Gerard Koopman & Team (Ermerveen, P-B): ou comment développer sa propre philosophie – 2eme Partie

Dans la première partie de notre reportage, nous avions abordé la situation actuelle de la colonie Koopman: nous avions parlé des succès remportés par sa souche de pigeons ainsi que des origines de ses meilleurs voyageurs. Aujourd'hui, j'aimerais par contre vous parler de l'homme: le grand maître Gerard Koopman.

J'ai eu une longue conversation avec Gerard à ce propos:

Gerard, les amateurs parlent souvent de la motivation. La motivation n'est pas seulement importante que pour les pigeons mais aussi pour l'amateur. Parlons donc de la motivation de l'amateur. Comment faites-vous pour jouer au top niveau et pour vous concentrer sur les concours les plus importants, saison après saison?

He bien, c'est un peu mon cas! C'est un peu le résultat de mon amour pour les animaux et pour les pigeons en particulier. La relation entre l'homme et l'animal joue un rôle important! L'état mental de l'être humain, de l'amateur et du joueur, est également un facteur important. Si l'amateur est lui-même en bonne santé et qu'il n'a pas de problème dans sa vie quotidienne, il obtiendra toujours satisfaction. C'est une condition sine qua non si vous voulez réaliser une saison fructueuse. Si vous faites face à divers problèmes, comme par exemple une maladie ou des difficultés familiales, votre colonie en pâtira, que ça vous plaise ou non. Ma motivation, je la retrouve durant mes vacances hivernales. Durant la journée, je rencontre des gens venant du monde entier, qu'ils soient colombophiles ou hommes d'affaire, chacun ayant son propre caractère. Je dois reconnaître que toutes les personnes que j'ai rencontrées grâce à notre sport, qui repose quand même sur l'amour des animaux, valaient toute la peine d'être connues! J'aime vraiment voyager et cela me permet de recharger mes batteries après une saison fatigante.


Les pigeons ne cesseront jamais de nous fasciner

Cela doit être dans ma nature. Si vous avez une mentalité de gagnant et que vous n'aimez pas perdre mais que vous n'avez aucun problème à féliciter un de vos concurrents lorsque ce dernier vient de réaliser un excellent résultat, et bien vous avez l'âme d'un champion. Vous devez également tenir en tête le fait que chaque champion ne sera respecté que s'il se montre tolérant et respectueux vis-à-vis de leurs concurrents. Chaque colombophile pratiquant notre sport de nos jours est en fait un champion. Chacun d'eux mérite notre respect! Je pense que l'on se doit également d'être un peu rêveur. Nos rêves nous stimulent et nous aident à nous fixer de nouveaux objectifs. Un bête exemple: lorsque vous prenez en main un de vos favoris, vous vous montrez résolument optimiste à propos de celui-ci. Je m'explique: vous avez en main un pigeon parfait avec un super plumage et une excellente origine et soudainement, vous pensez que cet oiseau deviendra un crack! Sachez que certains rêves deviennent réalité! Cela me rappelle une phrase de Jose De Cauwer, un ancien cycliste belge, qui a une fois dit: les rêves augmentent votre motivation.

Voilà ce qui entretient ma motivation. De plus, je suis entouré d'une super équipe sur qui je peux toujours compter. Je n'ai jamais de soucis à me faire à propos de mes pigeons lorsque je prends des vacances en hiver. Les membres de mon équipe prennent soin de mes pigeons comme si c'étaient les leurs! Lorsque je rentre, je suis toujours impatient de retrouver mes pigeons. Ils sont ma raison de vivre, voilà où je puise ma motivation!


