Roger Mylle (Bellegem, BE) a démontré comment obtenir le meilleur rendement d'une colonie

Roger Mylle était un homme franc qui n'avait pas pour habitude de parler à tort et à travers. Pour lui, seuls les meilleurs pigeons de son cheptel avait droit de citer à la reproduction. Voler la tête ou disparaître, telle était sa devise.

Prester ou dégager

Viser le top du sport colombophile avec des ambitions saines: c'est ce que Roger Mylle s'était fixé pour objectif dans la pratique de sa passion, le sport colombophile. Pour y arriver, tous les chemins mènent à Rome. Il faut bien évidemment une dose de chance mais aussi avoir tout l'art de savoir préparer ses pigeons au mieux.

Remporter des prix de tête à long terme, cela est possible lorsque vous disposez d'une solide souche de pigeons. Cela, Roger Mylle le savait particulièrement bien. Restait alors à se construire une telle souche. La question était alors de savoir comment y arriver et quels ingrédients sont nécessaires? Investir dans des pigeons aux pedigrees ronflants était une option. Seulement... Roger savait aussi très bien que les pigeons à pedigrees ne remportaient pas toujours de prix. Il y avait donc une seconde option: tenter de construire quelque chose avec des pigeons confirmés, des sujets qui avaient déjà prouvé toute l'étendue de leur valeur au voyage, de préférence sur les concours (inter)nationaux de fond et de grand fond.
Roger a opté pour cette seconde option… à ses yeux, il s'agissait du chemin le plus rapide vers le succès. Cela, il avait pu l'expérimenter lui-même avec son expérience professionnelle… c'était possible avec les meilleurs ingrédients. Il gardait également à l'oeil comment les meilleurs amateurs de sa région arrivaient à se classer en tête des concours qu'il visait. Ces derniers se procuraient régulièrement du renfort chez des petits amateurs du coin jouant très fort, en se concentrant principalement sur les pigeons qui arrivaient à remporter des prix de tête par temps dur et/ou des cracks et pigeons à premiers prix qui n'abandonnaient jamais.
Pour lui, le pedigree/la provenance du pigeon n'était pas le plus important car seules les prestations comptaient. Des pointures nationales du coin comme le furent feu Roger Vereecke, feu Sylvere Toye, feu Etienne Devos, feu Andre Vanbruaene… y étaient arrivés. Ces derniers recherchaient le crack lui-même, ou (quand ce n'était pas possible) les enfants directs de ces cracks, voir éventuellement la proposition d'un élevage avec leurs propres cracks et as pigeons.

C'est donc de cette manière que le regretté Roger Mylle décida de construire sa colonie, grâce à des pigeons confirmés dans le fond et qui étaient nés dans ses installations. Il travaillait énormément avec des pigeons qui avaient prouvé leur valeur au voyage et/ou à la reproduction. Ces derniers recevaient donc un casier au colombier de reproduction et leur mission était donc d'assurer le futur de la colonie. Ils étaient souvent rejoints par une tournée annuelle issue des meilleurs voyageurs. Grâce à cette méthode, Roger Mylle a démontré qu'il avait vu juste puisqu'il avait réussi à se faire une place au sein du top national en très peu de temps. Ses résultats et ses classements obtenus dans les championnats de la RFCB parlent d'eux-mêmes. Dans un précédent reportage, vous aviez pu consulter l'impressionnant palmarès que s'était constitué notre ami Roger Mylle. Bien qu'ils n'aient peut-être pas reçu l'attention nécessaire qu'ils méritaient auparavant, les titres et les classements dans les as pigeons qu'il avait remporté n'en restaient pas moins mérités et prouvent à eux seuls l'énorme classe dont disposait les pigeons de la colonie Mylle.

Le développement de la colonie a été accéléré par la présence de 2 reproducteurs en or, à savoir le Labeeuw et le Mathieu Pau. Nous allons brièvement vous les présenter ainsi que leurs meilleurs descendants.

