Alain Albéro (Thuin, BE) remporte le 2e international Narbonne yearlings avec une lignée exceptionnelle !

Remporter deux deuxièmes places internationales en l'espace de 10ans: si la prestation est pour le moins exceptionnelle, avouez que certains sont quand même plus vernis que d'autres!


Alain & 'Lucky II'.

La colonie Albéro fait en quelque sorte partie des meubles des colonies wallonnes spécialisées dans le fond. Agé de 63 ans, Alain a la chance de partager sa passion avec son épouse Josiane. Nos deux tourtereaux forment ainsi un duo complémentaire, à la maison comme au pigeonnier! Notre ami atteint tout doucement les cinquante années d'expérience, lui qui est venu un peu aux pigeons par hasard puisque, gamin, il se faisait 'soudoyer' en friandises par les amateurs de son quartier pour qu'il arrête de taper du ballon contre le mur. De fil en aiguille, il a délaissé son ballon pour diriger les yeux vers le ciel afin de guetter l'arrivée des pigeons de ses voisins. Ces derniers ont rapidement compris que le sport colombophile allait bientôt hériter d'un adepte de plus et n'ont pas tardé à lui offrir ses premiers pigeons.
A l'âge de treize ans, Alain remporte sa première victoire et, comme le dit si bien l'adage, l'appétit vient en mangeant! Lorsqu'il fait bâtir sa maison en '75-'76, il décide d'orienter sa colonie vers les concours de fond, orientation qui est toujours d'actualité de nos jours. Pour y arriver, il introduit des pigeons de son 'maître', feu Raymond Cobut d'Anderlues, un des monstres sacrés du sport colombophile belge avant le début des années 2000. Ceux-ci sont renforcés par des Yvon Deneufbourg (Estinnes), feu Marc Roosens (Leernes), feu Henri Mornard (Verviers) ou encore Desbusquois (Kapelle-op-den-bos). Toutes ces origines forment toujours le socle actuel de la colonie.
Entre 1980 jusqu'au début des années 2000, il remporte chaque année une dizaine de prix dans les 100 premiers nationaux, ce qui fait de cette colonie une des plus régulières de la discipline en province de Hainaut.
On se rappelle notamment qu'en 2003, Alain était passé à un doigt de la consécration suprême lorsque son 'Lucky' remportait le 2eme international Marseille face à 20.721 pigeons, battu uniquement par feu Robert Van der Eycken, une colonie en plein boom à l'époque. Quelques années plus tôt, son équipe de jeu avait fait forte impression à l'Europa Cup qui se joue pour rappel sur les concours internationaux (4e et puis 8e en 1999). Malheureusement, après le vol de ses meilleurs pigeons, les résultats de la colonie ont un peu baissé en intensité et s'en est suivi une longue traversée du désert qui ne prendra fin que quelques années plus tard suite à la découverte d'une nouvelle génération dorée. Alain avait bien vu quelques éclaircies à l'horizon, notamment lorsque Hiroshi Miyashita (Sirault), remporta le 1er national Tarbes face à 4.864 pigeons en '09 avec un petit-fils de son 'Lucky'. Comme il se plaît à le dire, lorsque vos pigeons font des résultats dans d'autres colonies, c'est que la qualité est belle et bien là. Il ne croyait pas si bien dire puisque l'édition 2013 du concours de Narbonne lui a permis de faire taire définitivement les mauvaises langues. 
Le 'Lucky II' remporte en effet le 2eme national & 2eme international dans la catégorie yearlings! 'Lucky II', un nom de circonstance puisque ce superbe mâle écaillé n'est autre qu'un petit-fils du fameux 'Lucky' qui était passé juste à côté de la montre en or en 2002 !

Trois podiums nationaux en trois générations

C'est un titre pour le moins explicite qui prouve que la souche du 'Lucky' est d'une qualité exceptionnelle pour prendre part aux concours internationaux. Dans le sport colombophile contemporain, très peu de pigeons sont en mesure de présenter une carte de visite comme celle du 'Lucky':

- 'Lucky' (BE99-9040442)

1. Marseille Iprov    -  1.461 pigeons '03 (1.098 m/min)
   2. National        -  5,279 pigeons
   2. Internat        - 20.721 pigeons 
18. Brive reg         -    300 pigeons '02
41. Souillac nat zone -  1.361 pigeons '01
58. Pau national      -  2.473 pigeons '02

Par la suite, il devient grand-père du 'Beauty Tarbes' chez Hiroshi Miyashita (Sirault):

1. Tarbes nat  -  4.864 pigeons '09
   4. Internat - 12.805 pigeons

Et enfin, énième preuve de son énorme potentiel reproductif avec la médaille d'argent remportée par son digne successeur, 'Lucky II', sur Narbonne international en 2013:

- 'Lucky II' (BE 12-9061821)

1. Narbonne local 2013 (805 km)
   2. Iprov.    –   953 pigeons
   2. National  – 3.942 pigeons
   2. Internat  – 7.859 pigeons
7. Marne local  –   149 pigeons
   6. Régional  –   688 pigeons
29. Châteauroux –   110 pigeons
40. Nanteuil    –   142 pigeons
40. Argenton    –   172 pigeons
55. Nevers      –   195 pigeons

Joué au veuvage, le 'Lucky II' n'a cependant jamais pris possession d'un casier au colombier des veufs. Il s'est rabattu sur une caisse en bois entreposée dans un coin du pigeonnier, caisse qu'il défendait comme un lion la semaine précédant l'enlogement de Narbonne. Impossible de ne pas évoquer la relation de cause à effet!

Alain, Josiane, félicitations pour cette magnifique performance. Nous vous souhaitons d'ores et déjà bonne chance pour la saison 2014!