Mantel Combination (Burgum, P-B) auteurs d'une excellente saison 2017 grâce à des descendants de leurs meilleurs pigeons

Frits & Wytse Mantel continuent d'impressionner grâce à leur colonie basée sur leurs pigeons olympiques, Olympic Cape & Olympic Amador, ce dernier comptant notamment une victoire NPO à son palmarès.


Frits et son fils Wytse Mantel forment un solide duo

Frits & Wytse

Frits Mantel (64 ans) et son fils Wytse (22 ans) forment un solide tandem aux Pays-Bas. Frits est devenu colombophile dans l'enfance. Avant de déménager dans la province de Frise, il était actif dans notre sport à Utrecht. Il a ensuite déménagé de Surhuisterveen vers Suwald. Par la suite, Frits a de nouveau déménagé vers son adresse actuelle de Burgum en 2008. C'est à partir de ce moment que son fils Wytse s'est lui aussi intéressé au sport colombophile et le père et le fils jouent depuis lors en tandem. En 2008, ils ont eu la chance d'élever leur fameux ''Olympic Cape''. Ce fut le début d'une excellente carrière sur le plan sportif avec plusieurs participations aux Olympiades. Ensuite, la colonie s'est attelée à remporter plusieurs prix de tête dans les célèbres concours NPO. Frits & Wytse ont notamment remporté deux victoires NPO en 2016, sur les concours d'Issoudun & Blois. Cliquez ici pour consulter un récapitulatif des tops 20 NPO. En 2017, la colonie a de nouveau très bien joué en remportant d'ailleurs les résultats suivants dans les concours de fond (au groupement CCG, nord de la province de Frise):

27 Mai     Pontoise        533 km  983 p.  6-8-11-13-16-20-22-24-39-47-51-69-79-91-etc.(19/34)
10 Juin    Sens            590 km  615 p.  3-8-14-18-27-38-70-73-etc.(16/30)
25 Juin    Mantes-la-Jolie 555 km  531 p.  6-15-34-36-47-73-91-etc.(13/27)
8  Juillet Gien            656 km  549 p.  3-4-6-15-20-32-34-51-75-etc.(18/27)
22 Juillet Châteauroux     773 km  435 p.  9-17-26-33-34-46-54-60-etc.(18/25)
6  Août    Issoudun        751 km   63 p.  1-2-3-4-5-6-7-9-10-11-12-13-15-etc.(13/23)
           Province Friesland      580 p.  14-20-38-39-40-44-52-60-61-64-etc.(19/23)

La base

La colonie actuelle repose sur un nombre restreint de pigeons à palmarès, dont fait d'ailleurs partie Olympic Cape (NL08-2024320). Cette femelle a représenté les Pays-Bas dans la catégorie H aux Olympiades de Poznan en 2011. 


NL08-2024320 Olympic Cape, Pigeon Olympique Poznan 2011

Elle a rapidement démontré la qualité de son potentiel à la reproduction en devenant mère de 'Fortuna' (NL11-1161836), une femelle avec six premiers prix à son palmarès:

Laon         1 – 3413 p.
Weert        1 – 2596 p.
Gennep       1 – 2346 p.
St-Quentin   1 – 1373 p.
Sens         1 – 1086 p.
St-Quentin   1 -  127 p.


NL11-1161836 Fortuna, une excellente voyageuse avec six premiers prix à son palmarès

Fortuna est donc une fille de Olympic Cape, alors accouplée sur le 'Frère d'Armani' (NL10-1083013). Comme son nom l'indique, ce reproducteur est un propre frère de ''Armani'' de Pieter Veenstra (Drachtstercompagnie, P-B) et donc demi-frère de ''Rolex'', 1er As Pigeon National WHZB 2009. Cliquez ici pour consulter le pedigree de Fortuna.

Le couple de base Marsman x Yolin


Le couple Marsman x Yolin que l'on retrouve dans de nombreux pedigrees chez les Mantel

Ce couple a eu un impact considérable sur la colonie de Burgum. Il est formé par le 'Marsman' (NL09-1724356) & 'Yolin' (NL07-4289829). Le 'Marsman' est un pigeonneau de l'équipe de 2009; Yolin a été achetée lors de la vente totale de Frits Boersma. Ces deux pigeons ont été accouplés ensemble pour ne plus jamais se quitter. Ils sont ensuite devenus parents de ''Olympic Amador''.

Olympic Amador


NL14-1439618 Olympic Amador, 1er Pigeon Olympique Pays-Bas Cat E Bruxelles 2017

La colonie Mantel a fait forte impression lors des dernières Olympiades de Bruxelles où leur ''Olympic Amador'' (NL14-1439618) a été qualifié. Ce mâle bleu a excellé dans la catégorie marathon en se classant premier pigeon des Pays-Bas, ce qui est tout à fait remarquable puisque ce pigeon n'a participé qu'à des concours de fond et que ses meilleurs résultats ont été remportés sur des concours de fond de plus de 700km, avec notamment le 1er NPO Blois de 738 pigeons. Cliquez ici pour consulter son pedigree.

Un fils de Olympic Amador remporte le 1er Weert 2227 pigeons

En avril, un contingent de 2227 pigeons a été lâché à Weert pour le groupement CCG Nord. C'est la colonie Mantel cqui remporte la victoire avec un pigeon d'un an baptisé ''Alonso'' (NL16-1847875). Il s'agit d'un fils de ''Olympic Amador''. Il prouve à merveille que Frits & Wytse ont adopté une excellente stratégie pour la reproduction. Cliquez ici pour consulter le pedigree d'Alonso.


NL15-1208645 Vardy, 1er NPO Issoudun 2016; sa soeur Nadja remporte quant à elle le 1er Gennep en 2017

1er prix Gennep avec une soeur de Vardy

La colonie a remporté une seconde victoire NPO en 2016 sur le concours d'Issoudun, une victoire remportée par ''Vardy'' (NL15-1208645). Un an plus tard, en 2017 donc, c'est sa soeur NL15-1208694 Nadja qui remporte une victoire sur le concours de Gennep face à 364 pigeons. La mère de ces deux pigeons est apparentée au ''Olympiade 003'' de Leo Heremans (Vorsselaar, BE). Plusieurs descendants de ces deux vainqueurs NPO se sont également illustrés en 2017.

Références dans d'autres colonies

Les pigeons de ce tandem père & fils disposent désormais d'une solide réputation. Ainsi, la colonie de D&P Soepboer a elle aussi participé aux dernières Olympiades de Bruxelles avec leur ''Olympic Magnum'' (NL12-1053357). Du côté paternel, cette femelle est issue des lignées Mantel. Même chose pour le NL16-1048140, un petit-fils de ''Olympic Cape'' qui a remporté le PIPA ranking des meilleurs jeunes avec 6 prix, toujours pour le compte de la colonie Soepboer.

D'excellents amateurs

Frits & Wytse Mantel sont deux amateurs débordant d'ambition. Frits s'occupe des soins quotidiens de la colonie tandis que Wytse, qui étudie les sciences à Utrecht, s'occupe de l'administratif. Ensemble, ils discutent pigeon pratiquement chaque jour et ils aiment particulièrement attendre le retour de leurs protégés chaque week-end. Après tout, c'est ça l'esprit de la colombophilie.