Roobol I.J.J. remporte le 1° International Perpignan 17.643 pigeons!


Le concours international de Perpignan qui se déroule chaque année le premier week-end d’août signifie la fin de la saison des concours internationaux. Les organisateurs étaient ravis de l’augmentation d’environ 2500 pigeons par rapport à l’édition précédente. C’était de bon augure. La seule chose qui pouvait dès lors gâcher le concours étaient les prévisions météo. Nous pouvons affirmer sans crainte que Perpignan est vue comme la 2ème classique de grand- fond (après Barcelone ) !
Ce concours est et fut « le choc des titans », où les meilleurs amateurs de grand fond se donnent chaque année rendez-vous, et bataillent une dernière fois pour les lauriers, avant leur bien méritée période de repos et de récupération. Il s’agit d’un concours également important pour l’attribution de nombreux titres dans divers championnats réputés, et non des moindres comme les titres de champions et as-pigeons nationaux ! Le temps menaçait d’être l’empêcheur de tourner en rond.
Les cartes météo prédisaient un temps favorable pour le sud de la France, mais des éclaircies matinales pour le reste de la France, qui cependant deviendrait nuageux par l’ouest à très nuageux avec averses pour le reste de la journée. Cela s’avéra être tout à fait exact puisque dans la matinée il se mit à pleuvoir sur la partie centre-ouest de la France dans la région de Poitiers, Tours et du Mans, une pluie qui s’étendit rapidement à tout le centre de la France, et qui portée par un fort vent de sud-ouest arriva aux frontières de la Belgique.
Le petit demi-fond réussit de justesse à la devancer, tandis que les concours de Tulle, Vierzon et Tours durent faire avec, pendant que l’Angoulême de la Flandre Occidentale (libéré à 8 a.m.) fut presque littéralement « noyé »... Alors que les concours de Nantes et Le Mans étaient reportés au dimanche. Les pigeons de Perpignan lâchés à 7 a.m. furent également touchés par la pluie et arrivèrent détrempés, pendant que la pluie persistante de l’après-midi prenait un caractère de plus en orageux au cours de la soirée. Le fort vent de sud-ouest fit que les premiers pigeons arrivèrent en Belgique aux alentours de 18h30, puisque le probable vainqueur national de Jos and Wim Kempeneers de Nieuwerkerken atterrît sur la planche à 18h52'55" pour une distance de 918,328 km, soit 1283,91 m/min, pour le 'crack' de Paul CoussensEksaarde échue la deuxième 2° (pigeon qui a gagné auparavant le 64° Nat Barcelone en 2008) … pour Etienne Meirlaen de Deurle, la 3° place avec son "4344528/05" mais néanmoins « LE » candidat au titre d’as-pigeon de grand-fond RFCB avec un coëfficient de 0.2564%:
25° Nat Barcelone 11.484 p. (coeff= 0.2177%)
3° Nat Perpignan 7.752 p. (coeff= 0.0387%)
Ce qui signifie un nouveau joyau sur la couronne déjà richement garnie de la superstar de grand-fond de Deurle!

Les trois pigeons nommés ci-dessus n’étaient cependant pas assez rapides pour la victoire internationale, puisque sur le résultat international ils descendent d’une place, car le tandem I.J.J.Roobol de la ville néerlandaise de Zwijndrecht près de Dordrecht a le pigeon le plus rapide, constaté à 19h57'56" pour une distance de 1.010,349 Km ;ce qui donne une vitesse de 1298,76 m/min. Assez pour la victoire Internationale de 17.643 participants !