Gerard et son père Cornelis devant la volière des reproducteurs à New Amsterdam

Abordons maintenant la motivation des pigeons, qui s'apparente je pense au caractère du pigeon en lui-même. Des pigeons de grande classe ne nécessitent pas de stimulation supplémentaire, ils veulent juste rejoindre leur pigeonnier aussi vite que possible; c'est leur instinct. On ne fait aucune expérimentation à ce propos. En fait, nous enlogeons tellement de pigeons lors de chaque concours qu'il serait impossible de motiver chacun d'entre eux. Nous essayons évidemment d'entretenir leur flamme en montrant par exemple leur partenaire. Cependant, je ne suis pas convaincu de l'efficacité de telles méthodes. Un pigeon talentueux deviendra probablement un bon voyageur mais vous ne ferez jamais d'un simple pigeon un champion. Cela me ramène plusieurs années en arrière lors d'une de nos meilleures saisons. Je me rappelle que nous n'avions jamais montré les partenaires avant le départ et que nous n'avions utilisé aucun artifice pour motiver nos voyageurs lors de cette saison. Je pense que les pigeons se motivent eux-mêmes et que leur environnement joue un rôle important dans leur performance. Ce pigeon est-il nourri de façon régulière? Est-il/elle stressé à cause d'autres pigeons de son environnement? Ce pigeon est-il l'un des dominants du colombier? Se sent-il à l'aise dans son pigeonnier? Chaque colombophile se doit de tenir ce genre de chose à l'oeil! Pour conclure, il y a bien sûr une règle de base qui dit ceci: les pigeons de première classe sont toujours motivés!


Gerard chassant les poulets

Gerard, beaucoup de rumeurs sont colportées à propos des soins apportés à vos pigeons. Avez-vous certains secrets?

Oui, nous avons développé un système spécial mais ce n'est pas vraiment un secret. Si ce n'était pas le cas, la famille Beyers n'aurait jamais pu commercialiser notre mélange ‘all in one’, un mélange que nous avons composé nous-même.

Jules Rijckaert, un vieil ami qui fut également l'un de mes meilleurs maîtres, me racontait déjà il y a 30 ans que les voyageurs les plus doués avaient toujours besoin d'autre chose que de l'eau claire et de simples grains. Ses pigeons le lui avaient appris, surtout lorsqu'ils rentraient des concours complètement lessivés avec leur bec et leurs pattes sales. Ils ont besoin de protéines animales. A l'époque, nous leur donnions du fromage sur les conseils de Jules. Couper le fromage en petit dés prend beaucoup de temps. N'était-ce pas plus simple de les placer dans un broyeur? Malheureusement, le fromage est trop gros pour ça, tout collerait. Nous avons donc décidé d'y ajouter des cacahuètes afin de faciliter les choses. Broyer ce mélange était beaucoup plus simple et les pigeons en étaient fous. Pourquoi y avoir ajouté de la graisse de mouton? He bien, nous en vendions beaucoup dans notre magasin, surtout aux propriétaires de chiens. Cette graisse fait briller le poil des chiens et les protège des démangeaisons puisqu'elle compense le manque de vitamines et de minéraux. Je ne le savais pas mais ce fut un plus. Donnez-leur de la levure de bière mélangée à de la graisse de mouton: vous verrez la différence.


Attrapé!

En 1997, j'ai reçu pour la première fois la visite d'un amateur Taiwanais. C'était plus ou moins à l'époque où notre ‘Beatrixdoffer’ ne produisait plus. Ce colombophile Taiwanais nous a alors promis de nous envoyer un produit qui permettrait à notre pigeon d'élever à nouveau. Cela contenait de la graisse de mouton. J'avais alors suffisamment de raison d'utiliser à nouveau mon propre mélange de fromage et de cacahuètes. La graisse de mouton est relativement bon marché et a un effet positif sur nos pigeons. Voici la composition de notre mélange: 60% de cacahuètes, 30% de fromage et 10% de graisse de mouton.

Les amateurs qui trouvent ce mélange trop sophistiqué ou trop compliqué peuvent toujours acheter du Goldcorn, un mélange que nous avons également développé. Celui-ci a fait son petit bonhomme de chemin: le Goldcorn est devenu l'un des composants de notre mélange ‘Koopman all in one’ commercialisé par la famille Beyers.

Voici les composés de notre Goldcorn :
Il contient des protéines animales avec un composé unique; de l'huile de graine de tournesol, de l'huile de lin ainsi que de l'huile de cacahuètes qui produisent chacune des acides Omega gras; les graisses animales proviennent des jaunes d'oeufs, du fromage et du lait qui fournissent aux pigeons l'énergie dont ils ont besoin. Les germes de blés et la vitamine E procurent de l'oxygène, qui donne à son tour un supplément d'endurance. Lucerne, bêta-carotène, les algues et la levure de bière donnent quant à elle les vitamines B nécessaires ainsi que des enzymes essentielles. D'autres composés nécessaires à la bonne condition sont les vitamines A, K et E et bien évidemment les minéraux, les acides aminés et les oligo-éléments. La lécithine permet aux graisses d'être absorbées par l'ensemble du corps et les prébiotiques améliorent la flore intestinale qui a une influence positive sur la santé de nos pigeons! La farine de soja et les cacahuètes fournissent une énergie supplémentaire pour les vols de longues de haleines. Notre mélange contient aussi des vitamines comme la K3, B complex, C, A, D3, E etc. De fait, sa composition a été inspirée des nombreux conseils reçus par mon ami Jules. Son seul usage ne sera pas suffisant pour faire des prix mais il vous facilitera déjà un peu plus la tâche.


