Kurvers-de Weerd, "Les 'acrobates' de la ferme aux miracles frappent à nouveau sans pitié..."


Lei, Jeanny Kurvers et Dr Henk de Weerd,vainqueurs du
West European Super Marathon et de la Coupe des Flandres sur Barcelone (2005)


L’année dernière, Lei Kurvers et le vétérinaire Henk de Weerd de Hulsberg dans le Limbourg hollandais ont ajouté deux nouveaux joyaux à leur –déjà bien garnie- couronne. Après leur triomphe international sur Perpignan en 2004, le célèbre tandem était de nouveau sous les feux des projecteurs l’année dernière : ils ont remporté les très convoités West European Super Marathon et Coupe des Flandres sur Barcelone. Une nouvelle superbe saison fut ainsi parachevée avec ces magnifiques victoires.
Lei Kurvers joue en tandem avec Henk de Weerd depuis cinq ans maintenant et toujours avec un grand succès. Ils ont remporté à peu prés tout ce qu’ils pouvaient remporter. Ils n’y a que deux étincelants diamants qui manquent toujours à leurs merveilleuses lignes de palmarès........ Barcelone et le national marathon. Mais qui sait, dans les années à venir? Lei Kurvers ne dormira pas tranquillement avant qu’il ait ajouté la prestigieuse course espagnole et le Marathon à son impressionnante collection. Cet ancien agriculteur de 58 ans peut se retourner sur un incroyable vécu et palmarès colombophiles. Il n’a jamais connu une mauvaise saison. Son impressionnante carrière peut sans craintes être considérée comme trente ans de pratique colombophile de très haut niveau. Les centaines de trophées présents chez lui sont les preuves de sa merveilleuse histoire colombophile. Ses performances peuvent être placées comme les joyaux de la couronne du sport colombophile. Lei Kurvers est un amateur passionné et un idéaliste forcené qui a élevé son hobby en art. Il a remporté d’innombrables prix de tête. Les acrobates de Lei Kurvers et Henk de Weerd vivent en plein air dans le grenier de la ferme bâtie en 1736. Le sol est toujours recouvert de paille de pois. “Grâce à la paille la température est supérieure de 5 degrés, cela isole, cela maintient les poussières et les veufs adorent s’y allonger”, rien que des avantages, nous dit la star des longs cours. Lei Kurvers vit dans cette ferme depuis 1948 et ce depuis ces premiers instants. La ferme est une impressionnante construction des temps anciens et fut construite en marne et pierre naturelle. Il avait l’habitude d’élever des vaches mais il ne vit plus de ça. Il a apprit la « science colombophile » de l’expérimenté Jo Janssen d’Hulsberg dont l’épouse était une nièce de la mère de Lei. Sa charmante et toujours amicale épouse Jeanny est devenue indispensable aux pigeonniers. C’est elle qui nettoie, accouple, nourrie et libère les pigeons à midi. Quant à Henk de Weerd: il s’assure de la bonne santé de la colonie. Un trio aux tâches bien définies.


Lei et Henk devant la ferme au toit recouvert de neige.


