Cor Leijtens (Oostelbeers, P-B) a vécu une superbe saison avec 2 x 1er NPO

La colonie des frères Leijtens, sous la houlette de Cor, a connu une année faste en 2012. De nombreux premiers prix ont été remportés que ce soit en vitesse ou en fond. A noter également que les colombiers d'Oostelbeers, un village situé à environ 15 km d'Eindhoven, ont été le théâtre de deux victoires NPO.

La première victoire fut remporté par un mâle écaillé prénommé ‘Walter’ (NL09-4141037) le 23 juin 2012 sur Argenton. Ce mâle vola à une vitesse de plus ou moins 90 km/h pour regagner son colombier pour une distance d'environ 600 km. Grâce à cette vitesse, ‘Walter’ a non seulement remporté la victoire au doublage Brabant Est mais il était également le pigeon le plus rapide des provinces de Zélande et du Limbourg. De ce fait, ‘Walter’ remportait par la même occasion la victoire au Secteur 1 en devançant pas moins de 20.816 pigeons.

Petit détail assez important à propos de ce pigeon: il commença la saison 2012 avec un 1e prix sur Isnes contre 7.284 pigeons en étant également le voilier le plus rapide du Département Brabant Est contre 19.884 pigeons. “Un pigeon qui remporte deux victoires dans de gros contingents lors de la même saison est assurément un pigeon exceptionnel” ajouta Cor.

Le deuxième pigeon s'étant fait remarquer au niveau supérieur a été baptisé ‘Kian’ (NL 10-4172899). Sur le dernier concours du programme NPO, celui de Poitiers du 21 juillet 2012, il devança les 4.493 concurrents sur ce concours de 650 km et ce avec une vitesse moyenne de 70 km/h.

En plus de ces premiers prix, nos deux frères ont remporté des premiers prix tout au long de la saison 2012:

Une partie des résultats:

Isnes     114 km  2609    1, 4, 10, 39 (54/26)
Reims     264 km  1857    1, 7, 15, 38 (28/14)
Chimay    172 km  1168    1, 5, 20, 23 (35/15)
Chimay    172 km   671    1, 17, 19, 20, 23, 24 (37/27)
Poitiers  651 km   620    1, 32 (10/7)
Vervins   207 km   598    1, 10, 11, 15 (37/30)
Sézanne   326 km   811    2, 7, 8, 12, 14, 15 (44/19)
Sens      391 km  1299    4, 6, 8, 22 (29/17)
Epernay   288 km  1045    5, 6, 7, 12, 21, 22, 23 (43/22)
Chimay    172 km  2160    6, 7, 10, 12, 13 (43/21)
Châteauroux 579 km  998   6, 31, 32 (16/7)
Chimay    172 km  2996    7, 20, 28, 32 (54/32)
Sézanne   326 km  2894    10, 14, 23 (49/26)
Isnes     114 km   786    13, 15, 16, 17 (40/15)

Gloire nationale

Chaque année, les frères Leijtens réalisent de fantastiques résultats sur le plan national. Grâce à un management hors pair et à une sélection stricte, ils ont construit une souche de pigeons extrêmement réputée aux Pays-Bas. Harry explique: “Nous avons eu de la chance de tomber sur les pigeons qu'il fallait.” Si ces deux frères sont des plus modestes, il est indéniable que leurs pigeons possèdent de grandes qualités. Et pour parler de qualité, que penser de pigeons comme ‘Lammert’ (1er pigeon néerlandais aux Olympiades 2001 catégorie vitesse), le ‘Pentium’  (2e Champion du monde Fond), ‘Benicia’ (1er As Pigeon Nat. Demi-Fond 2005), le ‘907 d'Amore’s Dirk’ (Meilleur mâle des Pays-Bas WHZB 2007), ‘Kleine Bram’ (6e As Pigeon Nat. Fond 2009), ‘Britt’ (4e Meilleure femelle Concours Nat. WHZB 2009), ‘Vierree’ (3e As Pigeon Nat. Demi-Fond 2010).

Une nouveauté pour l'année prochaine

Même si les résultats de ces dernières années devraient leur mettre du baume au coeur, tout n'est pas rose au sein de la colonie. Le fait est que Cor fait maintenant face à des problèmes pulmonaires qui ne lui permettent plus de rester au colombier aussi longtemps qu'il le souhaiterait. Cela n'a évidemment rien à voir avec la qualité des pigeons et il fallait nécessairement trouver une solution. C'est pourquoi ils joueront avec le système du veuvage total à partir de l'année prochaine. De cette façon, mâles et femelles pourront être enlogés et non seulement un des deux comme c'est traditionnellement le cas avec le veuvage classique. Cor et Harry détiendront donc bien moins de pigeons que les années précédentes. Et, de ce fait, Cor passera moins de temps dans les pigeonniers.

Cor Leijtens et le ‘Walter’

Ici comme ailleurs, les résultats ne tombent pas du ciel. Tout est discuté et réfléchi en long et en large, même lorsqu'il s'agit de choisir le lieu de lâcher le plus adéquat pour entraîner les pigeons. C'est ainsi que si un bois se trouve à 20 km de telle ou telle étape, nos deux frères choisiront un lieu d'entraînement qui présente la même particularité. “Il est important que les pigeons se retrouvent dans des conditions similaires à celles des concours,” ajouta Harry. Ce raisonnement provient de deux hommes de la terre, des fermiers à 100% qui se muent également en fin préparateur!