Aller au contenu principal

Gaby Vandenabeele (Dentergem, BE) étend encore plus son empire grâce à la lignée du Rudy et à son fils Super Romeo

Le maestro de Dentergem en Flandre Occidentale a réalisé un véritable tour de force en 2013. Il a joué à un excellent niveau durant toute la saison et remporte au final le titre de 1er As Pigeon National RFCB Fond Yearlings 2013! Il ajoute par la même occasion un nouveau titre à son palmarès exceptionnel.

A Dentergem, les canons ont cessé de faire feu depuis la mi-août. Traditionnellement, la fin de la saison des vieux est prévue à cette période chez Gaby Vandenabeele, avec le concours national d'Argenton II comme point final. Après une saison 2013 bien remplie, les voyageurs de Vandenabeele profitent encore de leur repos hivernal, avant de repartir au front à nouveau. Le début du mois de mai marquera le retour de la colonie sur la ligne de front et les pigeons se tiendront prêts à étaler toute leur classe sur les étapes auxquelles ils participeront. La saison 2014 est à nos portes. Gaby est à la recherche de nouveaux triomphes et de grandes victoires colombophiles.

Un palmarès incroyable, sans parler des nombreuses références dans le monde entier

Il est pratiquement impossible de référencer toutes les victoires remportées par des pigeons Gaby Vandenabeele au cours de ces 30 dernières années. Chez lui, le compteur affiche pas loin de 100 victoires provinciales - pour être précis, le compteur est actuellement arrêté à 94 victoires - en plus de 6 victoires nationales. Et c'est sans parler des nombreux triomphes remportés dans d'autres colonies du monde entier avec le courant sanguin Vandenabeele.

Pour ce qui est de la saison 2013, Gaby peut se montrer heureux du bilan réalisé, lui qui a remporté une kyrielle de premières places et qui a placé à maintes reprises un pigeon dans le top 10 provincial (entre la 2e et la 10e place). Durant la saison 2013, il a gagné beaucoup de petites victoires locales sans toutefois avoir réussi à se mettre un gros fait d'armes sous la dent. Jusqu'à ce que le Super Romeo ne vienne signer un exploit lors du dernier concours national de sa saison sur Tulle. En dépit des conditions de vol défavorables ce jour-là, ce crack remportait la victoire locale et terminait à la 2e place du classement provincial, bon pour le 4e Nat. Zone A de 2.209 yearlings. Par la même occasion, il remportait le titre de 1er As Pigeon National Fond Yearlings RFCB 2013! Une semaine plus tard, sur le dernier concours de la saison pour la colonie, Argenton, Gaby remportait la victoire provinciale dans la catégorie yearling. Au final, la coupe était pleine et la saison 2013 pouvait être qualifiée de réussie.

Mais la réussite de Gaby ne se limite pas à sa colonie. Comme nous l'avons déjà dit, les pigeons Vandenabeele s'exportent extrêmement bien ailleurs et sont à la base de plusieurs grandes victoires jusque sur le plan national. Voici un récapitulatif des victoires nationales remportées en 2013 grâce aux Vandenabeele:

- Nicolas Bascourt :
1er Nat Limoges 14.271 vieux

-Bert Van Den Berghe:
1er Nat Agen (Bordeaux) 5.507 vieux
2e As Pigeon Nat. Fond RFCB vieux
12e As Pigeon Nat. Grand Demi-Fond vieux

-Joël Verschoot:
1er Nat Agen 5.283 yearlings
1er Nat Brive 8.331 vieux (ex-aequo)
2e Champion Général de Belgique RFCB 2013

-Jacques Verschuere:
1er Nat La Souterraine 11.236 yearlings
1er Nat Brive 8.331 vieux (ex-aequo)

-Dirk Moens:
1er Nat Bourges 13.588 yearlings (mai 2013)

-Tony Lievens:
1er Nat Bourges 11.883 yearlings (juillet 2013)

En 2013, ce sont pas moins de 13 victoires nationales qui ont été remportées par des pigeons avec du sang Vandenabeele. C'est le cas chez J. & G. Mispelaere (1er Nat Poitiers), Franky Appelmans (1er Nat Guéret),  Ivan Vanvuchelen (1er Nat Tulle), Matthias Coel (1er Nat Argenton) et Albert Derwa (1er Nat Issousun). Quelle démonstration! Et il ne s'agit là que d'une partie des exemples de références remportées en 2013 par des pigeons Gaby Vandenabeele!