Origines
Nous devons remonter le temps jusqu’en 1975 pour découvrir l’origine du colombier. A cette époque, le maître Jan Theelen concourrait de manière miraculeuse dans les compétitions de toutes distances. Lei Kurvers acheta six jeunes à cette source miraculeuse. 1975 est l’année où Theelen possédait encore sa base de pigeons provenant de Jos Hermans, des voyageurs imbattables obtenus à partir de pigeons du Dr Bricoux de jolimont en wallonie. La souche Hermans a essaimé des douzaines de champions mais Jan Theelen en particulier doit énormément à celle-ci. Avant d’obtenir une place au pigeonnier de reproduction ces pigeons devaient prouver leur valeur aux voyages. “De Kleine Rode”NL75-1584733, un direct Theelen, s’exécuta parfaitement et devint as-pigeons du « programme » à –à l’époque très puissante- C.C. Zuid. Plus tard, il devint la plus importante base des pigeons de Lei Kurvers. “De Kleine Rode” est né à Buggenum et provient d’une extrêmement solide base de pigeons : NL74-466087, fils de l’illustre “Trutje”(Hermans). La sœur de nid du “De Kleine Rode” devint une excellente reproductrice également. D’autres renforts furent obtenus chez Theelen: “Drie Tweetjes”NL81-235222 qui excella dans l’art de transmettre ses bonnes aptitudes. Math Heijnen vivait à Hulsberg à cette époque et était également un fan inconditionnel de Theelen tout en obtenant de superbes résultats. D’Heijnen Lei obtint le “de 156”NL85-2015156 qui était très consanguin de la “het Trutje”, reine du pigeonnier d’élevage Theelen. En fin de compte, “De 156” devint l’un des piliers du colombier d ‘élevage et le père de l’extraordinaire “Goede 60”NL86-616060 qui remporta 4 prix de tête au national de St. Vincent et qui devint la mère des 1er prov. Limoges, 9éme nat. Dax, 16ème et 40ème nat. Marseille, et grand-mère des 2ème,3ème et 14ème nat. Bordeaux, 99ème nat. St. Vincent et 11ème nat. Perpignan. Plus tard, Lei Kurvers emprunta le “de 91”NL82-1402691 à son ami intime et célèbre joueur de grand fond Twan Huijnen de Heerlen. “De 91” est le propre fils du légendaire “508”NL 72-508 qui fut probablement le meilleur reproducteur jamais possédé par Jan Theelen. Un descendant du “De 91”, “St.Vincent Star”NL95-2680168, remporta le 4ème nat. St. Vincent 20.073 p. et un autre descendant remporta le 3ème et le 9ème nat. Dax. Un autre fils du “de 508” vint renforcer la colonie de Hulsberg en 1997 et devint le père du 7ème nat. Soustons. Un autre pigeon que Lei obtint chez Theelen était la “de Drie Viertjes”NL79-2131444 qui devint la mère d’excellents pigeons. Cette femelle provient d’un petit-fils du « de 508” et elle fut accouplée avec le “de 707”NL82-1529707. Ses grands-parents étaient deux pigeons des forts joueurs de demi-fond Léon Janssen et fils Hulsberg qui bâtirent leur colonie principalement avec des pigeons Janssen de Henk van Boxtel de Kaatsheuvel. “Ce couple me permit de maintenir une pointe de vitesse dans ma souche de pigeons de grand fond”, dit Lei Kurvers. “’t Zwart 87”NL89-1970187 qui descends de ce couple de base est la poule aux œufs d’or. Elle est la mère du 3ème prov. Dax, 10ème prov. St. Vincent, 11ème prov. Dax et 20ème prov. Soustons. L’une de ses sœurs fut la mère du 1er prov. Dax Z.L.U et 1er prov. Bergerac dans les pigeonniers de la star du grand fond Wiel Cramers de Grevenbicht. Aussi très proche de ce couple de base, le super pigeon de Klinkers de Beek. Cette liste montre clairement que les pigeons de Jan Theelen ont posé les fondations de 30 ans de colombophilie à un très haut niveau.


“Alfonso” NL96-1201819. A champion avec un grand “C”. Il remporta : 10ème Nat. Pau ‘01, 2772 p., 15ème Internat. Pau 7.841 p., 56ème Nat. Dax Z.L.U.’98, 1.979 p., 176ème Nat. Dax Z.L.U. ‘99, 4.108 p., etc.. provient de la mère du fameux “Mirage” de F. v. Ophuizen-M. Marell, Landgraaf avec 6ème Nat. St. Vincent et 7ème Nat. Dax la même année. Ligne “49” Aarden et “Oud Doffertje” A. v.d. Wegen.


“De Kleine Blauwe” NL91-2849531. Excellent voyageur et reproducteur. Il remporta : 39ème, 154ème, 335ème, 495ème, 565ème Nat. Barcelone. Vainqueur du National “Fondspiegel” ‘93-94-95 et 2ème meilleur pigeon sur Barcelone 93-97. remporta 14 prix dont 11 par 10. Sa mère est une petite fille du “Dolle” M. v. Geel, via Machiel Buijk.


