Johan De Belser (Berlaar, BE): Engels x Kaasboer = top national

Le "231/86" des frères Engels est désormais inscrit à tout jamais au panthéon de notre sport tandis que le "Kaasboer" de Gaston Van de Wouwer est en passe de le devenir. Johan De Belser de Berlaar ne nous dira pas le contraire.

Dans la presse

Pour ceux qui auraient vécu sur la planète Mars au cours de ces dernières années ou pour ceux qui n'auraient pas suivi les news colombophiles, voici un petit résumé des titres de la presse dans lesquels le nom de Johan De Belser apparaît:

Johan De Belser: premier provincial deux semaines d'affilée
Johan De Belser: écrase le national de La Souterraine
Johan De Belser domine Argenton
Johan De Belser, superstar sur Châteauroux
Super début de saison en demi-fond
Le meilleur pigeonneaux sur 4 concours Nationaux se trouve chez Johan De Belser
De Belser Johan posséde un nouveau prodige avec Nicky
Johan De Belser fait la pluie et le beau temps

Les gens qui ne le connaissent pas doivent se dire qu'avec de tels titres, notre homme fait probablement partie des colonies à sensation de notre pays. Les deux lignées sur lesquelles il s'appuie pour y parvenir sont celles des Engels de Putte et celle du Kaasboer de Gaston Van de Wouwer, Berlaar.

La base

C'est avec les pigeons Engels que tout commença pour Johan. Il possède entre autre deux petites-filles du "178/94" qui était un propre fils du pigeon de base des Engels, le fameux "231/86" mais aussi trois petits-fils de ce même "178/94" (donc, fils du "231/86"), deux petites-filles du "231/86", cinq petites-filles du "584/90, Den Dikke", une petite-fille du ''186/96", qui est à son tour un propre fils du "714/90", ainsi qu'une fille du "340/98" (fils du "086/97"). Le "340/98" est un demi-frère du "558/01", père de "Marieke", pigeon Olympique à Liévin. On retrouve également deux filles du "888/01", qui est un propre frère du "558/01". Plus tard, il s'est à nouveau renforcé en se procurant des pigeons Francois et Jef Goovaerts, dit le 'Kaasboer'. Il s'est aussi procuré des pigeons provenant de la lignée du "Kaasboer" de Gaston van de Wouwer himself. Ces derniers sont considérés par le maître des lieux comme un apport nécessaire à la colonie De Belser afin que celle-ci franchisse un autre niveau. Récément, des pigeons de chez Wim de Troy (éleveur du 2e As Pig Nat. Grand Demi-Fond RFCB 2007), De Coux & fils (une super colonie de vitesse et de demi-fond) et enfin Wim Storms (1er nat. Montluçon 17423 p.) sont aussi venus renforcer les rangs. Hors des Engels, Johan a élevé son "Oskar (6423539/97)". " 't Fijneke (6429618/98)" provient quant à elle des pigeons des frères Goovaerts.

Accouplés l'un l'autre, ils sont devenus les parents du "500 (6485500-00)", du "Goldwin" ou encore du "Beautiful Eye (6485570/00)". Le "500" se classa pas moins de 11 fois dans 100 premiers nationaux. Il a en effet remporté le 21e National Bourges de 15.716 pigeons, le 28e National Argenton de 4.955 pigeons, le 38e National Bourges de 36.506 pigeons, le 39e National Limoges de 23.661 pigeons... Mais ce fameux "500" ne s'est pas contenté d'être un voyageur de renom. Il est aussi devenu un reproducteur hors pair. Il est père du  "Junior 500 (6031645/07)" qui se classa quant à lui à 7 reprises dans le top 100 national en l'espace de 3 ans seulement. Enfin, le "Goldwin", frère de nid du "500", s'est également distingué à la reproduction. Il fut accouplé à la fille "Fille du 1e prov. Blois (6540682/00)" et a donné la "Blauwwitte De Belser (6183083/02)". Celui-ci fut offert comme oeuf à Gaston Van De Wouwer mais il est retourné chez Johan depuis lors. Il est devenu grand-père de 2 vainqueurs nationaux ainsi que d'un As Pigeon National:

1e Nat. La Souterraine 17.005 p. chez Schepmans-Hayen
1e Nat. Bourges 33.524 p. chez Vos-Jennes
1e As Pig Nat. Grand Demi-Fond 2011 RFCB chez Casaert-Sénechal

La soeur de nid du "083/02", la "084/02" semble posséder le même don. On retrouve ses gênes dans le pedigree de "Floorke (6027008/10)", la femelle qui remporta le 1er Nat. Argenton 19.728 pigeons et plus rapide de 30.690 pigeons pour le compte de Cleirbaut-Desbuquois.


Johan avec son "Goldwin", frère de nid du "500"

Saison 2012

Lors de la saison 2012, plusieurs prix de tête ont à nouveau été remportés sur le plan provincial et national. Une nouveauté pour cette saison: plusieurs pigeons furent testés sur les concours de fond à un jour de vol et le bilan est plus que satisfaisant. Johan a participé à des concours comme Libourne, Limoges et Tulle. Au local 'Houtvense Fondclub', il a remporté les prix suivants: 1er de 143 p. sur Libourne, 3e et 11e de 348 p. sur Limoges et 1er, 11e et 13e contre 171 pigeons sur Tulle. Jetons maintenant un oeil aux résultats 2012 sur le plan provincial et national:

Vierzon:
19/1892 vieux prov.
5/ 1297 yl. prov.
Châteauroux:
24/2139 p. prov.; 384/15902 p. nat.
Montluçon:
23/3284 p. prov.; 43/22875 p. nat.
Montluçon:
33/2222 p. prov.
Argenton:
17/2853 p. prov.; 32/22384 p. nat.
Libourne:
6/984 p. prov.; 109/7975 p. nat.
Limoges yl.:
4-49/2383 p. prov.; 5-201/17735 p. nat.
Bourges:
5-24/4824 p. prov.; 13-50/33524 p. nat.
Tulle yl.:
13-62-72/1211 p. prov.; 94-568-640 10251 p. nat.
Argenton:
13-14/862 p. prov.; 103-113/7046 p. nat.
La Souterraine:
18-23-30/518 p. prov.; 138-252-359/19155 p. nat.
Guéret:
26/640 p. prov.; 71/3415 p. nat.

Les deux cracks actuels

Les deux pigeons ayant eu le plus d'impact sur la colonie De Belser au cours de ces dernières années se nomment respectivement "Lady Kaasboer (6033902/06)" et "Xavi (6033682/06)". "Lady Kaasboer" est une fille du "Kaasboer", tandis que "Xavi" est un propre frère du "500". Leurs descendants leur ont fait honneur en remportant des prix comme le 32e nat. Argenton 22.384 p., 109e nat. Libourne 7.975 p., 94e nat. Tulle 10.251 p., 43e nat. Montluçon 22.875 p., 93e nat. Argenton 7.046 p., 58e zonal Châteauroux 5.997 p., 20e Angerville 1.051 p. ...

Pour l'année prochaine, Johan a décidé de mettre sur pied une équipe de mâles et de femelles destinées à participer aux épreuves de fond. Auparavant, ces concours étaient surtout l'apanage des colonies flandriennes mais, depuis quelques temps, ce sont les colonies issues des provinces d'Anvers et du Brabant qui se taillent la plus grosse part du gâteau. Le jeu à pigeonneaux sera un peu mis de côté afin de mener à bien ce nouveau challenge. Tant les descendants des "Engels" que ceux des "Kaasboer" ont prouvé qu'ils ne rencontraient pas de problèmes sur ces distances et, mieux encore, elles semblent même plutôt bien leur convenir. C'est maintenant à Johan que revient la lourde tâche de conduire sa colonie vers les épreuves de fond, si possible de la même manière qu'en grand demi-fond.