1976: début de l'histoire

Comme dans de nombreux cas, Gaby est entré en contact avec les pigeons très jeune et a pu compter sur son père, Gentiel, pour réaliser son écolage. En 1976, Gaby s'installe à son propre compte et il connait déjà toutes les ficelles du métier. Il peut également toujours s'appuyer sur la riche expérience de son père. Il se met alors à remporter lui aussi des résultats sensationnels, de la vitesse jusqu'au demi-fond. 

La réussite de sa carrière, Gaby la doit au fameux Zitterke de Jozef Delodder. Gaby ne disposait d'aucune femelle digne de ce nom pour accoupler cet athlète et il s'adressa alors à son voisin et champion, Gilbert Van Parijs (Aarsele, BE), afin de l'accoupler sur sa femelle de base, Ameyke. Dans ses colombiers d'Aarsele, Gilbert jouait terriblement bien avec les descendants de cette femelle exceptionnelle, accouplée la plupart du temps sur son Angoulême. Après sa vente totale fin 1983, elle déménagea dans les installations de la famille Norman, où elle fut d'ailleurs à l'origine d'une victoire nationale!

Accouplée sur le Zitterke, elle fit également mouche chez Gaby Vandenabeele. Ce couple a en effet produit le premier pigeon de base de la colonie Vandenabeele, le fameux Kleinen BE81-3238253. Ses descendants directs propulsèrent la colonie Vandenabeele vers le top national. Ces voiliers volaient à un niveau tel que de nombreux locaux d'enlogement se mirent à refuser la colonie Vandenabeele qui était dix classes au-dessus! Gaby n'avait plus d'autre choix que de se tourner vers les concours provinciaux et nationaux. Ce fut l'époque des Picanol, Fideel, Turbo sans naturellement oublier mister Wittenbuik, des pigeons qui mettaient à mal chaque semaine la concurrence – tous ces pigeons étant des fils du Kleinen - 

Le Fideel (2e Nat. Limoges 6.991 p. en 1985) fut proche de remporter la première victoire nationale de Gaby. Ce ne fut que partie remise car, quelques années plus tard, le Rambo remporta la première victoire nationale de la carrière de Gaby avec le 1er Nat. Bourges de 13.116 vieux pigeons en 1988. Nous étions alors en 1988, c'est-à-dire l'année de naissance du Wittenbuik. A partir de ce moment, les choses allaient s'enchaîner et les portes de la reconnaissance internationale allaient définitivement s'ouvrir. Tant au voyage qu'à la reproduction, l'impact de ce pigeon fut sans précédent, hors catégorie! Cela fut souligné à de nombreuses reprises dans tous les journaux spécialisés, et même encore à l'heure actuelle. Après son père, le Kleinen, il s'agit du deuxième pilier de base de la colonie Vandenabeele. Le troisième, le légendaire Bliksem, est un de ses petits-fils. Tous trois sont encore considérés de nos jours comme des ambassadeurs du sport colombophile belge. On retrouve désormais leurs descendants dans le monde entier et ils ont contribué à faire des pigeons Vandenabeele ce qu'ils sont aujourd'hui: l'une des races les plus réputées de l'histoire internationale du sport colombophile.

Rudy et Super Romeo

Depuis lors, Gaby se devait de découvrir un nouveau géniteur. Beaucoup de bons couples ont été formés, produisant des succès divers, mais aucun n'avait réussi à véritablement devenir ce que l'on appelle un pigeon de base. Jusqu'à ce que le Rudy BE06-3008003, un propre fils du Bliksem, ne fut placé au colombier de reproduction avec une très bonne carrière au voyage. Il remporta entre autre:

Argenton   2.401 p. 18
Bourges    1.279 p. 19
Argenton   5.134 p. 28
Tours      2.791 p. 76


Le nouveau pigeon de base: Rudy

Mais il s'est révélé être un bien meilleur reproducteur que voyageur. Il semble d'ailleurs marcher sur les traces de son père, le Bliksem. Les résultats remportés par l'un de ses fils, le Super Romeo, tout récent 1er As Pigeon Nat. Fond Yearlings RFCB en 2013, nous permettent de croire cela.