Importante contribution

Une importante contribution fut “de 393”NL79-2131393 qui provenait de –à l’époque terrible- colonie de grand fond limbourgeoise: Jan Cobben de Nuth. Ce super reproducteur est le père de nombreux bons pigeons à Hulsberg. Il provient du merveilleux reproducteur “66”NL74-589666 de Cobben. “De 66” provenait des pigeonniers d’un fin connaisseur du Limbourg, feu Jan Slabbers de Swalmen, et était le fils de son célèbre couple de base. Le mâle était le "de B70-3020096”, acheté par Slabbers à la vente du mondialement célèbre feu Marcel Desmet de Waregem, une branche des Stichelbaut. A Swalmen, il fut accouplé pendant des années avec la “Zus 10”NL69-371668, une sœur de la petite merveille du Limbourg “de 10” de Casper Janssen de Stein qui remporta le 1er nat. St. Vincent (sud) et le 4ème nat. Dax la même année. Jan Cobben accoupla le “De 66” avec “de NL78-794”, une pure v.d. Wegen, fruit d’un croisement du NL72-277, fils ”Oud Doffertje” x NL74-958, sœur “Barcelone”. Cette combinaison devint finalement le couple en Or de Jan Cobben. Lei Kurvers obtint l’inoubliable “393” de ce couple, l’un des plus important pilier de son colombier. La star du grand fond de Hulsberg l’accoupla avec la ‘’t 89 Duifje”NL79-1996389 qui descends du pigeon de base “de Kleine Donkere”NL74-589766 qui appartenait au joueur à succès Hein Brasse de Vaesrade. “de Kleine Donkere” était un frère du “de 66” de Jan Cobben. Ainsi il s’agit donc d’un couple consanguin. De ce couple de rêve provient le “de 50”NL82-1529750 qui réalisa neuf magnifiques résultats dans le grand fond et qui devint le grand-père du si « conté » “Perpignan King”, l’as pigeon international avec entre autres le 5ème internat. Perpignan 18.264 p., 3ème nat. Perpignan 7.083 p., 21ème nat. Pau 2.792 p., 34ème nat. Perpignan 7.195 p., 30ème nat. Dax Z.L.U. 4.108 p., 78ème nat. Perpignan 5.479 p..