Jan Pol & Ina Roobol
Ce couple colombophile remporte ainsi le 1° International Perpignan 17.643 p., un cadeau pour Jan Pol (54 ans) plâtrier indépendant, et qui à côté de sa vie professionnelle très chargée est aussi un champion sportif et un adepte du triathlon… en plus d’être amateur colombophile. Après le travail, on peut le trouver faisant des longueurs dans la piscine ou égrenant les kilomètres à vélo, ou sur la route pour la course à pied… Tout cela pour l’entraînement, ce qui l’occupe 6 jours par semaine. Mais quand trouve-t-il le temps de s’occuper de ses pigeons nous dira-t-on ? C’est possible car il ne détient que quelques pigeons, et également car il peut compter sur l’aide précieuse de son épouse Ina. Ina aide pour l’entretien des pigeonniers et prend soin des éleveurs et des jeunes. Jan Pol, qui a des pigeons depuis l’enfance, s’occupe des voyageurs. La colonie Roobol était constituée en 2008 de 9 couples de reproducteurs, de 9 vieux et 9 yearlings veufs et de 40 à 50 jeunes. En plus, une équipe de femelles est entraînée ( au veuvage) 6 fois sur des courtes distances. Desquelles, Jan Pol choisit alors 3 vieilles femelles (2 ou 3 ans) utilisées comme réserve pour les concours de grand-fond, si les choses tournent mal avec l’équipe de veufs! La vraie base du pigeonnier repose sur des pigeons de Bas & Hugo Batenburg, reçue quand Jan Pol travaillait à la nouvelle maison à Klaaswaal en 1995. Il reçut 6 jeunes, pour la plupart petits-enfants du célèbre 'Witbuik'! Ils réussirent également avec des pigeons de Gebr Veth d’Alblasserdam, A.Rijken de Heerjansdam et de son ami W.Rijkers de Dordrecht (fournisseur du père du 1er Int Perpignan, et qui peut être vu aux côtés de Jan Pol sur la photo).

Jan Pol apprit énormément en côtoyant Auke Smid de Zwaagwesteinde (lui-même 5° Nat + 13° Int Barcelone 2008 pour 1.354 Km!!) avec de nombreux conseils sur les soins pour les concours internationaux. Les conseils d’Auke jouèrent un rôle essentiel dans les succès à la grande distance, avec comme point d’orgue la victoire internationale sur Perpignan… Jan Pol souhaite associer Auke à cette victoire et lui rendre les honneurs qu’il mérite… Amitiés sportives et camaraderie au plus haut niveau !


Comment soigne-t-il ce beau monde
?
Une question judicieuse vu son emploi du temps surchargé, 6 jours d’entraînement par semaine pour le triathlon, et par-dessus jeu avec succès des pigeons. … Nous n’avons pas besoin de vous faire un dessin pour expliquer qu’un plan très strict doit être suivi. Cela débute très tôt dans la journée. A 5h20 Jan Pol sort du lit et à 6h00 les veufs sont libérés. A 6h45 Jan Pol part travailler.
Quand les mâles rentrent, ils reçoivent une cuillère à soupe de nourriture, généralement par Ina. Jan Pol s’arrange pour être de retour vers 4 heures dans l’après-midi et prends rapidement soin des pigeons avant son entraînement pour le triathlon. Les jours précédant l’enlogement, les pigeons ne s’entraînent pas en soirée. Jan Pol les porte à une distance de 30 à 50 Km, et les lâche entre 9 et 10 pm, par temps très clair ; il ose les lâcher à 22h20. D’abord les femelles, puis quinze minutes plus tard les mâles. Il fait cela 4 jours en suivant. Pourquoi ? Demanderez-vous. Laissons Jan Pol répondre… Cet entraînement a deux buts:

1. apprendre aux pigeons à voler le plus tard possible dans la soirée
2. si les pigeons sont lâchés à une heure si tardive, alors ils se presseront pour être de retour avant la nuit. C’est un entraînement forcé bien plus intense qu’une volée habituelle autour du pigeonnier! Jan Pol a plus d’une fois fait l’expérience de ses pigeons le précédant sur l’autoroute sur le chemin du retour. Vous ne pouvez pas imaginer le coup de fouet de voir ses pigeons pour rentrer à la maison devant vous dit Jan Pol. Et quand il s’agit d’entraînement, vous pouvez difficilement apprendre quelque chose à un athlète aussi entraîné que Jan Pol …
Quand ils sont de retour, le plateau a été retourné et normalement, ils sont de retour avant le patron… Ils sont aussitôt séparés. Peut-être que ce moment ensemble en plus est une motivation supplémentaire?
Durant toute la saison, les pigeons reçoivent 50% zoontjens + 50% sport + quelques petites graines. Les 4 derniers jours 100% sport plus 10 cacahuètes par pigeon. Le dernier repas est composé uniquement de cacahuètes! Comme variation aux cacahuètes, Jan Pol ose tôt dans la saison de la farine de soja sur la nourriture, mais c’est plus d’un point de vue pécuniaire. La farine de soja est malgré tout très riche en graisse, mais bien meilleur marché que les cacahuètes. Au retour, il est toujours donné du BS (Belgica De Weerd) + glucose à boire.
Avant le début de la saison, les pigeons reçoivent pendant 7 jours une cure de 'Parastop', une cure qui est répétée quelques semaines plus tard. Alors les ‘têtes’ sont purifiées avec une cure de 5 jours, parfois répétée 1 fois par mois durant la saison! Après la saison, les pigeons sont accouplés et restent ensemble jusqu’en décembre. A la fin mars, ils sont réunis pour un premier élevage, parfois répété 3 semaines plus tard, et ensuite le veuvage débute.