Gerard et ses Goldcorn

Avec notre mélange „all in one“, nous avons développé un mélange qui peut être utilisé durant toute l'année. Vous pouvez également y ajouter un peu d'orge ainsi que du riz paddy si vous le souhaitez. Dès lors, j'espère que vous comprendrez que nous ne gardons rien secret: tout est rendu public. Nous essaierons encore d'améliorer notre système dans les années à venir. Et si nous découvrons quelque chose qui marche, nous serons heureux de le partager avec vous!

Gerard, merci de nous avoir fourni de telles informations. Nous sommes sûrs que tu as encore beaucoup d'autres choses à nous raconter mais nous avons presque atteint la fin de notre reportage. Peut-être aurais-tu encore d'autres conseils à partager avec nos lecteurs?

En effet. Il y a une chose que j'aurais apprise du grand maître Louis Van Loon et je l'ai intégré à ma philosophie: tu ne dois jamais céder tes meilleurs pigeons! Dans ton pigeonnier de reproduction, tu ne dois y placer que des pigeons provenant de tes meilleures lignées, c'est-à-dire des lignées ayant déjà produit plusieurs cracks. Cela augmente considérablement tes chances d'élever des pigeons de qualité supérieure! De plus, je crois aux systèmes les plus simples possibles, des choses qui peuvent être comprises de tous et qui ont déjà été testées! Le sport colombophile n'est pas seulement un hobby plein de discipline. Je ne suis pas friand des théories compliquées. D'un autre côté, des amateurs comme les frères Janssen, Louis van Loon ou encore Günter Prange, ont acquis beaucoup d'expérience au fil du temps. Ils étaient sur de bons rails et vous pouviez apprendre beaucoup de choses avec eux! Ces gens sont les pionniers de notre sport. Ils étaient constamment à la recherche de nouvelles méthodes afin d'augmenter la qualité de leurs pigeons et donc de leurs résultats! Ils attachaient toujours beaucoup d'attention à la nature de l'animal et ils pouvaient carrément lire dans la tête des pigeons! Moi, j'ai besoin de jouer beaucoup pour en savoir plus sur les qualités de ma colonie!


La famille Koopman lors d'une visite chez les frères Janssen

Lorsque j'ajoute de nouveaux renforts à ma colonie, je recherche toujours des pigeons provenant de colombophiles réputés et je veux me procurer les jeunes de leurs meilleurs couples, c'est aussi simple que ça. Ces nouveaux renforts ont deux ou trois ans pour prouver leur valeur en tant que reproducteur. S'ils ne répondent pas aux critères, je les retire du pigeonnier ainsi que leurs descendants. Un pigeon doit prouver que c'est un crack mais sachez qu'un seul résultat n'est pas suffisant pour moi. Et cela peut prendre plusieurs années pour que je sois convaincu des qualités d'un pigeon. Le ‘Kleine Dirk’ a par exemple eu besoin d'une année entière afin de me convaincre qu'il était un excellent pigeon.

Vous avez besoin d'une bonne idée, probablement même d'une philosophie, et vous devez foncer. Ne vous découragez pas même en cas de malchance. Chaque amateur doit  savoir faire face aux coups durs tôt ou tard, c'est ainsi.

Voici donc la fin de la deuxième partie de notre trilogie sur la colonie Koopman. Dans la troisième partie, nous nous focaliserons sur les références acquises par la colonie Koopman. Nous approcherons les meilleures colonies ayant introduit du sang Koopman avec succès!


Le mâle NL10-5011833, baptisé ‘Jerson’, représentera les Pays-Bas dans la catégorie sports lors des
Olympiades de Nitra (Slovaquie) 2013. Il est le troisième pigeon de l'équipe des Pays-Bas pour la catégorie longue distance (C)
.