D'ailleurs, un croisement effectué entre ces deux lignées principales, celle du Labeeuw et du Mathieu Pau, a produit le principal pigeon de la colonie Roger Mylle, à savoir le:

Bagatelie BE18-3071236

9. As Pigeon Nat Fond & Grand Fond RFCB 2019
7. Nat Limoges 10.783 p.
13. Nat Libourne 4.354 p.
173. Nat Brive 3.755 p.
189. Nat Tulle 7.155 p.
Son père ‘Zaaf’ est un petit-fils à la fois du Labeeuw et de Mathieu Pau

Le pigeon de base numéro 1 : Le Labeeuw

Avec le Labeeuw, Roger Mylle disposait d'un super géniteur. Le Labeeuw est un pur Stichelbaut en provenance de chez Frans Labeeuw (une succursale de feu Aloïs Stichelbaut) et il s'agit d'un petit-fils du Primus-inter-pares de Barcelone. Ce Labeeuw est devenu un reproducteur incontournable et ses gênes sont dominants sur plusieurs générations. Dès sa première année à l'élevage, il frappa un grand coup en donnant naissance à un super crack en la personne du ‘St.Vincent’. Plusieurs générations marchèrent ensuite sur ses traces. Voici d'ailleurs une vue d'ensemble des principaux pigeons issus de cette lignée, les fameux 'noirs' de Bellegem:

St.Vincent BE11-3047804 (fils du Labeeuw)

1.Meilleur pigeon belge sur St-Vincent 3 ans 2014-15-16
1.Meilleur pigeon international sur  St-Vincent 2 ans 2015-16
1.Meilleur pigeon belge sur St-Vincent 2 ans 2015-16
10. Nat St.Vincent 2.562 p. – 61. Internat 10643 p. ‘16
38. Nat Pau 1.661 p. ’14
40. Nat St.Vincent 3.037 p. ’15
45. Nat St.Vincent 3.240 p. ’14
83. Nat Cahors 7.140 p. ‘14

Ce St-Vincent est lui aussi devenu un reproducteur de génie.

Francis BE13-3004018 (fils du Labeeuw)

59. Nat Brive 3.850 p.
64. Nat Libourne 5.024 p.
132. Nat Perpignan 4.620 p. etc…
Lui-même est devenu un excellent reproducteur.

Alessio BE17-3031257 (fils du Labeeuw)

58. Nat St.Vincent 3.038 p.
80. Prov Cahors 1.116 p.

Ben BE19-3036271 (fils du Labeeuw)

31. Prov Narbonne 588 p. ’20
33. Prov Châteauroux 4.976 p. ’19
55. Prov Souillac  1.639 p. ’20

Alfred BE17-3031307 (petit-fils du Labeeuw)

14. Nat Narbonne 3.873 p. – 41. Intnat 9.813 p. ’19
40. Nat Agen  5.140 p. – 49. Intnat 12.433 p. ’20
En plus de toute une série d'autres résultats.

Ajan BE17-3031887 (petit-fils du Labeeuw)

1.Club Barcelone 121 p. – 349. Nat Barcelone 7.301 p. ’19
73. Prov Barcelone 945 p. – 531. Nat Barcelone 6.178 p. ’20

Bartoli BE19-3036225 (2 x Labeeuw dans son pedigree)

66. Nat Souillac 7.514 p.
297. Nat Brive 4.238 p.
419. Nat Limoges 9.756 p.
Super yearling: engagé 3x dans le fond en 2020 et 3 x Top!

Il ne s'agit là que d'un rapide récapitulatif des principaux descendants du Labeeuw.

Pigeon de base numéro 2: Mathieu Pau

A nouveau un reproducteur pur sang, une des figures de proue de la colonie et qui démontre également la pertinence de la stratégie développée par Roger Mylle à travers le temps, à savoir élever hors de vainqueurs et de cracks. Ce Mathieu Pau a d'abord démontré toute l'étendue de sa valeur au voyage avant de laisser parler sa classe au colombier d'élevage où il a véritablement fait son trou.

