Aller au contenu principal

Alexandre Margris (Gennes-Ivergny, FR) fidèle à lui-même en 2021

En 2021, Alexandre Margris a une fois de plus prouvé qu'il était l'une des plus fines gâchettes du sport colombophile en France. Son palmarès est l'un des plus complets que l'hexagone ait jamais porté.

Quand vous parlez d'Alexandre Margris, vous parlez de l'un des amateurs les plus titrés du sport colombophile français. Le fondateur de la gamme MAPP ne compte plus les titres de champion national et les victoires fédérales face à plusieurs dizaines de milliers de pigeons. Mais il est surtout connu pour avoir élevé de nombreux as pigeons nationaux et autres pigeons olympiques. Ses talents de colombiculteur l'ont amené à se créer sa propre souche qu'il n'a cessé de renforcer avec des achats ciblés et un élevage en consanguinité, une pratique qu'il maîtrise de main de maître.

Nous n'allons pas revenir en long et en large sur l'ensemble de sa saison 2021 mais nous avons cependant épinglé un concours qu'il nous semblait opportun de résumer. Il s'agit du concours semi-national de Vierzon du 18 juillet sur lequel Alexandre avait engagé son équipe de pigeonneaux, soit l'avenir de sa colonie puisque celle-ci était composée principalement de sujets issus des nouveaux croisements réalisés avec les dernières introductions. Et ce concours s'est déroulé dans des conditions qui conviennent parfaitement aux pigeons de la colonie Margris: ciel bleu, chaleur et vent de face sur toute la ligne de vol. Les nouveaux renforts semblent avoir apporté quelque chose, preuve qu'Alexandre a eu le bon feeling lorsqu'il décida de délier les cordons de sa bourse:

Vierzon (337 km) - 4.324 pigeons: 1-2-4-5-6-8-9-12-21-25-28-46-52-54-... (38/62 dont 29x par 10)

A noter que seulement 27 pigeons des 4.324 engagés réussirent à dépasser la barre des 1.000 m/min. Parmi eux, on retrouvait 10 pigeons de la colonie Margris!

Un gros bide pour les Olympiades 2022

Alors que les différentes fédérations nationales rendent publiques leurs sélections pour les Olympiades colombophiles à une fréquence plus ou moins régulière, il n'en a malheureusement rien été pour les différents amateurs français concernés. Ils devront encore patienter plusieurs semaines avant que leurs pigeons ne reçoivent les honneurs qu'ils méritent mais les autres pays ont déjà un temps d'avance.
Grand habitué des Olympiades, Alexandre est évidemment concerné, lui qui devrait pouvoir classer pas moins de 4 pigeons pour les prochaines Olympiades.

- 'Olympic Viktoria' (FR18-036166)

Top Candidat pigeon Olympique Cat. A. -2019-2020 – coef. 32,47
1. As Nat. World Best Pigeon Vitesse 2019
1. As Nat. 300/500 km 2019
4. As Nat. 100/300 km 2019
3. As prov. demi-fond 2019
3. As prov. demi-fond 2020
1. prov. Pontoise – 958 p. (plus rapide de 2,384 p.)
1. prov. Châteaudun – 660 p. (plus rapide de 1,749 p.)
1. prov. Montoire – 338 p. (plus rapide de 1,246 p.)
1. prov. St Maure – 505 p.
1. prov. Blois – 449 p.
1. prov. Châteaudun – 198 p.
2. prov. Blois – 642 p.
3. prov. Fontenay – 322 p.
5. prov. Châteaudun – 575 p.
8. Prov. Blois – 922 p.
9. prov. Pontoise – 1,756 p.

- 'Olympic Wrangler' (FR17-042250)

Top candidat Pigeon Olympique Cat. B / C ‘19-‘20 (C.16,67) & Cat. D (C.69,73)
2. As Nat. World Best Pigeon fond 2019
3. As Nat. World Best Pigeon all-round 2020
3. As Nat. World Best Pigeon demi-fond 2019
3. As Nat. World Best Pigeon FCI all-round 2019
2. As Nat. all-round 2020
7. As Nat. 300-500 km 2019
8. As Nat. all-round 2019
1. As prov. fond 2018
2. As prov. demi-fond 2017 (après partenaire)
1. S. Nat. Zone Gueret – 1,367 p.
10. S. Nat. St. Junien – 5,394 p.
11. S. Nat. St. Junien – 2,324 p.
15. S. Nat. Jarnac – 1,943 p.
20. S. Nat. St. Junien – 5,910 p.
45. S. Nat Brive – 1,451 p.
53. S. Nat. Brive – 2,613 p.
75. S. Nat. Jarnac – 1,305 p.
2. S. Nat. Zone St. Junien – 1,805 p.
6. S. Nat. Zone Bergerac – 1,514 p.
7. S. Nat. Zone Chateauroux – 903 p.
13. S. Nat. Zone Bergerac – 1,310 p.
14. prov. Chateaudun – 2,124 p.
19. prov. Chateaudun – 2,342 p.

