Ad Fortuin (Strijen, P-B) remporte une victoire internationale sur le prestigieux St-Vincent avec Willeke

Ad Fortuin remporte le 1er International St-Vincent face à pas moins de 10,597 pigeons. L'année dernière, il remportait déjà le 1er National Yls Agen (avec la vitesse la plus rapide des Pays-Bas), preuve qu'il faudra à nouveau compter sur sa colonie dans le futur.


Ad Fortuin (à gauche) et son ami Hugo Batenburg (à droite)

C'est sur le coup de 05h37 dimanche matin qu'a été constatée la femelle NL17-1262043 d'Ad Fortuin (Strijen) après un concours de 999 kilomètres. Ce fut suffisant pour remporter la victoire, tant nationale qu'internationale. Pour cet amateur passionné par les concours de fond et de grand fond, il s'agit là du principal temps fort de sa carrière, qui comptait déjà pourtant un 1er National Agen Yls remporté l'année dernière (avec le pigeon le plus rapide du contingent général néerlandais). Cliquez ici pour relire le reportage publié à l'occasion de son 1er National Agen. Ce colombophile de 58 ans travaille en tant que directeur de projet au sein de la société Numan & Kant (à Strijen) qui est spécialisée dans les technologies de mesure de systèmes d'air conditionné tout au long du pay. De plus, Ad est également connu pour officier en tant que Supply Agent pour le compte de PIPA. Avec Jawin van Namen, il est responsable des contacts avec les amateurs néerlandais collaborant avec PIPA.

C'est dès son plus jeune âge qu'Ad s'est passionné pour les pigeons, au même moment que plusieurs de ses camarades de classe. A l'époque, son village comptait de nombreux colombophiles. Plusieurs de ses camarades de classe de l'époque sont toujours colombophile à l'heure actuelle. A ses débuts, Ad jouait le programme traditionnel mais il participa pour la première fois à un concours de grand fond en 1995. Ce n'est qu'à partir de 2012 qu'il décida de se concentrer exclusivement sur ces concours, bien encouragé par Hugo Batenburg. Cependant, son travail ne lui laisse pas beaucoup de temps libre pour s'occuper de ses pigeons. Heureusement, il peut compter sur l'aide de son fils Cas. Plus jeune, Cas fut lui-même un amateur super motivé et il compte plusieurs classements réservés aux jeunes dans les championnats WHZB.

Ad Fortuin, colonie satellite de Batenburg v.d. Merwe (Klaaswaal)

Ad est actuellement à la tête du principal colombier satellite de Hugo Batenburg. Chaque saison, de nombreux couples d'oeufs issus des reproducteurs de Klaaswaal déménagent à Strijen afin d'être testés aux concours. Mais la femelle qui remporte la victoire nationale l'année dernière sur Agen était une exception: elle a été élevée et baguée chez Hugo qui l'a offerte à Ad lors d'une de ses visites à Strijen. La lauréate de St-Vincent a une histoire similaire: en 2017, Hugo expliqua à Ad qu'il comptait élever plusieurs pigeonneaux hors de ses meilleurs voyageurs, ce qu'il fait rarement. Chaque samedi, Ad va chez Hugo pour prendre plusieurs sacs de mélange et c'est durant l'une de ses visites que Hugo finit par lui dire: "Quand comptes-tu prendre ces jeunes?" Vous connaissez déjà la suite: la femelle victorieuse était dans le lot. L'un des seuls pigeons d'Ad qui n'a pas de sang Batenburg provient de chez Wim & Betrik Murk (Ijsselstein) hors de la lignée d'un 1er Nat. Barcelone de la famille Houten (également d'Ijsselstein). Le premier pigeon constaté par Ad sur Barcelone 2019 est un jeune de cette femelle.


Le pigeonnier où la victoire nationale et internationale a été remportée 

Ad dispose d'un pigeonnier en dur composé de trois sections dont deux sont réservés pour les pigeons nés en 2017. Le troisième compartiment est composé de 80 pigeonneaux. Il dispose également d'un pigeonnier supplémentaire au-dessus de sa grange et composé de trois sections lui aussi. Deux sont utilisés pour les pigeons nés entre 2014 et 2016, l'autre pour les yearlings. Ensuite, un autre pigeonnier est réservé à 12 couples de nourriciers destinés à élever les oeufs reçus chaque année par Hugo Batenburg. Le pigeonnier dans lequel les meilleurs résultats étaient remportés a été recouvert d'un mur de pierre il y a quatre ans mais ce fut une déception: plus moyen d'y remporter le moindre prix. Jelle Jellema a alors suggéré plusieurs améliorations il y a deux ans (isoler le toit, retirer le plafond et laisser une petite ouverture sur la rive du toit) et voyez ce qu'il vient de s'y produire: Ad y remporte un 1er National et un 1er International deux années d'affilée et ce dans un petit compartiment d'à peine deux mètres de large.

Pour les concours, Ad dispose de 46 couples ainsi que de quelques yearlings sans grande expérience. Les pigeons sont d'abord joués au veuvage avant d'être joués sur nid dans les concours internationaux. Ad essaie toujours de les enloger avec un petit jeune pour leur premier international puis ils participent au deuxième sur des oeufs et parfois sur un petit jeune. Les yearlings participent à Agen et parfois à Narbonne tandis que les deux ans enchaînent avec les concours de Pau, St-Vincent et Perpignan. Quant aux pigeons de trois ans et plus, c'est Barcelone qui est au programme, même si tout dépend du déroulement de la saison.

NL17-1262043 Willeke, 1er International St. Vincent (10,597 p.)

C'est donc la femelle baguée NL17-1262043 et baptisée Willeke qui remporte la victoire internationale. A noter qu'elle doit son nom à la femme d'Ad. Elle était la première marquée d'une équipe composée de 14 pigeons et elle a été enlogée avec des oeufs de 6 jours. Elle a gagné la confiance de son manager en se classant en tête sur Pau un peu plus tôt cette année. Voici son palmarès:

678e Nat. Agen YLs      4,776 p. (2018)
761e Nat. Narbonne      3,082 p. (2018)
 67e Nat. Pau           3,785 p. (2019)
 1er Int. St. Vincent  10,597 p. (2019)

Le père de Willeke est le Golden Monar Boy, un pigeon issu d'un élevage en commun avec Etienne Meirlaen (Deurle, BE) & Batenburg v.d. Merwe (Klaaswaal, P-B) et issu d'un croisement entre la lignée du Monar et du Witbuik. Sa mère, Yvette, provient aussi d'un élevage en commun entre les deux maîtres. Cliquez ici pour consulter le pedigree de la lauréate. Après avoir remporté son 1er International, Willeke, a directement déménagé dans les colombiers de reproduction de Hugo où on espère déjà élever de super descendants.

Le mot de la fin

A cause de son emploi du temps très chargé sur le plan professionnel, Ad essaie de garder les choses aussi simples que possible. Les pigeons ne volent à la maison que le soir et ils sont nourris durant toute la saison avec une trémie. Mis à part un traitement contre le trichomonas sur couvage en début de saison, il ne traite pour rien d'autre excepté quand c'est nécessaire. Il essaie de contrôler lui-même le niveau de trichomonas grâce à un microscope, ce qu'il a appris de Jelle Jellema. Il fait également examiner les fientes de ses pigeons toutes les six semaines. Cette approche, en combinaison avec des sujets de qualité et une philosophie de jeu bien établie, lui a permis de remporter le 1er National Agen 2018 et maintenant un 1 International St-Vincent.