Alexandre Margris (Gennes-Ivergny, FR) et sa collection de pigeons Olympiques

Les Margris père & fils sont connus depuis de longues années pour faire partie des meilleurs amateurs présents sur le sol français, cela grâce à une philosophie sans fioritures mais aussi et surtout grâce à une souche de pigeons bâtie autour de plusieurs cracks emblématiques.

Lorsque vous êtes en mesure de répéter vos performances mais surtout de rester présent au sommet de votre art durant plusieurs années, alors vous devez non seulement maîtriser toutes les facettes du parfait amateur mais, encore plus important, vous devez avoir la possibilité de vous appuyer sur une solide souche capable de vous produire de nouveaux cracks lors de chaque nouvelle saison d'élevage.
Pour le coup, on peut affirmer que c'est le cas d'Alexandre Margris. La trentaine bien tassée, l'homme est un compétiteur compulsif dont le quotidien est réglé autour des pigeons. Alexandre est du genre à toujours remettre l'ouvrage sur le métier et à continuer à chercher obsessionnellement la moindre amélioration susceptible de provoquer la différence, qu'il s'agisse des soins apportés quotidiennement à sa colonie, aux améliorations dans le pigeonnier ou bien tout simplement dans sa quête du sujet clef, celui qui sera capable d'apporter quelque chose de plus dans un nouveau croisement.
C'est ainsi qu'il a pris pour habitude de rester attentif sur le marché durant le 'mercato' et il a souvent réussi à flairer de bons coups en introduisant des sujets provenant de colonies réputées avant que celles-ci n'explosent. De même, il a décidé depuis peu de former un partenariat avec Frédéric Lefevre (Team FL - France), ce dernier n'ayant pas lésiné sur les moyens en lui mettant à disposition des sujets achetés chez d'illustres amateurs de grand fond (Batenburg-Van de Merwe, Verweij-De Haan, etc), cela dans le but de participer un peu plus activement aux concours internationaux dans le futur.

En 2020, ses pigeons lui ont à nouveau apporté beaucoup de satisfactions avec notamment dans les championnats de France:

2. As Pigeon National All-Round avec 'Géantissime' (FR17-042250)
3. As Pigeon National All-Round avec 'Lucie' (FR18-036236)
3. Champion National Général
9. Champion National Fond (500-750 km)

Mais quels sont les pigeons qui se cachent derrière ces succès?

- 'Olympic Timoko' (FR11-237561)

Malgré son âge avancé, 'Olympic Timoko' (1. Pigeon Olympique Cat. B France - Poznan 2013) peut être considéré comme le fer de lance de la colonie. C'est le premier pigeon emblématique des Margris et un élevage spécifique a été réalisé sur lui, si bien qu'il compte désormais de nombreuses références à la reproduction grâce à ses nombreux descendants. Deux des principales stars de la saison 2020 sont d'ailleurs estampillés 'Timoko', à savoir:

- 'Géantissime' (FR17-042250)

2. As Pigeon National All-Round 2020

'Géantissime' et son superbe outil de travail.

Le deuxième pigeon estampillé 'Olympic Timoko' à s'être distingué en 2020 n'est autre que le prometteur 'Houdini', brillant vainqueur semi-national de St-Junien face à 2.963 yearlings (plus grande vitesse de 8.357 pigeons).

- 'Houdini' (FR19-014405)

Ces deux vedettes sont deux propres cousins puisque le père du premier et la mère du second sont frère & soeur (hors de 'Olympic Timoko' x 'Tornade du Rib', cette dernière étant la propre fille d'un frère de 'Olympic Timoko'). Ils démontrent à merveille l'efficacité du travail de colombiculture appliqué par Alexandre. On enchaîne avec le suivant:

- 'Olympic Hellboy' (FR13-14314)

'Olympic Hellboy' est un autre sujet important de la colonie qui, après une brillante carrière au voyage lors de laquelle il remporta notamment une qualification Olympique (1. Pigeon Olympique Cat. A France - Bruxelles 2017), constitua un solide renfort au colombier de reproduction (voir la suite).

- 'Olympic Orion' (FR14-22308)

La même remarque prévaut pour cet autre pigeon phare de la colonie, 'Olympic Orion' (2. Pigeon Olympique Cat. B France - Bruxelles 2017). C'est un condensé des lignées de base de Margris et Alexandre savait très bien qu'en optant pour le juste croisement, il serait en mesure de lui produire d'autres cracks.

Ainsi, alors qu'il était encore au voyage, 'Olympic Orion' est devenu père de la fameuse 'Viktoria', une des nouvelles pépites découvertes récemment dans la mine d'or des Margris.

- 'Viktoria' (FR18-36166)

En 2019, 'Viktoria' remporte le titre de 1. As National Vitesse 'World Best Pigeon' (FCI) avec 6 premiers prix simples (voir sur la photo). Il s'agit d'une propre fille de 'Olympic Orion' alors accouplé sur 'Lizz', une fille de... 'Olympic Hellboy' (voir plus haut). L'année précédant la naissance de 'Viktoria', ce couple avait déjà donné vie à une autre femelle incroyable en la personne de:

- 'Olympic Oriane' (FR17-42257)

Cette dernière se classa donc 3. Pigeon Olympique Cat. G France - Poznan 2019. Nous sommes donc en présence d'une solide famille capable de produire des pigeons Olympiques de manière très fréquente.

Notons au passage que tant 'Olympic Orion' que 'Olympic Hellboy' (respectivement père & grand-père de 'Viktoria' & 'Olympic Orianne') sont des petits-fils du super reproducteur 'SJ Photo', un pigeon né directement chez Dirk Barbry, la succursale de Willy Vanhoutte de Wevelgem dont les pigeons sont appréciés aux quatre coins du monde. Ce 'SJ Photo' est également père d'un autre pigeon important actuellement chez Margris:

- 'Olympic Yankee' (FR13-014371)

'Olympic Yankee' s'est quant à lui classé 1. Pigeon Olympique Cat. B France - Bruxelles 2017. C'est un condensé des lignées de base de la colonie Margris.

Avec une telle classe à la fois au voyage et à la reproduction, ce n'est donc pas une surprise de retrouver Alexandre Margris tout en haut de l'affiche depuis plusieurs années. Et vous savez quoi? Ce n'est pas prêt de s'arrêter, nous vous le promettons.