Couples principaux
Cela nous prouvera que le couple en or à laisser des traces significatives dans les incroyables succès des équipes de Kurvers-de Weerd ces dernières années. Le mâle de ce couple est le “de 090”NL89-79090, fils du “50”(“393” x “’t 89 Duifje”). La femelle est la merveilleuse femelle “Bax Duivin”NL89-4187721, une directe de la petite mais excellente colonie de Wim Bax de Budel qui bâtît sa colonie uniquement avec des pigeons provenant des Frères Kuypers de Neer et de Jan Theelen de Buggenum. De ce couple supérieur provient le “Perpignan King”, as pigeon sur les courses Internationales, “de Marseille Star”, 26ème nat. Marseille 5.739 p. et “Mistral King”, 20ème nat. Marseille 5.739 p., 60ème nat. Bordeaux 5.384 p.. Mais la mère du “Maleysia King” qui remporta le 1er international Perpignan il y a deux ans, provient également de ce couple. De plus, les 1er et le 2ème nat. Perpignan (p.) de son ami Jo Widdershoven de Doenrade sont également très apparentés à ce couple. Une autre brillante combinaison des années passées est le “de Kleine Blauwe”NL91-2849531 avec la “Blauw 21”NL97-2024921. “De Kleine Blauwe” était le meilleur pigeon au national “Fondspiegel” pour les années ’93, ’94 et ’95. Il obtint 11 prix par 10 avec les 39ème, 154ème, 335ème, 495ème et 565ème nat. Barcelone. Ce voilier fut également le 2ème meilleur voilier sur Barcelone de 93 à 97. Son père provient de chez Piet de Boer de Hazerswoude et fut élevé de pigeons Aarden de feu Janus Sprenkels de la “Lepelstraat”. Sa mère fut achetée à la vente de Machiel Buyk de Hoogerheide et est une petite fille de légendaire “Dolle” de M. van Geel. “De Kleine Blauwe” est également le père du “Maleysia King”, qui remporta le 1er international Perpignan. La “Blauw 21”, la femelle du “de Kleine Blauwe”, descends du super couple “090” x “Bax Duivin” ce qui veut dire qu’elle est la sœur des trois mousquetaires “Perpignan King”, “Marseille Star” et “Mistral Star”. Une autre femelle qui donna une descendance de classe est une pure v.d. Wegen qui provient de chez F. v. Ophuizen-M. Marell de Landgraaf. Elle est la mère du “Mirage” qui remporta le 6ème nat. St. Vincent et le 7ème nat. Dax...la même saison. Elle est entre autres la mère de “Alfonso” avec 10ème nat. Pau, 56ème nat. Dax Z.L.U. Ce pigeon est le père de “Dubaï Queen”, la super femelle de cette année avec 5ème nat. Marseille et 76ème nat. Perpignan. Un petit-fils du “Klamper” de la star du grand fond Cor de Heijde de Made est le père du “Colonel”, 21ème nat. Barcelone. Un autre excellent reproducteur est un magnifique oiseau provenant de Martin Thaens de Bree. Deux pigeons de la star Cor de Heijde in Made ont également prouvé possédé d ‘excellentes aptitudes. Les dernières acquisitions, dont les descendants de débrouillent très bien, proviennent des cracks Harry et Roger Wijnands de Maastricht. Ces pigeons s’accordent particulièrement bien avec les pigeons Kurvers-de Weerd.



“De 090” NL89-1679090 (à gauche) et la “De Bax Duivin” NL89-4187721 (à droite) Ils forment le couple en or
de chez Kurvers-de Weerd. Ils sont les parents des trois mousquetaires “Perpignan King”, as pigeons des courses Internationales, “Marseille King” et “Mistral King”. Le sang de ce couple coule dans les veines des champions de la colonie tel un fil rouge.


Ils ont remporté le W.E.S.M 2005
…….

Les pigeons qui concoururent pour la tant convoitée West European Super Marathon 2005 d’Hulsberg sont :
“ Lion King”NL’02-2434200
148ème internat. Pau ‘05,
190ème internat. Perpignan ’05,
47ème nat. Bordeaux, 50ème nat. Perpignan ’05, 67ème nat. Pau ’05, 74ème nat. Dax Z.L.U. etc.. Le père est un fils du couple de base “90”x “Bax Duivin” et la mère est la “de Klinkers Duivin”.
“ Blauwe 17”NL03-1536417:
177ème internat. Narbonne ’05.
Par ailleurs : 51ème nat. Narbonne ’05, 186ème nat. Barcelone ’05. Le père est un fils du “Bleu Vanoppen” Géniteur Wijnands & son, Maastricht et la mère est une directe Cor de Heijde, Made, petite fille du “Perpignan” et “St. Vincent Duif”.
“ Sensation”NL98-1698417:
210ème internat. Dax ’05,
Mais également : 6ème nat. Pau, 2.792 p., 26ème nat. Perpignan, 7.195 p., 28ème nat. Mont Ventoux, 52ème nat. Bordeaux, 7.112 p., 72ème nat. Dax 3.105 p., etc.. Le père est un pigeon de Thei Bours, Elsloo et la mère est de la ligne de “Trutje” Jan Theelen.
“ Colonel”NL97-2025118:
1.478ème internat. Barcelone ’05,
Mais également : 21ème nat. Barcelone, 139ème nat. Barcelone, 182ème nat. Narbonne, 271ème nat. Perpignan, etc.. Provient du NL96-2434454 direct Cor de Heijde, Made, petit-fils du légendaire “Klamper” x NL96-143, petite fille du couple de base “090” x “Bax Duivin”.

