Buscar

Mark Gilbert (Windsor, G-B) réalise une performance inoubliable sur Pau international 2019

Après avoir été lâchés à 08h15, les pigeons ont dû faire face à un léger vent de face soufflant de secteur nord-est et ce durant pratiquement tout leur parcours en France. Evidemment, les premiers pigeons tombés en France ne sont arrivés qu'en début de soirée au dessus de Paris.


Mark Gilbert (toutes les photos prises par Chris Sutton)

Et comme les pigeons anglais ont dû affronter un vent d'est encore plus fort au moment de traverser la Manche, personne n'attendait de pigeons anglais durant le premier jour de vol. Personne ne s'attendait donc à ce qui allait bientôt se passer. Aussi incroyable que cela puisse paraître, nous avons appris que Mark Gilbert venait de constater trois pigeons après un parcours d'un peu plus de 900 km et ce face à un vent défavorable, bon pour les 1ere, 2e et 4e plus grandes vitesses du contingent international après le premier jour de vol.


Mark vérifie son listing

Lorsque je suis arrivé au petit matin vers 05h30, c'est Jeff, son père, qui m'a ouvert l'imposante grille. Il m'a alors expliqué directement que trois pigeons néerlandais remporteraient les trois premières places à l'international. Pas découragé le moins du monde, Mark était préoccupé par le déroulement du concours et la condition de ses pigeons. Peu après mon arrivée, environ six pigeons sont arrivés, peu avant que je ne photographie les trois premiers pigeons constatés la veille et que Mark ne vérifie ses dernières heures de constatation. Nous avons alors appris qu'aucun autre pigeon n'avait été constaté en Angleterre, Mark remportant ainsi les huit premières places au doublage national BICC UK. C'est tout simplement incroyable et ce fut un privilège pour moi de vivre ce moment. Je suis parti vers 10h00 et au cours des 2 heures de route qui séparent mon domicile de chez Mark, il a constaté pas moins de 20 autres pigeons, ce qui laissa ininterrompu le flux de retours des pigeons durant la matinée. Mark pensait alors déjà à Barcelone puisque c'est la même équipe qui allait partir quelques semaines plus tard sur l'étape catalane. A noter que Mark préparait également (à ce moment) des pigeons pour Agen et St-Vincent.


Le vainqueur de Pau


L'oeil du vainqueur


L'aile du vainqueur

En ce qui concerne le pedigree du premier pigeon constaté et qui remporte donc le 4e International Pau, son père est un fils du “Kanibal Barcelona” qui avait remporté le 4e International Barcelone face à 25750 pigeons en 2010. Il était alors accouplé à une femelle d'Etienne Meirlaen qui était déjà mère du 1er National Agen. La mère est une propre fille de “Southfield Supreme” 1er International Dax 17400 pigeons, alors accouplé à “Tocher George”, une demi-soeur de “Euro Diamond”.


Southfield Barry

Cliquez ici pour consulter le pedigree de Southfield Barry, vainqueur du 1er National Pau G-B & 4e International Pau.

Le deuxième pigeon constaté et qui remporte le 5e International Pau est issu d'un fils du “New Laureaat”, vainqueur de l'Aile d'Or et ancien vainqueur international de Barcelone et accouplé alors sur “Silvie”, 3e International Barcelone 20669 pigeons. La mère est quant à elle une fille du “New Witbuik”, 6e International Barcelone 25320 pigeons alors accouplé à “Silvie” dont il est déjà question plus haut.


Southfield Doug

Cliquez ici pour consulter le pedigree de Southfield Doug, 2e National Pau G-B & 5e International Pau.

Le troisième pigeon constaté durant le premier jour de vol remporte le 7e International Pau 12119 pigeons et son père est fils du couple formé par le “New Laureaat” et  “Olympic Romee” 1er Pigeon Olympique Marathon. La mère est à nouveau une fille du “Kanibaal Barcelona” alors accouplé sur une fille du “New Laureaat” et de “Cindy”.


Southfield Darren

Cliquez ici pour consulter le pedigree de Southfield Darren, 3e National Pau & 7e International.