Guillaume Decendre (Châtelet, BE) frappe un grand coup grâce à Daymond, plus rapide des 45.139 pigeons de Châteauroux I !

Le 08 juin dernier restera à jamais gravé dans la mémoire de Guillaume Decendre. Ce jour-là, il a remporté le 1er national Châteauroux face à 20.522 vieux avec la plus grande vitesse des 45.139 engagés.

La quarantaine bien entamée, Guillaume Decendre est passionné par les pigeons depuis son plus jeune âge mais c'est dans le motocross qu'il passa le plus clair de son temps puisqu'il s'agit d'un ancien pilote professionnel. Aujourd'hui, il est revendeur indépendant de véhicules utilitaires et s'occupe également d'une carrosserie. Ajoutez à cela qu'il est père de cinq enfants et que son fils, Daymond, marche sur les traces de son père puisqu'il est lui aussi passionné par le motocross et vous aurez compris que le sport colombophile, et plus particulièrement l'élevage, constitue pour lui une importante bouée d'oxygène. D'ailleurs, il se définit lui-même plus comme un éleveur que comme un joueur. Cela se remarque quand vous parcourez ses installations: les pigeons sont dans une santé resplendissante et chaque chose est bien à sa place. Guillaume a même installé un tapis d'intérieur dans les couloirs de son pigeonnier. Les installations sont remarquablement entretenues afin d'assurer la sérénité du maître des lieux.
Il y a quelques années, après avoir passé la plupart de son temps à jouer sporadiquement avec ses pigeons, il décida finalement qu'il était temps pour lui de passer à la vitesse supérieure en jouant plus sérieusement. Il fallait donc se donner les moyens afin de réussir dans le sport colombophile et il a directement mis la main à la poche en n'hésitant pas à se procurer du renfort chez des amateurs tels que Etienne Devos, Chris Hebberecht, Roger Vereecke ou encore Guy Baerts. En peu de temps, il a réussi à s'illustrer en remportant notamment un 4e national Jarnac ainsi qu'un 8e national Cahors avant le coup d'éclat de juin dernier.

Victoire nationale pour Daymond

S'il était vraisemblablement passé sous les radars internationaux depuis ses débuts en colombophilie, Guillaume a rectifié le tir au mois de juin de cette année en remportant le concours supersonique de Châteauroux I national. Son pigeon (baptisé 'Daymond') a devancé les 45.139 pigeons engagés (vieux & yearlings confondus) en atteignant la vitesse de 2.133,09 m/min, soit pas loin de 130 km/h de moyenne. Il s'agit effectivement d'une vitesse pour le moins inhabituelle où les pigeons doivent naviguer sans commettre la moindre erreur de parcours au risque de perdre un temps précieux. La moindre seconde perdue vous propulse dans les bas-fonds du classement.
L'effort est certes moins long et moins compliqué mais les vainqueurs doivent disposer d'une très grande intelligence: premièrement pour ne pas se faire embarquer par les masses (dans ce cas précis, Châtelet se trouve à l'est de Charleroi, à l'entrée du centre de la Belgique) et, deuxièmement, pour faire marcher parfaitement leur boussole. D'ailleurs, bien souvent, c'est la motivation qui fait la différence dans de telles conditions.

Cela se remarque d'ailleurs au pedigree du vainqueur car il est issu d'un savant mélange entre les lignées de plusieurs vainqueurs nationaux et internationaux, soit des pigeons qui ont eux aussi réussi à faire la différence sur un concours à un moment donné de leur carrière.

- 'Daymond' (BE17-1071253)

Père: Père Daymond (BE15-1082169)
Fils de Venus (un Devos-Allemeersch issu d'un croisement entre les lignées du Zidane & Da Vinci) x Femelle Vereecke, fille du 'Irun' vainqueur de e.a. 10e Irun nat 5.252 p. & 389e Brive nat 17.446 p., lui-même petit-fils du 'Médaillé d'Or' (1er Perpignan Int 17.331 p.)
A noter que le Venus est le propre frère du 1er Jarnac national 3.734 yearlings remporté en 2014 par Guy Wauthier.
Mère: Mère Daymond (BE14-1201404)
Fille d'un propre Frère de Pozzato (1er Bordeaux Internat 9.001 p. chez Wijnands) x Fille du Tarbes, de nouveau une femelle de Roger Vereecke x nièce du 1er Perpignan International de Jos Joosen.
Le 'Tarbes' de Vereecke remporte e.a. 1er Pau nat 1.984 p. & 6e International 7.608 p., 14e Tarbes nat 4.660 p. & 21e International 12.573 p.

Cliquez ici pour consulter le pedigree de 'Daymond'.

Outre le fait que son grand-père paternel soit un propre frère du 1er national Jarnac de Guy Wauthier, on retrouve donc également les pigeons suivants parmi ses ancêtres:

- Zidane : 1er Carcasonne 10.329 p.
- Médaillé d'Or : 1er Perpignan International 17.331 p.
- Pozzato : 1er Bordeaux International 9.001 p.
- Tarbes : 1er Pau National 1.984 p. & 6e International 7.608 p.
- 345/03 : 1er Perpignan International 14.812 p.
- 285/04 : 2e Limoges National 9.545 p.
...

De plus, le père de Daymond est également un lointain descendant du célèbre 'Witbuik' du tandem Batenburg-Van de Merwe. Voici donc à nouveau la preuve que les vainqueurs descendent eux-mêmes de vainqueurs. Félicitations Guillaume!