 


Le 'vainqueur Perpignan international'
bague NL05-1451959, est une femelle écaillée plumes blanches qui a un peu plus tôt dans la saison remporté le 8° National St. Vincent 5.204 p. et qui a également remporté un prix sur Montauban. Avec Perpignan, elle a remporté un excellent 3/3, avec comme ‘cerise sur le gâteau’ la victoire dans 17.643 pigeons au niveau international … et ceci pas par hasard comme vous pouvez le voir ! Cette femelle était accouplée avec deux mâles. Au retour des entraînements, elle pouvait rester avec le mâle 1 pour un soir et avec le mâle 2 le soir suivant. Avant l’enlogement, les deux mâles sont placés dans un demi-casier et la femelle peut ‘flirter’ librement d’un mâle à l’autre. Cela donne de toute évidence une motivation supplémentaire!
C’est la fille du "petit-fils Klamper" NL00-1984660 que Jan Pol reçut de W.Rijkers de Dordrecht (de "fils Klamper" Cor de Heijde de Made x "fille Barcelona" des Gebr Hagens) x "petite fille Witbuik" NL96-2204391 de Hugo Batenburg-Vd Merwe.


1ste internationaal Perpignan
"NL05-1451959"



Pedigree : Click here


Un propre frère fut le deuxième pigeon de Perpignan, sur lequel la famille Roobol remporte un 3 sur 4 ! C’est également la sœur du super crack "Vino" 773/03, également pas un novice avec à son palmarès :
19° Nat. St. Vincent 6.829 p.
16° Prov. St. Vincent 3.898 p.
39° Nat. Mont de Marsan 3.669 p.
28° Prov. Mont de Marsan 2.097 p.
152° Nat. Bordeaux 9.277 p.
113° Nat. Bergerac 12.125 p.
206° Nat. Bergerac 14.573 p.

77° Prov. Bergerac 8.762 p.
28° Prov. Bergerac 2.097 p.
104° Prov. Bergerac 8.436 p.


 

Il fut as-pigeon grand-fond club Rotterdam, As-pigeon District Drechtsteden, 5° as-pigeon grand-fond des Pays-Bas '06 ! Il cohabite avec d’autres cracks tel le "Basso" (7° Nat Bordeaux 9.277 p, 22° Nat Montauban 7.440 p, 61° Nat Bergerac 14.573 p), le "Bettini" (26° Nat St Vincent 6.212 p, 49° Nat Narbonne ZLU 2.992 p, 65° Nat St. Vincent 6.385 p etc…), le "Baldato" ( 98° nat Marseille ZLU 3.679 p) etc… Et tout cela pour des personnes n’hébergeant que 9 ou 10 veufs! Presque incroyable! De plus … ailleurs les pigeons Roobol font également merveille. Une grande partie de l’équipe des deux et trois ans de la colonie Batenburg-Vd Merwe est le fruit d’un élevage en commun entre Hugo et Jan Pol, avec même quelques 100% Roobol pigeons parmi eux. Le crack du pigeonnier champion Cas de Graaf d’Arnemuiden, "Den 74", est aussi un mâle Roobol… 3 semaines plus tôt remporta le 7° National Tarbes, et a déjà remporté 6 x 1° prix en l’espace de deux ans à peine!

A ceci, peut se rajouter de nombreuses autres références, trop nombreuses pour être citées avec des pigeons que Jan Pol a tout simplement donné à un grand nombre de ses amis colombophiles! Une preuve de grande classe et de qualité… Des pigeons très forts avec un caractère incroyable'! Il est évident que les organisateurs ont en les personnes de Jan Pol et Ina Roobol un splendide vainqueur international ! Un petit amateur pour le nombre de pigeons, mais des performances de tout premier ordre dans le grand-fond! De la part de toute l’équipe de Pipa et de ses nombreux lecteurs : nos plus chaleureuses félicitations!