Le tandem Depasse-Lardenoye (Wagnelée, BE), grand spécialiste de la reine des classiques: Barcelone

Au fils des années, le tandem composé de Stephane Depasse, le belge, et Jo Lardenoye, le hollandais, s'est imposé comme une des valeurs sûres dans les concours internationaux de grand fond.

Pour l’histoire

Dans les années 80, le jeune Stephane Depasse attrape un pigeon en sortant des vestiaires du club de foot dans lequel il joue. Il se renseigne avec son papa quant à la prise en charge d’un tel volatile. Il est alors impressionné par le fait que ces athlètes soient capables de revenir dans leur pigeonnier après avoir été libérés à plus de 1000 km. Il prend alors contact avec le curé de sa commune pour venir signaler les pigeons se trouvant dans le clocher. Parmi les bagués, il identifie un pigeon d’un certain Monsieur Jo Lardenoye… Nous sommes en 1984 et les deux hommes n’entendent plus parler l’un de l’autre jusqu’en 1993. A cette date a lieu une vente de Jac Van der Wegen et en consultant les pedigrée, il lit le nom de Monsieur Lardenoye. Il apprend que celui-ci a remporté le 1er national de Marseille en 1991 et qu’il possède beaucoup de pigeons Van der Wegen, notamment la lignée des 'Parel' via Jac, mais aussi du 'Beer' et du 'Turbo' via Antoon et Lucy Van der Wegen. Il prend contact avec le champion hollandais et un rendez-vous est fixé. Stephane se rend chez Jo et en ramène pour la première fois des pigeons (sept au total) dont le célèbre Frazette qui deviendra père de plusieurs top 100 nationaux dont ea. les 13. National Montauban, 19. National Jarnac, 83. National Cahors, 86. National Barcelone, etc…
Jo Lardenoye poursuit sa brillante carrière de son côté: en 1995, son pigeon 'Glenn' remporte la victoire nationale aux Pays-Bas sur l’épreuve catalane.
En 2000, un palier supplémentaire est franchi: Jo Lardenoye met un terme à ses activités colombophiles aux Pays-Bas. Une décision est alors prise: les deux hommes vont jouer en tandem en Belgique. Stephane est jeune et déborde d’ambition, des frères et soeurs de 'Glenn' arrivent ainsi au pigeonnier d’élevage. Le père du 'Di Stefano', 1. As Pigeon National Grand Fond RFCB 2006, est d'ailleurs un frère de 'Glenn'. L’adage selon lequel « bon sang ne saurait mentir » se vérifie une fois de plus.
C’est aussi en 2001 que la colonie Depasse, nouvellement Lardenoye, commence à se faire connaître. Sur Pau, concours organisé par la Colombe Joyeuse où la règle voulait, à l’époque, qu’on ne puisse enloger plus de 5 pigeons par participant, ils réussissent l’exploit de se classer aux 3eme et 23eme places internationales.

Palmarès sur Barcelone

Le concours de Barcelone est devenu le concours de l’année pour la colonie hennuyère. Les meilleurs pigeons y sont engagés à partir de trois ans, principalement sur nid. Ils ont l’occasion de se développer à l’aise et d’arriver avec de l’expérience sur ce concours qui fait rêver tous les amateurs de grand fond du monde. Stephane ne se repose cependant pas sur ses lauriers. Il a ainsi introduit des Saarloos et des Jellema pour les années à venir.

Tops 15 nationaux remportés sur Barcelone:
4. National Barcelone 11802 p. 2006
7. National Barcelone 7301 p. 2019
9. National Barcelone 12312 p. 2007
9. National Barcelone 7874 p. 2017
11. National Barcelone 13503 p. 2009


Résultats 2020 et 2021 :
Barcelone National ’20 6178 p.: 31, 82, 96, 148, 157, 297, 360, 444, 446, 489, 597 et 20/29
Barcelone International ’20 12315 p.: 108, 211, 251, 383, 405, 955, 1073 et 18/29
Barcelone National ’21 6913 p.: 75, 93, 342, 500, 526, 558, 587, 645, 657, 672 et 24/38
Barcelone International ’21 16485 p.: 230, 271, 909, 1302, 1377, 1464, 1511 et 24/38

Les Depasse-Lardenoye ailleurs :

Les références de la colonie se font de plus en plus nombreuses au fil des années, je n’ai retenu que celles des deux dernières années.
En 2020 le liégeois Patrick Lhoest remportait le 2. National Barcelone avec une femelle issue d’un oeuf acquis chez Stephane. Malheureusement, il ne connait pas l’origine exacte de son pigeon, ayant égaré les notes prises à l’époque.

