Jos Cools (Grobbendonk, BE), un vitessier authentique avec des résultats mirobolants

La saison 2019 aura été fructueuse pour Jos Cools puisqu'en dépit d'une toute petite équipe de jeu, il a réussi à se hisser parmi les champions de la très célèbre entente Tienverbond. Malgré le vol crapuleux dont il fut victime en 2017, Jos a fait honneur à son titre national de 2015.

Jos Cools de Grobbendonk a le coeur sur la main. On la remarque à chacune de nos visites chez lui. Il a également un avis bien tranché sur certains sujets: "En tant que président de la société de Grobbendonk, j'ai récemment appris qu'on avait aussi émis l'idée de jouer en zones à Anvers. S'il y a bien une chose à laquelle nous ne devons pas renoncer actuellement, c'est à notre actuel lâcher interprovincial. Je pense que c'est précisément grâce à ce gros lâcher que nos pigeons anversois doivent s'orienter rapidement afin d'opter directement pour le bon trajet. Avec un lâcher par zone, il leur suffit de suivre le mouvement, ceci à l'avantage des amateurs enlogeant le plus de pigeons car dans de telles zones, ce sera toujours la masse qui dictera le résultat. Ce seront surtout les amateurs enlogeant entre 5 et 10 pigeons qui en seront victimes et qui jetteront l'éponge", expliqua Jos. Le ton est donné, Jos n'y va pas par quatre chemins et c'est exactement ce dont le sport colombophile a besoin aujourd'hui...

Début de saison en mode mineur

Jos joue les concours de vitesse à la célèbre entente Tienverbond. Là, il y affront chaque semaine d'autres spécialistes de la discipline, notamment ses excellents amis Dirk Van den Bulck et Staf Boeckmans.

La saison 2019 ne démarra pas de la meilleure des façons pour Jos. Il avait prévu de démarrer la campagne avec 4 vieux et 8 yearlings. Quelques semaines avant le début de la saison, 1 des vieux a été attrapé par un rapace. Avec un vieux voyageur en moins, il comptait avant tout sur ses yearlings pour réussir sa saison et dès le premier week-end, il remporta sa première victoire: 1. Quiévrain 464 pigeons de l'oeuvre du Primus BE15-6208035 qui annonçait alors la couleur. Ce n'était pas la première fois que Jos pouvait compter sur ce pigeon puisqu'en 2015 il remportait le titre de 1er Champion National Vitesse Pigeonneaux RFCB alors que ce Primus était le deuxième marqué de l'équipe. Au cours des années suivantes, le Primus s'est avéré être un excellent voyageur. Ainsi, rien qu'au cours de la saison 2018, il remporta la bagatelle de 5 x le 1er prix à la prestigieuse entente Tienverbond!

Au cours de la deuxième semaine de jeu, le Primus remporta le 8. Quiévrain 1.205 pigeons. Jos compris alors directement qu'il allait probablement réaliser une super saison. La semaine suivante cependant, les pigeons ont été lâchés par mauvais temps. Le Primus manqua à l'appel et ne rentra à la maison qu'une semaine plus tard. Jos n'a pas hésité et décida de ne prendre aucun risque: le Primus déménagea directement au colombier d'élevage.

Il semble que ce fut une excellente décision puisque le meilleur pigeonneaux de cette année est un propre jeune du Primus. "C'est un pigeon qui ne rentre pas très bien à son retour des concours", nous expliqua Jos. "Mais je m'attends à ce qu'il s'améliore comme yearling et c'est mon favori pour la saison 2020."

Le père du Primus est le Chipring BE11-6268997. Ce pigeon se classe e.a.:

4. 345 p.
5. 252 p.
6. 307 p.
6. 590 p.
9. 1.974 p.
8. 410 p.

A noter que ce pigeon contribua aussi largement au classement de 4e Champion National Vitesse Pigeonneaux RFCB remporté en 2011. Il provient lui aussi du Donkere Kweker BE07-6218897. Ce Donkere Kweker est un pigeon qui fut directement placé au colombier de reproduction de Jos où il est ensuite devenu père du Bliksem et du Chipring. Le Bliksem remporta e.a. 2x le premier prix au Tienverbond et remporta en 2014 le 1er As Pigeon Quiévrain.
La mère du Chipring est la BE09-6293645, une femelle qui provient d'un croisement entre un mâle du meilleur couple de Staf Boeckmans et une femelle grise de Dirk Van den Bulck.

La mère du Primus est la Superzus BE14-6090923. Elle remporta en 2014 le titre de 1. As Pigeon Noyon Grobbendonk en remportant notamment les résultats suivants:

5.  2.695 p.
16. 2.384 p.
10. 3.205 p.
21. 1.599 p.

La Superzus est une fille du couple de base de Jos, soit Miel x Octavia. Miel BE10-6252797 est un petit-fils du fameux Di Caprio, le super pigeon de Leo Heremans qui continua sa carrière chez Dirk Van Dyck. On retrouve également la lignée du Kannibaal de Dirk Van Dyck ainsi que la fameuse Goudhaantje de Rudi Diels dans le pedigree du Miel.

Octavia BE12-6254608 remporta quant à elle plusieurs prix intéressants mais c'est surtout en tant que reproductrice qu'elle se révéla être d'une importance capitale. Elle est en effet devenue mère de plusieurs as pigeons. Octavia provient du Den 77 un super voyageur qui provient lui aussi d'un mâle de Staf Boeckmans (croisement Bart & Jurgen Geerinckx x Dirk Van den Bulck). La mère de Octavia, la Kleine Dirk, est une fille du Olympiade 4000 de Dirk Van den Bulck.