Mathieu Pau BE06-3003346

2. Nat Pau 2.283 p.
61. Nat Tarbes 4.818 p.
81. Nat Orange EB 1.187 p.
133. Nat Bourges 20.589 p.
203. Nat Brive 17.446 p.
313. Nat Montauban  7.203 p.
etc…

Ce fantastique athlète est probablement l'un des plus beaux pigeons que nous avons vendus, il est pratiquement parfait. Il s'agit du prototype du pigeon de fond moderne. Ce n'est donc pas étonnant de le retrouver à la tête d'une lignée ayant permis à la colonie de faire son trou sur la scène nationale, et ce en démarrant du grand demi-fond jusque dans les concours de fond et de grand fond! C'est une caractéristique dont peu de pigeons disposent. 
En 2013, il a rejoint le colombier de reproduction où il a directement donné naissance à un autre super crack, le Pau Joël. D'autres allaient suivre par la suite. Voici d'ailleurs les pigeons qui avaient percé plus récemment chez Roger Mylle:

Pau Joël BE13-3004108 (fils du Mathieu Pau)

1.Meilleur pigeon belge sur Perpignan 2 ans 2017-18
1.Prov Narbonne 527 p. ’14 – 29. Nat Narbonne 2.802 p. – 84. Intnat 8.360 p.
17. Nat Perpignan 4.620 p. ’17 – 56. Intnat 14.851 p.
20. Nat Perpignan 3.966 p. ’18
78. Nat Limoges II  7.274 p. ‘18
85. Nat St.Vincent 2.562 p. ’16

Zorro BE16-3006855 (fils du Mathieu Pau)

Un super crack, avec 3x dans le Top 38 national!
31. Nat Aurillac 2.489 p. ’20 – 1. Prix Local (> 35° C)
36. Nat Jarnac 5.371 p.
38. Nat Chpâteauroux 4.389 p.
etc…

Barbero BE19-3036273 (petit-fils du Mathieu Pau)

72. Nat Brive 4.238 p.
130. Nat Souillac 7.514 p.
Issu d'un croisement entre la lignée du Mathieu Pau et du Labeeuw

Blauwen Crack BE18-3071278

12. Nat Libourne 4.354 p. ’19
39. Nat Brive 3.755 p. ’20
160. Nat Souillac 6.668 p. ’20
Petit-fils d'un frère du Mathieu Pau

Souillac BE19-3036264

18. Nat Souillac 7.514 p. ’20
Issu d'un accouplement petit-fils du x petite-fille Mathieu Pau, en croisement avec la lignée du Labeeuw.

Le fameux Bagatelie BE18-3071236 - 9. As Pigeon National Fond & Grand Fond RFCB 2019, 7. Nat Limoges 10.783 p., 13. Nat Libourne 4.354 p. est issu du même type de croisement (voir plus haut). Son père ‘Zaaf’ est un petit-fils à la fois du Labeeuw et du Mathieu Pau.

Il ne s'agit évidemment que d'un rapide récapitulatif des pigeons dont disposaient feu Roger Mylle dans ses colombiers. Il ne s'agit pas de pigeons au pedigree ronflant mais bien d'athlètes confirmés. Des super pigeons capables de démontrer leur classe sur les concours les plus compliqués du calendrier. Des pigeons avec une préférence pour le travail de dur labeur. Ainsi, la colonie était actuellement composée de plus de 30 pigeons comptant au moins 1 prix dans le top 100 national. Avouez que ce n'est pas du petit lait. 

En conclusion, nous pouvons affirmer que les pigeons de la colonie Mylle avaient réussi à faire leur trou dans les concours (inter)nationaux de fond et de grand fond. L'ascension de cette colonie a été coupée net dans son élan. Si vous souhaitez obtenir du renfort, la vente totale de cette colonie constitue probablement l'occasion rêvée.