Père de 'Giant Cat':

14. S. Nat. St. Junien – 5,910 p.
16. S. Nat. St. Junien – 2,894 p.
6. prov. Pontoise – 806 p.
15. prov. Pontoise – 1,737 p.

- 'Olympic Lucie' (FR18-036236)

Top Candidat Pigeon Olympique Cat. D. 2019-2020 – coeff. 267,77
2. As Nat. World Best Pigeon All-round 2020
3. As Nat. All-round 2020
1. S. Nat. Zone Bergerac – 1,310 p. / Plus rapide de 1,856 p.
   4. S.Nat. Bergerac – 3,562 p.
1. S. Nat. Brive - 1,167 p.
8. S. Nat. St. Junien – 5,394 p.
11. S. Nat. St. Junien – 2,222 p.
2. prov. Blois – 922 p.
2. S. Nat. Zone St. Junien – 787 p.
3. prov. Chateaudun – 2,124 p. (après 2 partenaires)
5. prov. Chateaudun – 864 p.
14. S. Nat. Zone Vivonne – 1,843 p.
16. prov. Pontoise – 1,737 p.

- Mère de 'Mo Cuishle II'

4. As Nat. all-round 2021
1. S. Nat. Zone St. Junien – 2,431 p. / 1. Plus rapide de 3,352 p.
   2. S. Nat. St. Junien – 5,910 p.
1. prov. La Ferté – 773 p.
3. S. Nat. Vivonne – 2,428 p.
2. prov. Chateaudun – 491 p. (après partenaire)
7. prov. Pontoise – 1,450 p.
12. prov. Chateaudun – 1,704 p.

- 'Olympic Oriane' (FR17-042257)

3. pigeon Olympique France Cat. G. Poznan 2019
Top candidat Pigeon Olympique Cat. A 2019-2020 (coef. 94.61)
Top candidat Pigeon Olympique Cat. A 2020-2021 (coef. 80.55)
3. As Nat. 100/300 km 2019
1. As prov. demi-fond 2019
6. As prov. demi-fond 2018
4. As prov. demi-fond 2020
8. As prov. demi-fond 2021
1. prov. Chateaudun – 2,124 p. / plus rapide de 3,327 p.
1. prov. St. Maure – 640 p. (plus rapide de 1,384 p.)
1. prov. Châteaudun – 569 p.
1. prov. Chateaudun – 491 p. / plus rapide de 1,303 p.
44. S. Nat. Chateauroux – 7,723 p.
2. prov. Pontoise – 1,737 p.
2. prov. Blois – 806 p.
2. prov. Chateaudun – 563 p.
2. Prov. Chateaudun – 539 p.
3. prov. Chateaudun – 2,342 p.
3. Prov. Blois – 768 p.
4. prov. La Ferté – 704 p.
6. prov. St. Junien – 1,946 p.
6. Prov. La Ferté – 773 p.
9. prov. Chateaudun – 997 p.

Mère de 'Orjan':

1. As prov. demi-fond pigeonneaux 2018
4. prov. Salbris – 914 p.
5. Prov. Chateauroux – 310 p.
6. prov. St. Maure – 505 p.
8. Prov. Chateaudun – 901 p.

Mère de 'Lauriane':

2. prov. Chateaudun – 980 p.
3. prov. Pontoise – 786 p.
4. prov. La Ferté – 498 p.

Mère de 'Yuri':

9. S. Nat. Vierzon - 4,324 p.

Alexandre Margris est un homme de défi, un compétiteur acharné qui ne laisse pas la moindre chance au hasard. Il y a déjà plusieurs années, il s'était séparé de ses meilleurs sujets alors qu'il était au sommet de son art. Son niveau n'a jamais baissé par la suite, que du contraire. La preuve de sa maîtrise dans tous les sens du terme. Il apprécie autant le travail de préparation que celui de colombiculture. Il a commencé à créer sa propre souche il y a 20 ans et il peut aujourd'hui en récolter les fruits avec une nouvelle équipe arrivée à pleine maturité. Nul doute que les plus belles pages de son palmarès sont encore à écrire...