Karel & Stijn De Rouck (Oosterzele, BE) remportent le premier prix national de Guéret pigeonneaux avec Nina

Certains disent que le sport colombophile n'est pas populaire au sein de la jeune génération mais cette victoire prouve bel et bien le contraire. Stijn De Rouck, 25 ans, est un amateur motivé qui était destiné à remporter une grande victoire à un moment ou à un autre.

Stijn a fait des études d'histoire et possède des pigeons depuis 2009 avec le soutien de ses parents. Son père, Karel, l'aide dans la gestion quotidienne de sa colonie. Il suit les conseils de son fils et lui fait des rapports réguliers. Stijn peut aussi compter sur l'aide et le soutien de sa mère, Martine.

Stijn a commencé à s'intéresser aux pigeons lorsqu'il alla voir tomber les pigeons chez ses voisins, Karel & Koen Leus. A l'époque, il ne savait même pas tenir un pigeon en main. Il a dû commencer à apprendre tous les rudiments du métier mais, petit à petit, il a laissé exprimer son talent. Cette colonie jouit dorénavant d'une bonne réputation et elle est capable de se classer en tête des épreuves de demi-fond et de grand demi-fond. Karel et Stijn ont donc débuté la saison 2009 avec 65 pigeons provenant de chez Karel & Koen Leus, une colonie basée majoritairement sur les Erik Limbourg et les Ludo Claessens. Karel et Koen Leus ont toujours aidé Stijn en lui donnant notamment des conseils et en le mettant en contact avec des amateurs réputés comme par exemple Raf Den Haese (Moortsele) et Eric Hofman (Scheldewindeke).

Une approche orientée sur des objectifs

Stijn est un amateur autodidacte qui ne lésine pas sur les efforts pour améliorer ses connaissances, notamment grâce à internet, aux livres ou tout simplement grâce aux conseils de ses amis colombophiles. Cela lui a permis de développer une méthode de jeu efficace. Ses 24 couples de reproducteurs sont accouplés à la fin du mois de novembre et les oeufs de ses meilleurs couples sont passés sous des éleveurs. En 2013, son équipe de jeu était composée de 16 vieux (8 mâles et 8 femelles) ainsi que de 72 pigeonneaux. Les vieux sont joués au veuvage total; les femelles sont engagées toutes les semaines et les mâles toutes les deux semaines. Les pigeonneaux sont obscurcis de mars jusqu'au dernier week-end de juin et ne sont pas éclairés par la suite. Il essaie de motiver au mieux ses jeunes avec le système de la porte coulissante et n'enloge que les pigeons qui sont en bonne condition. Il essaie toujours de combiner sa participation aux concours hebdomadaires sur Angerville aux concours nationaux (Argenton, Issoudun, Bourges). Avant l'enlogement, les couples sont mis ensemble durant un très court lapse de temps (30 à 45 minutes). Au retour, ils peuvent rester ensemble jusqu'au lendemain.

Il met toutes les chances de son côté pour faire en sorte de maintenir ses pigeons en condition et visite donc régulièrement le vétérinaire Vandercruyssen d'Oosterzele. Ses pigeons ne sont traités qu'en cas de problème et sont vaccinés contre la paratyphosse, la paramyxo et les poquettes. Son colombier dispose d'une excellente ventilation ce qui permet à Stijn de se protéger des problèmes y afférant. Côté nourriture, il utilise les mélanges de la firme Versele: Gerry Plus, Champion Plus et Energy Plus. Il utilise également les produits Hemolit 40 et Boost X5 qu'il ajoute régulièrement à la nourriture

Nina (BE13-4124430) remporte une victoire bien méritée face à 11,926 pigeons

Si vous êtes persuadé de la qualité d'un de vos pigeons, vous devez toujours leur octroyer une seconde chance. Si cela n'avait pas été le cas ici, Nina n'aurait jamais remporté la victoire nationale. Nina s'est en effet perdue lors du troisième concours de sa saison, Noyon, au début du mois de juillet. Elle est finalement rentrée en même temps que les pigeons qui participaient au concours de Bourges national et elle était en bonne condition. Elle a alors été remise en route; le lendemain de son retour, Stijn remarqua qu'elle défendait son territoire bec et ongles. Après son retour, elle a remporté le 53e Orléans face à 618 pigeons, le 44e sur Angerville face à 450 pigeons et enfin le 81e toujours sur Angerville et ce face à 244 pigeons. Lors de son concours suivant, elle a été la plus rapide des 12,552 pigeons engagés sur Guéret. Stijn a tenté d'augmenter leur motivation pour Guéret en les entraînant une dernière fois mercredi et en leur donnant la possibilité de rester ensemble au retour. Jeudi, jour de l'enlogement, aura été une journée relax avec de la paille au colombier. Cliquez ici pour consulter le pedigree de Nina.

Guéret fut un succès total avec le premier, le septième et le 50eme provincial dans 2,989 pigeons. Au local, Stijn remporte 1-2-11-16-19-36-44-72-112-147 (12/23) de 563 pigeons. Le pigeon qui remporte le septième provincial (Mina BE13-4124425) est une demi-soeur de Nina. Cliquez ici pour consulter le pedigree de Mina. Son pedigree nous apprend que ses parents et ses grands-parents ont eux aussi été de bons voyageurs (avec notamment un premier provincial Blois). Cette lignée a déjà apporté de bien belles satisfactions à son propriétaire avec pas moins de 12 victoires (7 avec les yearlings et 5 avec les jeunes) rien qu'en 2013.

Ces résultats et cette approche ont permis à Karel et à Stijn de faire leur entrée au sein du top. Cette nouvelle génération d'amateurs a encore de bien beaux jours devant elle. Nous leur souhaitons bonne chance!