Super Romeo, 1. As Pigeon Nat. Fond Yearlings RFCB 2013

Cliquez ici pour consulter la présentation du Super Romeo
Cliquez ici pour consulter le pedigree et le palmarès du Super Romeo

Depuis lors, le Super Romeo est venu renforcer l'équipe des reproducteurs. En plus du Rudy et de son fils, le Super Romeo, les volières de Dentergem abritent toute une série de reproducteurs exceptionnels qui produisent chaque année des athlètes de haut niveau. Il nous est impossible de vous parler de tous les pigeons résidant dans ces volières. Mais sachez que l'on retrouve des pigeons de la trempe du Benji ou encore du Lion King, de simples exemples de ce dont Gaby a à disposition. Vous pouvez cliquer sur leur nom pour consulter leur palmarès.

Une base constamment renforcée par des pointeurs

La colonie actuelle de Gaby repose toujours sur la lignée de ses meilleurs pigeons (donc les lignées de base du Kleinen, Wittenbuik, Bliksem, Rudy, Super Romeo et tant d'autres). Voilà plus de 30 années qu'ils permettent à Gaby de rester au sommet national. Les meilleurs pigeons de la colonie sont également utilisés pour l'insémination artificielle afin que leur semence féconde les meilleures femelles possibles. De cette façon, Gaby peut obtenir en un minimum de temps de nombreux jeunes de ses meilleurs pigeons. 

De plus, Gaby n'est pas du genre à se reposer sur ses lauriers. Il est toujours à la recherche de renfort. Non seulement afin de renforcer sa colonie, mais aussi afin de maintenir ses concurrents à distance. Voici un bref récapitulatif des renforts arrivés au cours de ces dernières années: 

  • La Rita (mère du Bliksem) et la Kathy, deux filles du fameux Vital de son ami Noël Lippens
  • La Florke de Jos & Jules Engels (mère de Miche Nat., 12e As Pigeon Nat. Grand Demi-Fond RFCB 2013 chez Bert Van Den Berghe)
  • Le Super As, 2e As Pigeon Nat. Demi-Fond RFCB 2004 du tandem Serré-Lapporte
  • Le Maurice, un fils du Nasdaq (1er Nat Souillac chez Maurice Casaert)
  • Mr. Bergerac, 1er As Pigeon Nat France
  • Plusieurs jeunes du Champion, 2e As Pigeon Nat Fond RFCB 2005 chez Chris Hebberecht (dont la 'Fille du Champion 085/07', mère de Spy: 2e One Million Dollar Race Sun City, et mère de Goliath: père du 1er Nat Agen Bordeaux 5.507 vieux en 2013 chez Bert Van Den Berghe)
  • La Luna de chez Norbert Ally
  • Le Frère du Ballon de Kristiaan Hennes (père de Benji)
  • Le Falco, un super voyageur, devenu par la suite un excellent reproducteur à Dentergem (en provenance de chez Eric Vermander)

En homme avisé qu'il est, il n'hésite pas à rapatrier des pigeons de sa propre souche ayant réussi ailleurs, bien souvent grâce à des élevages en commun. Ce fut le cas avec Jan Hooymans (lignée du Bliksem via Harry: 1er As Pigeon Nat Fond WHZB Pays-Bas et petit-fils du Bliksem), Jules Dhuyvetter (Alfred, 1er Nat Brive), Nicolas Bascourt (1er Nat Limoges 2013), Rik Cools (auparavant Cools-Blancke, tandem dont le Rudy provient: hors du Bliksem x Kaatje, une propre soeur de Bieke, la meilleure femelle de l'ex tandem Cools-Blancke), Rudi Desaer, Geert Van Renterghem (avec Nicky, mère du Super Romeo), Koen Minderhoud, etc…

Une colombophilie pratiquée en toute simplicité

Ceux qui pensent qu'il existe un secret derrière les prestations de Gaby Vandenabeele se fourrent le doigt dans l'oeil. La seule chose qui fait la différence chez Gaby, ce sont... ses pigeons. Ils sont d'une classe à part, bien supérieurs à leurs concurrents.