Top racers
Autres bons voiliers de 2005:
Dubaï Queen”NL04-1265415.
2ème internat. Marseille (f.)’05, 2.539 p.,
5ème nat. Marseille 3.679 p.,
22ème internat. Marseille 13.930 p.,
19ème internat. Perpignan (yearlings), 4.666 p.,
28ème nat. Perpignan ’05, (f.),
76ème nat. Perpignan 6.300 p.,
82ème internat. Perpignan (f.). 4.859 p.
La Super “Dubaï Queen” provient d’“Alfonso” (10ème nat. Pau, 56ème nat. Dax) de “De Thaens x “v. Ophuizen duivin”, petite fille du “Ruffec” A. v.d. Wegen et fils et mère de ”Mirage”, 6ème nat. St. Vincent et 7ème nat. Dax. La mère de “Dubaï Queen” est une fille du “Bleu Vanoppen”, géniteur Wijnands et son.
“ De 79”NL01-2332179:
13ème Prov. Cahors ’05, 2.863 p.,
46ème nat. Narbonne 2.992 p., etc.,
Il remporta 7 pris en tout.
Provient d’un fils du couple de base “90” x “Bax Duivin” accouplé à une sœur de “Sensation 1”.
“ De Dax”NL01-2332047:
8ème nat. Dax ’05, 5.034 p.,
87ème nat. Mont de Marsan ’05, 3.206 p.,
115ème nat. St. Vincent ’05, 4.866 p.,
39ème nat. St. Vincent ’04, 4.623 p., etc..
provient d’un mâle de Rik Stevens via Jo Widdershoven, Doenrade x fille “Super 70”


Méthode
Les pigeons qui sont destinés aux courses de la Z.L.U furent en 2005 accouplés la troisième semaine de mars. Après 5 jours de couvage ils furent séparés, réaccouplés le 10 mai ils sont mis au veuvage après un jour de couvage. “Ce système n’empêche pas la chute précoce des plumes”, précise Lei Kurvers. Il accouple les pigeons des « overnachts » dans la troisième semaine de mars tout comme précédemment mais quand les jeunes ont 15 jours ils sont retirés du pigeonnier avec les femelles. “Cela s’avère être le meilleur système car cette équipe mue plus lentement ”, nous dit la star du grand fond d’Hulsberg. Les veufs s’entraînent deux fois par jour même si il pleut des hallebardes ou par temps brumeux. L’entraînement du matin débute à 5:30 AM. “De cette manière, ils apprennent à voler de bonne heure quand ils concurrent et de plus ils apprennent à concourir par mauvais temps (pluie et brouillard) ”, dit Kurvers. Les pigeons qui sont libérés l’après midi (overnachts) voient leurs femelles à 2:00 PM. Les pigeons qui volent à la Z.L.U. sont autorisés à voir leur femelle pendant une heure et demi. Mais il ne d’agit pas d’une pratique standard. “Je ne crois pas vraiment que montrer les femelles soit primordiale, ils doivent vouloir rentrer à la maison”, dit Lei. Et comment doivent-ils être avant l’enlogement pour faire une excellente performance? “Léger, mais remplissant complètement la main. Je fais également attention aux petites plumes qui doivent coller au-dessus des ailes et ils doivent également avoir des pattes bien rouges: c’est un signe de bonne circulation sanguine. Je fais également attention à ce que les oreilles soient bien protégées”, Dit la star du grand fond. La chute des plumes a-t-elle de l’importance? “J’aime voir un pigeon perdre sa première, de préférence avant l’enlogement ou au panier. J’ai enlogé naguère 20 veufs pour St. Vincent qui venaient juste de perdre leur première plume et beaucoup qui la perdirent au panier. Le résultat fut sensationnel : seize prix par dix. Les pigeons qui ont une plume juste fleurie sont également joués et Lei a déjà obtenu de spectaculaires résultas avec ceux ci. “Les autres colombophiles peuvent penser ce qu’ils veulent”, dit-il. Le pigeonnier est aussi d’une importance capitale. Son colombier était froid et les bons résultats semblaient s’évanouir. “C’est pourquoi j’ai décidé de fermer les trappes de ventilation et les pigeons se mirent à prester immédiatement”.