Une stratégie à la base de titres de champion

Après 3 semaines de jeu à peine, Jos n'était plus qu'en mesure d'enloger 2 vieux à peine. Les deux mâles ont été maintenus sur des Quiévrain, tant et si bien que Jos ne pouvait plus marquer aucun point sur le championnat de Noyon avec ses vieux.

Avec les yearlings par contre, les résultats furent super sur Noyon. La nouvelle génération dispose clairement des mêmes qualités:

1. Champion Tienverbond yearling Noyon deux premiers marqués
4. Champion Tienverbond yearling Noyon 1er marqué 

Quant aux deux vieux pigeons, ils se sont comportés à merveille sur Quiévrain. Ces deux mâles ont maintenu leur niveau tout au long de la saison et cela résulta dans l'obtention des titres suivants:

1. Champion Général Tienverbond vieux Quiévrain
1. Champion Tienverbond deux premiers marqués
1. Champion Tienverbond 1er marqué 

Dans les pigeonneaux aussi on a découvert un nouveau talent. Nous parlons évidemment du jeune du Primus. En effet, Jos remporte sur Quiévrain le 3. As Pigeon Tienverbond avec le BE19-6060204.

Peu de pertes

Pour Jos, le choix de maintenir ces deux vieux pigeons sur Quiévrain s'avéra payant. Cela ne lui porta clairement pas préjudice! Pour lui, c'est une réelle satisfaction de se classer parmi les champions de son entente avec une si petite équipe. Normalement, Jos participe aux concours avec 12 vieux et yearlings. La saison précédente, ce nombre fut donc réduit à 10 avec 8 yearlings et seulement 2 vieux. Au colombier de reproduction, on retrouve 12 couples et Jos élève chaque année 50 jeunes environ. Parmi ces jeunes, Jos Cools a la chance de ne pas connaître d'importantes pertes, cela en dépit de la présence de nombreux rapaces qui trouvent dans les bois aux alentours un territoire de chasse idéal.  "Dans les arbres autour du pigeonnier, j'ai la chance d'avoir beaucoup de corbeaux. Lorsqu'ils remarquent un rapace dans le ciel, ils se mettent à crier et mes pigeons s'en aperçoivent directement. Et lorsque je les appelle, mes pigeons rentrent facilement à l'intérieur" continua Jos.

De plus, Jos perd aussi très peu de pigeons, que ce soit à la maison ou durant les entraînements. Il attribue cela au nombre limité de pigeons qu'il élève chaque année. "Il n'y a pas beaucoup de bandes qui passent ici et mes pigeons peuvent donc s'épanouir parfaitement. Ils se mettent aussi à partir très vite, je trouve que c'est très important. Quand je passe devant chez des colombophiles qui disposent de 200 jeunes, je remarque que leurs pigeonneaux ne font que des petits vols autour du pigeonnier. Ils apprennent donc moins et leur sens d'orientation s'aiguise moins", expliqua à nouveau Jos. "Mes amis colombophiles du coin perdent eux aussi très peu de pigeons. Mais ils n'en élèvent pas tant non plus."


Malgré le mauvais temps, Jos Cools pose devant son pigeonnier de jeu. A gauche, le compartiment réservé à max 12 veufs.
A droite, celui des pigeonneaux qui disposent d'un accès à une volière.

Remco, 3. As Pigeon National Vitesse Pigeonneaux RFCB 2018

L'année dernière, Jos découvrit un véritable crack en la personne de son Remco. Remco termina l'année 2018 en beauté en se classant 3. As Pigeon National Vitesse Pigeonneaux RFCB. A noter que Remco provient des lignées de base de Jos.



Remco, 3. As Pigeon Nat Vitesse RFCB 2018

Le père de Remco est fils d'un accouplement entre 2 as pigeons nationaux, à savoir Speedy et Superlady, soit 4. As Pigeon National Vitesse Pigeonneaux RFCB X 6. As Pigeon National Vitesse Yearlings en 2014. Les deux pigeons ont été volés au début de l'année 2017. Via Superlady, le père de Remco est aussi un petit-fils du couple de base Miel x Octavia.

La mère de Remco provient d'un élevage en commun avec son ami Dirk Van den Bulck.

Cliquez ici pour consulter le pedigree de Remco.

"Les meilleurs ne sont pas des singes"

Jos conclu notre entretien en insistant sur le point que finalement, les résultats montrent toujours qui sont les meilleurs pigeons. Il base donc sa sélection entièrement sur cet aspect. "Ici, un pigeon qui rate durant 3 semaines d'affilée ne reste pas au pigeonnier", expliqua Jos. "Et les meilleurs ne sont pas des singes, souvent les pigeons qui s'avèrent être les meilleurs au voyage sont aussi des beaux". On ne peut évidemment pas le contredire. A Grobbendonk comme ailleurs, la qualité finit toujours par ressortir et l'histoire se répète au cours de chaque saison. Ce qui nous a surtout impressionné, c'est la rapidité avec laquelle Jos retrouva son niveau suite au vol de ses principaux pigeons au début de l'année 2017. C'est la marque des grands. C'est l'ultime preuve que la colonie Cools regorge de classe puisque, quelques années à peine après la disparition de l'équipe complète des reproducteurs, il n'a jamais quitté son statut de champion en utilisant uniquement les pigeons qui lui restaient.