Patrick & Philippe Podziadly (Loos, FR) - Propriétaires d'une des plus impressionnantes collections de pigeons Aelbrecht

Vouloir réussir au plus haut plan en colombophilie : un objectif que beaucoup de jeunes colombophiles rêvent d'atteindre un jour ou l'autre. Et pour y arriver, rien de mieux que d'introduire les pigeons les plus en vue et les plus réputés aujourd'hui dans le microcosme colombophile.

 A ce sujet, les pigeons de Marcel Aelbrecht, colombophile tant réputé pour ses résultats que pour avoir mis au plus haut plan les pigeons De Rauw-Sablon, sont certainement les plus à même d'aider n'importe qui à franchir un palier.

Ces dernières années, les pigeons Aelbrecht et les De Rauw-Sablon en général, ont été prisés par des colombophiles du monde entier et non des moindres : Limbourg, Koopman, Vandenheede, etc. Ces champions reconnus ont tous compris que cette souche était tout bonnement exceptionnelle et que les qualités recelées par ces pigeons étaient incroyables. Chaque année, des premiers nationaux remportés avec des pigeons de souche De Rauw-Sablon viennent garnir un peu plus la liste de références remportées par les pigeons de Lebbeke. Cela n'a pas échappé aux frères Podziadly qui, en 2003 déjà (avant que ces mêmes pigeons deviennent pratiquement impayables pour le commun des mortels), avaient remarqué les performances de classe remportées par Marcel Aelbrecht. Ce qui les avait le plus impressionné ? Le fait qu'Aelbrecht dominait toute la Belgique entière avec une équipe de seulement 19 veufs. Et le mot dominer n'était vraiment pas usurpé :

2003: 2° champion général RFCB -  as pigeon national fond RFCB -
9° champion général fond RFCB
2005:  champion général RFCB - 3° champion général grand fond RFCB -
4° champion général fond RFCB
2006:  champion général RFCB -  champion fond RFCB

Faire la nique à des colonies usines avec un petit panier, cela ne rendait les pigeons de Marcel qu'encore plus intéressants. 
'C'est en effet ce qui nous a mis la puce à l'oreille à Philippe et moi'. Patrick Podziadly est on ne peut plus clair. 
C'est ainsi qu'ils décidèrent l'année suivante de prendre contact avec le champion de Lebbeke.
Ce ne fut pas facile au début à cause de la barrière de la langue mais la légendaire gentillesse de Marcel et le désir des frères Podziadly d'intégrer l'univers particulier de cette colonie fut bien plus forte.
De nouvelles visites eurent lieu en 2005, 2006 et en 2009. Au bout du compte, ces visites ont débouché sur une véritable amitié entre les deux colonies.
Inutile de dire que les pigeons passés de Belgique vers la France furent légion. Et Philippe et Patrick ont bien entendu essayé de cibler les meilleures origines. Ils sont par exemple les heureux propriétaires de descendants du légendaire 'Limoges', du 'Smallen', du 'Cerafin' mais surtout d'un fils du fameux couple 'Marseille' x 'Fijn blauwe', une acquisition que beaucoup de fans des De Rauw-Sablon rêveraient de possèder. Ils avaient également jeté leur dévolu sur un fils du 'Bak 17' mais, à leur grand regret, ils n'ont pas pu le ramener en France. Quoiqu'il en soit, le matériel était maintenant adéquat pour pouvoir participer sérieusement aux concours de fond, ce qui fut chose faite en 2006. Nos deux frères y ont connu des fortunes diverses, citons notamment :

2009 :
Tours 13 & 27/2.616 p, Argenton 40/6.229 p,
2010 :
St Junien 25/6.991 p, Blois 1 & 6/980 p, Châteauroux 6/1890 p, Jarnac 12/3.153 p,
Treignac 53 & 56/3.952 p, Argenton 63 & 91/10.991 p, La souterraine 94/5.892 p,
2011 :
Aubusson 205/12.843 p, Jarnac 43/4.213 p, Langeais 8/2.205 p, Pau 64/8.601 p

Jetons maintenant un oeil sur les principaux voyageurs :

24583/2010 Tours 2010 158/1839p
  La souterraine 2010 94/5892p
  Mantes 2011 84/1229p
  St junien 2011 118/4682p
  Jarnac 2011 43/4213p
     
24644/2010 Langeais 2011 8/2205p
  Angoulême 2011 132/4172p 

Ces deux pigeons sont bien sûr très prometteurs pour l'avenir. Mais, à voir les pedigree, leurs résultats n'en sont que plus logiques. Voyez plutôt:

Père : 'Le marseille junior' (BE 05-4400600), un fils du fameux couple 'Marseille x Fijn blauwe'. Est-il utile de détailler le reste ?



Mère : '658/05' (FR 05-132658), une fille du 'Gustaaf 218/98', un fils du 'Crack 066/91' qui remporta le 7e national Cahors '95 accouplé sur une directe De Rauw-Sablon ('88/88') issue de la lignée du 'Motta' Vanhee. Sa mère est 'L'écaillée Van Overwaele' de '02 et provient des lignées des 1er & 2e as pigeon national fond '91 de chez Limbourg.

41078/2009 Ecouen 2009 109/2113p
  Mantes 2009 425/1720p
  Tours 2009 13/2616p
  Poitiers 2009 2507/13426p
  Argenton 2009 413/6229p
  St junien 2010 25/6991p
  Treignac 2010 512/2687p 

Père : '672/05' (FR 05-132672), un propre frère de la '658/05' présentée ci-dessus.
 


Mère : '827/04' (BE 04-4409827), un fils du '021/99', qui n'est autre qu'un demi-frère du 'Smallen', mis sur la '377/02'... une nièce de ce même 'Smallen'.
 

41155/2009 Ecouen 2009 156/2113p
  Tours 2009 27/2616p
  Clermont 2010 277/1247p
  Pontoise 2010 233/1347p
  Blois 2010 36/980p
  Jarnac 2010 12/3153p
  Treignac 2010 53/3952p
 

perdu au 1er concours 2011

 
     
41069/2009 Ecouen 2009 96/2113p
  Argenton 2009 325/6229p
  Pontoise 2010 118/1347p
  Blois 2010 6/980p
  Treignac 2010 56/3952p
  Jarnac 2010 117/3153p
  Pontoise 2011 117/3153p
  Pontoise 2011 85/1248p
  Blois 2011 39/918p
  Montrichard 2011 52/1630p
  Aubusson 2011 63/2842p
  Issoires 2011 735/8811p 

Père : '032/04' (BE 04-4433032), 'mâle bleu 665/09', un fils du 'crack 066/91' déjà mentionné plus haut accouplé à la '937/90' qui n'est autre que la mère de la 'Tamme witkopje' qui remporta le 1er national La souterraine '97 pour le compte de Marcel Aelbrecht.


La mère du '41069/09' est la '223/05' (BE 05-4408223), une fille du '308/02' qui remporta le 34e national Argenton 17.010 p ainsi que le 1er provincial Limoges 3.494 en '04. Ce dernier n'est autre qu'un fils du... 'Marseille' x 'Fijn blauw'. Ne dit-on pas 'bon sang ne saurait mentir' ?
La mère du '41155/09' est une directe Houflijn dont le pedigree nous est inconnu.

Les frères Podziadly comptent maintenant se consacrer aux concours de grand fond, autrement dit aux internationaux. Après des premiers essais concluant sur Pau & Narbonne, nul doute qu'ils connaîtront bien des succès. Nos sincères félicitations !