Femelles au veuvage
Le tandem se mit à jouer des femelles au veuvage pour la première fois en 2005. Et ce avec grand succès. Quatorze femelles inexpérimentées de 2003 qui avaient uniquement fait deux concours comme jeunes et qui n’ont même pas vu le panier comme yearling furent jouées tous les dimanches dès le premier concours. Elles étaient « perdues » dans un pigeonnier avec 11 femelles yearlings. Celles qui donnaient signe de s’accoupler étaient immédiatement enlevées. Avant Narbonne Lei remarqua qu’une femelle avait pondu sur le sol. Il plaça les œufs dans un nid et quand elle se mit à les couver les autres femelles du pigeonnier se jetèrent sur elle et commencèrent à se battre. Résultat: ce fut la première femelle de Narbonne avec le 46ème national contre 2.992 p. Mais selon Lei Kurvers ce système a aussi un inconvénient: si la moitié du pigeonnier doit s’entraîner, ceux restant aux pigeonniers sont susceptibles de s’accoupler rapidement. Il y a déjà un super yearling parmi les femelles veuves : “Dubaï Queen”, Une reine avec un 5ème nat. Marseille et un 76ème nat. Perpignan p. cette année. Quelques excellents résultats de l’année 2005 avec les femelles veuves: nat. Marseille 795 femelles: 2-5-19-182, nat. Perpignan 1.580 p.: 28-270-274, 8 enlogées, Montauban 248 p.: 6-8-11-35-39-404354-60, 17 ((enlogées)), prov. 4.819 p.: 207-341-414-935, etc., nat. Barcelone 1.300 femelles: 84-332-350-394, etc., 13 ((enloges)).

Suivi Médical
Arrivé au chapitre du suivi médical, nous laissons la parole au docteur vétérinaire Dr Henk de Weerd. “S’il vous plait ne pensez pas que nous utilisons énormément de produits parce que je suis le partenaire de Lei. Nous ne donnons que le nécessaire”, nous dit le “vétérinaire volant” de Breda. En novembre, les pigeons reçoivent la cure annuelle d’une semaine au Parastop. “Vous devez tenir en respect la paratyphose. C’est une maladie « rampante » qu’on ne règle jamais”, dit Henk de Weerd. Avant les accouplements cette année, ils donnèrent aux pigeons une cure combinée de B.S. et de Belgasol. Durant la saison, ils donnent quelque chose pour nettoyer les voies respiratoires toutes les trois semaines. Ils alternent entre les très connus Belgatai, Ornisol ou A-S avec Orni 3. “Je suis très content de ces produits et je les utilise depuis plus de trente ans avec succès”, nous dit fièrement le champion de grand fond. Naturellement tous les produits proviennent de son partenaire vétérinaire. Au retour de concours les pigeons reçoivent toujours une combinaison de B.S. et de Belgasol puis trois jours de Belgasol. “Je jure par le Belgasol mais je ne crois pas aux vitamines complémentaires”, dit Lei Kurvers. Si les veufs reçoivent un produit, il est également donné aux femelles. Pendant la mue ils donnent aux pigeons du Biovit dans l’eau de boisson deux fois par semaine et parfois de l’huile d’ail et de la levure de bière sont rajoutés à la nourriture. Le fait que les produits Belgica soient dignes de confiance est prouvé par l’excellente réussite aux concours de pigeons de 6 ans. Quand les jeunes sont sevrés, ils reçoivent une semaine de B.S. et Belgasol et cette cure est répétée pour quelques jours toutes les trois semaines. Ils donnent régulièrement du vinaigre aux jeunes, ce qui est bon pour la flore intestinale. Avant le premier vol d’entraînement il est donné uns nouvelle cure de quatre jours de B.S. avec Belgasol suivi par une cure pour les voies respiratoires avec Orni Special, Belgatai ou W.N.. Les jeunes pigeons ne reçoivent rien pendant la saison. Ils sont uniquement nourris de Mariman Junior auquel est ajouté 50% de “Zoontjes” le matin.
“Perpignan King” NL96-1201845
As pigeons International ‘02
L. Kurvers-H de Weerd, Hulsberg


