Jos Joosen (Brecht, BE) superbe vainqueur du 1er Nat. Montélimar face à 6.713 pigeons

Avec Jos Joosen, c'est un des 'grands noms' du sport colombophile international qui remporte la première classique de 2012 sur la vallée du Rhône: le concours national de Montélimar. En Wallonnie, ce vol est parfois considéré comme ‘le petit Barcelone’, ce qui indique clairement la difficulté du concours.

Etant donné la direction du vent et la situation géographique de Montélimar, ville située à l'est de la France, les prognostics envoyaient la victoire nationale vers les provinces de Limbourg et de Liège. Cette tendance fut rapidemment confirmée après les premières arrivées jusqu'à ce que 2 pigeons d'Anvers viennent quelque peu perturber la tendance. De fait, la victoire nationale revenait à Jos Joosen de Brecht, tandis que Mathieu Jacobs d'Essen terminait 2e. Le pigeon de Jos Joosen fut constaté à 17h 04’ 44” pour une distance de 757,634 Km, bon pour la plus grande vitesse sur le plan national avec 1252,83 m/min. Un contraste saisissant comparé aux concours de demi-fond et de grand demi-fond qui s'étaient déroulés plus tôt dans la journée avec des vitesses autour de 1700 m/min, ce qui amena plusieurs pigeons à passer outre leur pigeonnier. Cela vous donne une idée de la difficulté à laquelle les pigeons engagés sur Montélimar ont dû faire face. Le début de leur trajet dans la vallée du Rhône est toujours accompagné d'un vent de face et seuls les castards savent y tirer leur épingle du jeu. C'est seulement après avoir franchi la vallée du Rhône qu'ils ont pu bénéficier d'un vent de cul qui les a accompagné jusque dans les derniers kilomètres de leur périple. C'est probablement la raison pour laquelle les vitesses étaient plus élevées au fur et à mesure que la distance s'allongeait.

Jos Joosen au sommet de son art

C'est en effet le cas, car avec cette victoire nationale de Montélimar, le palmarès de Jos Joosen commence peu à peu à nous donner le tournis. Rendez-vous compte par vous même:

1° national Montélimar 6.713 p. ’12
1° international Marseille 10.333 p. ’10
1° international Perpignan 14.812 p. ’06
1° national Perpignan
1° national Bordeaux yearlings ’09
2° national Perpignan
2° national Dax
2° national Orange
3° national Marseille
3° national Pau
3° national Bordeaux
3° international Perpignan
3° international Marseille
4° international Bordeaux
5° international Bordeaux
6° national Bordeaux
7° national Dax
7° national Limoges
7° national La Souterraine

Un palmarès qui parle pour lui! Avec ce bilan, Jos Joosen s'affirme comme un des meilleurs fonciers de notre pays si bien qu'il fait désormais partie des plus grands champions de notre sport. A noter qu'auparavant, il avait déjà remporté plusieurs ‘victoires provinciales’, entre autre sur Argenton, Cahors, Marseille, Pau, Perpignan, Dax, Béziers, Bordeaux, Orange, Guéret (en 2011 dans la catégorie pigeonneaux!). Un palmarès qui s'élargit année après année… qui sait jusqu'où cela ira? Savez-vous que le 1° As Pigeon Nat Fond RFCB 2010, l'incroyable ‘Ike’ de Chris Hebberecht, a été élevé hors d'une femelle provenant directement de chez Jos Joosen (une soeur du 1° Nat. Perpignan)… Comprenez bien que Jos Joosen fait clairement partie des meilleurs.

Jos (68 ans) a découvert les joies de la pension en mars 2008… Durant sa carrière professionnelle, Jos a occupé deux postes: celui d'expert judiciaire (poste qu'il occupa le plus longtemps) et inspecteur au contrôle technique. Depuis sa retraite, il peut se consacrer uniquement à ses pigeons et à sa grande passion: les concours nationaux de fond, mais surtout de grand fond. Vu les nombreux succès remportés ces dernières années, la méthode utilisée par Jos et sa femme Gerda a déjà été relatée à de nombreuses reprises dans différents reportages. Si vous voulez en apprendre plus sur la méthode de Jos et Gerda, cliquez ici.

Comme vous pouvez le constater, ou si vous le saviez déjà: Jos Joosen n'est pas du genre à se casser la tête avec ses pigeons. Un maillon important dans sa réussite est sans aucun doute l'existence d'une lignée exceptionnelle qui a joué un rôle prépondérant dans ses succès: la lignée du ‘Bonga’. Nous allons donc vous la présenter brièvement.

