La colombophilie au temps du corona: Bart Geerinckx explique sa vie au colombier

Dans cette nouvelle rubrique 'la colombophilie au temps du corona' PIPA s'est adressé à Bart Geerinckx afin de savoir comment il vivait la situation à Wommelgem et comment il anticipait le report de la préparation de la saison 2020.

Chaque saison, Bart se consacre aux concours nationaux de grand demi-fond et de fond avec ses vieux et ses yearlings. Ces concours se déroulent traditionnellement de la fin mai jusqu'au mois d'août. Bart joue à la fois avec les mâles et avec les femelles. Normalement, les pigeons auraient dû participer prochainement à leur premier concours de vitesse mais au vu de la situation actuelle et de la propagation du corona virus, tout le programme a été bouleversé.

Lorsque nous avons confronté Bart à la situation actuelle, il a commencé avec ses mots: "Je suis déjà content d'avoir un jardin et des pigeons. Sinon, je pense que je serais devenu dépressif."

Qu'est-ce que tu fais (déjà) aujourd'hui de différemment au colombier et comment t'adaptes-tu à la situation?

"Honnêtement, je ne sais pas vraiment encore où nous en sommes. Finalement, on n'en sait rien", nous répondit Bart en plein doute. Il a cependant déjà réalisé des modifications dans un de ses pigeonniers de jeu. "J'ai rendu le pigeonnier des veufs un peu plus sombre. Lorsqu'on nous annoncera qu'on pourra jouer, je les remettrai comme avant."

"Ici, les pigeons sont actuellement en train de couver. C'était mon plan initial et cela s'avère finalement parfait au vu de la situation. Ils sont donc au calme."

Les pigeons volent-ils tous les jours ou essaies-tu de les tempérer?

"Les femelles de jeu viennent juste de pondre et à partir de maintenant, elles volent tous les jours. En ce qui concerne les mâles, je les laisse voler tous les 2 jours en ce moment. Mais d'ici une semaine, lorsque les jeunes naîtront, ils voleront tous les jours. Lorsqu'ils élèvent, je préfère les laisser voler car ils sont nourris avec un mélange élevage et je préfère qu'ils s'entraînent bien. La condition de base qu'ils auront alors sera importante", conclu Bart.

La prochaine fois, nous reviendrons auprès de Bart sur la façon dont il travaille au sein de ses pigeonniers suite à ces ajustements récents et comment il envisage les choses suite à l'interdiction de faire participer les pigeons aux concours.

Pour vos réactions, idées ou questions en ce qui concerne le sport colombophile durant le corona, une adresse: redactie@pipa.be