La nourriture de base est évidemment le mélange Vandenabeele de la firme Beyers (Beduco). Les 2 derniers jours avant l'enlogement, on rajoute 10% de graines de tournesol et 10% de chanvre. C'est tout. Le jour avant l'enlogement, les pigeons reçoivent de la vitamine-B dans l'eau de boisson tandis que le jour de l'enlogement, ils peuvent boire des électrolytes. Même chose au retour et, pour les concours difficiles, ils reçoivent du mélange élevage. Le jour d'après, à nouveau le mélange Vandenabeele additionné de la pâtée aux oeufs Cédé. Dans l'eau, on retrouve alors de l'Avidress (pour l'acidifier), de la Naturaline et du Blitzform. Ensuite, toujours de l'eau plate, parfois du thé. Les voyageurs s'entraînent deux fois par jour. C'est surtout l'intensivité qui intéresse Gaby, pas la durée. Pour lui, une grosse demi-heure 2 fois par jour et ses voiliers sont au top. Si les pigeons volent plus, c'est du gaspillage d'énergie pour Gaby. A l'enlogement, les pigeons reçoivent le plateau afin qu'ils partent le plus calmement possible. A leur retour, leur femelle les attend dans un demi casier. Ils peuvent rester un certain laps de temps ensemble, cela dépend de la difficulté de l'épreuve mais c'est souvent très court (1 heure). 

Au niveau médical, on se limite au strict minimum (entre autre le vaccin obligatoire contre la paramyxo). Lorsque les résultats sont moins bons et que Gaby a estimé avoir fait le tour de la question, il se rend chez le vétérinaire pour faire un check-up. En acidifiant constamment l'eau de boisson, il ne doit pas souvent traiter contre la tricho, pas plus de 3 fois par saison. Avant la saison, il administre un produit contre la paratyphose durant quelques jours seulement, parfois suivi d'une vaccination. Mais ce ne fut pas le cas l'année dernière. A Dentergem, les pigeons qui ont trop souvent besoin de médicaments ne font pas long feu. "On ne construit pas une solide souche en utilisant des médicaments. C'est bien plus facile avec un couteau…", expliqua Gaby. Cette philosophie, il la doit à son père Gentiel! S'il trône depuis plus de 30 ans au sommet du sport colombophile, Gaby Vandenabeele le doit avant tout à sa souche qui dispose d'une santé naturelle. Il s'agit de pigeons qui volent la tête dans des conditions difficiles, à une vitesse moyenne de 1200 m/min maximum. 

Au total, la colonie est composée d'une cinquantaine de voyageurs. La majorité d'entre eux sont des yearlings car Gaby ne joue ses pigeonneaux que très peu. Il n'y a donc pas de grosse sélection dès l'année de leur naissance. Les pigeons Vandenabeele se bonifient souvent avec le temps, raison pour laquelle il tient beaucoup de yearlings. Les vieux participent majoritairement au programme national de fond (600-800 km, donc des concours comme Limoges, Brive, Cahors, Souillac, Tulle et Montauban). Les yearlings volent surtout le programme national de grand demi-fond et terminent leur saison avec 1 ou 2 concours de fond. A Dentergem, la carrière des pigeons dure généralement jusqu'à l'âge de 3 ans, parfois 4 ans. Par la suite, les meilleurs reçoivent une place au colombier de reproduction. Gaby peut ainsi compter sur une équipe de reproducteurs très jeune. 

Des moments à jamais gravés dans la mémoire

Grâce au sport colombophile, la famille de Gaby Vandenabeele a vécu des centaines de moments inoubliables, à jamais gravés dans leur mémoire. Dans le courant du mois de mai, Gaby fêtera ses 65 printemps. En colombophile, c'est encore un bel âge. Il n'est pas encore prêt de stopper son hobby favori. Gaby Vandenabeele sans pigeons, c'est difficilement imaginable. Désormais, il prend les années comme elles viennent, saison après saison. Suite à plusieurs soucis de santé, il ne met plus de plan en place pour le futur. Il prend les choses comme elles viennent, sans aller plus loin dans son raisonnement. Il préfère garder le contrôle de la situation. C'est typique de sa personnalité.

Nous sommes certains que Gaby nous prépare à nouveau quelque chose pour 2014. Suite à sa superbe saison 2013, il souhaite évidemment rester compétitif. Son titre d'as pigeon national, il le défendra chèrement, soyez-en sûrs. Il nous sortira encore probablement un tour de son chapeau. Sa carrière, c'est près de 40 ans de présence continue au top. Félicitations maestro!

Cliquez ici pour consulter les résultats de la saison 2013.