Le premier contact avec le sport colombophile eu lieu en 1976, année lors de laquelle sa mère mourru. Afin d'occuper un peu son père pour lui changer les idées, ils décidèrent de détenir quelques pigeons. Mais son père eu tôt fait de retrouver l'amour et il déménagea aux Pays-Bas afin de vivre avec sa nouvelle conquête... laissant seul Jos avec sa nouvelle occupation. Il débuta alors avec des pigeons de Albert Frencken (qui cultivait la sorte des Huyskens-Van Riel, Van Rhijn-Kloeck, et Roest). Jos devenait rapidemment champion en vitesse mais ses ambitions ne se limitaient pas qu'à ça. Hors de ces lignées, il découvra son tout premier 'couple d'or', un couple que l'on retrouve encore à la base de sa réussite actuelle… Le mâle était le ‘Vieux Bonga’  BE75-6166530 (lignée Huyskens-Van Riel  x ‘Van Rhijn-Kloeck’) x ‘Femelle’ hors de la souche Huyskens-Van Riel! Ce couple a donné un super crack sur les concours de demi-fond, le 'Jeune Bonga’, pigeon qui devint par après un reproducteur de classe puisqu'il donna le fameux ‘Bonga’ (bague BE85-6392475), que l'on retrouve encore dans le pedigree du vainqueur du 1° Int.Nat Marseille 2010, ainsi que dans celui du vainqueur de Montélimar 2012 (voir plus loin). Accouplé sur la ‘Sproet-duivin’ (issu d'un couple d'oeuf de la super ‘Sproet’ de Van Oirschot de Putte-Kapellen), ils ont formé le deuxième couple d'or qui, aujourd'hui encore, lui permet de jouir pleinement de ses activités colombophiles! 

A un certain moment, Jos détenait plus de 50 descendants directs de ce couple dans ses installations. Cela vous indique clairement l'impact qu'ont eu, et qu'ont encore, ces pigeons sur la colonie de Jos Joosen… on les retrouve dans casi 80 à 85% de la colonie actuelle! Ces mêmes pigeons qui, à l'époque, volaient la tête dans les concours de vitesse et de demi-fond, font aujourd'hui la pluie et le beau temps dans les épreuves nationales et internationales de fond et de grand fond! Désormais, ce sont de vrais ‘all rounders’ ! Depuis lors, Jos s'est renforcé avec des pigeons de Gaby Vandenabeele, Jac van der Wegen, L.Van Mengsel, Luc Van Coppenolle, Roger Desmet-Matthijs, Stefaan Meremans, Jan Theelen, Hubert De Baene, Marcel Aelbrecht, Van Ouwerkerk-Dekkers, Roger Vereecke et Chris Hebberecht!

Le vainqueur du 1° Nat. Montélimar

C'est un mâle de 2ans bagué BE10-6217260, qui fut enlogé sur Montélimar comme 6e marqué. Comme pigeonneaux, il a remporté des prix jusqu'à Argenton National… comme yearling, il s'est classé en tête sur Bourges, avant de démontrer ses parfaites qualités en remportant la palme sur ce difficile concours de Montélimar.

Père: BE07-6140215 ‘Frère 1° Intnat Perpignan’…frère du 1° Intnat Perpignan 2006, et petit-fils du pigeon de base ‘Bonga’ (hors du couple ‘Fils Bonga BE97-6101055 x ‘Mère 1° Intnat Perpignan  BE02-6051523). Le ‘Fils Bonga’ provenait quant à lui du couple ‘Bonga 475/85’ x ‘Fille 1° Prov Bourges 716/89’, en gros, un pigeon avec du sang de vainqueur dans les veines.

Mère: BE09-6240841 ‘Fille 161’… fille du super voyageur ‘Orange 161’ BE04-6208161, vainqueur du 28° Nat  Orange 4.587 p., 26° Nat Orange 6.035 p., 96° Nat Narbonne 6.033 p. (élevé hors d'un fils du 7° Nat  Limoges, le ‘Limoges 121/95’… petit-fils du ‘Bonga’ x ‘Sproet-duivin’) x ‘La femelle 618’ BE02-6051618 (fille du ‘Superduif 191/95’).

Jos Joosen avait engagé 10 pigeons au total sur Montélimar, et il remporte le résultat suivant:

Local  144 vieux: 1-3-4-10-14-20… (8/10)
Prov.  699 vieux: 1-38-48-72-101-125-157-231 (8/10)
Nat. 6.713 vieux: 1… etc.

Plus tôt dans la journée, l'équipe des yearlings avait démontré sur Châteauroux que la colonie Jos Joosen était également capable de se distinguer sur les concours de grand demi-fond:

Châteauroux 426 yearlings: 8-14-18-22-23-24-26-39-42…
(et 20/39 sur le plan provincial).

Ici, on a aucun intérêt concernant les pedigrees et les informations que l'on écrit dessus. "Les pigeons sont toujours sélectionnés sur leurs résultats," ajouta Jos sans retenue. "Je vais même vous en dire plus: mes pigeons choisissent eux-mêmes leurs partenaires lorsque je les met ensemble… et parfois vous recevez un petit coup de pouce de dame chance comme par exemple avec les prestations remportées par la lignée du Bonga…" Une superbe lignée qui a jeté les bases du succès actuel remporté par la colonie Jos Joosen. Des pigeons qui lui ont permi de devenir une véritable référence internationale et qui font de sa colonie une des meilleures de notre pays sur les concours de fond! Félicitations!