“Perpignan King”
NL96-1201845
Asduif Internat. vl. ‘02
L. Kurvers-H de Weerd, Hulsberg


Nourriture
Lei Kurvers utilise les mélanges Mariman depuis des années. Et il est très emballé par la qualité de ceux-ci. Entre deux concours de grand fond, il nourrit chaque veuf d’une cuillère à soupe de 50% de super M et de 50% de “Zoontjes”. Les six derniers repas précédents l’enlogement Lei donne aux veufs du super M. Ils comment par un coquetier et il augmente la quantité jusqu’à que les pigeons en laissent un peu dans leur mangeoire. Comme dessert ils reçoivent un mélange dessert et des cacahuètes. Durant la mue et l’hiver Lei sert un mélange mue deux fois par jour auquel il ajoute beaucoup de dessert et de graines sauvages. Cela implique les pigeons sont plutôt gras durant l’hiver, embonpoint qu’il perd assez tôt durant le printemps.

Sélection
Les jeunes pigeons sont entraînes après la saison jusque 350 kilomètres. Il n’y a aucune sélection et ils obtiennent une seconde chance comme yearling où ils auront à passer l’examen. A l’âge d’un an ils doivent concourir sur 100,140 et 180 km. Après quoi ils ont une semaine de repos. Ensuite ils volent toutes les semaines 240,300 et 400 kilomètres suivis par Limoges, Bordeaux et Marseille. Cette année, ils avaient également au programme Bourges et Le Mans. Il s’agit, vu le programme, d’une méthode très spartiate. Mais Lei Kurvers en est très satisfait. “C’est la meilleure sélection qu’il puisse être”, dit-il. Les yearlings qui se montrent sur ces concours obtiennent un casier l’année suivante. Et quelques-uns ont déjà eut des superbes performances cette année. “De 46”NL04-1265346 remporta: 18ème nat. Bordeaux et 50ème nat. Narbonne et “De 25”NL04-1265325: 65ème nat. Bordeaux et 86ème nat. Narbonne. Et il y a bien d’autres yearlings avec deux beaux prix. Les vieux ont le même programme jusqu’à 400 kilomètres que les yearlings et ont Limoges conne entraînement final. “Ma sélection ne repose pas sur la conformation physique ou alaire mais uniquement sur les performances. Le plumage doit être particulièrement soyeux. Mais cela est aussi conditionné par la nourriture et un grand nombre de bains”, dit Lei Kurvers. Il apprécie qu’un reproducteur ait un œil bien coloré et une bonne taille. Seul les pigeons qui ont un beau palmarès obtiennent une place aux colombiers d’élevage. Nous avons pris en mains les « acrobates de la ferme aux miracles ». C’est un véritable régal pour un colombophile de pouvoir voir toute cette classe accumulée.

La belle levée 2005
Nat. Marseille 3.679 p.: 5-18-51-76-81-89-129-291-298-327, etc., 15 prix de 39. nat. Narbonne 2.992 p.: 46-50-51-86-103-105-155-178-180-182-189, etc., 19 prix de 34. internat. Narbonne 5.870 yearlings: 80-143-171-177-235-265-268, etc., 14 prix de 25. nat. Perpignan 6.300 p.: 50-76-203-326-341-509-532-629-713, etc., 21 prix de 40.
nat. Bordeaux 4.220 yearlings: 18-65-83-92-100-126-131-161-219-310-391, etc.. 21 prix de 39.
nat. Barcelone 7.491 p.: 140-172-186-252-283-564-649-976, etc., 23 prix de 48.