Chez Guy et Michael Regnier de Pesche, 'Petite Camie' (BE15-1064864) est mère de 4 top 10 nationaux :
2. National Marseille ’21, 6. National Montélimar Yearlings ’18, 6. National Montelimar ’19, 8. National Marseille ’20.
'Petite Camie' fût acquise chez Stephane, c’est une petite-fille de la célèbre 'Camie' qui remportait le 11. National Barcelone et le 81 National Perpignan la même année pour ainsi se classer 7. As Pigeon National Grand Fond RFCB. Elle est déjà mère ea. du 15. National Perpignan, 23. et 27. National Marseille, etc.

Marc Gielen de Maasbree aux Pays-Bas peut être considéré comme une succursale Depasse-Lardenoye. Il remporte en 2020 les 1. et 9. National Agen Yearlings, mais aussi les 1. et 2. As Fondvrienden Brabant-Limbourg. 'Steffie', la femelle lauréate d'Agen, est née hors d’une femelle Depasse-Lardenoye, elle-même issue d’un demi-frère de 'Di Stefano', 1. As Pigeon National grand fond RFCB 2006 alors accouplé à une fille de 'Frazette'.

Ludovic Sempos de Herchies remporte cette saison le 28. National Barcelone avec un pigeon 100% Depasse-Lardenoye. Dans son pedigree, on retrouve les meilleures lignées de Wagnelee: ’Adrien' (4. National Barcelone), 'Di Stefano' (1. As Pigeon National grand fond RFCB ‘06), 'L’Espoir' (9. National Barcelone), 'Camie' (11. national Barcelone), etc.

Quelques individualités…

- 'Dark Barca' (BE09-9031867)

Demi-frère 'Adrien' 4. National Barcelone
Demi-frère 'Espoir' 9. National Barcelone

Son père est le BE98-9180951, il remportait le 23. National Pau en 2001 et c’est le père de l’Espoir, 9. National Barcelone, mais aussi le grand-père d’Amby, 9. National Barcelone. C’est un fils du NL93-2862921, un petit-fils du 'Parel' et du 'Lichtoger' Van der Wegen, accouplé sur la BE94-9239566, une fille de 'Frazette'.
Sa mère est la BE00-914534, mère d’Adrien 4. National Barcelone, c’est une fille du NL93-1538779, le célèbre Frazette, le 1er pigeon acheté par Stephane chez Jo Lardenoye, accouplé sur la NL93-2862983, une Van der Wegen, petite-fille du 'Jonge Parel' et du 'Benjamin'.

- 'Francine' (BE15-1064823)

7. National Barcelone ‘19
216. National Barcelone ‘18

Son père est le BE03-9052584, il est père des 23. & 27. National Marseille, 86. National Agen, etc. C’est le fils d’un demi-frère de 'Glenn', 1er National Barcelone NL 95, le NL96-1215630, un pur Van der Wegen (lignée 'Turbo', 'Schoon Licht' et 'Oud Doffertje') accouplé sur une femelle de JP Badoux, la BE01-9170616, fille du 4. National Pau et d’origine Van der Wegen et Kuypers.
Sa mère est la BE13-9027865, c’est une fille de 'Camie', 11. National Barcelone 09, la BE06-9056009, une super productrice qui est mère et grand-mère de super pigeons chez Stephane mais aussi chez les Regnier de Pesche. 'Camie' était accouplée sur le BE06-8013160, un fils de 'Adrien' 4. National Barcelone et de la 'Pau' 12. National Pau.

- 'Amby' (BE14-1016829)

9. National Barcelone ‘17

Son père est le Dark Barca (BE09-9031867 - voir ci-dessus).
Sa mère est Zoé (BE08-9061236) qui remportait le 1. International Tarbes femelles. Elle est d’origine Van der Wegen – Kuypers.

- 'Miss Perpignan' (BE13-9027802)

4. National Perpignan ‘16
7. International Perpignan ‘16
...

Son père est le BE08-9061318, un demi-frère de 'Adrien', 4. National Barcelone et un petit-fils de 'Di Stefano' croisé sur une fille de 'Frazette'.
Sa mère est la BE10-1012371, la 'Ballmann', une fille du 78. National Montauban chez Dieter Ballmann à Amel sur une fille du 'Beau Noir' Deneufbourg.

- 'Luchi' (BE18-1010230)

2. National Aurillac
...

Son père est le BE06-9056128, un fils de 'Di Stefano', 1. As National grand fond RFCB 2006 croisé sur une fille de la 'St-Vincent' issue de la lignée du 'Glenn', 1. National Barcelone ’95 de Jo Lardenoye.
Sa mère est la BE12-9070845, petite-fille du 3. National Barcelone NL ‘08 de Wil Pieters, lui-même d’origine Depasse-Lardenoye, de la lignée de 'Frazette'. Ce mâle était accouplé sur une petite-fille du 'Frazette'.

Il est à présent temps de clôturer cet article en souhaitant à Stephane et Jo une excellente saison 2022, ce dont nous ne pouvons, au vu de ce qui précède, douter un seul instant..