ils ont également pu faire bon usage du vent chassant (qui soufflait parfois jusqu'à 70 Km par heure) ce qui leur permettait de voler plus vite que les pigeons de l'est du pays! Voici ce qui semble l'explication la plus logique, même si il n'y a que les pigeons qui pourront nous le confirmer!

Le pigeon le plus rapide se posa chez Ronny & Stijn Decoster à Roksem, avec une vitesse record de pas moins de 1830,42 m/min. Constaté exactement à 12h 16’ 17” pour une distance de 606,388 Km. Les vitesses atteintes par les pigeons de Limoges atteignaient les 110 km/h, des vitesses tout simplement supersoniques! Au 2e et 3e places nationales, on retrouvait les frères Freddy & Jacques Vandenheede de Zingem (1823,73 et 1822,98 m/min), juste devant leur ami David Vermassen de Gavere (1822,07 m) à la 4e place, tandis qu'André Vaernewijck (with 1818,68 m) complétait le ‘top 5’ nationa! 

 

Premier essai directement dans le mille !

Comme écrit plus haut, Ronny & Stijn Decoster participaient ici pour la première fois à un concours national, et ce fut une réussite totale! Un essai directement dans le mille! Ils ont remporté 2 prix de leurs 4 engagés avec leurs 4e et 3e marqués (constatés à12h57), au local de Gistel-Zarren, ils obtenaient le résultat suivant: 

Limoges      507 yl: 1-59 (2/4)
National 14.673 yl: 1… (ici aussi certainement 2/4).
 

La famille Decoster est réputée pour ses exploits en vitesse et en demi-fond depuis des années. Ils participaient jusqu'alors au maximum au concours provincial de Tours, mais la majorité des concours qu'ils jouaient étaient des Arras, Clermont, Ablis. A Roksem, seulement les prix comptent. La provenance d'un pigeon est notée mais ils n'attachent aucune importance aux pedigrees. Leur colonie a été en majeure partie fondée avec des pigeons de leur beau-père et grand-père, feu Georges Deceuninck de Jabbeke, complétés avec quelques pigeons de leurs amis du coin. Après avoir jeté un oeil à la provenance du vainqueur national, ils se sont rendu compte qu'ils venaient à 75% de la sorte de feu Georges Deceuninck. Le vainqueur n'avait pas encore reçu de nom mais Ronny et Stijn n'ont pas dû tergiverser bien longtemps pour lui en trouver un. De commun accord, ils ont décidé de l'appeler ‘Georges’, en honneur à leur beau-père/grand-père qu'ils peuvent remercier mille fois. Son pedigree:

Père: 'L'As pigeon' B01-3204345

Provient directement de chez Georges Deceuninck, chez qui il fut ‘As pigeon’ vitesse en 2002 au local d'Aartrijke!

Mère: ‘La femelle 411’ B09-3061411

Hors d'un croisement Georges Deceuninck x A.Delaeter.

Le ‘Georges’ B10-3068538 est un pigeon régulier qui n'avait cependant jamais tapé la tête. Il remporta 9 prix comme pigeonneaux (2 x Arras et 7 x Clermont). Au début, il était prévu qu'il soit joué sur les grands demi-fond et après avoir pû bénéficier de 3 semaines de repos, il fut engagé sur Limoges… avec la victoire nationale à la clef ! 

-‘Georges’ B10-3068538

Remporte en 2011:

Ablis          469 p. 60
Orléans        440 p. 138
Tours          421 p. 56
Limoges Nat 14.673 p. 1

 

En tant qu'amateurs de vitesse et de petit demi-fond, Ronny & Stijn ne disposent pas d'une importante colonie. Avec 16 couples de reproducteurs et 14 voyageurs (joués au veuvage classique), il n'y a pas plus de 70 pigeons dans leurs installations en hiver! D'après Ronny, qui est prépensionné depuis un an et qui est donc le chef d'orchestre de la colonie, cela ne sert à rien d'en tenir plus. Stijn, qui travaille dans la construction, donne un coup de main après le boulot si nécessaire. Tant les voyageurs que les reproducteurs ont été accouplés en hiver. Les voyageurs ont pu élever un couple de jeunes avant d'être séparés avant que les femelles ne pondent une deuxième fois. Ils ont été remis en ménage début Avril durant 3 jours, après quoi ils ont de nouveau été séparés, et donc mis au veuvage! A Roksem, les pigeons reçoivent beaucoup de thé dans l'eau de boisson. Le côté médical est confié au vétérinaire Wim Boddaert. Pour le reste, ils pratiquent la colombophilie sans chichi. De la bonne nourriture, un entraînement sérieux avec l'intensité comme baromètre de la forme. Et si les pigeons sont en condition, alors les bons résultats doivent suivre, c'est aussi simple que ça.

 

Une joyeuse fête
Stijn, le fils, en était à son premier jour de vacance. Inutile de vous dire qu'avec ces intenses moments vécus sur Limoges, il en a bien profité! Avec cette victoire nationale dés leur première participation à une épreuve nationale, Stijn et son père Ronny viennent peut-être de prendre goût aux concours nationaux de fond... qui sait? Ce serait en tout cas la suite logique des choses! Félicitations!