Gaston Van de Wouwer (Berlaar, BE) remporte le 1er zonal et le 1er provincial Poitiers yearlings

Gaston Van de Wouwer remporte avec Serena, BE12-6023303, son énième victoire provinciale face à 1.853 yearlings. Il remporte également la victoire zonale dans la zone B2 contre 2.538 yearlings. Serena est une propre soeur de Laura, 1er nat. Bourges, et petite-fille du super reproducteur Kaasboer!

Avec Serena, Gaston Van de Wouwer remporte la énième victoire provinciale de sa superbe carrière. "Plusieurs personnes m'ont demandé combien de victoires provinciales j'avais déjà remporté, mais honnêtement je ne saurais pas leur répondre. L'administration n'est pas mon fort, et heureusement que ma femme Maria m'aide parfois", nous a répondu Gaston. Serena a parcouru la distance de 593 km en 9 heures et 26 min 32 sec, bon pour une vitesse moyenne de 1046,64 m/min.

Encore la lignée du Kaasboer!

Qui doutait encore du fait que le 'Kaasboer' était un reproducteur hors pair? La preuve à nouveau avec la victoire d'il y a deux semaines. La lauréate provinciale de Poitiers, Serena, est une propre soeur de la 1ere nat. Bourges 2010 de 17.061 yearlings, Laura. Laura était également la plus rapide de 39.577 pigeons. Il s'agit de deux petites-filles du Kaasboer par leur père. La mère provient quant à elle directement de l'une des meilleures colonies anversoises, LBJ Geerinckx. Il s'agit d'une petite-fille du super couple formé par Wittekop Sylvester x Willyke. Cliquez ici pour le pedigree de Serena.

Le palmarès de Serena, BE12-6023303:

Poitiers prov.   1/1853
Melun            15/204
Orléans          85/1414
Vierzon prov.    97/1253
Dourdan          156/2032
Dourdan          285/1228
Melun            404/2023
Blois prov.      756/2275

Les dames au pouvoir

Après s'être blessé à l'épaule en tombant à vélo (son autre passion) fin 2012, Gaston en a conclu qu'il serait plus simple pour lui de ne jouer que les femelles. Il trouve que le travail est moins intensif que pour les mâles. Gaston a alors transformé le pigeonnier dans lequel il logeait ses mâles afin que celui-ci abrite désormais les femelles. A l'heure actuelle, il dispose de 2 colombiers différents pour ces dames. Le système 'Van de Wouwer' a été copié par de nombreux amateurs, tant dans notre pays qu'à l'étranger. De nombreux amateurs sont en effet venus chez Gaston afin de comprendre comment il s'y prenait pour mener ses femelles à de tels résultats. Gaston, un homme généreux et sympathique, n'a jamais voulu cacher ses petits secrets et il est toujours le premier pour conseiller les gens qui le sollicitent.

Les femelles sont logées durant toute la semaine dans le pigeonnier de 'repos'. Elles n'y sont pas enfermées et le sol est équipé d'élastiques qui les empêchent de se poser au sol pour s'y accoupler. Les femelles ne regagnent leur casier qu'avant l'enlogement et au retour d'une étape, à chaque fois accompagnée de leur mâle. Après un vol difficile, les mâles sont parfois laissés jusqu'au lendemain et les femelles peuvent même prendre un bain dans leur pigeonnier favori, avant de retourner au colombier 'repos'.


Les casiers des femelles, qu'elles ne voient qu'à l'enlogement et au retour.


Le pigeonnier de 'repos' dans lequel les femelles vivent en semaine. Remarquez les fils élastiques au sol qui les empêchent de s'y poser. Quand les femelles sont parties au concours, Gaston place les mâles dans ce pigeonnier afin d'avoir moins de travail.

Les femelles qui avaient volé Bourges et Châteauroux ont été engagés sur une étape de vitesse (Quiévrain) durant le weekend de Poitiers. Ce weekend, elles ont participé à Montluçon tandis que les femelles de Poitiers ont été enlogées sur Quiévrain. Normalement, Van de Wouwer préfère les enloger en demi-fond mais étant donné la difficulté des derniers concours, il a trouvé qu'il était plus sage de les mettre en vitesse.


Le pigeonnier dans lequel est logée Serena. Depuis fin 2012, ce pigeonnier est destiné aux femelles jouées au veuvage.