Lucien Zecchinon (Lixhe, BE) remporte le 1er national Bourges de 10.037 vieux !

Une victoire nationale sur le concours le plus prestigieux de la saison après plus de 50 années de colombophilie: c'est à n'en pas douter une consécration suprême pour Lucien Zecchinon qui n'y aurait même pas pensé dans ses rêves les plus fous!

Lixhe, petite commune faisant partie de l'entité de Visé dans la province de Liège, est située au nord-est de la cité des princes évêques. C'est également une commune limitrophe puisqu'elle possède une frontière directe avec les Pays-Bas. Ce n'est pas la première fois que cette commune accueille une victoire nationale sur son territoire. Il faut en effet remonter à 1999 pour retrouver la trace d'un triomphe national avec la victoire du super écaillé de Michel Fryns sur le concours de Montauban. Depuis lors, les quelques amateurs de la commune avaient fait choux blanc.

Lucien Zecchinon, 67 ans, est colombophile depuis 1960. C'est un amateur de vitesse et de demi-fond qui s'est constitué un palmarès plutôt enviable au fil des ans. Il a ainsi été sacré trois fois champion général à l'emblématique Indépendante de Liège et a déjà remporté deux victoires semi-nationales, respectivement sur Argenton en '85 et sur Jarnac en '08. En plus de ça, il était également champion général pigeonneaux Région Wallonne LCB en '04 et il compte plusieurs victoires provinciales à son actif, souvent agrémentées de l'un ou l'autre top 100 national. Précisons qu'il lui arrive régulièrement d'engager ses pigeons sur des concours de fond comme ce fut le cas cette année sur Montélimar avec le 64e national de 6.718 pigeons.

Méthode & composition de la colonie

Il est à la tête d'une colonie forte de 50 veufs répartis dans trois pigeonniers, 20 couples de reproducteurs/éleveurs (comme il le dit si bien, 'avec des bons et des moins bons') chargés d'élever 90 jeunes chaque année. Côté origines, Lucien fait confiance à sa souche de base composée de pigeons de chez Verbruggen, Monseu-Miller, Jean-Louis Janne et de chez les frères Saya. Précisons qu'il est également un adepte des échanges avec ses amis colombophiles. Concernant les pigeonneaux, seul le premier tour, composé de 40 unités, est joué. Ils sont même plutôt dégrossis plutôt que joués sérieusement. Les jeunes ne sont ni obscurcis, ni séparés. Lucien essaie d'avoir l'un ou l'autre pigeon en position une fois de temps, point à la ligne. Cela ne l'empêche pas d'être un sérieux candidat à la victoire comme le prouve l'obtention du titre de champion général pigeonneaux LCB en '04.
Pour tout ce qui concerne la méthode, sachez qu'un premier pigeonnier de veuf (celui du 1er national Bourges) est accouplé début janvier et qu'ils peuvent élever un jeune. Le reste de la colonie est par contre accouplé vers la fin février mais ceux-ci ne pourront couver que durant 10 jours avant d'être mis au veuvage. Sur le plan médical, il consulte le vétérinaire Sturbois qui réalise un antibiogramme avant la saison. Si les pigeons doivent être traités, ils le seront mais Lucien proscrit toute cure aveugle!
Côté nourriture, tout le monde est nourri au bac y compris les voyageurs et même si les dates d'enlogement diffèrent. Il utilise toujours le même mélange, le sport Hoebrecht, et après dix à quinze minutes, la mangeoire est retirée. A noter que les pigeons ne reçoivent jamais de dépuratif. Au niveau des produits complémentaires, il utilise régulièrement le sédochol, de la poudre de condition et des vitamines. Pas de chichi!

- 'Le Bourges' (BE 10-1004381)


Le 1er national dans son casier.

Constaté à 12h17''12, le vainqueur national a parcouru les 472 kilomètres qui le séparaient de son pigeonnier à la vitesse moyenne de 1,489 m/min, une poignée de seconde devant son plus proche poursuivant, le pigeon des Greeven, constaté 28 secondes plus tard pour 300 mètres de distance en plus! Il était moins une!
A noter que le 1er national vieux ne réalise que la 14e plus grande vitesse des 58.069 pigeons de Bourges (devancé par 6 yearlings & 7 pigeonneaux).

Père: '116/05', fils du '21' (super voyageur de la colonie au début des années 2000) x 'La 41' ('1er national Souillac '02 Van Damme-Boddaert' x 'femelle Sierens-Vandenbroucke')
Mère: '356/05', 100% Florent Verwerst de Nijlen
(Si vous voulez consulter son pedigree, cliquez ici).

Ce premier national est donc le courronnement logique d'une carrière de plus de cinquantes années riches en émotion colombophile! Le citoyen de Lixhe tenait d'ailleurs à remercier ses amis colombophiles (Jean Verbeeck, Claude Horelait, José Larivière, Alphonse Lequeu, Gilles Jérome, José Moremans, Frédéric Fortun, Rudy Lheureux, etc) pour les bons moments passés ensemble.
Peu à la fête cette année-ci sur les nationaux, la province de Liège tient dorénavant sa victoire nationale et c'est d'autant plus beau qu'elle est venue récompenser l'abnégation d'un vrai colombophile, un amoureux des pigeons qui fait passer son plaisir avant le stress et les tracas! Félicitations Lucien et puisses-tu continuer à vivre ta passion aussi longtemps que possible!